Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du septembre, 2008

Le temple aztèque du sang

Voici un autre documentaire trouvé sur youtube et inédit en France. C'est la chaîne satellite Discovery Civilizations qui l'avait proposé... On nous propose de très intéressantes reconstitutions du Templo Mayor et des explications médico-légales sur l'art du sacrifice humain.

Bon visionnage et n'oubliez pas de laisser vos commentaires !





















Cracking the Maya Code

En plus de proposer un documentaire vivant et vulgarisateur sur l'évolution de l'épigraphie maya, PBS et Nova ont choisi de proposer un contenu interactif complétant le documentaire Cracking the Maya Code, diffusé récemment sur Arte.
On trouvera ainsi une ligne du temps qui retrace les principales découvertes de l'épigraphie maya : http://www.pbs.org/wgbh/nova/mayacode/timeline.html
http://www.pbs.org/wgbh/nova/mayacode/mast-flash.html
On pourra découvrir aussi les peintures murales classiques de San Bartolo découvertes récemment au Guatemala
Qui n'a pas rêvé de décoder une stèle maya? C'est chose faite en cliquant sur ce lien :http://www.pbs.org/wgbh/nova/mayacode/translate.html.

A consulter pour compléter vos connaissances : Michael D. Coe, Breaking the Maya Code et Mark Van Stone et Michael D. Coe, Reading the Maya Glyphs. Le premier ouvrage a fortement été utilisés par le réalisateur du documentaire, David Lebrun.

D'ailleurs vous pouvez regarder le documentaire…

Exposition Teotihuacan Ciudad de los Dioses

Dans le cadre du Festival Santa Lucia de Monterrey qui se tiendra le mois prochain dans la capitale du Nuevo Leon, les gouverneurs de cet état et de celui de Mexico ont inauguré samedi passé une exposition qui rejoindra l'Europe (Paris, Zürich, Münich entre autres) en 2009. Le Festival Santa Lucia a été créé afin de proposer une offre culturelle plus abondante à la population locale, suite au succès populaire des expositions qui ont eu lieu l'année passée lors du Forum Universel des Cultures Monterrey 2007.

Elle a pour thème Teotihuacan et présente 450 pièces archéologiques de toutes sortes (sculptures peintes, peintures murales, céramiques tripodes, encensoirs etc.) jusqu'à janvier 2009. Elles appartiennent à des collections publiques (musée du site de Teotihuacan, Musée Amparo de Puebla, Museo Universitario de Xalapa, Museo Regional du Yucatan). Le visiteur pourra également voir l'histoire de l'exploration de la zone archéologique depuis le dix-huitième siècle à n…

"El Templo Mayor en voz de sus investigadores"

Voici le titre d’un cycle de conférences qui commencera le 20 septembre et terminera le 25 octobre ; il aura lieu tous les samedi à partir de 10h dans l’Auditoire Eduardo Matos Moctezuma, du Musée du Templo Mayor.

Les spécialistes de l’Inah parleront des découvertes les plus importantes et les plus récentes de leurs travaux d’investigation dans l’enceinte sacrée de l’ancienne Tenochtitlan. Carlos Javier González González, directeur du Musée du Templo Mayor, affirme que le but n’est pas seulement celui de diffuser les nouvelles connaissances acquises sur le passé mexica, mais aussi celui de permettre aux habitants de México de s’approcher et d’apprécier l’histoire de la ville et de leur ancêtres.


J’invite donc les gens qui lisent ce blog, les Mexicains du D.F ou les francophones expatriés intéressés par l’ancienne civilisation aztèque, à ne pas louper l’occasion d’assister au moins à quelqu’unes de ces conférences.
Il s’agit d’une occasion unique pour enrichir nos connaissances et se cult…

Arqueologia Mexicana 93

Le dernier numéro d'Arqueologia Mexicana;"> est en vente dans tous les bons kiosques, librairies et supermarchés du pays.
Au programme ce mois-ci : la peinture maya. Ce gros dossier se répartit en plusieurs sections.
Un plan synoptique de la zone maya reprend les différentes manifestations de la peinture maya.
Il est notamment question de la redécouverte des peintures du site de Bonampak en 1946, des techniques utilisés par les anciens Mayas. Ensuite on redécouvre comment la peinture est intégrée à l'architecture en voûte, à la cérémique, aux parois des édifices de Santa Rita et de Tulum et aux codex (de Paris et de Madrid en l'occurence).

On peut regretter l'absence de Cacaxtla dans ce dossier. Si le site est situé dans le centre du Mexique (70 kilomètres à l'est de Mexico), il présente des caractéristiques qui ne laissent aucun doute sur une occupation maya pendant l'épiclassique (entre 750 et 900 après Jésus Christ).

Mais la surprise de taille vient d'…

Nouvelles hypothèses sur l'abandon du site de Kabah

La Sala de Prensa de l’Inah annonce que les dernières fouilles archéologiques menées dans le site yucatèque de Kabah, en particulier dans le Temple Codz Pop, pourraient apporter de nouvelles informations à propos de l’abandon du site par les groupes mayas qui y ont vécu.

Dans les chambres 13 et 14 de l’édifice – qui en compte 21 au total – les archéologues ont retrouvé les traces d’une « cérémonie d’achèvement » qui pourrait indiquer la démission de la classe nobiliaire maya pour la cité. Ce rite – qui a été décrit à la presse par Lourdes Toscano Hernández, Responsable du Projet de Conservation et Investigation du site – consisterait à « détacher les éléments présents dans les portes ». La présence de terre brûlée a été considérée comme une autre allusion à cette cérémonie.
Des traces identiques ont été découvertes dans d’autres sites de la Ruta Puuc, comme Uxmal et Sayil. L’archéologue interprète cela comme une cérémonie, effectuée par la noblesse, qui avait pour finalité la fin de la …

Préparation de l'exploration archéologique à Tula

La Sala de Prensa de l’Inah et le blog d'Erik Boot ont annoncé, le 28 août dernier, la préparation de l’exploration du site archéologique de Tula, qui prévoit des travaux de conservation d’édifices comme le Palacio Quemado et l’Edifice K, et une série d’études spécifiques sur les datations, pour avoir à dispositions une majeure quantité de données relatives à la période d’apogée du site.

Le “Programa de Investigación Conservación y Mantenimiento para Tula” sera dirigé par Robert Cobean et Luis Gamboa, qui travailleront sur place sept mois.
Une équipe de restaurateurs se consacrera au Palacio Quemado, formé par trois cours, une série de colonnes qui soutiennent le toit et des banquettes décorées avec reliefs qui représentent des guerriers et des musiciens en procession. La restauration, nécessaire en raison des fortes pluies qui ont affecté la région, sera effectuée à partir de l’utilisation de matériaux similaires à ceux utilisés à l’époque préhispanique.

L’exploration archéologique …