jeudi 30 mai 2013

Des vestiges toltèques et mexicas retrouvés au centre de Tula, Hidalgo

L'archéologue Shannon Duganm, de l'Université du Texas à Austin, travaille sur des fouilles préliminaires dans l'atrium de la cathédrale San José de Tula, état d'Hidalgo. Elles ont permis la découverte de vestiges coloniaux du XVIe siècle mais également aussi mexicas et toltèques.

Les objets retrouvés pendant ces deux mois de fouilles permettent de rapprocher ces vestiges de la chapelle ouverte, retrouvé sur la zone archéologique de Tula. Les bâtiments de culture toltèque ont été datées entre 900 et 1000 de notre ère, avant d'être modifié par les Mexicas deux ou trois siècles plus tard, au moment de sa réoccupation.

Parmi les quelques objets retrouvés figurent plusieurs lames d'obsidienne noire, des fragments de céramique de style Aztèque III et une monnaie frappée avec la valeur de real.

Pour en savoir plus, consultez le bulletin en espagnol publié sur le site de l'INAH. Un reportage est également disponible sur Youtube.



Enfin un diaporama nous présente les objets mis au jour par cette équipe américano-mexicaine.
Partager

dimanche 26 mai 2013

Raíces 103 - La semana santa cora 2 avec Luis Madaría Alzaga

Cette semaine, nous terminons notre voyage au Nayarit pour connaître un peu mieux les rituels de la Semaine Sainte chez les Coras, peuple originaire de la côte Pacifique. Luis Madaría Alzaga nous accompagne encore une fois.

Comme chaque semaine, vous pouvez retrouver ce programme en format mp3 et ogg sur le portail archive.org. 


Le balado est également accessible librement sur Soundcloud.



Références bibliographiques

Comisión Nacional para el Desarrollo de los Pueblos Indígenas. La Judea, Semana Santa Cora (Jesús María, Municipio El Nayar, Nayarit). Documento pdf accesible le 01/05/2013 :
http://www.eindigenas.gob.mx/images/stories/Liferay/eIndigenas/arte_cultura/PDF/la_judea_semana_sta_cora.pdf.
González Laporte, Verónica. (2000-2001). "La Semana Santa Cora: expresión de identidad indígena". Bulletin de la Société suisse des  Américanistes, (64-65), 117-122. Berne: Centre culturel Tierra incógnita. Documento pdf accesible le 01/05/2013 : http://www.ssa-sag.ch/bssa/pdf/bssa64-65_15.pdf .
Imafuku, Ryuta. (19??). "Música y participación corporal en la Semana Santa Cora: una aproximación simbólica y semiótica", Relaciones (VIII, 30) : http://etzakutarakua.colmich.edu.mx/relaciones/030/pdf/RyutaImafuku.pdf .
Jáuregui, Jesús. (2004). Coras. México : CDI : PNUD. Documento pdf accesible le 01/05/2013 en :
http://www.cdi.gob.mx/index.php?option=com_docman&task=doc_download&gid=13&Itemid=24 .

Médias
Diaporama : http://www.jornada.unam.mx/reportajes/?id=coras .
La Judea - Semana santa cora : http://www.folklorico.com/danzas/judea/judea.html .

Événements académiques
INAH
Série de conférences Faune et flore au Templo Mayor, du 1/06 au 13/07 à 10, Auditorio Eduardo Matos Moctezuma, Museo del Templo Mayor, Mexico.

ENAH, Cuicuilco
Conférence Tzintzuntzan: capital del reino purépech'a
Auditorio Javier Romero, 28/05 à 17 h.



Conférence El dios Xipe Totec y la fiesta de Xipehualiztli entre los mexicas, avec Carlos González González, Sala Eyra Cardenas, 28/05 à 18 h.

Universidad Veracruzana
Appel à contributions pour le Primer Coloquio Discurso de la imagen en la tradición mesoamericanaAuditorio del Museo de Antropología, Xalapa, Veracruz, 29-30/08/2012. Appel ouvert jusqu'au 5/07. Renseignements : coloquioimagen@gmail.com .

Universidad Tecnológica de la Mixteca
XIII Jornadas de cultura mixtecaHuajapán de León, Oaxaca, 26-31/05.

UNAM
IIA
Cours La palabra y la imagen en los códices nahuas avec Patrick Johansson, 31/05, de 10 à 13 h. S

Universidad de Guadalajara
Catedra latinoamericana Julio Cortazar
La muerte en el México prehispánico
Séminaire le 28/05 de 10 à 13 h.
Auditorio Adalberto Navarro Sánchez, CUCSH
Transmission en directo sur Radio Universidad de Guadalajara 104.3 FM 

Hallazgos recientes en el Templo Mayor
Conférence magistrale de Eduardo Matos Moctezuma, Paraninfo "Enrique Díaz de León", 29/05 de 13 à 14 h.

Découvertes archéologiques
Une stèle en forme de joueur de balle retrouvée à Piedra Labrada, Guerrero.
Près de 5000 peintures rupestres cataloguées près de Burgos, Tamaulipas.

Nous vous rappelons que Raíces est un programme sans but lucratif sous licence Creative Commons Paternité-Partage à l'identique - Utilisation comerciale interdite. Ce programme a été mixé par Sergio Becerra dans les studios de Radio UdeM, San Pedro Garza García, Nuevo León, México, les 2 et 22 mai 2013 et émis le 24 mai 2013. Montage et illustration sonore sont le travail de Sergio Becerra alors que votre serviteur a dirigé l'entretien.



Partager

vendredi 24 mai 2013

Invention d'environ 5000 motifs rupestres près de Burgos, Tamaulipas

Lors du II Colloque d'archéologie historique qui s'est déroulé ces derniers jours au Musée Nacional d'Histoire (autrement dit Château de Chapultepec) à Mexico, une communication a fait l'effet d'une bombe au point d'être reprise par différentes médias mexicains et internationaux.

L'archéologue Martha García Sánchez, épaulée par son collègue Gustavo Ramírez du Centro INAH-Tamaulipas, a expliqué et détaillé la découverte de 4926 peintures rupestres effectuées sur des cavités, des grottes et des crevasses de la Sierra San Carlos, située orès de la commune de Burgos, à quelques kilomètres de la frontière entre le Tamaulipas et le Nuevo León.

Lors de son exposé la chercheuse a indiqué que ces peintures seraient l'oeuvre d'au moins trois groupes de chasseurs-cueilleurs à des époques distinctes : les Guajolotes, les Iconoplos et les Pintos.

Les premiers échos de ces peintures remontent à 2006. Cependant leur catalogage a débuté il y a deux ans en visitant onze sites répartis entre autres sur dans la Grotte des Chevaux, à l'intérieur du Canyon du Bronze, La Noria, Les Ruches dans le canyon La Noria, El Carrizo dans le Canyon des Puits. Dans la seule Grotte des Chevaux, ce sont plus de 1550 images qui ont été enregistrées. Dans la Grotte de l'Indien ont été retrouvées des représentations de lance-dard ou atlatl, arme de prédilection de ces groupes nomades.

L'iconographie montre bien ce que les différentes activités de ces groupes qu'étaient la pêche, la cueillette et la chasse. Sont ainsi représentés des personnages, des animaux comme des cerfs, des lézards et des chenilles. D'autre part, des éléments religieux et astronomiques, voir d'éventuels représentations de tipis seraient également observables. Les pigments rouge, jaune, noir et blanc sont d'origine minérale et végétale.

Le principal problème est bien de dater ses peintures : Rámirez a expliqué qu'aucun matériel qui puisse être analysé n'a été retrouvé. La tâche se révèle encore plus difficile dans la mesure où les sédiments qui pourraient s'accumuler sont systématiquement levés par les eaux de pluie.

Un diaporama est disponible sur le site de l'INAH. Il complète le bulletin publié pour l'occasion. On peut également consulter une présentation en flash sur les différents éléments iconographiques présents sur ce site.
Partager

mercredi 22 mai 2013

Une statue d'un joueur de balle retrouvé à Ometepec, Guerrero

Le site préhispanique de Piedra Labrada est situé sur la Costa Chica de l'état de Guerrero. Apparemment de filiation mixtèque, il est connu depuis 2002 et a déjà révélé la présence de cinq terrains de jeu de balle et de trente-cinq sculptures et stèles datées entre 200 et 900 de notre ère.. Depuis quelques jours on peut lire un bulletin disponible sur le site de l'INAH qui fait état d'une nouvelle découverte par l'équipe dirigée par Juan Pablo Serreno Uribe.

Un registre complet a été dressé il y a un an et demi. Le site occupe une surface de 2 km². Les prospections aériennes ont permis de situer une cinquantaine de structures qui n'ont pas dépassé  les 5 m de hauteur.

Il s'agit en l’occurrence d'une statue ou stèle longue d'1,65 m et large de 50 cm. Située sur au nord de la zone, le terrain de jeu de balle présente une longueur de 40 m. C'est là que la sculpture a été exhumée, décapité. Par corrélation, les archéologues de l'INAH estiment qu'elle daterait de 600 après J.-C.

Elle représente un homme aux bras croisés sur la poitrine. Il porte un casque, un joug à hauteur de la ceinture et des pierres rondes type chalchihuite comme pendants d'oreilles. Il est très probable que cette sculpture ait volontairement été brisée dans le cadre du cérémonie de clôture de l'édifice.

Pour en savoir sur cette découverte singulière mais pas inusuelle, consultez le bulletin publié sur le site de l'INAH. Vous pouvez également parcourir un diaporama ici.



Partager

mardi 21 mai 2013

Réouverture de la salle Faune et flore au Musée du Templo Mayor

Après un an et demi de travaux, le dernier étage du Museo del Templo Mayor rouvrira ces portes au public vendredi prochain. Dans un bulletin publié sur le site de l'INAH, on en sait désormais un peu plus sur le gros coup de bistouri effectué sur le dernier étage du musée qui faisait un peu peine à voir. Désormais ce sont quelques 338 objets qui seront présentés au public à travers de dix espaces thématiques, selon David García :
  • l'archéobiologie,
  • l'offrande 102,
  • le climat tempéré,
  • la forêt d'épineux,
  • les corps lacustres,
  • la forêt tropicale à feuilles caduques,
  • la forêt tropicale à feuilles persistantes,
  • les littoraux,
  • l'exploitation des ressources marines,
  • la taxidermie.
On pourra donc observer des restes botaniques, zoologiques retrouvés en contexte archéologique. Il y aura une série d'objets sculptés representant animaux et plantes. C'est d'ailleurs la flore qui est remis à l'honneur avec l'introduction de différentes espèces comme la tomate, le maïs et la fleur de yauhtli, .On retrouvera aussi différents objets ayant été retrouvés dans l'Offrande 102 qui avait été temporairement exposé l'année dernière. Ce sera notamment l'occasion de (re)voir ses morceaux de copal sculptés et différents objets en papier et en bois dans un état de conservation rarement observé. Parmi ces objets figurent un sceptre en bois en forme de tête de cerf et une coiffe en papier.

Pour voir à quoi ressemble cet espace rénové, jetez un coup d'oeil sur ce diaporama disponible sur le site de l'INAH. Enfin, pour fêter cet événement, un colloque de sept sessions sera proposé au public tous les samedis. Il conviendra de s'inscrire au préalable auprès des services éducatifs du musée. En voici la liste des séances programmées entre le 1er juin et le 19 juillet :
  • Ressources végétales, environnement et archéologie ;
  • Les animaux offerts au Grand Temple de Tenochtitlan ;
  • La conservation des éléments organiques dans l'Offrande 102 du Grand Temple ;
  • La faune dans le Codex de Florence : textes et images ;
  • Les apports du Projet Templo Mayor à l'archéozoologie mexicaine ;
  • Les apports du Projet Templo Mayor à l'archéologie mexicaine ; 
  • La flore et la faune des fêtes mexicas dans le second livre du Codex de Florence.
 
Partager

dimanche 19 mai 2013

Raíces 102 - La Semana santa entre los Coras avec Luis Madaria Alzaga

A partir de cette semaine, nous vous proposons d'écouter un programme double sur les Coras et l'une de leur manifestation culturelle les plus importantes et probablement les plus déroutante pour un lecteur-auditeur attaché au dogme catholique. Les Coras ont tardivement été "conquis" par les colons espagnols. Dès lors leur évangélisation a pris du temps. Les missionnaires jésuites qui furent assignés à cette tâche furent expulsés et une cinquantaine d'années passèrent jusqu'à l'arrivée d'un nouvel ordre religieux. Il n'est donc pas si étonnant de voir un syncrétisme autant marqué par des rituels antérieurs au Contact.

Comme chaque semaine, vous pourrez télécharger librement ce programme en format mp3 ou ogg sur le portail Archive.



Il est également disponible sur Soundcloud pendant les prochaines semaines.



Références bibliographiques

Comisión Nacional para el Desarrollo de los Pueblos Indígenas. La Judea, Semana Santa Cora (Jesús María, Municipio El Nayar, Nayarit). Documento pdf accesible le 01/05/2013 :
González Laporte, Verónica. (2000-2001). "La Semana Santa Cora: expresión de identidad indígena". Bulletin de la Société suisse des  Américanistes, (64-65), 117-122. Berne: Centre culturel Tierra incógnita. Documento pdf accesible le 01/05/2013 : http://www.ssa-sag.ch/bssa/pdf/bssa64-65_15.pdf .
Imafuku, Ryuta. (19??). Música y participación corporal en la Semana Santa Cora: una aproximación simbólica y semiótica, Relaciones (VIII, 30) : http://etzakutarakua.colmich.edu.mx/relaciones/030/pdf/RyutaImafuku.pdf .
Jáuregui, Jesús. (2004). Coras. México : CDI : PNUD. Documento pdf accesible le 01/05/2013 en : http://www.cdi.gob.mx/index.php?option=com_docman&task=doc_download&gid=13&Itemid=24 .
La Judea - Semana santa cora : http://www.folklorico.com/danzas/judea/judea.html .

Événements académiques
Cours La palabra y la imágen en los códices nahuasSession 3: La Peregrination des Aztèques-Mexicas dans les codex. Description des codex Boturini et Aubin, Dr Patrick Johansson,  24/05 de 10 à 13 h, Instituto de Investigaciones Históricas, UNAM.

VII Feria del libro antropológico, 22-24/05, Instituto de Investigaciones Antropológicas, UNAM. Programme disponible sur le site de l'IIA.

Cours Mesoamericas I, avec Hugo Capistrán, Museo Nacional de Antropología, du 20 mai au 29 août. Séance du 20/05 : Le Postclassique et les sources ethnohistoriques. 
II Coloquio de arqueología, Desenterrando fragmentos de historia del siglo XVI al XX, 20-24/05, Museo Nacional de Historia, Castillo de Chapultepec.

Séminaire "Metodología del trabajo de campo y escritura etnográfica" , 22/05 à 11h, Salle Roberto Weitlaner, Dirección de Estudios en Antropología Social, INAH, avec Adriana Ruiz Llanos.

Convocatoria XVI Jornadas de etnohistoria, Auditorio Javier Romero, ENAH, Cuicuilco, Mexico.

IV Jornadas de etnohistoria para niños, 22-24/05 à partir de 9 h. Cuicuilco, Mexico.

Présentation du livre Itzamkanac, El Tigre, Campeche, 22/05 de 10 a 11 h, IIH, UNAM.

Seminario permanente de historia y Antropología de las religiones, 20/05 de 10 à 12h, Sala de consejo, INAH, Cuicuilco, Mexico.

Médias
Antropológicas, 23, Boletín del Instituto de Investigaciones Antropológicas, UNAM.

Livre Los locos de ayer, enfermedad y desviación en el México antiguo, Jaime Echeverría García, Toluca : Instituto Mexiquense de Cultura.

Livre El legado escrito de los mayas, Mercedes de la Garza, Mexico: Fondo de Cultura Económica.

Nous vous rappelons que Raíces est un programme sans but lucratif sous licence Creative Commons Paternité-Partage à l'identique - Utilisation comerciale interdite. Ce programme a été mixé par Sergio Becerra dans les studios de Radio UdeM, San Pedro Garza García, Nuevo León, México, les 2 et 9 mai 2013 et émis le 18 mai 2013. Montage et illustration sonore sont le travail de Sergio Becerra alors que votre serviteur a dirigé l'entretien.
Partager

samedi 18 mai 2013

Piedras que hablan 13 - Palenque la moneda de jade

Et voici le dernier épisode de la série Piedras que hablan, rediffusé ces derniers jours sur Canal 22 et depuis hier sur la chaîne Youtube de l'INAH. Juan Villoro nous fait donc découvrir l'histoire des fouilles de ce site et ces dernières inventions.



Attention : cette vidéo ne sera disponible que pour quelques jours... Dépêchez-vous de la regarder !
Partager

Noh Mul : chronique d'une destruction annoncée

La blogosphère mésoaméricaniste a rapporté depuis une petite semaine la destruction d'une de plus anciennes et plus hautes pyramides du Bélize, ce petit pays voisin du Mexique et du Guatemala. Noh Mul possède, pardon, possédait jusqu'il y a peu une  monticule non fouillé haut de 8 m et daté vers 200 avant notre ère.

Le 13 mai dernier les autorités bélizaines ont beau avoir publié un communiqué sur la page Facebook du NICH : le mal est fait et aurait certainement pu être évité si une surveillance des travaux en amont avait été scrupuleusement mise en place. Las ! la ministre du tourisme Tracy Panton promet l'ouverture d'une enquête pour démêler les fils de ce scandale : on est quand même en droit de se demander pourquoi une procédure préliminaire

Le promoteur responsable de l'entreprise est également un politicien local, copartisan du premier ministre au pouvoir : Denny Grijal explique qu'il ignorait l'existence de ces manoeuvres et se dit profondément désolé de l'incident dans une déclaration publié par el quotidien bélizain, The Guardian.

Les pelleteuses s'affairaient à détruire un monticule-pyramide pour récupérer des gravats pas chers pour rénover les routes de San Pablo et Douglas, deux communes des environs.Les constructeurs ne risquent de toute manière pas grand-chose. Le ministère des mines, seul habilité à émettre des permis pour ce type de construction a déclaré n'avoir jamais autorité les manœuvres. Pour l'heure, une enquête criminelle a été ouverte par la justice bélizaine. Le promoteur Grijal a promis une enquête interne pour faire la lumière sur ce qui est une des plus importantes destructions du patrimoine mondial depuis la destruction des trois Bouddhas de Bâmiyân détruits par les Talibans en 2001.



La loi bélizaine prévoit une amende de 10000 dollars bélizains et cinq ans d'emprisonnement seulement, loin de quoi de décourager les destructeurs. Les autorités de ce pays seraient avisées de renformir et durcir les peines consécutives à la 
Partager

jeudi 16 mai 2013

Une centaine de petits sites archéologiques découverts près d'Ensenada, Basse California Nord.

Dans un bulletin publié sur le site de l'INAH, on apprend qu'une centaine de sites archéologiques ont été retrouvés près d'Ensenada, Basse Californie. Il ne s'agit pas de sites énormes comportant des constructions en dur. En il s'agit des restes de campements utilisés par des chasseurs-pêcheurs-cueilleurs. La plupart des campements retrouvés sont côtiers, situés en les plages d'El Rosario et celles de Punta Banda d'une part, entre la Sierra de Júarez et l'Océan Pacifique d'autre part. 5 seulement ont été retrouvés dans des vallées. 

Ces campements se caractérisent par une certaine concentration de coquilles de mollusques associés à différents objets : des mortiers creusés à même la pierre, des metates, des outils en coquillage, en os ou en pierre. Les dates radiocarbone indiquent une grande disparité : elles montrent une présence dès 7500 avant notre ère jusqu'à environ 400 de notre ètre. D'après les dépôts, il est très probable qu'un groupe réutilisait un campement parfois après plusieurs années. 

La nature de ces campements est également assez variée : l'archéologue Enah Montserrat Fonseca Ibarra explique notamment qu'ils pouvaient aussi bien être à l'air libre que sous un abri rocheux ou servait de lieu de production de matériels. Leur taille pouvait osciller entre 5 m et 20 m de diamètre. Des cent quatre sites inventoriés, trois ont fait l'objet de fouilles approfondies dans la région de Bajamar l'année dernière. La taille des coquillages indiquent que ces groupes préféraient les consommer de petite ou moyenne taille. La présence de vertèbres de poissons. Treize foyers y ont été retrouvés. Leur dimension respectives semblent indiquer des usages distincts :
  • certains sont entourés de pierres alignées
  • d'autres préparés sur un lit de pierres
  • d'autres mis en place sur des pierres plates et entourées de petites pierres.

Des examens ostéologiques préliminaires ont été effectués sur des ossements retrouvés dans les foyers ou dans leurs environnements immédiats : il s'agit de phoques, de baleines et de dauphins.
Des analyses sont en cours afin de déterminer les carburants utilisés par ces groupes. Le registre fait également état de matériels lithiques : grattoirs, polisseurs, pierres à moudre, pierres de taille font partie des outils utilisés par ces groupes préhistoriques. 
Pour avoir une idée plus précise, pensez à regarder le diaporama disponible sur le site de l'INAH.



Partager

lundi 13 mai 2013

Série documentaires - Rostros de la antropología 1

Sur la chaîne INAHTV, une liste de dix-neuf vidéos attire particulièrement l'attention. Il s'agit de Rostros de la antropología. Dans le lot, on retiendra la présence de plusieurs mésoaméricanistes.

Il y a d'abord cette vidéo de l'anthropologue Arturo Romano Pacheco, pionnier de l'anthropologie médico-légale au Mexique.



Ensuite on peut regarder ce portrait de l'archéologue Francisco González Rul, spécialiste de la fouille de sauvetage et de la préhistoire.



Continuons avec la présentation de Julio César Olivé, père de la Loi fédérale sur les monuments historiques promulguée en 1972 et toujours en vigueur.



Un quatrième reportage présente Rúben Cabrera Castro, figure importante de l'archéologie à Teotihuacan.



Un autre documentaire présente Sonia Lombardo de Ruiz, historienne de l'art et archéologue.



Impossible de faire l'impasse sur Beatriz Barba de Piña Chan, première mexicaine à recevoir le titre d'archéologue, ouvrant la voie à une profession majoritairement féminine aujourd'hui.



Il y a également un reportage sur son époux, Román Piña Chan.



Beatriz Braniff est l'une des pionnières de l'archéologie dans le nord du Mexique.



Une autre femme à la carrière remarquable est la New-Yorkaise Doris Heyden.



Laurette Séjourné, d'origine italienne, est présenté dans le reportage suivant.



Dernier portrait en date, l'archéologue George C: Cowgill.



Bon visionnage, en espagnol évidemment.
Partager

dimanche 12 mai 2013

Une tombe à puits découverte à Colima

Il est peu courant que nous parlions d'archéologie dans cet état de la côte Pacifique, principalement à la méconnaissance du sujet de la part de votre serviteur mais également au manque d'investissements significative de la part de l'INAH. C'est une très belle invention que vient d'indiquer une équipe d'archéologues dirigés par Marco Zavaleta Lucido. Ils auraient retrouvé un cimetière préhispanique probablement lié aux cultures de l'Occident à l'est de la ville de Colima, capitale de l'état éponyme.

Entrons un peu plus dans les détails. Sous un terrain couvrant 114 m² de surface, les restes de vingt-huit individus ont été mis au jour à l'intérieur et à l'extérieur d'une tombe à puits.   Rappelons qu'une tombe à puits consiste en un trou de profondeur variable qui conduit à un tunnel plus ou moins long et ouvrant sur une ou plusieurs chambres où sont déposés les défunts. Ce type d'enterrement est typique des anciennes cultures de l'ouest du Mexique, notamment du Préclassique tardif au Classique moyen.

Dans le cas qui nous intéresse, l'accès au puits a été retrouvé 80 cm sous le niveau actuel du sol. Le puits a une profondeur d'1,2 m et un diamètre de 70 cm. En bas une petite marche orienté vers l'ouest permet d'accéder à la chambre où étaient empilés les ossements d'une dizaine d'individus, même si seulement huit crânes ont été retrouvés. Une offrande composé d'une vingtaine de pièces en céramiques comprenant des récipients, des plateaux, des encensoirs et deux petits chiens typiques de la tradition dite Colama. A l'extérieur de la tombe seize enterrements dont deux doubles ont été répartis à l'extérieur de celle-ci.

Le style des céramiques permet une première datation entre 1 et 500 de notre ère. Elle devra être par des analyses médico-légales en laboratoire. Elles devraient également corroborer une autre hypothèse des archéologues : la tombe aurait été réutilisée et il pourrait donc s'agir d'une crypte familiale. Pour l'heure seule une petite pierre verte, communément placée en Mésoamérique dans la bouche du défunt, a été retrouvée. Il est donc difficile de savoir à quelle classe sociale appartenait ses individus.

En ce qui concerne les restes des individus inhumés aux alentours de la tombe, le temps et le pillage ont fait leur oeuvre. Cependant les anthropologues physiques ont pu déterminer la présence de trois enfants âgés entre huit et onze ans, onze adultes ayant atteint l'âge "canonique" de 40 ans. Deux d'entre eux ont été retrouvés en position assise alors que les restes des défunts reposaient en position couchée. Six des seize enterrements étaient accompagnés d'offrandes comprenant des vaisselles, des vases, des jarres, des coupes, des metates et des figurines anthropomorphes féminines vêtues d'un jupon et d'une coiffe. En revanche les datations préliminaires sont plus lâches : on parle d'un écart de presque mille ans, entre 500 avant et 600 après Jésus Christ.

La prochaine étape des analyses essaieront d'établir le nombre de corps déposés, leurs sexes, les pathologies et maladies dont ils ont souffert et les marques de leurs activités quodiennes. Quand les os parlent...

Pour en savoir, jetez un oeil au bulletin publié sur le site de l'INAH. En ce qui concerne les tombes à puits, je vous recommander la lecture de cet excellent entretien avec Brigitte Faugère-Khalfon, archéologue et professeur à l'Université Paris I-Sorbonne.

Partager

Raíces 101 - Infraestructuras transfronterizas avec Éfren Sandoval Hernández

Cette semaine dans Raíces, nous avons invité le Dr. Efrén Sandival, anthropologue social du CIESAS Noreste pour nous parler de sa dernière publication. Elle a pour titre  Infraestructuras transfonterizas. Etnografía de itinerarios en el espacio social Monterrey-San Antonio, édité aux Publicaciones de la Casa avec le concours du CIESAS et du Colegio de la Frontera Norte.



Comme chaque semaine, nous vous présentons ce programme sur le portail Archive en format mp3 et ogg.



Il est également disponible sur Soundcloud.



Références bibliographiques
Sandoval Hernández, E. (2008). Memoria y conformación histórica de un espacio social para el consumo entre el noroeste de México y el sur de Texas, Relaciones: Estudios de historia y sociedad,  (29) 114, pp. 235-273.
Sandoval Hernández, E. (2008). Flujos e identidades transfronterizas. Trayectorias, (X) 26, pp. 5-6. Documento pdf disponible el 11/05/2013 : http://dialnet.unirioja.es/servlet/articulo?codigo=2935311&orden=202496&info=link
Sandoval Hernández, E. (2008). Infraestructuras transfronterizas: Un concepto para su análisis. Trayectorias, (X) 26, pp. 41-52. Documento pdf disponible el 11/05/2013 : http://trayectorias.uanl.mx/26/pdf/03_5_dosier_infraestructuras_fronterizas.pdf .

Évènements académiques
Cours de nahuatl à partir de la première semaine de juin, Procuración de justicia etníca A.C.. Renseignements sur Facebook ou au 83430964.
VIII Semana de antropología de la montaña, Dra Margarita Loera Chávez y Peniche, ENAH, del 13 al 16/05.
Cours La palabra y la imágen en los códices nahuas. Session 2: la vie quotidienne des Mexicas dans le codex Mendoza, Dr Patrick Johannsson,  17 mai de 10 à 13 h, Instituto de Investigaciones Históricas, UNAM.

Nouvelles
28 enterrements découverts à Colima, Boletín del INAH.

Médias
Piedras que hablan, episodio 13 Palenque, Canal 22, 16/05/2013 à 20 hrs.
Cobean, R., Jímenez García, E., y Mastache, A. (2012). Tula, Fondo de Cultura Económica, El Colegio de México.

Partager

vendredi 10 mai 2013

Piedras que hablan 12 - Teotihuacan, la casa del Sol y de la Luna

Cette semaine, je vous propose de revoir la visite de Juan Villoro à Teotihuacan. Ceci constitue l'avant-dernier épisode de la série documentaire Piedras que hablan. La rediffusion a eu lieu mercredi 8 mai sur Canal 22 et jeudi 9 mai sur la chaîne INAHTV, disponible sur Youtube. Vous retrouverez notamment les archéologues Linda Manzanilla, Ruben Cabrera Castro et Sergio Gómez.



Bon visionnage !
Partager

mardi 7 mai 2013

Raíces 100 - Ethnomusicologie avec le Dr Fernando Nava

ette semaine, nous fêtons le numéro 100 de Raíces. Pour l'occasion nous avons émis lors d'une tranche horaire différente entre 19 et 20 heures avec un invité de premier ordre pour clore ce premier centenaire. Il s'agit du Dr Fernando Nava, professeur d'anthropologie à l'UNAM.

J'en profite pour remercier personnellement le professeur Alvaro Guadiana qui a toujours cru en ce projet, Sergio Becerra pour son soutien technique constant et tous les invités qui, semaine après semaine, nous aident à peindre les Mexiques qui forment ce pays.

Aujourd'hui, nous vous invitons à faire une plongée dans une des manifestations les plus intéressantes des racines mexicaines: la musique.

Par conséquent nous avons voulu vous donner un coup d'oeil (d'oreille ?) à différents genres musicaux traditionnels mexicaines. Vous trouverez ci-dessous une liste des morceaux présentés dans ce programme:
  1. Mayos - Danza del venado
  2. Nahua de Morelos - Huecanias
  3. Tenek - Danza del Tigrillo
  4. Son calentano - La Mañanita Alegre
  5. Huicholes - Canción de amor
  6. German Habana Silva (Costa chica de Guerrero) - Soy pescador 
  7. Cresencio Tamay Miz - Ts'oko Bel

Comme chaque semaine, retrouvez ce programme sur le portail Archive en format mp3 et ogg.



Référencias bibliographiques
Clark, Aaron (ed.). (2002). From tejano to tango: Latin American popular music. New York: Routledge.
Haefer, J. Richard. (2008). Tarahumara, en Olsen & Sheehy (eds), The Garland handbook of Latin American music, vol 2, pp: 209-215. New York: Routledge.
Lomax, Alan. (1976). Cantometrics : an approach to the anthropology of music, audiocassettes and a handbook. Berkeley, CA. : Extension Media Center Univ. of California
Olsen, Dale A. & Daniel E. Sheehy (eds). (2008). The Garland handbook of Latin American music, vol 2. New York: Routledge.
Sheely, Daniel E. (2008). Mexico, en Olsen & Sheehy (eds), The Garland handbook of Latin American music, vol 2, pp: 181-208. New York: Routledge.

Médias
Comisión nacional para el desarrollo de los pueblos indígenas, sección Música y fonogramas: http://www.cdi.gob.mx/index.phpoption=com_content&view=category&id=70.

Nous vous rappelons que Raíces est un programme sans but lucratif sous licence Creative Commons Paternité-Partage à l'identique - Utilisation comerciale interdite. Ce programme a été mixé par Sergio Becerra dans les estudios de Radio UdeM, San Pedro Garza García, Nuevo León, México, le 13 mars 2013 et émis le 07 mai 2013. Montage et illustration sonore sont le travail de Sergio Becerra alors que votre serviteur a dirigé l'entretien.
Partager

dimanche 5 mai 2013

L'héritage archéologique de Guy Stresser-Péan: Tamtoc, San Luis Potosí

L'archéologue, anthropologue et historien des religions Guy Stresser-Péan fait sans nul doute des grandes figures américanistes en France et au Mexique. Décédé il y a quelques années à Mexico, cet ancien directeur de recherches des religiones de l'Amérique précolombienne à l'École Pratique des Hautes Études a dédié plusieurs décennies entières à la prospection archéologique et à l'étude anthropologique de différents sites totonaques et huastèques.

Sur sa chaîne de télévision en ligne, l'INAH propose un mini-documentaire sur une découverte majeure faite sur ce site de l'état de San Luis Potosí. C'est avec grand plaisir qu'on peut également revoir Claude Stresser-Péan raconter les découvertes de son mari.



Bon visionnage ! Attention : ce programme est en version espagnole non sous-titrée.
Partager

vendredi 3 mai 2013

Piedras que hablan 11 - Michoacan, el reino inconquistable

Et voici le onzième et avant-dernier épisode de la série documentaire Piedras que hablan. Ce programme produit par l'INAH a été rediffusé d'abord sur Canal 22 avant d'être disponible sur la chaîne INAHTV. Cette semaine, il est question de l'empire tarasque, qui fit bien plus que résister aux Mexicas...



Excellent visionnage !
Partager

Notes similaires

Related Posts with Thumbnails