Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mars, 2009

Dégâts dans le site archéologique de El Tajin

Bas-relief de la tete de serpent endommagée dans le champs de jeu de balle de El Tajin

La Jornada du 21 mars annonce la découverte des dégâts produits par l’installation de l’éclairage des pyramides. Effectivement, un bas-relief a été endommagé à coup de marteau le 15 mars derniers par des inconnus.
Les gardiens de la zone archéologique ont aussi révélé que les dégâts concerne une tête de serpent localisée sur un des murs de l’esplanade du terrain de jeu de balle 17-27. D’après l’avis de la Jornada, l’INAH a gardé le silence sur cette affaire.


Afficher Zones archéologiques présentées sur Mexique Ancien sur une carte plus grande

Gabriel García Xochihua, délegué du Syndicat des Travailleurs Administratifs, Techniques et Manuels de l’INAH, a dénoncé également l’existence d’une fissure de 30 mètres au coin nord-ouest de la Pyramide des Niches. Apparemment, elle s’est produite après l’installation du spectacle multimedia conçu par le français Yves Pépin il y a cinq ans. Cette fissure pourrait…

Découverte d'un terrain de jeu de balle à Oaxaca

Le site internet de l'INAH annonce la découverte d'un terrain de jeu de ballepar une équipe d'archéologues du centre INAH à Santa María Atzompa. Pour être plus précis, Santa María Atzompa est situé à proximité du prestigieux site de Monte Alban. Cette structure longue de 70 mètres a été mise à jour et fouillée. Pour les archéologues, il ne fait aucun doute qu'il s'agissait du plus grand terrain de jeu de balle de cette ville-satellite de Monte Alban.


Site de Santa Maria Atzompa, Oaxaca.
Photo retrouvée sur le site de l'INAH le 24 mars 2009.

Deux autres terrains ont été découverts récemment, mesurant pour l'un 20 mètres de long et pour le second 28 mètres. Un des deux terrains sera l'objet de fouilles pendant cette année : il s'agira de déterminer si ce petit terrain servait à l'entraînement ou s'il était utilisé à des fins rituelles.

Les spécialistes en sont à l'heure des interrogations. Ils essaient notamment de comprendre pourquoi aut…

Réouverture du Temple XVII de Palenque

Sur son site internet, l'INAH informe que le Temple XVII, après un an de travaux de restauration et de consolidation, a été officiellement rouvert au public.
L'année passée les temples XVII et XIX avaient été confiés aux soins des personnels de l'INAH. Le temple XVII appartient au groupe des Croix, particulièrement fréquenté par les touristes. En cliquant ici, vous trouverez un plan du site de Palenque, publié en 1997, dans l'ouvrage de Merle Greene Robertson intitulé The Sculpture of Palenque, Volume 1. Le groupe des Croix est situé dans le coin supérieur du plan. Le Temple XIX a été construit vers 600 après Jésus Christ. Pour sa part, le temple XIX sera réouvert avant les vacances de Pâques.
Deux bonnes nouvelles pour les touristes qui voudront crapahuter dans Palenque prochainement !

Arqueologia Mexicana n°96

Et voici la dernière livrée de l'éditeur Raices pour les mois de mars et avril 2009. Le prix n'a pas changé : 60 pesos dans toutes les bonnes librairies ou les supermarchés. Au sommaire ce mois-ci, les dieux de la pluie dans les cultures olmèque, zapotèque, maya, teotihuacaine, mexica, d'El Tajin ou du Sud-ouest des Etats-Unis. On propose aussi une étude du culte à la pluie à l'époque coloniale et une incursion ethnologique dans la Mixteca nahua tlapanèque au Guerrero et le synchrétisme religieux au Yucatan avec la cérémonie de demande de pluie.

En préambule, on notera la majeure partie des informations publiées sur ce blog, à l'exception du très polémique spectacle son et lumière de Teotihuacan. Le Dr Manuel Hermann Lejarazu raconte brièvement l'histoire du Codex Muro, appelé également Códice de Ñunaha.

Suit un très bel article de José Eduardo Contreras Martinez sur vingt années de fouilles et de découvertes sur le site de Ocotelulco, Tlaxcala. Cette ancienne ch…

Remise du rapport sur le projet Esplandor teotihuacano

Le Groupe Technique d'Evaluation, par le biais du directeur de l'INAH, a remis son rapport au Conseil National d'Archéologie, à la chambre des députés et au gouvernement de l'état de Mexico en ce qui concerne l'installation de luminaires sur différentes structures du site archéologique de Teotihuacan. Nous avons évoqué par le passé la polémique qui s'est cristallisée autour de l'installation de lampes et les méthodes peu conventionnelles employées par les ouvriers.

A la différence des rapports faits par les députés et le Conseil National d'Archéologie, le Groupe Technique d'Evaluation estime que les structures préhispaniques n'ont pas été endommagées et que les trous ont été réalisés dans la couche de reconstruction moderne. Ce groupe, composé de spécialistes de l'archéologie teotihuacaine et de l'illumination de monuments, a réalisé un mois d'analyses. Il a émis des suggestions quant à l'installation et l'installation des lum…

C'est quoi le bleu maya ?

Sur le site internet américain du National Geographic, je suis retombé sur les résultats surprenants de plusieurs études effectuées par l'équipe du Dr Dean Arnold, professeur au Wheaton College, en Illinois, aux Etats-Unis. D'abord essayons de comprendre à quoi correspond le bleu "maya" en termes pictographiques.

En fait c'est très simple, Si vous cherchez sur internet des photos des peintures murales de Mayapan, Bonampak ou Cacaxtla, vous observerez l'utilisation d'un bleu tirant légèrement sur le vert. Ce pigment est souvent celui qui résiste le mieux au temps, à l'humidité voir même à la corrosion, aux produits acides et alcalins.

Le bleu maya était utilisé non seulement pour des peintures murales mais également pour peindre des céramiques. Dans les années 1960, plusieurs équipes européennes ont montré que les anciens Mayas avaient utilisé d'une préparation de matières organiques et minérales :à base de palygorskite et d'indigo.

Abordons maint…

Dans la série "Home sweet home"...

Plusieurs quotidiens mexicains dans leur version électronique ou papier rapportent la remise de 80 caisses au consul du Mexique à Calexico, Californie, Etats-Unis. Elles contiennent environ 200 pièces archéologiques de toutes sortes qui étaient gardées à l'Université de Berkeley après des fouilles faites en 1957 sur le site archéologique.Certaines pièces ont été datées de 2000 ans.

Cuicuilco est une zone intriguante et fascinante. Située à quelques centaines de mettre de la Escuela Nacional de Antropologia e Historia, Cuicuilco a été une importante cité du Préclassique (800 avant Jésus Christ - 100 après Jésus Christ), avant même l'avénement de Teotihuacan ou des pricipales cités mayas. Des cartes, des relevés et des échantillons de charbon permettront également une meilleure compréhension de la chronologie du site.


Pyramide de Cuicuilco, à Mexico, D.F.
Photo B. Lobjois, avril 2002

Parmi les objets remis au consulat figurent des sculptures, des céramiques et des restes osseux. Ce…

Conférence de Felipe Solis sur Tonatiuh

Sur son site internet, l'INAH fait un compte-rendu détaillé de la première de la dizaine de conférences intitulée "Los dioses en los codices". C'est Felipe Solis, directeur du Musée National d'Anthropologie, qui a donc inauguré ce cycle en présentant ses recherches sur le dieu du soleil.

Selon Solis -et c'est un premier truisme- Tonatiuh est une divinité solaire mais aussi guerrière, exaltant les guerriers à combattre : "Il symbolisait l'idéal du guerrier, la perfection du combattant, le soldat qui apparaît sur le plan céleste en vainqueur, qui fait fuir les étoiles et élimine l'obscurité en donnant lumière et chaleur à son peuple."



Pierre du Soleil
Photo B. Lobjois, octobre 2004.

Puis Solis de proposer l'hypothèse suivante : le visage sculpté au centre de la Pierre du soleil pourrait être celui de Tonatiuh. Ce visage est en effet encerclé par le disque solaire comme sur les codex précolombiens. Cette théorie repose sur la présence des glyph…

Congrès à Londres

Voici le programme d'un congrés consacré à la civilisation aztèque qui aura lieu à Londres le 13 et 14 mars. Merci à Jean-Papageno de m'avoir envoyé cette information!
Symposium Programme/ Programa del Simposio

Friday, 13 March

Venue: Institute of Historical Research
Senate House
Wolfson Room (located on the third floor of the North Block of Senate House)
Malet Street
London WC1 E7HU

1.30 – 2.00 Registration
2.00 – 2.15 Welcome address on behalf of the Institute for the Study of the
Americas

2.15 –2.45 José Contel (Université du Littoral. Cote d’Oppale)
Historia o la Predestinación de un Tlatoani: Ensayo sobre el nombre
de los Reyes Aztecas.

2.45 – 3.15 Juan José Batalla (Universidad Complutense de Madrid)
La representación de Motecuhzoma II en los códices: contextos en
los que aparece figurado y análisis historiográfico

3: 15 – 3.45 Patrick Lesbre (Université de…

Exposition Painted Metaphors: Pottery and Politics of the Ancient Maya

Mike Ruggeri annonce sur son blog l'inauguration prochaine d'une exposition sur les Mayas au Musée d'archéologie et d'anthropologie de l'université de Pennsylvanie, à Philadelphie. Intitulée Painted Metaphors: Pottery and Politics of the Ancient Maya (soit Métaphores peintes : poterie et politique des anciens Mayas), cette exposition met en valeur des céramiques retrouvées à Chama, Guatemala. La majorité est datée du Préclassique et accompagne des jades, des figurines, des instruments de musique, des objets rituels, des céramiques à usage quotidien et des pointes de projectiles.

A travers tous ces artefacts, le Musée de l'Université de Pennsylvanie espère faire revivre au visiteur la vie quotidienne des Mayas de Chama. Ce n'est pas sûr qu'on puisse s'y rendre facilement mais l'information vous est transmise par nos soins en français. Le site du Musée propose également une série de podcasts à télécharger et écouter.

Cycle de conférences "Los dioses en los codices"

Le site de l'INAH évoque la tenue d'un long cycle de conférences au Musée National d'Anthropologie de Mexico. La Bibliothèque Nationale d'Anthropologie et d'Histoire, située dans les locaux de ce même musée, compte une centaine de codex originaux et quatre-vingt-dix copies qui sont répertoriées Mémoire de l'humanité par l'UNESCO.
LA BNAH fête ses 120 ans en 2009 et reçoit en moyenne 25000 visiteurs par an. A cette occasion, elle a décidé de mettre en valeur ce patrimoine en organisant une série de conférences intitulée "Les dieux dans les codex".
Par codex, on entend des documents des époques précolombiennes et coloniales à caractère religieux, géographiques, juridiques ou généalogiques. Carmen Aguilera coordonnera l'événement qui aura lieu tous les lundis à 19h00 à l'auditorium Fray Bernadino de Sahagun.

La première conférence aura lieu lundi 2 mars et sera proposée par le docteur Felipes Solis Olguin, directeur du Musée National d'Anthr…

Un musée pour le monolithe de Tlaltecuhtli

Le quotidien El Universal reprend sur son site internet une dépêche de l'agence de presse Notimex selon laquelle la fameuse pierre découverte par Leonardo Lopez Lujan et son équipe au Templo Mayor de Tenochtitlan aura son propre musée. C'est ce qu'a annoncé le directeur de l'INAH, Alfonso de Maria y Campos.

Lopez Lujan et Matos Moctezuma, respectivement directeur et fondateur du projet INAH, ont ainsi été chargés de concevoir une enceinte qui accueillera in situ le monolithe mais également des pièces découvertes depuis 1994 dans les rues Guatemala et Argentina. Le musée serait ainsi une annexe du musée du Templo Mayor et bénéficierait d'une première enveloppe de deux cent millions de pesos (1,1 million d'€ environ). Il sera situé dans l'ancien Couvent de la Merced.

La volonté de conserver in situ la pierre de Tlaltecuhtli répondrait à une nouvelle politique de l'Instituto de préserver les pièces et d'éviter ainsi de les endommager en les transportant.…

Publications de Michael E. Smith

Vous remarquerez à l'usage que nos liens vers d'autres blogs et documents disponibles en ligne augmentent. Parmi nos références figure Michael Smith, archéologue spécialiste des Aztèques et professeur d'archéologie à l'Arizona State University. C'est un auteur qui a énormément publié ces quinze dernières années. Il dirige le projet Calixtlahuaca, dans l'état de Mexico.

En plus d'être doté d'un sens de l'humour très prononcé, Michael Smith est, à la différence de beaucoup de chercheurs internationaux, quelqu'un de généreux avec les étudiants mésoaméricanistes. Par le biais de la page internet de son université, quiconque peut télécharger un grand nombre d'articles et de participations à des ouvrages collectifs. Leonardo Lopez Lujan est également de ceux-là, mais sa bibliographie n'est disponible qu'en le contactant personnellement.


Le professeur Michael E. Smith

Il serait vain et inutile d'en reproduire la liste complète des travaux …