Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2010

Visite virtuelle Exposition Moctezuma Tiempo y destino de un gobernante

Il reste peu de temps pour voir la très belle exposition sur Moctezuma II au Museo del Templo Mayor, au coeur du DF. En janvier, elle sera démontée. Pour l'instant, on ignore où le monolithe de Tlaltecuhtli sera gardé. Si vous avez programmé un voyage ou un séjour à Mexico dans les prochains jours, considérez le Templo Mayor comme un passage obligé.Les pièces présentées ne sont peut-être pas aussi nombreuses que lors de l'exposition au British Museum. Cependant les conservateurs du Museo det Templo Mayor et les responsables des fouilles entreprises depuis 2006 ont largement compensé ces absences en présentant des objets issus d'offrandes découvertes en 2007. Pour préparer votre visite ou même pour revoir ce très beau moment d'archéologie, l'INAH propose un mini-site. Bravo à Nalleli et à ses collègues pour ses travaux.

Ouverture de la Biblioteca Digital Mexicana

En cliquant sur le titre de cette note, vous aurez accès à une nouvelle source gratuite d'ouvrages sur l'histoire du Mexique. Différentes institutions gouvernementales (INAH, CONACULTA, Archivo General de la Nacion, Centro de Estudios de la Historia de Mexico) ont décidé de mettre en commun leurs très nombreuses ressources bibliographiques pour les proposer gratuitement au public.

Pour l'heure, un fond d'une vingtaine de textes sont disponibles, retraçant l'histoire du Mexique depuis l'époque préhispanique au 20ème siècle. Le projet est né suite à la participation des mêmes institutions à la création de la Bibliothèque Digitale Mondiale, il y a quelque temps. Les documents proposés sont répartis par siècle.

Pour les spécialistes de la Mésoamérique, on retrouve quelques documents intéressants. Il s'agit du Codex Colombino, du Manuscrit Colombino pour l'époque préhispanique. Puis viennent des documents coloniaux comme le Codex de Huamantla, le Codex Chave…

Deux publications en ligne sur Cacaxtla

Sur le site Mesoweb, on peut télécharger deux documents depuis quelques jours. Il est question de Cacaxtla, ce petit site situé à l'ouest de Tlaxcala, capitale de l'état homonyme, situé à quelques dizaines de kilomètres du DF. Comme vous avez pu le lire dans de nombreux articles, Cacaxtla est un site qui nous tient particulièrment à coeur, et pas seulement pour la grande beauté des différentes peintures murales qui l'ornent.
Le fait d'assister à un synchrétisme d'éléments mayans et d'autres typiques du Haut Plateau central laisse l'esprit errer vers différentes hypothèses qui pourraient expliquer une telle fusion stylistique et culturelle.

Les papiers proposés sont parmi les premiers publiés après l'annonce de la découverte des peintures des édifices A et B.

FONCERRADA de MOLINA, Martha. 1980. "Mural Painting in Cacaxtla and Teotihuacan Cosmopolitanism". Third Palenque Round Table, June 11-18, 1978. In Third Palenque Round Table, 1978, Part 2,…

Les peuples indigènes du Mexique Programme 1

Nous en avons parlé rapidement sur les réseaux sociaux. L'INAH produit et diffuse une mini-série de documentaires et débats sur les peuples autochtones dans le Mexique d'aujourd'hui. Le premier épisode est passé jeudi dernier sur TVUNAM. Puis l'INAH l'a mis à disposition de tout un chacun sur Youtube depuis vendredi matin. Seul hic, ce premier épisode a été tronçonné en cinq parties. Dommage quand on sait que les débats Discutamos México sont retransmis sur la chaîne CanalOnceIPN sans interruption ou besoin de passer à un autre morceau. Voilà pourquoi je partage les cinq moments de ce premier programme dans cette note. Nous espérons vous proposer les autres épisodes dans les prochaines semaines, en souhaitant que l'INAH améliore son système de retransmission par la toile. On notera la présence ô combien précieuse du Dr. Miguel Leon-Portilla.


Alors qu'en pensez-vous ? Entonces que opinan ? What do you think about this programme ?

Bibliothèque virtuelle d'archéologie

Notre collègue Ximena Chavez a partagé sur le grand réseau social bleu un lien vers un carnet brésilien. Dirigé par des étudiants en maîtrise au Museo Nacional, il contient de nombreux vers des ressources méthodologiques spécialisées en archéologie. On y trouve de tout : des manuels de stratigraphie au livre d'art rupestre en Afrique du sud, en passant par un manuel de terrain pour l'archéologue. En cliquant sur le titre de chaque livre, on vous renvoie vers le site 4Shared.

Bref, un carnet à placer dans vos favoris...

Nouveau bandeau de titre.

Il convient de rendre à César ce qui appartientà César. Vous avez pu noter un petit changement d'image que nous souhaitions faire depuis de nombreux mois. L'oeuvre dessinée est le résultat d'Aurora, une étudiante au talent incroyable. Suite à une suggestion, elle nous a offert cette réinterprétation d'une peinture murale de Zacuala, à Teotihuacan.

La mise en forme a été effectuée par notre bon ami, Bern, baroudeur et grand amoureux du Mexique. Vous pouvez d'ailleurs visiter son nouveau carnet. Il s'apprête à rendre ce que le Mexique a pu lui apporter.

Arqueologia Mexicana n°106

Parlons rapidement de la nouvelle livrée de la revue de divulgation publiée par l'INAH. Le thème principal de ce numéro est le culte des ancêtres en Mésoamérique. Un tel numéro n'est pas innocent dans la mesure où le 1er novembre, on fête le Jour des morts. Le comité éditorial de la revue a jugé bon de proposer une revue des différentes manières de fêter et de célébrer les ancêtres.

Patricia McAnany a eu l'honneur d'ouvrir le bal en rappelant l'importance du devoir de mémoire et de l'alimentation des morts en Mésoamérique. Son objectif est à moitié  rempli car elle s'attarde trop sur le cas de K'axob, au Bélize. De la même manière,  elle tombe dans une glose sur le lignage qui s'applique principalement chez les Mayas. chez les Tarasques, en pays Nayar, dans la tradition des tombes à puits.

Mais l'accent a été particulièrement mis sur les paquets sacrés ou tlaquimilolli. Maricela Avala Falcon revient largement sur leur présence chez les Mayas du …

La constitution mexicaine traduite en plusieurs langues indigènes

C'est un petit événement en soi. Le sénat mexicain a récemment fait traduire la Constitution de 1917 en nahuatl, la langue indigène la plus parlée du pays (2 millions de locuteurs au total). On pouvait déjà trouver l'hymne national mexicain traduit et chanté en nahuatl, en maya, ou en mixtèque sur Youtube.

Pour autant on peut considérer que cette décision n'est qu'une toute petite victoire pour les peuples indigènes. Si les nahuatlophones sont les plus nombreux dans le pays, il ne faudrait pas oublier que plus de très nombreuses autres langues indigènes existent encore dans le pays. Certaines sont même menacées et vont bien ne plus avoir aucun locuteur...

Pourquoi donc ne pas avoir traduit la Constitution dans TOUTES les langues indigènes afin de toutes les reconnaître? La mise en avant du nahuatl n'est certainement pas une chose nouvelle. Déjà les historiens, les archéologues et les artistes oeuvrant pendant le Porfiriat avait fait des Aztèques (des Nahuas) l'…

El Teul continue de surprendre

L'ouverture du site archéologique d'El Teul, dans l'état de Zacatecas, se rapproche. Mais d'ici à 2012, les découvertes continuent de surprendre les spécialistes. Nous vous avions déjà présenté le projet El Teul il y a quelques mois, co-dirigé par l'archéologue Peter Jiménez Betts. Pour rappel, El Teul est un des rares sites mésoaméricains à avoir connu une occupation depuis le Préclassique récent jusqu'à la conquête espagnole. Elle porte alors le nom de Teulichan ou Tonanipan. Ce sont les Tlaxcaltèques, alliés de Cortés qui avaient même incendié le site, étant donné la farouche opposition faites par les Caxcains, qui l'occupait depuis 1350 environ.
Sachez que l'INAH rapporte la mise au jour d'une statue monumentale (1,97 m de haut quand même). De forme cylindrique (52 cm), elle a été taillée dans un bloc et pèse environ une tonne. Le lieu où cette statue a été déposée a lui aussi une signification sur laquelle nous reviendrons ultérieurement. C'…

Le patrimoine archéologique au Mexique et le changement climatique

Le quotidien Le Monde du 12 novembre s'aventure sur le terrain archéologique en déclenchant l'alarme. Il s'agit surtout de montrer les conséquences directes qu'a et que pourrait avoir le réchauffement global sur les monuments (parfois patrimoine de l'humanité).Les photos sont parfois impressionnantes, tout autant que les commentaires d'Henri-Paul Francfort, chercheur au CNRS impliqué dans des travaux archéologiques, en évoquant trois causes aux actuelles et futures déconvenues du patrimoine archéologique mondial. En premier lieu, il souligne la montée des océans qui pourraient ensevelir bon nombre de sites classés. Puis il revient sur l'amplitude toujours croissante de phénomènes naturels comme les perturbations ou les cyclones. Son exposé se poursuit par le réchauffement des zones de permafrost ou en altitude, menaçant le patrimoine naturellement conservé. Enfin il termine en parlant de l'effet d'érosion provoqué par la désertification.
Bien qu'…

Colloque Claude Levi-Strauss , un parcours dans le siècle

On l'ignore peut-être mais le Collège de France est à la page. En témoigne le lien que m'a fait parvenir un de nos lecteurs à propos d'un colloque organisé l'honneur  du père de l'anthropologie structurale le 25 novembre 2008. Près d'un an après sa disparition, la perception aiguë de Claude Levi-Strauss nous fait grandement défaut, même s'il n'a pas particulièrement écrit sur les mythes et les religions du Mexique ancien (dans Histoires de lynx notamment).Il y a deux ans, une dizaine de chercheurs se sont intéressés à l'œuvre lévistraussienne. Les enregistrements audio de ce colloque sont tous présents sur le site du Collège de France. On peut même les télécharger "a gusto" comme on dit en terre d'Anahuac. Je vous invite notamment à écouter l'intervention de Anne-Christine Taylor, spécialiste des religions amazoniennes et actuelle directrice du département Recherche et Enseignement au Musée du Quai Branly : "L'Amérique dan…

La revue Cuicuilco fête ses trente ans

Publiée par l'Escuela Nacional de Antropologia e Historia, la revue Cuicuilco fête ses 30 ans en grand et propose au lecteur curieux une page internet où on peut chercher, télécharger et lire tous les numéros de la revue originellement réservé aux spécialistes et aux bilbiothèques qui la commandaient.

L'UNAM a déjà entrepris ce type de projet de numérisation de ces revues. C'est notamment le cas des revues des Estudios de Cultura Nahuatl, publié par l'Instituto de Investigaciones Antropológicas, ou encore du Boletin de Pintura Mural Prehispánica en México, préparé par l'Instituto de Investigaciones Estéticas, même si l'intégralité des numéros n'est pas disponible.

En France, le Journal de la Société des Américanistes fait figure de pionnier en la matière, même si les numéros les plus récents ne sont pas disponibles en ligne. La mise en ligne temporaire du dernier numéro d'Ancient Mesoamerica, publié par la Cambridge University Press, propose une approch…

Exploration du tunnel de la Pyramide du Serpent à plumes

Avant toute chose, veuillez regarder la vidéo suivante et observez bien.


Le Proyecto Tlalocan, dont nous nous sommes fait l'écho il y a quelques semaines, a signalé des avancées significatives avec les premiers tours de roue de Tlaloque 1, un petit robot conçu à l'Instituto Politecnico Nacional. C'est la première fois qu'une petite machine de ce type est utilisé en contexte archéologique au Mexique (la deuxième fois dans le monde après une exploration identique en Egypte il y a une dizaine d'années). Au-delà de la petite prouesse technologique réalisée par l'IPN, les premières images de Tlaloque ont, toutes proportions gardées, un impact aussi fort que celles des robots téléguidés qui nous ont envoyé des photos de paysage martiens il y a quelques années.

Le robot Tlaloque 1 explorant le tunnel sous la Ciudadela, Teotihuacan.Photo INAH, disponible le 11 novembre 2010 sur http://goo.gl/9rXJH .
Pourquoi ? D'abord parce que l'hypothèse de l'archéologue S…

Les sources mexicaines de la pensée cartésienne

Un de mes anciens élèves et assidu lecteur de ce carnet a partagé une paire de vidéos disponibles sur Youtube. On y voit la journaliste mexicaine Carmen Aristegui s'entretenir avec Enrique Dussel, philosophe argentin et professeur à l'Universidad Autonoma de México (UAM).


Co-auteur d'El pensamiento filosofico latinoamericano, del Caribe y latino [1300-2000], Dessel part en brèche contre l'idée couramment répandue de l'absence d'une philosophie latinoaméricaine propre. Il défend l'hypothèse de principes et de théories philosophiques semblables à celles d'auteurs européens comme Hobbes ou Descartes, mais souvent antérieures et originaires de lieux inattendus.

Dessel prend notamment l'exemple de Descartes, élève du collège jésuite de la Flèche, et étudia le cours de logique mexicaine publié par Antonio Rubio, jésuite mexicain. envoyé en Espagne. D'autre part, il inclut logiquement et justement Nezahualcoyotl, roi-poète et philosophe. Ce dernier se …

Tlaltecuhtli en couverture de National Geographic

On pourrait parler de consécration internationale pour Leonardo Lopez Lujan et ses collaborateurs du Proyecto Templo Mayor. Dans sa version espagnole, la revue National Geographic fait sa une avec une photo du monolithe de Tlaltecuhtli.


Monolithe de Tlatecuhtli avant son déplacement au Museo del Templo Mayor. Photo Kenneth Garret pour National Geographic en espagnol, Disponible le 6 novembre 2010 sur : http://tinyurl.com/29mdhz4 .
A l'intérieur du magazine, on retrouve deux articles sur les fouilles entreprises depuis 2005 dans les Ajacaras, en contrebas de ce qui étaient les escaliers du Templo Mayor. Le premier article est l'oeuvre de Robert Draper : il y présente rapidement l'ancienne métropole et s'attarde notamment sur Ahuizotl, le tlatloani antérieur à Moctezuma II. Rappelons que l'hypothèse de travail de Lopez Lujan est que sous le monolithe de Tlaltecuhtli pourraient reposer les restes d'un ou de plusieurs tlatoque.

Offrande 126, Templo Mayor, Tenoch…

Anales del Instituto de Investigaciones Estéticas

De la même manière que leur petite soeur, la revue Anales del Instituto de Investigaciones Antropologicas, les Anales del Instituto de Investigaciones Estéticas sont bien présentes virtuellement. 73 ans de publication sont donc disponibles en format .pdf et gratuitement pour tout un chacun.

Nous avons donc mis à jour notre section "Périodiques" et vous encourageons à aller faire un tour sur le portail de cette revue aussi souvent que possible. Utilisez l'extension Down them all pour accélérer le processus !

Conférence au Musée d'Histoire Mexicaine de Monterrey

Un peu de pub pour notre chapelle. Après-demain, votre serviteur aura l'honneur de participer pour la troisième année consécutive aux Cuartas Jornadas de Estudios Mexicanos, organisées par l'Universidad de Monterrey au Museo de Historia Mexicana, dans le centre-ville de la Sultana del Norte.
Au programme cette année, il sera question du "Passé préhispanique aux temps du Porfiriat et de la Révolution". Il s'agit simplement de présenter à un public non-spécialiste comment s'est forgée l'identité nationale mexicaine au moment du pouvoir autocrate de Porfirio Diaz en 1884 et 1910. Au delà de la redécouverte et de la réappropriation du passé préhispanique, on expliquera notamment la systématisation des études archéologiques et anthropologiques à cette époque.Je cherche d'ailleurs une revue pour publier la version de l'article que j'ai rédigé pour l'occasion. Si vous avez des contacts, envoyez-moi un courriel. Au pire des cas, j'utiliserai le…

1st Central-South Conference on Mesoamerica

This post is for my english readers and those who can understand english. For the first time, the University of Texas at San Antonio will organize a two-day conference about Mesoamerica. Maybe you already received the information by the Aztlan newsletter. This event will be on November 6th and 7th.

The entire schedule and the resumes are available here. Nevertheless, I'm quite surprised that expositors will only have 15 minutes to convince the audience. I don't know if someone can really do that in such little time. Don't forget to check the official website of this event by clicking on the title of this note. Indeed, check our Conferences page : it has been updated.

Cours de nahuatl en ligne

Pouce ceux qui comme moi adoreraient parler le nahuatl moderne, nous vous recommandons un petit site internet en espagnol, certes d'aspect austère mais qui a l'air d'être efficace.

Certains modules sont encore manquants (pronoms, adjectifs, temps des verbes). Cependant l'ensemble est assez complet pour peu que vous sachiez l'espagnol pour apprendre. Certains outils sont même téléchargeables. Au delà des simples, le site propose en effet des textes poétiques et en prose ainsi qu'un dictionnaire bilingue (nahuatl-castillan). On a même la date actualisée selon le tonalamatl. On peut également voir quelques documentaires qui traitent des codex.

Si vous connaissez un équivalent en français et en anglais, n'hésitez pas à nous en faire par. N'oubliez pas non plus de faire un tour sur le site du dictionnaire en ligne d'Alexis Wimmer pour une étude plus poussée des formes du nahuatl classique. Dernier détail, la section Interactivité de ce carnet a été évide…