Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2009

Une petite visite du Musée National d'Anthropologie, Mexico (2ème partie)

Remis de vos émotions ? Car il convient de boucler notre petite visite virtuel du MNA. Nous en étions restés à la fameuse salle "Mexica", encore dirigée il y a peu par feu-Felipe Solis. Notre parcours nous emmène vers la salle "Culturas de Oaxaca". Cet état a été occupé de longue date mais les Zapotèques (peuple des nuages) l'ont considérablement marqué de leur empreinte dans des sites comme Monte Alban (dès le Préclassique), Lambityeco ou encore San José Mogote. Plus récemment, les Mixtèques dont le territoire était réparti sur les états voisins de Puebla et du Morelos nous ont légués un patrimoine précieux.



La salle "Cultures de la Côte du Golfe" nous montre toute la diversité culturelle présente à travers les états de Tamaulipas, du Véracruz et du Tabasco. Nahuas, Otomies, Huastèques, Totonaques, Popolacas, Zoques ont ainsi créé une zone d'influences interculturelles très importantes mais héritées d'une tradition mésoaméricaine héritée proba…

Une petite visite du Musée National d'Anthropologie, Mexico (1ère partie)

Le Musée National d'Anthropologie de Mexico (MNA) constitue une visite obligée pour tout curieux d'art précolombien. Inauguré le 17 septembre 1964, le MNA est l'oeuvre de l'architecte mexicain Pedro Ramirez Vazquez. Il comprend une partie couverte de 44000 m2 et une autre à l'air libre de 35000 m2. Le parcours se fait dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. L'entrée coûte actuellement 51 pesos soit un peu moins de 3 €.
Voici une première video, disponible sur Youtube et présentant le vestibule et la cour centrale du musée.



Au rez-de-chaussée, on peut découvrir copies et oeuvres originales des cultures préhispaniques dans 11 salles. Une autre sert pour les expositions temporaires. Une première salle appelée "Anthropologie" fait le point sur les différents processus d'hominization (en référence à l'évolution physique de l'être humain) et d'humanisation (développement de techniques et d'outils). Puis dans la salle "Peu…

Une vidéo de Cacaxtla

L'INAH ayant un compte sur Youtube, elle y poste parfois certaines vidéos qui présentent rapidement certaines zones archéologiques. Aujourd'hui, je vous propose de visionner celle concernant Cacaxtla, l'acropole des plus belles peintures murales mexicaines. Pour information, le commentaire est en espagnol sans sous-titres. C'est donc l'occasion de pratiquer la langue d'Octavio Paz...


Afficher Zones archéologiques présentées sur Mexique Ancien sur une carte plus grande



Je vous propose de faire ensuite une petite interrogation écrite pour voir si vos connaissances sont bonnes.

Où est situé Cacaxtla ?A quel moment Cacaxtla a connu son apogée ?Quel type de manifestation artistique est typique de Cacaxtla ?Citez deux édifices importants de Cacaxtla ?D'où vient le nom Cacaxtla ?Envoyez vos réponses à l'adresse de courrier électronique du blog : mexiqueancien@gmail.com

Exposition Teotihuacan Ciudad de los Dioses (Partie 4)

Après avoir vu ce que donnait l'exposition à Monterrey dans plusieurs notes à la fin de l'année 2008, je vous renvoie au site internet de l'INAH qui a mis les petits plats dans les grands pour attirer le visiteur à l'exposition Teotihuacan, Ciudad de los Dioses, avant sa grand tournée mondiale qui débutera en France à partir de septembre 2009.
Vous trouverez sur ce site dédié une présentation des pyramides du Soleil, de la Lune et du Serpent à plumes, les différents axes thématiques de l'exposition, le contenu de chaque salle, des photos et des vidéos pour préparer tranquillement votre visite au Musée national d'Anthropologie de Mexico.

Tout d'abord, voici le spot publicitaire disponible sur le site de l'exposition :



On peut voir également voir une vidéo plus parlante sur le site du quotidien El universal.



Certaines vidéos se concentrent sur des thèmes de l'exposition comme la guerre.



Sans oublier les masques teotihuacains, au style bien particulier.



Ou e…

Nouvelles découvertes à Tula, Hidalgo

Alors que les campagnes se succèdent sur le site toltèque de Tula, Hidalgo, une équipe d'archéologues dirigée par Luis Miguel Gamboa, a réalisée des fouilles de sauvetage préparatoire à la construction d'un réseau d'acheminement d'eau potable.


Ossements et offrandes, Tula, Hidalgo.
Crédit photo : INAH. Retrouvée le 28 mai 2009.

Le communiqué de presse de l'INAH, repris par le quotidien en ligne El Universal, fait état de la découverte d'ossements à environ sept cents mètres de la zone archéologique de Tula. D'ailleurs à cinquante mètres, les archéologues avaient découvert une autre fosse qui contenait les restes de vingt-quatre enfants en 2007. L'ensemble a été retrouvé à un mètre de profondeur.

Cette fois, il s'agit des ossements de deux adultes accompagnés d'un mobilier funéraire constitué de sept vases en céramiques, de moules et de polisseurs, d'un collier de coquillages, de fragments de bol, de pilons, des tessons de céramique brûlée ou to…

Découverte d'une cache à Moral-Reforma, Balancan, Tabasco

Le quotidien Milenio reprend une information de l'agence de presse Notimex datée du 22 mai dernier. On y apprend ainsi qu'une équipe d'archéologues et de fouilleurs dirigées par Francisco Cuevas a fait une jolie découverte. Situé à proximité de la frontière avec le Guatemala et l'état du Campeche, la municipalité de Balancan a un site en fouille le long du fleuve Saint Pierre le Martyre.
Moral-Reforma semble avoir été un poste commercial sous protection de Palenque jusqu'en 650 après Jésus Christ. C'est dans l'édifice 14 de ce site que l'équipe de Cuevas a localisé une cache dans laquelle reposait une sculpture pour le moins étrange. Cette structure mesure 27 mètres de haut et repose sur une plateforme possédant les dimensions suivantes : 50 mètres sur 70 mètres.


Photo : Elias Nazur.Retrouvée le 25 mai 2009 sur le site http://www.tabascohoy.com.mx/nota.php?id_nota=174436

Le traitement de l'information sur internet, notamment dans les quotidiens en lign…

L'UNESCO prépare une liste de sites astronomiques

L'INAH nous informe que l'UNESCO met au point une liste mondiale de sites astronomiques et archéoastronomiques à l'occasion de l'Année internationale de l'astronomie. Il ne s'agit pas de sites déjà placés sur la liste du Patrimoine mondial de l'humanité. Mais le Mexique est en bonne position avec les sites de Monte Alban, Oaxaca, Chichen Itza et Uxmal au Yucatan, Palenquen Chiapas etc. Ces sites déjà présents sur la dite liste se verront ajouter une qualification supplémentaire justifiant leur importance astronomique.


Pétroglyphes de Boca de Potrerillos, Nuevo Leon, Mexique.
Photo prise le 20 mars 2007 par B. Lobjois.

Un registre de sites de moindre importance a été établi mais qui ont un facteur astronomique inconstestable. Il comprend les zones archéologiques de El Cerrito, Quérétaro, Cañada de la Virgen, Guanajuato, ou encore Boca de Potrerillos, Nuevo Leon.

Découverte à Zapopan, Jalisco

Le 14 mai dernier, le quotidien en ligne la Vanguardia reprenait un communiqué de l'INAH sur des fouilles de sauvetage effectuées avant la construction du système des eaux usées à Zapopan, Jalisco. Ce sont une dizaine d'objets en céramique de la culture dite "Tradición Tumbas del Tiro", ayant fleuri au Préclassique tardif jusqu'au Classique moyen, soit entre 100 avant et 500 après Jésus Christ. Parmi les artéfacts retrouvés, on compte des figurines anthropomorphes, des vases-effigies, des fragments d'osseux, une jarre, des fragments de metate.



Objets découverts lors des fouilles de sauvetage à Zapopan, Jalisco.
Photo retrouvée le 26 mai 2009 sur
http://tinyurl.com/yafagv8
L'archéologue Carlos Lopez Cruz a annoncé que les fouilles se poursuivraient plus longuement sur une profondeur plus importante. La culture "Tumbas del Tiro" comme son nom l'indique fait référence à un système funéraire utilisant un puits plus ou moins profond et content parfoi…

17 corps retrouvés à Cholula

Le quotidien El Universal reprend une information proposée sur le site internet de l'INAH. On y apprend notamment que la zone archéologique de Cholula, connue en son temps comme le principal lieu de pélerinage de Quetzalcoatl contient encore de nombreuses choses à nous montrer.


Photo EFE, retrouvée le 26 mai 2009 sur El Universal.

Dix-sept squelettes d'adultes et d'adolescents et des offrandes ont été mis au jour lors de travaux effectués dans le centre de San Juan Cholula. Ils étaient regroupés sur une superficie de 16 m2. L'ensemble a été daté du Postclassique ancien, soit entre 900 et 1000 après Jésus Christ. Les archéologues estiment qu'il s'agirait des restes d'Olmeca-Xicalanca, alors présents dans la région, si on considèrent la proximité de Cacaxtla, dans l'état voisin de Tlaxcala.

L'origine et l'ancienneté du groupe de squelettes reste à confirmer mais sa position au nord-ouest de la Grande Pyramide apportera des données archéologiques qui …

El universo precolombino de Diego Rivera

Voici le titre de l’exposition qui sera visible au Museo Regional Potosino depuis samedi 23 mai et jusqu’au prochain septembre.
Le but de l’exposition est de permettre aux visiteurs de comprendre avec quel regard particulier Rivera voyait et étudiait les antiquités mexicaines qui ont si fréquemment inspiré ses oeuvres.
Formée par 167 pièces, l’exposition a été organisée par l’Instituto Nacional de Antropología e Historia (INAH-Conaculta) en coordination avec le gouvernement de San Luis Potosí ; avant de rejoindre le Museo Regional Potosino, en outre, elle avait transité par le Museo Nacional de Antropología, à l’occasion de l’hommage national rendu à l’artiste pour le 50ème anniversaire de sa mort.
Les pièces exposées font partie de la culture matérielle qui correspond aux anciennes cultures de l’Occident du Mexique localisées dans les actuels états de Colima, Nayarit, Jalisco et Michoacán, et l’exposition est une parmi les dernières qui ont été organisées par Felipe Solís, ancien direc…

Le site archéologique de Paquimé après 50 ans de fouilles

Photo: La Jornada

Le site archéologique de Paquimé est situé dans l’état mexicain de Chihuahua, et il est inscrit sur la liste des sites faisant partie du Patrimoine Mondial de l’Humanité depuis 1998.


Afficher Zones archéologiques présentées sur Mexique Ancien sur une carte plus grande


Après 50 ans,les fouilles ont permis de récupérer 24 tonnes de matériel préhispanique, comme de la pierre taillée, de la céramique, des restes osseux, de la turquoise, coquillages, cuivre, textiles et bois. Les investigations archéologiques dans le site se sont développées en suivant deux typologies d’approfondissement : les explorations archéologiques relatives à la culture Casas Grandes et la conservation de son architecture.

Selon Eduardo Gamboa Carrera, directeur du Projet Archéologique et membre de l’Instituto Nacional de Antropología e Historia (INAH), ce site aurait été conçu à la suite des migrations des gens qui ont quitté la grande vallée de l’Amérique du nord lors d’une grande sécheresse. For…

Décès de Beatriz Palavicini Beltran

Sur son site internet, l'INAH a annoncé la disparition subite de l'archéologue Beatriz Palavicini Beltran à l'âge de 42 ans, suite à une maladie hépathique, vendredi dernier. Elle a été responsable du Projet spécial de restauration du site archéologique de Cacaxtla-Xochitecatl, afin de mettre en valeur le patrimoine pictural inscrit d'ailleurs sur les listes de l'UNESCO depuis de nombreuses années.

Lors d'une ses conférences en 2006, lors du 30ème anniversaire des fouilles à Cacaxtla, Palavicini Beltran avait émis l'hypothèse que le site ne servait pas de résidence à une élite. Les résidus de graisses végétales et animales retrouvées, d'albumine et de carbohydrates indiqueraient plutôt que le Gran Basamento aurait plutôt servi d'atelier. Elle était en train de mener des fouilles sur la face du Gran Basamento.


Détail de la peinture murale dite "Mural de la Bataille",
retrouvée le 20 mai 2009 sur http://wikipedia.org, s.v. Cacaxtla.

Avant d'…

Arqueología Mexicana n° 97

Il est tout frais, il est tout beau. Voici la dernière livrée d'Arqueología Mexicana, en retard pour les raisons sanitaires que tous nos lecteurs connaissent déjà. Au sommaire ce mois-ci, les cultures de l'état de Sonora. Situé au nord-ouest du Mexique, l'archéologie de cet état est méconnu, à l'instar de la quasi-moitié nord du pays. Pourquoi ? Parce que la majeure partie des peuples qui vivaient. Bien sûr certaines tribus étaient sédentarisés comme le montre les sites de Casas Grandes ou de Zacatecas, d'autres étaient semi-sédentaires alors que certaines étaient nomades et ceux, même à l'époque coloniale. Dès lors, la documentation écrite à leur sujet est pour le moins défaillante, pour ne pas dire inexistante.

Poutant la revue publiée par l'INAH s'est déjà aventurée par le passé à faire état des recherches archéologiques, sociologiques ou ethnographiques dans les états du Nord-est mexicain (Nuevo Leon, Cohauila, Tamaulipas) ou plus récemment en Basse …

Des conférences en ligne

L'Université Francisco Marroquin, située à Guatemala Ciudad, propose une page internet très intéressante, notamment en ce qui concerne des conférences enregistrées proposées par des spécialistes de l'archéologie et de la civilisation maya.

Ce sont une trentaine de vidéos qui sont disponibles à ce jour, parmi lesquelles il convient de mettre en avant :
Dr William Saturno, La cultura maya y los murales de San Bartolo ;Oswaldo Chinchilla, La cosecha gloriosa: el cacao y el sacrificio humano en Mesoamérica ;Dr Ramzy R. Barrois, El juego de pelota maya, etnografía e iconografía ;Vanessa Rodens, Sonidos del pasado : investigaciones sobre la música maya ;etc.
Nous avons donc décidé de rajouter quelques liens dans la section "Vidéos" de ce blog.
Bon visionnage en espagnol, bien sûr !

Découverte des restes d'un des 16 rois de Copan ??

Le directeur de l'Institut Honduréen d'Anthropologie et d'Histoire, Dario Euraque, a annoncé qu'une équipe d'archéologues dirigée par Ricardo Agurcia pense avoir mis à jour les restes d'un des 16 rois qui régnèrent sur Copan entre 426 et 820 après Jésus Christ. Il a expliqué que les ossements avaient subi une importante détérioration suite à l'effondrement de la plaque qui scellait la tombe, située dans une chambre, trois mètres sous le Temple Oropéndola.

Le blog d'Erik Boot, Maya News Update, rapporte certains détails anthropologiques très intéressants. On apprend ainsi que la dentition a permis d'évaluer l'âge de l'individu à une trentaine d'années. Les débris osseux retrouvés ont permis une estimation de sa taille entre 1,54 m et 1,67 m.De nombreux offrandes accompagnaient le corps : des vases en marbre et en albâtre, des coquillages marins, trois colliers de jade, des pendants d'oreilles en jade et en coquillage. Des pigments roug…

Ouverture prochaine du site de Tancama, Queretaro

Sur son site officiel, l'INAH présente le site huastèque de Tancama qui sera très prochainement ouvert au public, suite à la déclaration faite l'année dernière par le président Calderon d'ouvrir 10 nouveaux sites d'ici à 2012.

Situé à quelques encâblures de Jalpan de Serra, dans l'état de Queretaro, Tancama signifie "Montagne de feu" en huastèque. Tancama était un site à la croisée de trois cultures : la huastèque au nord-ouest, la tradition de Rio Verde au nord-est et le style des sites de Ranas et Toluquilla. Les fouilles dirigées par l'archéologue Jorge Quiroz se concentrent sur 13 structures. Tancama a une superficie de 3,6 hectares et a connu sa période d'apogée à l'épiclassique vers 700 à 900 après Jésus Christ. Selon l'archéologue Pablo Lopez, ses habitants étaient probablement huastèques.

Le site comporte trois places principales reproduisant les trois dénivelations naturelles du Cerro Alto. La partie haute du site comporte les prin…

Fermeture de musées dans l'état de Jalisco

Suite à la recrudescence de cas de grippe humaine A/H1N1 dans l'état de Jalisco, le gouvernement local a décidé de fermer quatre musées : le Musée Régional de Guadalajara, celui d'Agustín Rivera, à Lagos de Moreno; El Cuale, à Puerto Vallarta et le Museo Arqueológico de Ciudad Guzmán.
Le communiqué officiel de l'INAH rappelle que les bureaux du Centre INAH du Jalisco resteront ouverts au public, mais en respectant strictement les mesures sanitaires. Enfin, les zones archéologiques continueront leurs activités sans aucune restriction.

Publication de Símbolos de poder en Mesoamérica (coord. Guilhem Olivier)

En fait l'ouvrage dont vous pouvez voir la couverture ci-dessous a été publié l'année dernière. Mais il n'est pas simple de le trouver. Aucune librairie de Monterrey ne l'avait dans ses références et mon ami William Murray a suffisamment été aimable pour me l'apporter directement de l'UNAM où il a été dignement fêté par les étudiants-chercheurs en art rupestre de l'ENAH et l'UNAM.



J'avais demandé par mail au coordinateur de l'ouvrage, Guilhem Olivier, comment se le procurer. Guilhem m'avait indiqué que l'UNAM allait prochainement mettre en place un système de vente par Internet pour faciliter l'accès aux ouvrages publiés par la plus grande université d'Amérique Latine. Guilhem est professeur et chercheur à l'Instituto de Investigaciones Históricas de l'UNAM (cf. le lien dans la section Centres de recherches). Sa thèse de doctorat a été présentée à l'Université du Mirail de Toulouse. Elle a pour titre Tezcatlipoca. Moqu…

De la désinformation

Récemment le blog http://revelations4.blogs.fr/ a utilisé et détourné l'information produite sur le nôtre. En ces temps de psychose, il est facile de l'alimenter en voyant partout des complots à l'échelle mondiale.
A nos lecteurs réguliers, sachez que l'auteur de ce blog, alias Al-Fred, propose un lien vers un audio-vidéo proposé par M. Richard Pellegrin avec des liens (au moins, il a le mérite de nous citer) vers différents articles que nous avons proposés sur Felipe Solis et la conférence qu'il a donnée au mois de mars au MNA.
Ainsi il nous apparaissait urgent et important de nous désolidariser complètement des affirmations fumantes (pour ne pas dire fumeuses) de ce monsieur. Il s'agit même de détournement d'informations.
En se référant à la conférence de Felipe Solis sur Tonatiuh et la Pierre du Soleil, ce monsieur parle d'Axayacatl et fait le rapprochement avec la compagnie d'assurances françaises AXA pour le simple fait de dénoncer des élé. Le co…

Arqueologia Mexicana Hors-série 30 partie 2

Aujourd'hui nous vous proposons de terminer la revue et commentaire du hors-série 30 de la revue Arqueología Mexicana.


Nous avons omis deux pages occupées par différents inserts. Dans un premier, Tena détaille chaque fête du xiuhpohualli puis du tonalpohualli en donnant sa traduction et les dieux auxquels on rendait hommage. Puis dans un deuxième insert, on peut voir un plan de l'enceinte cérémoniel de Tenochtitlan. Ce dernier document, réalisé à partir des reconstitutions de Marquina, est empreint d'erreurs. Les découvertes archéologiques dans les 20 dernières années n'ont pas été prises en compte, comme le montre l'oubli de l'édifice des Aigles (cf. López Luján, 2006) ou la mauvaise orientation du temple de Tezcatlipoca (cf. Matos Moctezuma, 1999).

Revenons au texte principal où Tena rappelait les 13 niveaux célestes et les 8 strates de l'inframonde présentés dans le Codex Vaticanus A et dans l'Historía de Los Mexicanos por sus Pinturas. Il explique ens…

Un peu d'autocongratulation ne fait jamais de mal

Les mesures restrictives frappant le Mexique jusqu'au 6 mai, je me suis amusé à regarder sur google qui parle de ce blog. Et quelle ne fut pas ma surprise à voir qu'à l'occasion du dernier salon du livre où le Mexique était invité d'honneur, Mexique ancien faisait partie des rares signets en français proposés par la Bibliothèque Nationale de France...



D'autres blogs en Espagne ou au Mexique font référence à nos articles, ce qui montre le sérieux et la qualité de notre travail.

Si vous cliquez sur la carte des connections sur la colonne de gauche, vous pourrez voir des connections depuis la Thaïlande, la Mauritanie, les USA, le Brésil, l'Algérie, la Russie, la Pologne... C'est la preuve que, même si tout le monde ne parle pas français, l'information que nous transmettons peut être réutilisée.

Cette forme de reconnaissance récompense ce que nous souhaitons pour ce blog : devenir une référence pour tous les amoureux de la Mésoamérique, en mettant en oeuvre c…