Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du septembre, 2011

Raíces 21 - Tlaloc avec Karla Rámirez

Nous sommes ravis de vous faire écouter le 21ème épisode de Raíces. Dans cette livrée, nous avons invité notre collègue historienne de l'art, Karla Rámirez Rosas. Bien qu'intimidée par une première, Karla a très aimablement accepté notre invitation : elle nous présente un de ses thèmes d'études : les coiffes de Tlaloc dans le Codex Borgia. En fait il s'agit de présenter ses travaux de maîtrise.

Le programme a été enregistré le 15 septembre dernier dans les studios de Radio UdeM avec l'aide d'Oscar et de Checo Becerra. N'hésitez pas à nous laisser vos commentaires.

Raíces 21 - 17092011 by Mexique Ancien


Bonne écoute !

Raíces 19 et 20

Aujourd’hui nous vous proposons un épisode double de Raíces. Dans les livrées 19 et 20, nous avons eu le plaisir et l’honneur de recevoir Gerardo Ramirez Hernandez, ancien collaborateur du Museo de Pintura Mural Teotihuacana, membre du projet Pintura Mural Prehispánica à l’Instituto de Investigaciones Estéticas de l’Universidad Nacional Autonóma de México.

Etant architecte, Gerardo a pu nous éclairer sur la peinture murale préhispanique et son intégration dans l’architecture mésoaméricaine. C’est ce que nous avons voulu montrer dans le programme 20 où Gerardo nous explique l’importance de l’architecture de Bonampak pour mieux apprécier les peintures ornant certains de ses édifices.

Les programmes 19 et 20 ont été respectivement enregistrés les 1 et 8 septembre 2011 dans les studios deRadio UdeM, San Pedro Garza García, Nuevo León, México. Notre ingénieur du son et monteur fur Sergio Becerra.

Les deux fichiers sont disponibles en podcast sur Soundcloud et Divshare.

Raíces 19 - 0309201…

Le MNA se virtualise un peu plus

Le Museo Nacional de Antropología continue sa (trop) lente entrée dans le monde numérique. Dans un article paru dans le quotidien mexicain El Universal, on apprend qu'un million et demi de pesos ont été investis pour procéder à la numérisation complète des collections du musée.
Ce sont donc d'abord les 7700 pièces et objets exposés au grand public qui seront scrupuleusement scannés et photographiés. Une première phase s'est d'ailleurs récemment achevée puisque 1500 pièces des salles Maya, Introduction à l'Anthropologie, Peuplement de l'Amérique et une partie de la Salle Mexica ont d'ores et déjà été numérisées.
Suivront deux autre phases de travail. Il s'agira d'abord d'achever le travail dans la salle Mexica et de s'attaquer aux salles Préclassique sur le Haut Plateau Central, Teotihuacan, Toltèques et Cultures d'Oaxaca. Puis les 
La plus grosse partie du travail se fera ensuite puisqu'il faudra encore s'occuper des 120000 pièc…

XV Jornadas de Etnohistoria

L'Escuela Nacional de Antropología e Historia, située tout près du site préclassique de Cuicuilco, au sud du DF, sera le siège la semaine d'un colloque annuel sur l'ethnohistoire, discipline qu'elle propose à ses étudiants.

Si vous consultez le carnet de l'évènement, vous pourrez notamment retrouver ce calendrier avec les noms et horaires des tables de travail et le nom des conférenciers. Le programme est également disponible en format gdoc.

Ces quinzième journées d'ethnohistoire auront lieu du 19 au 23 septembre prochain, dans l'amphithéâtre Javier Moreno de l'ENAH de 10h à 20h et seront accompagnées d'une exposition de photographie à la bibliothèque de l'institution.

Delicias prehispánicas

L'ethnogastronomie est certainement la branche la plus gourmande de l'anthropologie. De quoi s'agit-il ? Tout simplement de l'étude des régimes alimentaires d'un groupe culturel. Le carnet Delicias prehispánicas est presque unique en son genre. Rédigé en espagnol par plusieurs chercheurs comme Alberto Peralta de Legarreta ou Ulises T. Chavez, il propose des notes et articles tout à fait sérieux sur la gastronomie préhispanique et ses descendantes en Mésoamérique et sur le continent américain. Mais il ne s'agit pas uniquement d'un recettaire ou d'un herbier virtuel, puisqu'on peut y lire des articles à caractère archéologique, littéraire, etc. Je vous en recommande la lecture, juste pour le plaisir des papilles. Cliquez sur le lien : http://deliciasprehispanicas.blogspot.com.

Raíces 18 - Salle du Nord du Mexique avec Enrique García García

Voilà la livrée d'il y a 15 jours, diffusée par Radio UdeM sur internet. Ce programme enregistré, le 25 août 2011 nous a permis de connaître un peu la vie d'un conservateur de musée. Enrique García García fut notre interlocuteur pour l'occasion, puisqu'il est le responsable de la salle Norte de México, au Musée Nacional d'Anthropologie.

Nous vous proposons d'ecouter et de télécharger ce programme sur le site Soundcloud ou sur divshare.


Raíces 18 - 27082011 by Mexique Ancien

Découverte d'une chambre de Chilacachapa

Le petit village de Chilacachapa devait tribut à l'empire mexica. Situé sur la municipalité de Cuetzala de Progreso, dans l'état de Guerrero, Chilacachapa gardait un secret qui a récemment été révélé au public. Suite à un appel d'habitants, une équipe d'archéologues dirigée par Edgar Pineda Santa Cruz a été envoyé pour fouiller une pièce dont un des murs menaçait de tomber. Une cavité rempli de décombres fut ainsi localisée. Une fois les décombres enlevés, les archéologues se sont retrouvés face à l'entrée d'une crypte souterraine datant d'il y a 1500 ans.

Afficher Zones archéologiques présentées sur Mexique Ancien sur une carte plus grande
Afin de protéger le contexte archéologique et la stratigraphie de la chambre, ils ont préféré percer une des parois de la crypte. C'est en procédant à l'enregistrement stratigraphique que les archéologues ont compris que le ou les corps qui avaient été déposés à l'Epiclassique ont été soustraits au Postclas…

Un enterrement multiple retrouvé à Ixcun, Peten

Le quotidien guatémaltèque Prensa Libre annonce la découverte d'un enterrement multiple sur le site de Ixcun, à Dolores, dans le département du Petén au Guatemala. Jorge Chocón Tun en charge des opérations a précisé que des restes osseux ont été retrouvés dans la chambre 5 de la grotte 3, quelques 25 mètres sous la surface.


 La quantité d'ossements ont attiré l'attention du spécialiste: il s'agirait d'une femme et de deux nouveaux-nés. Plus intéressante est la position du corps puisqu'il semblerait qu'elle ait été déposée sur le ventre. Une seconde anomalie consiste en la parfaite articulation des ossements de cette femme, élément là aussi peu courant dans les enterrements mayas. Cependant son crâne n'était pas présent au moment de la découverte. Des analyses d'ADN prélevés sur les trois sujets sont actuellement en cours afin de déterminer d'éventuels liens de parenté.


La présence de céramiques a permis une première datation entre 600 et 900…

Arqueología Mexicana 111

Le dernier numéro de la revue de divulgation publiée par l'INAH est disponible depuis quelques jours en kiosque et supermarchés au Mexique. Au programme ce mois-ci, les rebellions indigènes. Au moment où nous rédigeons ces quelques lignes, la page internet de la revue n'avait pas été encore actualisée.

Commençons notre lecture par le dossier central de ce mois. Le thème proposé tient autant de l'anthropologie sociale que de l'ethnohistoire ou de l'histoire tout simplement. Les sept papiers offrent une large revue, diachroniquement et géographiquement parlant, des différents conflits qui ont opposé occupants et populations soumises depuis l'époque préhispanique jusqu'à nos jours. Carlos Santamarina Novillo revient sur la rébellion fomentée par plusieurs seigneurs mexicas contre le joug de la puissante cité tépanèque d'Azcapotzalco. Ce judicieux rappelle permet de voir comment les Mexicas passèrent d'une situation de tributaire à celle de demandeurs…

Une nouvelle fenêtre archéologique dans le centre de Mexico

Suite à la campagne de fouilles de sauvetage entreprises l'année dernière sous l'hôtel Catedral situé sur la rue Argentina, les autorités de l'INAH ont décidé de proposer au public un accès visuel à ce qui fut probablement une pyramide dédiée à Ehecatl-Quetzalcoatl. Le Programa de Arqueología Urbana dirigé par Raúl Barrera avait procédé de la même manière avec les vestiges du Calmecac, présentés au public sous le Centro Cultural Español, rue Guatemala. Si l'objectif des fenêtres est parfaitement louable, il en va autrement quand on les cherche. Les archéologues savent très bien qu'il est important de diffuser au plus grand nombre. Mais les premières fenêtres présentées il y a quelques années Sont couvertes d'humidité. Elles ne sont pas régulièrement nettoyées et empêchent une vision correcte des vestiges coloniaux et préhispaniques. Une seconde série de fouilles sera entreprise dans les prochaines semaines avec l'objectif de retrouver et d'extraire pl…

Raíces 17 - Afromexicains avec Emiliano Gallaga

Nous vous proposons de réécouter le programme diffusé le 20 août dernier sur Radio UdeM. Pour l'occasion nous avons accueilli de nouveau Emiliano Gallaga, archéologue et directeur du centre INAH Chiapas.

Il s'agissait de présenter un aspect anthropologique insuffisamment diffusé par les autorités culturelles du Mexique, les populations afromexicaines. Certes le Chiapas n'est pas l'état le plus représentatif de la présence et des racines africaines de ce pays, mais il convenait de poser certains jalons pour pouvoir les détailler plus tard. Le programme a été enregistré le 18 août dernier, avec le soutien technique de Sergio Becerra.

Nous espérons que vous apprécierez ce programme. N'hésitez pas à nous laisser vos commentaires et suggestions.






Raices 17 - 20082011 by Mexique Ancien

Un ancien complexe habitationnel fouillé à Plan de Ayutla, Chiapas

Sur le site de l'INAH, une note a été publiée sur les avancées des fouilles effectuées depuis plusieurs saisons sur le site chiapanèque de Plan de Ayutla, dans la région d'Ocosingo. Luis Alberto Martos López est revenu notamment sur la découverte d'un complexe résidentiel datant apparemment du Classique ancien. Plusieurs indices archéologiques semblent indiquer qu'il s'agit des plus anciennes traces d'occupation sur l'ensemble du site, vers 250 a.C. Mais certains restes de céramiques seraient encore plus anciens et dateraient du 1er siècle avant notre ère. Un second a permis de dater la structure : les parois d'un mètre de large se rejoignaient sur des coins arrondis, typiques de l'ancienne architecture maya. Jusqu'à présent seules deux chambres ont été systématiquement fouillées. Situées sur des plateformes basses, leurs marches débouchaient sur une cour. Les épigraphes estiment que la ville s'appelait alors Sak T'zi (Chien Blanc) o…