lundi 30 juillet 2007

Le cri (d'agonie) de la carotte...


Je sais, ça peut paraître déplacé, opportuniste et futile sur ce blog. Mais voilà, après avoir été frappé par les disparitions de Philippe Noiret et de Jean-Pierre Cassel, le cancer a encore frappé en nous enlevant un comédien et acteur formidable.
Tout le monde passe la pommade, comme il convient en ce genre d'occasion. Mais voilà, monsieur Serrault, c'était quelqu'un.
Je l'ai rencontré il y a quelques années, lors du Salon du Livre à la porte de Versailles. Il venait pour signer son autobiographie Vous avez dit Serrault, récemment publié. Anonyme dans la file d'attente, je le voyais déconner avec Jean-Pierre Mocky, un des réalisateurs qui a su le mieux mettre en valeur son talent. Je n'ai pas pu faire signer mon livre ce jour-là. L'éditeur m'avait gentiment proposé de le garder pour qu'il me le dédicace chez lui.
Du haut de ses 150 films, à l'heure où l'image d'un acteur ou d'un comédien compte plus que les rôles qu'il peut composer et proposer au public, Serrault faisait exception par sa pudeur et sa disponibilité. Quelques mois après le Salon du Livre, je recevais son livre avec un petit mot où il présentait ses excuses pour le retard...
Comme le ferait n'importe quel quidam poli et éduqué. Aujourd'hui, je suis triste et je pleure un grand bonhomme.
Partager

jeudi 26 juillet 2007

Restauration du Codz Pop de Kabah

L'INAH a annoncé récemment la restauration intégrale du Codz Pop de Kabah, au Yucatan. Ce site de style Puuc est localisé près d'Uxmal s'est vu attribué environ 23 millions de pesos (environ 1 521 000 euros) par différents organismes : World Monuments Fund (WMF), el Fomento Cultural Banamex et la Fundación Pedro y Elena Hernández.

C'est en fait toute la partie centrale du site qui va être refaite. L'archéologue Lourdes Toscano Hernández a annoncé que des études préliminaires en 2006 ont permis d'établir les techniques de construction du Codz Pop dans le but de le rénover cette année. Kabah a connu une occupation humaine très ancienne, dès le Précéramique (3000 avant J.-C.) mais on a jamais pu véritablement déterminer une date précise. La plupart des monuments ont été construits au Classique ancien (vers 400-600 de notre ère) autour d'un axe nord-sud.


Façade est du Codz Pop
Photo d'Erick Boot, visible sur le blog Maya News Update

Le Codz Pop est un monument dont la façade ouest est couverte de masques du dieu à nez long. Le côté est comporte sept sculptures monumentales représentant des êtres humains atourés de plumes. Certains y voient la représentation du dernier roi de la cité. Long de 80 mètres et large de 25 mètres, le Codz Pop a connu plusieurs interventions à la fin des années 40, et au début des années 90.

Codz Pop, façade ouest
Photo d'Erik Boot sur le blog Maya News Update.

Une partie du financement sera utilisé pour la remise en place et la restauration de voûtes et de façades effondrées durant cette dernière période.D'autre part, l'INAH a annoncé des crédits pour Chichén Itzá (3 millions), Xocnakeh (2.5 millions) y les ruines d'Aké (1.5 millions). Partager

mercredi 11 juillet 2007

Bataille juridique autour de l'expropriation de Chichen Itza

Depuis son élection parmi les 7 nouvelles merveilles du monde, la zone archéologique de Chichen Itza fait l'objet de profondes dissensions entre les propriétaires du terrain, la famille Barbachano, également propriétaire des terres où se trouve Uxmal, et le gouverment de la fédération mexicaine.

On apprend ainsi dans le quotidien Milenio que le gouvernement a été débouté deux fois, notamment par le Tribunal Supérieur de la Nation, organe judiciaire suprême au Mexique. Il s'agissait pour l'équipe du président Calderon de récupérer l'intégralité des terrains où se situe les monuments mayas de Chichen. Or le dit tribunal reconnaît le droit de propriété privée et interdit toute expropriation, s'appuyant entre autres sur un document signé par le président Lazaro Cardenas dans les années 1940. Il y reconnaissait explicitement le droit de propriété des Barbachano.

Le quotidien d'extrême-gauche La Jornada rappelle que les députés du PRI et du PRD ont demandé l'intervention du gouverment fédéral pour exproprier les Barbachano parce que Chichen Itza appartient à tous les Mexicains. Il est évident que chacune des deux parties entend retirer les marrons du feu, au vu de la récente élection de Chichen comme une des sept nouvelles merveilles du monde. Le gouverment mexicain table en effet sur l'arrivée de 1,3 million de touriste supplémentaires dès l'année prochaine. On comprend la mane financière qu'ils peuvent représenter.

Dans un article de Milenio paru le 10 juillet, on apprend également que les héritiers seraient prêts à négocier leur propriété pour un peu plus de 750 millions de pesos (soit 50 millions d'euros) alors que le gouvernement est prêt à céder 8 millions de pesos (soit 534 000 euros).

Bref la bataille ne fait que commencer.

http://www.milenio.com/mexico/milenio/nota.asp?id=527388

http://www.jornada.unam.mx/2007/07/10/index.php?section=cultura&article=a06n1cul

http://www.milenio.com/mexico/milenio/nota.asp?id=527748&sec=8
Partager

samedi 7 juillet 2007

Du mieux pour Cacaxtla

Le site internet de l'INAH annonce la réouverture de 50% de la zone archéologique dans deux mois. Une équipe d'experts de l'UNAM a indiqué que 80 % du toit est en bon état. Les parties nord et est qui ont subi la pression de 90 cm de grêlons il y a quelques semaines seront refaites.

Photo de l'édifice F de Cacaxtla en novembre 2004, copyright Bertrand Lobjois/INAH.

D'autre part deux équipes d'ouvriers ont procédé à l'enlèvement des poutrelles métalliques endommagées et à la couverture d'éléments architecturaux en adobe comme des colonnes, des jambages, des sols stuqués des edifices A, B et F, du Temple de Vénus et du Temple rouge ou des peintures murales de la Bataille, à l'aide de matériaux isolants.


Photo de l'édifice F de Cacaxtla en novembre 2004, copyright Bertrand Lobjois/INAH.

Zurich Assurances a notamment versé 3,5 millions de pisos pour rembourser les dommages liés à la catastrophe naturelle. Enfin l'ensemble de la structure métallique sera soumise à des contrôles réguliers.

On pourrait être satisfait de lire que la situation s'arrange mais, à mon sens, le problème et le risque restent entiers. Je ne peux m'empêcher de croire, en dépit des expertises de l'UNAM, que le toit a connu de sérieux dommages qui pourraient affecter un jour l'ensemble de l'acropole. Il ne faudrait voir qu'une solution d'urgence dans la réhabilitation du toit. Une nouvelle protection de l'acropole de Cacaxtla est nécessaire. Et mieux vaut la trouver et la réaliser le plus rapidement que possible.
Partager

Un nouvel alignement astronomique à Chichen Itza

Une équipe dirigée par l'astronome yucatèque Eddie Salazar Gamboa a découvert lors du solstice d'été (20, 21 et 22 juin dernier) un nouveau phénomène d'ombre et de lumière sur la pyramide du Castillo de Chichen Itza.
Au coucher du soleil, la lumière sépare la pyramide en deux moitiés, l'une complètement éclairée, l'autre totalement assombrie. Cette découverte associe donc définitivement la pyramide du soleil avec le cycle solaire et le passage des saisons.
La directrice du Centro INAH de Mérida envisage déjà de créer des animations identiques à celles de l'illumination de la pyramide lors des équinoxes.

(source Maya News Update)
Partager

Notes similaires

Related Posts with Thumbnails