Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juin, 2011

Un très probable cimetière découvert au nord de Comalcalco

C'est avec beaucoup de prudence mais aussi avec de très nombreux détails que le portail de l'INAH titre sur une découverte très prometteuse faite à proximité de Comalcalco, dans l'état de Tabasco. Dans un bulletin disponible au format .pdf, on apprend les résultats déjà très complets de fouilles et d'analyses qui ont été effectuées sur les 116 corps enterrés à environ 3 kilomètres au nord de l'Acropole du site de Comalcalco, au tabasco.

Agrandir le plan

Une équipe pluridisciplinaire, dirigée par Ricardo Armijo Torres, a travaillé étroitement avec la Comision Federal de Electricidad, propriétaire des terrains, dans le cadre de prospections et d'analyses topographiques . Au total, ce sont trois monticules de caractère habitationnels qui ont été explorés, avant la construction. Armijo dirigeait en effet un projet de sauvetage appelé Comalcalco II-Potencia entre fin 2010 et juin 2011.

Un premier sondage aléatoire sur 72 m² de surface, effectué sur un des trois monti…

Rue Sésame en nahuatl

Image via WikipediaVous connaissez certainement rue Sésame, un des nombreux programmes qui a bercé notre enfance. Depuis quelques années on peut le revoir sur France 5. Rue Sésame est certainement un des programmes pour enfants les plus adaptés dans le monde. Récemment une version pour la Palestine a même été diffusée.

Au Mexique, on connaît mieux la bande à Elmo sous le nom de Plaza Sesamo. Le programme est diffusé de manière continue depuis 1982 au Mexique dans sa version propre, avec ses propres personnages. Plaza Sesamo est tellement aimé qu'il existe même un parc d'attraction à Monterrey.

Alors pourquoi parler de Rue Sésame dans un carnet d'informations anthropologiques. Tout simplement pour saluer l'effort entrepris par l'INALI (Instituto Nacional de Lenguas Indigenas) pour promouvoir le nahuatl auprès des jeunes générations. On peut désormais voir Plaza Sesamo en version nahuatl. En fait, il s'agit des mêmes épisodes mais tout simplement dans la langue …

Palenque, une nécropole royale

Image via Wikipedia Décédée il y a deux mois, que penserait Merle Greene Robertson en voyant l'évolution rapide de ce qui fut son dernier projet suspendu il y a une dizaine d'années à Palenque ? Comment aurait-elle accepté les avancées capitales présentées par les médias mexicains sur le Temple XX de la grande cité maya, révélée aux yeux du monde en 1952 avec la découverte du sarcophage de K'inich Janaab Pakal par l'équipe d'Alberto Ruz Lhuillier.


L'INAH a publié hier sur son site une série d'informations et de photographies qui rendent compte de fouilles qui ont lieu actuellement au Temple XX, alors qu'il s'agissait originellement de le restaurer (voir cette note du 30 janvier 2011). Greene Robertson n'est en tout cas pas mentionnée une fois dans ce bulletin publié le 23 juin 2011. Quel manque de reconnaissance et de tact de la part de l'INAH ! David Stuart, enseignant-chercheur à l'University of Texas at Austin et éminent mayiste, a ju…

Une seconde statue découverte à El Teul, Zacatecas

Il y a encore quinze jours, nous vous parlions d'une vidéo explicative du désormais fameux. Je dis "fameux", car il faut bien reconnaître qu'avec Chiapa de Corzo, El Teul est littéralement apparu aux yeux du grand public ces dernières années suite à la volonté du gouvernement mexicain de promouvoir de nouvelles options pour un tourisme culturel. On a d'abord appris la place de la métallurgie après la découverte d'un four préhispanique en juillet 2010. En novembre dernier, nous avions rapporté l'extraction d'une sculpture imposante sous l'un des côtés du jeu de balle de cette cité du Zacatecas.

La semaine dernière les archéologues Peter Jiménez y Laura Solar ont ainsi annoncé avoir retrouvé le pendant de cette sculpture de l'autre côté du terrain de jeu de balle. D'après la position de la sculpture, il semblerait qu'elle soit tombée de son emplacement d'origine avec le passage du temps et des intempéries.

Pour rappel, voici une pho…

Inauguration de l'exposition Mayas : de l'aube au crépuscule

Aujourd'hui, les présidents français et guatémaltèque vont inaugurer une exposition qui mettra sans doute du baume au coeur après l'annulation de l'Année du Mexique en France. En effet, suite à la guerre diplomatique entre ces deux pays, deux expositions (l'une à Saint Romain sur les cultures du Veracruz et l'autre à la Pinacothèque de Paris sur les masques mayas en jadéite) ont tout simplement été supprimées.



Mais pour les amateurs des Mayas, n'oublions pas que les frontières politiques actuelles n'étaient pas les mêmes à l'époque préhispanique, notamment au cours du Classique. C'est donc grâce à différents mécènes privés guatémaltèques (plus intéressés par le développement touristique de leur pays que par la sauvegarde de leur patrimoine) que le public français pourra connaître l'ancienne cité d'El Mirador.

Hébergée au Musée du Quai Branly jusqu'au 2 octobre prochain, l'exposition a commencé à susciter l'intérêt des médias. C&#…

Publication d'Arqueología del México Antiguo

Eduardo Matos Moctezuma est un chercheur prolixe : sa quantité de publications (articles, livres, coordination d'ouvrage) laisse rêveur. 2011 n'échappe pas à la règle puisque l'archéologue mexicain nous propose de mieux connaître l'histoire de l'anthropologie et de l'archéologie mexicaine à travers un ouvrage dont la publication a été annoncée la semaine dernière sur le site de l'INAH.
Image via WikipediaIntitulé Arqueología del México Antiguo, ce livre propose 400 illustrations de toute sorte (codex, plans, photographies, relevés, illustrations, etc.) qui retracent l'évolution de la connaissance du passé préhispanique du Mexique depuis la découverte de la Pierre du Soleil et la grande sculpture de Coatlicue jusqu'à nos jours, en passant par la première stratigraphie de Gamio et la création de l'INAH en 1939.

L'ouvrage a été publié chez l'éditeur italien Jaca Books et fait partie d'une collection intitulée Corpus Precolumbino.

Commentaires sur Arqueologia Mexicana HS 39

Image via Wikipedia
Voici un petit résumé de ce qui vous attend si vous vous procurez le 39ème numéro hors-série d'Arqueologia Mexicana. Intitulé México en la lista del patrimonio mundial de la UNESCO, ce numéro fait la part belle à l'autosatisfecit. Il est vrai que le Mexique occupe une place . Cette publication propose une rétrospective du patrimoine mondial, culturel et matériel inscrit par l'UNESCO. 
Les premières pages rappellent l'histoire de la convention sur le Patrimoine mondial. Un premier encadré (p. 11) résume différents extraits de textes et conventions qui permettent de faire entrer tel monument, telle tradition ou tel site naturel au patrimoine de l'humanité. Un second encadré (p. 13) présente les différentes catégories d'inscription possibles.

Suit un long catalogue des différents sites archéologiques et naturels et des traditions qui ont été promus par l'UNESCO selon les catégories et critères précédemment évoqués. Quelques images agrémentent …

Raíces 12 - Chiapa de Corzo avec Emiliano Gallaga

Voici enfin le douzième épisode de Raíces, le programme radiophonique et anthropologique que votre serviteur anime sur Radio UdeM. Nous avons d'orienter sur le site de Chiapa de Corzo qui est ouvert depuis peu au public. Chiapa de Corzo fut habité par ce que les archéologues modernes appellent "Mixe-Zoques".

Pour parler de tout cela, nous avons l'archéologue Emiliano Gallaga. Impliqué dans le projet Chiapa de Corzo, Gallaga est également directeur du Centre régional INAH, situé à Tuxtla Gutierrez. Il revient notamment sur les taches incombant à un directeur de Centre régional INAH.

Le programme est également disponible sur le site Divshare et en format mp3 et ogg sur Archive.



Références bibliographiques
Agrinier, P. (1960). The carved human femurs from tomb 1, Chiapa de Corzo, Chiapas, México. Orinda, California. New World Archaeological Foundation.Agrinier, P. (1964). The Archeological Burials at Chiapa de Corzo and their furniture. Utah. New World Archaeological Foun…

Estudios de Cultura Maya 36

Les revues qui mettent en ligne leur contenu pour faciliter leur diffusion auprès du grand public et aussi des étudiants sont plutôt rares. On sait qu'elles ont leurs limites. Certaines préfèrent mettre en ligne les publications antérieures à trois ans comme le Journal de la Société des Américanistes, d'autres uniquement le dernier numéro en date comme Ancient Mesoamerica, ou mettre en ligne une grande partie de leur catalogue comme Estudios de Cultura Nahuatl ou Estudios de Cultura Maya. D'autres enfin s'entêtent à laisser leurs anciens, très anciens numéros à la vente, comme Mexicon.
Estudios de Cultura Maya est une revue annuelle publiée par l'Instituto de Investigaciones Filológicas de l'Universidad Nacional Autónoma de México. Son dernier numéro, le 36, est disponible gratuitement autant à la lecture en ligne (idéal pour les propriétaires de tablettes) qu'au téléchargement intégral et partiel (cliquez sur le titre de cette note pour vous retrouver sur l…

Découverte d'un escalier datant de la fondation de Tlatelolco

A défaut de pouvoir arriver si loin au Templo Mayor de Tenochtitlan à cause de son emplacement, on se pourra toujours se rabattre sur les travaux qui continuent d'avoir. Là, il n'y a pas de pression de la part d'architectes et de bureaucrates en tout genre. Salvador Guilliem avait déjà considérablement déchiffré le terrain des recherches sur la ville-soeur de Tenochtitlan qu'était Tlatelolco. Depuis 1992, on connaît l'existence de deux étapes antérieures du Grand Temple de Tlatelolco sous ce que le touriste peut actuellement voir (phase 1a). En 2007, une deuxième phase de construction a pu être mise au jour sous la forme d'un escalier (phase 1b) : nous vous l'avions présentée dans cette note l'année dernière. Mais les archéologues ont voulu aller plus loin.
En 2009, un puits a été percé depuis la plateforme de la pyramide jusqu'à 7 mètres de profondeur. Là l'équipe de Lucia Sanchez a retrouvé les restes d'une plateforme stuquée sur laquelle r…

Casa de Tlaltecuhtli au Templo Mayor : lettre ouverte des archéologues en charge du projet

A défaut de réponse de la part des autorités administratives de l'INAH, Eduardo Matos Moctezuma, Raul Barrera Rodriguez, Carlos Javier Gonzalez et Leonardo Lopez Lujan, spécialistes du Templo Mayor et du Proyecto de Arqueologia Urbana ont envoyé une lettre au quotidien El Universal évoquant le projet de construction d'un musée baptisé Casa de Tlaltecuhtli dans le terrain des Ajaracas, en cours d'exploration depuis 2006. Nous avons déjà mentionné ce projet dans deux notes sur notre carnet.

Ce document a été résumé dans de courts articles qui pose certaines questions sur le futur de la zone archéologique. Malheureusement ni El Universal (droite) ni La Jornada (extrême-gauche) ne reproduisent la lettre dans son intégralité, induisant le lecture à un point de vue biaisé. Il a été rédigé en réaction à un article rédigé par Abida Ventura pour le quotidien El Universal du 9 juin dernier et un autre d'Ana Monica Rodriguez dans La Jornada de la même date. Salvador Aceves Garci…

Raíces 11 - Travailleuses domestiques à Monterrey avec Séverine Durin

Le 11 juin dernier, nous accueillions Séverine Durin, anthropologue au CIESAS du Nuevo León. Séverine étudie plus particulièrement les populations indigènes vivant dans la région de Monterrey. Elle travaille régulièrement avec les travailleuses domestiques, appelées communément et discriminatoirement "muchachas". Issus des Nahuas de la Sierra Potosina, du Veracruz ou d'Hidalgo, ces jeunes femmes abandonnent leur communauté pour trouver un emploi d'aide-ménagère souvent mal payée ou dans des conditions qui ne respectent pas le droit du travail.
Séverine est également venue dénoncer certaines mesures récentes établies par les autorités de San Pedro Garza García, poumon financier de Monterrey et même du Mexique. Les employeurs sont tenus de transmettre l'identité de leur personnel domestique aux autorités policières, officiellement afin de lutter contre la recrudescence de vols dans les domiciles. Sous-entendu, les femmes-travailleuses indigènes seraient un facteur …

Raíces 10 - Visites virtuelles avec Nalleli Cepeda

Pour sa dixième diffusion, Raíces eu le plaisir d'accueillir enfin Nalleli Cepeda pour parler de diffusion culturelle et en particulier la diffusion du patrimoine histoire et archéologique du Mexique. Depuis quelques années, Nalleli oeuvre à un projet ambitieux : les promenades virtuelles ou paseos virtuales en espagnol. L'idée est de sauvegarder un patrimoine de plus en plus menacé par le tourisme de masse et de le diffuser par des outils de conception modernes.


Nalleli n'a rien d'une anthropologue à première vue : ballerine de formation, elle a cependant toujours été attiré par l'idée de pouvoir transmettre au public l'histoire de son public. Travaillant pour la CONACULTA, elle a la chance de pouvoir voyager dans tout le Mexique et de travailler avec des informations de première main, proposées par les archéologues.


Raíces 10 est disponible au téléchargement sur les sites Divshare et Archive en format mp3 ou ogg.





Raíces 10 a été enregistré le 31 mai 2011 par Ser…

Résultats d'explorations archéologiques en Aguascalientes.

Nous ne parlons pas souvent d'Aguascalientes, ce petit état enclavé entre le Jalisco et le Zacatecas. Cela n'empêche qu'il soit au coeur de l'actualité archéologique ces derniers jours. La raison en est simple. Des explorations archéologiques sont actuellement menées dans deux sites inconnus jusqu'alors : El Ocote y Santiago. D'après les éléments découverts, il semble cependant appartenir à une tradition observée entre les VIIè et Xè siècle de notre ère. Ana María Pelz, collaboratrice de l'INAH pour l'état d'Aguascalientes, a précisé que la présence de reste de maïs et l'architecture observée dans les deux sites laissent clairement entendre qu'il s'agissait de populations sédentarisées.

Les travaux topographiques ont pu déterminer que le site de Santiago s'étendait sur une superficie de 300 hectares alors qu'El Ocote couvrait seulement 60 hectares. La faible superficie de ce dernier s'explique par sa situation : deux terrasse…

Explorations en cours près d'El Centro, Tabasco

Un des responsables de l'INAH pour l'état de Tabasco a confirmé des explorations archéologiques préalables à de futures fouilles dans le canton d'El Centro. Des archéologues sont en train d'effectuer des relevés topographiques sur deux zones qui devront être protégées. Elles sont situées sur les communes de La Palma et Cruz del Bajío.

Juan Antonio Ferrer Avalos s'est en revanche abstenu d'identifier formellement la culture qui a bâti ces sites. Sur l'état de Tabasco actuel, on a retrouvé la présence de trois cultures successives : la tradition olmèque, la mixe-zoque, la maya. Nul doute que les prochains mois et années nous apporteront de nouveaux détails.

En attendant vous pouvez retrouver la dépêche sur le site du quotidien Tabasco Hoy.

Raíces 08 - Art rupestre du Coahuila avec William Breen

Dans le huitième épisode de Raíces, William Breen, enseignant=chercheur à l'Universidad de Monterrey, nous propose une présentation du livre de la chercheuse américaine Solveig Turpin sur l'art rupestre de Coahuila. Turpin était chercheuse à l'University of Texas at Austin et a mené une longue carrière sur les manifestations artistiques anciennes dans la vallée du Rio Bravo/Grande pendant les 40 dernières années, ce qui l'a amenée à visiter différents sites du nord-est mexicain, entre les états de Tamaulipas, Nuevo León et Coahuila.

Vous retrouverez une bibliographie significative de Solveig Turpin sur le site d'Arara, une association américaine d'art rupestre. Elle est également présente sur Facebook.

Vous pouvez aussi télécharger ce programme gratuitement en format mp3 et ogg sur la page Archive.


Raíces est un programme éducatif diffusé au public sous licence Creative Commons 3, enregistré le 19 mai 2011 par Sergio Becerra et postproduit par Alvaro Guadiana, …

Reparlons (et voyons) El Teúl Gonzalez de Ortega

L'INAH a mis en ligne sur sa chaîne Youtube une petite vidéo qui présente le site d'El Teúl que nous avons présenté dans trois autres notes par le passé. Rappelons seuleñent qu'El Teúl est situé dans l'état de Zacatecas, à la frontière avec le Jalisco. Il fait partie des 12 nouveaux sites que le président Calderón avait choisi au début de son mandat pour promouvoir un tourisme culturel (et accessoirement de masse) dans des endroits peu connus du Mexique.

Pour trouver les notes en question, cliquer ici, ou ou encore ici. Bon spectacle !

Résumé de la conférence de Rodrigo Liendo sur Palenque

Dans le cadre du cycle de conférences hebdomadaires proposé par le Museo Nacional de Antropología en marge de l'exposition Seis ciudades antiguas de Mesoamérica, le chercheur argentin de l'UNAM Rodrigo Liendo est revenu sur le cas de Palenque. Après les interventions de Diana Magaloni et de Nelly Robles les semaines précédentes, le site internet de l'INAH propose un résumé de l'exposé de Liendo.
Liendo a notamment expliqué quelle était la zone d'influence directe de Palenque. Pour se faire, le chercheur mayiste a proposé une liste de chiffres et de projections statistiques. Il estime que Palenque, ou B'akaal selon les glyphes déchiffrés par les épigraphiste, avait environ 680 lieux placés directement sous son influence, dans une zone allant du Tabasco actuel au Guatemala. Des sites comme Moral-Reforma, El Toruguero ou Pomoná souffraient de constantes défaites dans les guerres qui les opposaient à Palenque. Pour déterminer les relations pacifiques ou belliqueuse…