jeudi 31 octobre 2013

Wayeb - 18th Euopean Maya Conference

Cet événement annuel bat son plein depuis lundi dans les installations de l'Université Libre de Bruxelles sous la direction de Peter Eeckhout, Sylvie Peperstraete enseignants-chercheurs de cette institution. En ce moment a lieu l'atelier d'épigraphie.

Les groupes de travail se réuniront de vendredi et samedi autour de modérateurs sur des thèmes concernant autant les anciens mayas que leurs descendants contemporains.

Pour en savoir plus sur ce événement, nous vous invitons à consulter le programme disponible ici.


Partager

mercredi 30 octobre 2013

Entrevue pour Cultures Monde sur France Culture

Si vous êtes intéressé par la relation tortueuse entre tourisme et archéologie, je vous invite à écouter le balado du programme Culturesmonde émis ce 30 octobre sur France Culture. L'émission de Fabien Delorme s'intéresse cette semaine à l'archéologie dans le monde sous différents aspects : 

  1. Le patrimoine archéologique en danger dans le monde

  1. L'enjeu des restitutions en archéologie

  1. La mise en tourisme du patrimoine archéologique (avec une courte intervention de votre serviteur sur le cas mexicain)


  1. L'archéologie préventive

Souhaitons que ces programmes vous intéressent et redéfinissent la perception stéréotypée des archéologues.
Partager

dimanche 27 octobre 2013

Raíces 124 - Explorations mayas avec Luis Adrián Rojas

Luis Adrián Rojas Yañez n'est pas à proprement parler archéologue ou anthropologue. En revanche c'est un autodidacte passionné des anciens Mayas. Au sein d'un petit groupe dirigé par Eduardo González Arce, il explore les sites mayas ouverts au public, en cours d'exploration ou abandonnés à leur sort au milieu de la jungle. Avec ses compagnons de jeu, ils effectuent un travail de documentation photographique et vidéo de première importance. Avec 400 professionnels répartis sur l'ensemble du territoire mexicain, l'INAH n'a pas les moyens humains ni financiers pour se rendre compte de l'état du patrimoine national.

Comme chaque semaine nous vous proposons de réécouter, télécharger et partager librement le balado contenant ce programme disponible en format mp3 et ogg sur le site archive.org. 



Vous pouvez effectuer les mêmes manipulations sur le site Soundcloud.



Pour en savoir plus sur ce passionnant projet d'explorateurs, consultez la liste de lecture créée par Eduardo González Arce sur Youtube.



Références bibliographiques
Barrera Rubio, Alfredo. La  obra  fotográfica  de Teobert  Maler  en  la Península de Yucatán. Indiana, 6, 106-124. [En ligne], consulté le 26/10/2013 sur : http://www.iai.spk-berlin.de/fileadmin/dokumentenbibliothek/Indiana/Indiana_6/IND_06_Rubio.pdf.
Brasseur de Bourbourg, Charles-Étienne. 1866. Monuments anciens du Mexique (Palenque, et autres ruines de l'ancienne civilisation du Mexique), Paris : Hachette.
Charnay, Désiré. 
Voyage au Mexique, 1858-1861.
Les Anciennes Villes du Nouveau-Monde. Voyages d'exploration au Mexique et dans l'Amérique Centrale (1867-1882). 214 Gravures sur bois et 19 cartes ou plans. Paris - Librairie Hachette et Cie.
Stephens, John L. & Frederick Catherwood. 1842. Incidents of Travel in Central America, Chiapas and Yucatán, Vols. 1 & 2.

Expositions
Ajawo'ob El tiempo de los señores mayas, Museo Regional de Antropología e Historia, Aguascalientes, jusqu'en février 2014.
La serpiente recapitada, lobby del Museo Nacional de Antropología, Mexico, D.F., jusqu'au 27/10.
Teotihuacan. Tres piramides en el paisaje ritual, Museo del Templo Mayor, México, D.F., jusqu'en février 2014.
Aztecs : Conquest and Glory, Museum of New Zealand Te Papa Tongarewa, Wellington, Nueva Zelanda, jusqu'en février 2014.

Événements académiques et universitaires
18e Conférence européenne Maya, Université Libre de Bruxelles, du 28/10 au 3/11.
Séminaire international Ciudadanía múltiple y migración, CIESAS Occidente, Guadalajara, 28-29/10.
Conférence Los paradigmas en estudios comparativos en la historia y la antropología, avec le Dr. Alfredo López Austin, IIA, UNAM, 31/10 a las 10 hrs.
Séminaire permanent d'Histoire et Anthropologie des religions, École Nationale d'Anthropologie et d'Histoire, Mexico, 21/10  à 12 h.
Cours Centroamérica indígena: arte, historia y arqueología, École Nationale d'Anthropologie et d'Histoire, Salle Eyra Cárdenas (Usos múltiples), 22/10 à 14 h. Jusqu'au 19/11. Renseignements : educacioncontinua.enah@inah.gob.mx. 
Cours d'Épigraphie maya, École Nationale d'Anthropologie et d'Histoire, tous les lundis et mercredis jusqu'au 11/12 à 13 h.

Médias
Revue Antropológicas, Canal OnceTV México, tous les mercredis à 20 h et dimanches à 17 h.

Nous vous rappelons que Raíces est un programme sans but lucratif sous licence Creative Commons Paternité - Partage à l'identique - Utilisation comerciale interdite. Ce programme a été mixé par Sergio Becerra dans les studios de Radio UdeM, San Pedro Garza García, Nuevo León, México, en août 2013 et le 24/10/2013 avant son émission le 26/10/2013. Montage et illustration sonore sont le travail de Sergio Becerra alors que votre serviteur a dirigé l'entretien.
Partager

dimanche 20 octobre 2013

Raíces 123 - Fêtes de cour ralamulis avec Ana Paula Pintado

Il y a plusieurs mois, Ana Paula Pintado nous présentait à grand trait son expérience de terrain avec les ralamulis vivants dans la Barranca de Chihuahua. Nous avons décidé de remettre le couvert, si vous me permettez l'expression, et de vous proposer une vision plus détaillée et plus profonde de certains rituels ralamulis.

Comme chaque semaine le programme est disponible sur le site Archive en format mp3 et ogg.



Vous pouvez égalament le télécharger gratuitement sur Soundcloud pendant les quatre prochaines semaines.



Références bibliographiques
Pintado Cortina, Ana Paula
2004. Tarahumaras. Pueblos indígenas del México contemporáneo. México: Comisión Nacional para el Desarrollo de los Pueblos Indígenas-PNUD. Disponible en ligne le 17/01/2013: http://www.cdi.gob.mx/index.php?option=com_docman&task=doc_download&gid=48&Itemid=200020 .

2012a. Los hijos de Riosi y Riablo: fiestas grandes y resistencia cultural en una comunidad tarahumara de la barranca.

2012b. "Entre el indio muerto y el indio vivo", in La Jornada semanal, dimanche 28 juillet 2012, 908 : http://www.jornada.unam.mx/2012/07/29/sem-paula.html .

2012c. "El México de Ivan Oropeza", en La Jornada semanal, dimanche 30 décembre 2012, 930 : http://www.jornada.unam.mx/2012/07/29/sem-paula.html .



Expositions
Ajawo'ob El tiempo de los señores mayas, Museo Regional de Antropología e Historia, Aguascalientes, jusqu'en février 2014.
La serpiente recapitada, lobby del Museo Nacional de Antropología, Mexico, D.F., jusqu'au 27/10.
Teotihuacan. Tres piramides en el paisaje ritual, Museo del Templo Mayor, México, D.F., jusqu'en février 2014.
Aztecs : Conquest and Glory, Museum of New Zealand Te Papa Tongarewa, Wellington, Nueva Zelanda, jusqu'en février 2014.

Nouvelles
Découvertes de vestiges appartenant à différentes époques à Churubusco.

Evénements universitaires et académiques
Séminaire permanent d'Histoire et Anthropologie des religions, École Nationale d'Anthropologie et d'Histoire, Mexico, 21/10  à 12 h.

Cours Centroamérica indígena: arte, historia y arqueologíaÉcole Nationale d'Anthropologie et d'Histoire, Salle Eyra Cárdenas (Usos múltiples), 22/10 à 14 h. Jusqu'au 19/11. Renseignements : educacioncontinua.enah@inah.gob.mx. 

Cours d'Épigraphie maya, École Nationale d'Anthropologie et d'Histoire, tous les lundis et mercredis jusqu'au 11/12 à 13 h.

Conférence Entre agua y rituales: Nueva evidencia de canales en Kaminaljuyu, avec Silvia Alvarado, Museo del Popol Vuh, Universidad Francisco Marroquín, 24/10 à 18h30.

Ciclo de conferencias Arqueología económica de loa ajuares funerarios, Institut de Recherches Anthropologiques, Université Nationale Autonome de Mexico, du 21-25/10 de 10 à 13 hrs.

Conférences Los pueblos indígenas, más allá de la historicidad, Institut de Recherches Historiques, Université Nationale Autonome de Mexico, 25/10 de 10 à 14 h.

XXXV Coloquio de antropología e historia generales, El pasado tecnológico: cambio y persistenciaColegio de Michoacán, Zamora, Michoacán, du 23 à 25/10.


Atelier d'introduction aux études de migration, CIESAS Noreste, Monterrey, 23/10 à 16 h. Renseignements auprès d'Efren Sandoval : esandoval@ciesas.edu.mx .

Médias
Documentaire Entre Riablo y Riosi

Entre Riosi y Riablo - Un documental sobre la Tarahumara from Meta Films on Vimeo. Documentaire d'Ana Paula Pintado Cortina.

Documentaire Calakmul. La gran ciudad sagrada de los mayas, TVUNAM, 24/10 à 22 h.

Revue Antropológicas, Canal OnceTV México, tous les mercredis à 20 h et dimanches à 17 h.

Publication María Teresa Uriarte (2012). Arte y arqueología en el altiplano central de México. Una visión a través del arte, México, D.F.: UNAM-Siglo XXI Editores.

Nous vous rappelons que Raíces est un programme sans but lucratif sous licence Creative Commons Paternité - Partage à l'identique - Utilisation comerciale interdite. Ce programme a été mixé par Sergio Becerra dans les studios de Radio UdeM, San Pedro Garza García, Nuevo León, México, le 17/10/2013 avant son émission le 19/10/2013. Montage et illustration sonore sont le travail de Sergio Becerra alors que votre serviteur a dirigé l'entretien.
Partager

vendredi 18 octobre 2013

Compte-rendu Arqueología mexicana HS 52 La muerte en México

Voici un rapide aperçu de ce que vous pourrez lire dans le dernier hors-série publié ces derniers jours. Aux commandes, Eduardo Matos Moctezuma, figure emblématique de l'archéologie mexicaine moderne et spécialiste des Mexicas.


Sur une trentaine de pages, l'auteur de Muerte al filo de la obsidiana ou de Tenochtitlan, tous deux publiés au Fondo de Cultura Económica, résume différents aspects de la mort chez ce groupe de langue nahua. C'est l'occasion pour Matos de résumer ses théories (souvent contestées par Michel Graulich) sur les différents cieux et inframondes. En plus de cette géographie de la mort, Moctezuma revient sur Tlaltecuhtli, la divinité ambivalente qui dévore et engendre les cadavres. Puis il explique l'importance de la crémation comme funérailles des guerriers morts au combat et identifiés au Soleil. Suit une très courte description du Tlalocan et du Mictlan. Il explique aussi la symbolique des chiffres 4 et 9 dans la pensée mexica sur la mort : le premier se réfèrerait au nombre d'années que dure le voyage vers le Mictlan tandis que le second renverrait au nombre d'étapes vers ce lieu. L'archéologue mexicain propose également d'y voir une référence symbolique à la durée de la grossesse humaine et au pouvoir parturiente de la femme, considérant finalement le Mictlan comme une métaphore de la matrice.

La seconde partie du magazine cherche à généraliser le thème étudié au moyen de photos, cartes et diagrammes simplifiés pour que le public puisse en comprendre le contenu. C'est pourquoi on peut lire cette partie sans respecter un ordre particulier. On notera la représentation des principaux types d'enterrements auxquels sont confrontés archéologues et anthropologues physiques, les différents styles d'architecture funéraire, l'importance des sacrifices humains comme mises à mort hautement ritualisées. Suivent ensuite tout une série de photos d'objets représentant la mort selon certaines cultures (Teotihuacan, Côte du Golfe, Maya, Mixtèques).

On notera une section très intéressante citant différents auteurs de l'époque coloniale : on peut ainsi avoir une vision plus globale des conceptions de la mort parmi les peuples autochtones au moment du contact. On peut voir comment cette conception se métisse pendant la Colonie. Le dernier chapitre détaille une célébration chère aux Mexicains et inscrite au Patrimoine immatériel de l'Humanité: le Jour des Morts. On y apprend qu'il s'agit de plusieurs jours où les défunts sont célébrés en fonction de leur âge ou de leur décès, résultat d'un métissage curieux et unique en son genre.

La bibliographie proposée est certes diverse mais relativement incomplète. Si vous souhaitez en savoir plus sur la conception de la (des) mort(s) selon les Mexicas, je ne saurai que trop vous recommander le travail fouillé, patient et très complet de Nathalie Ragot. Sa thèse doctorale, Les au-delàs aztèques, est disponible dans la collection BAR International Series publiée par l'Université d'Oxford. Elle a également participé à l'ouvrage hommage à Michel Graulich avec l'article "Ad Memoriam : cérémonies post-funéraires et hommages aux défunts chez les Aztèques" publié en 2010. On recommandera ce numéro d'Arqueología mexicana comme une introduction, comme cela est souvent le cas avec la revue de divulgation de l'INAH.




Partager

jeudi 17 octobre 2013

Découverte de vestiges mexicas à Churubusco, Coyoacán

Alors que sa voisine Tenochtitlan avait été édifiée sur une île au milieu du grand complexe de lacs d'eau douce ou salée, Coyoacán était occupée depuis longtemps sur la terre ferme. On peut observer encore de nombreuses bâtisses de l'époque coloniale en son centre. À quelques encâblures de là, un terrain de Churubusco a été dernièrement soumis à des fouilles de sauvetages sous la responsabilité de l'archéologue Francisco Antonio Balcorta Yépez.

Les archéologues ont pu dégager des objets appartenant à différents moments d'occupation, alors qu'ils ont seulement fouillé un quart des 1600 m2 que compte la surface du terrain. Churubusco a notamment été lieu d'une bataille décisive lors de l'Intervention nord-américaine et les fouilles se sont chargés de le rappeler : de nombreuses douilles de balles de fusil ont été découverte. Un système de tuyauterie en terre cuite datant de l'époque coloniale fournissait l'eau dont le couvent de Churubsuco avait besoin pendant la Colonie. Mais au-delà de l'archéologie historique au demeurant fort intéressante, c'est la présence de vestiges préhispaniques qui attirent évidemment l'attention.

Placé sous tribut mexica depuis 1428, au début règne d'Itzcoatl, cette partie du territoire mexica recèle normalement des vestiges de tout premier ordre. Les fouilles ont permis de dégager le coin d'une plateforme associée à une court ouverte: elle ne présenterait qu'une seule phase de construction et aurait été surmonté d'une série de pièces. Des murs en en délimitaient l'accès et d'autres logements se trouvaient à proximité.

Pour Balcorta Yépez, on peut d'ores et déjà écarter l'hypothèse que ces vestiges fassent partie de l'enceinte cérémonielle où se trouvait le temple dédié à Huitzilipochtli se situerait plutôt sous le quartier de Saint Mathieu. Des fouilles antérieures avaient déjà été entreprises sur des terrains avoisinants l'ancien couvent de Churubusco, près des installations de l'École Nationale de Conservation, Restauration et Muséographie, laissaient penser que ces espaces domestiques faisaient partie de Pochtlán, un des quartiers d'Huitzilopochco. Différents artefacts témoignent de la production de sel et de matériels destinés à produire des outils en pierre, comme ces pointes de projectiles en obsidienne, ou des aiguilles en cuivre utilisés pour la confection de vêtements.

Les archéologues ont également retrouvé un dépôt au pied de la plateforme. Probablement de caractère inaugurateur, elle contenait des céramiques rituelles sous la forme de trois encensoirs polychrome à manche serpentiforme, des figurines anthropomorphe, des résidus de charbon et de résine.

Pour en savoir plus sur ces fouilles, consultez le bulletin de l'INAH en espagnol. Un diaporama est également disponible ici.
Partager

lundi 14 octobre 2013

Compte-rendu La religion mexica par Rafael Tena

Rafael Tena Martínez est enseignant-chercheur pour la Direction d'Éthnographie de l'Institut National d'Anthropologie et d'Histoire. Il est l'auteur de différents ouvrages sur l'ancienne culture mexica. Il a notamment publié de nouvelles éditions de textes importants comme les Anales de Cuauhtitlan et proposé une nouvelle hypothèse sur les origines de la Chronique X. 

Pour se faire une idée, on peut regarder cette conférence filmée au Collège Mexiquense.




Lorsque l'INAH annonce sur sa page la réédition de son ouvrage La religión mexica, on s'attend à quelque chose d'un véritable apport pour nos connaissances sur un sujet que l'auteur estime "si complexe et si vaste qu'elle est rarement abordée dans son intégralité, si bien qu'on s'en tient généralement à un traitement superficielle" (p.10). L'objectif de Tena serait de stimuler une recherche plus approfondie sur les données dont nous disposons et formuler de nouvelles interprétations. On notera que le chercheur mexicain au passage les travaux très complets de López Austin ou de Graulich sur le sujet.

Dans le paragraphe Tena explique immédiatement la genèse de cette nouvelle mouture d'un ouvrage publié pour la première fois en 1993. En 2009, le numéro hors-série 30 d'Arqueología mexicana propose une version augmentée et révisée de cet ouvrage réédité en 2002. Quatre ans plus tard, on était en droit d'espérer un plus. Il n'en est rien...




Sur les 182 pages de la présente édition, le chapitre I est une introduction bien trop rapide sur l'étude scientifique de la religion. Le cadre théorique proposé au long de sept page n'est jamais argumenté. Aucune source, que ce soit Frazer, Éliade, Durkheim, Mauss ou Lévi-Strauss ne vient le corroborer. Les considérations méthodologiques sont réduits à une portion encore plus congrue, au regard des trois pages qui les exposent.

Le troisième temps de la réflexion de R. Tena présente les principaux dieux du panthéon mexica en moins de seize pages ! Surprenant quand on connaît la richesse et la complexité des divinités mexicas. L'auteur présente successivement les origines du monde et de l'homme dans les chapitres IV et V sans s'attarder : on compte à peine quatorze pages.

Suivent une série d'appendices plus ou moins intéressantes, relativement courtes reposant exclusivement sur la citation de certains textes. On retrouve notamment la liste des différents temples présent dans l'enceinte sacrée du Grand Temple, présentée en annexe du livre II du Codex de Florence. 

En se faisant l'avocat de R. Tena, on pourrait dire qu'il s'agit d'une introduction, d'une présentation pour de futurs recherches. Le simple fait de pouvoir retrouver la même composition et la même rédaction, mot pour mot, que celle publiée dans Arqueología mexicana fait perdre tout intérêt à cet ouvrage. Si une publication plus claire, plus illustrée et moins chère vous intéresse, mieux vaut dépenser son argent dans ce hors-série plutôt que dans la publication redondante de l'INAH. La religión mexica est une introduction brève qui conviendra au plus grand nombre. En revanche, elle n'apportera rien de nouveau ni de transcendant pour les connaisseurs qui attendront encore longtemps l'équivalent d'Une histoire de la religion maya par feu Claude Baudez. Décevant...
Partager

dimanche 13 octobre 2013

Raíces 122 - Art rupestre à Narigua. Coahuila avec Gerardo Rivas

Le nord-est du Mexique a été peuplée pendant plusieurs millénaires par des groupes de chasseurs-cueilleurs ou semi-nomades. La présence de milliers de fours, de pointes de flèches, d'outils en silex taillé mais surtout de millers de gravures sur les roches témoigne de leur existence. En dépit de cette extrême richesse de vestiges, l'archéologie reste confidentielle dans cette partie du pays. L'annonce de la découverte de peinture murale aux environs de Burgos, au Tamaulipas et la mise en place d'une zone archéologique visitable à Narigua, près de General Zepeda, Coahuila ont remis cette régio du Mexique sur le devant de la scène. Gerardo Rivas, archéologue formé à l'Université Autonome de Zacatecas et collaborateur de l'INAH Coahuila.

Nous vous proposons de réécouter l'entretien que Gerardo Rivas a bien voulu nous concéder. Il est disponible en format mp3 et ogg sur Archive.



Vous le retrouverez aussi sur Soundcloud pendant les quatre prochaines semaines.



Références
INAH (2013). "Habilitan Narigua, sitio con miles de grabado en piedra". En línea el 8/07/2013 sur : http://www.inah.gob.mx/boletines/7-zonas-arqueologicas/6655-habilitan-narigua-sitio-con-miles-de-grabados-en-piedra .



Expositions
Ajawo'ob El tiempo de los señores mayas, Museo Regional de Antropología e Historia, Aguascalientes, jusqu'en février 2014.
Teotihuacan. Tres piramides en el paisaje ritual, Museo del Templo Mayor, México, D.F., jusqu'en février 2014.
Aztecs : Conquest and Glory, Museum of New Zealand Te Papa Tongarewa, Wellington, Nueva Zelanda, jusqu'en février 2014.

Événements universitaires
1ra Feria Científica y Cultural del maíz, Escuela Nacional de Antropología e Historia, Cuicuilco,
10° Anniversario del Museo de la cultura huasteca, Tampico, Tamaulipas, 11-12/10.
2° Coloquio de estudios arqueológicos, antropológicos e históricos sobre la guerra en Mesoamérica, Escuela Nacional de Antropología e Historia, Cuicuilco, 14-17/10. Renseignements sur Twitter @enah_guerra et Facebook.

Médias
Revue Antropológicas,Canal OnceTV México, 02/10 à 20 h. Rediffusion le 6/10 à 17 h.
Magazine Arqueología mexicana, "La muerte en México", HS 52.

Nous vous rappelons que Raíces est un programme sans but lucratif sous licence Creative Commons Paternité - Partage à l'identique - Utilisation comerciale interdite. Ce programme a été mixé par Sergio Becerra dans les studios de Radio UdeM, San Pedro Garza García, Nuevo León, México, le 28/08 et le 03/10/2013 avant son émission le 05/10/2013. Montage et illustration sonore sont le travail de Sergio Becerra alors que votre serviteur a dirigé l'entretien.


Partager

lundi 7 octobre 2013

Raíces 121 - Para terminar con los clichés sobre Afrodescendientes con María Elisa Velázquez

Cette semaine dans Raíces, nous revenons sur un thème qui nous tient particulièrement à coeur : les populations afro-mexicaines. Après Gladys Casimir et Emiliano Gallaga, nous recevons une éminente spécialiste, reconnue au point d'être la première femme nommée au poste de Présidente du Comité scientifique international du Projet La Route de l'esclave: résistance, liberté et patrimoine de l'UNESCO. Elle a reçu également la Médaille Gonzalo Aguirre Beltrán, plus haute distinction mexicaine pour les études afro-mexicaines. Auteur de nombreuses publications dans différentes langues, elle est également vice-présidente du Fonds International pour la Promotion de la Culture (FIPC), dépendance de l'UNESCO.

Comme chaque semaine, nous vous proposons de réécouter et de télécharger gratuitement ce programme en format mp3 ou ogg sur le site Archive.



Vous pouvez le retrouver pendant le prochain mois sur Soundcloud.



Références bibliographiques
CONAPRED (2011). Guía para la acción pública: afrodescendencia. Población afrodescendiente en México, México: CONAPRED.
Velázquez, Maria Elisa (1998) Juan Correa. México: CONACULTA.
Velázquez, Maria Elisa (2005) Poblaciones y culturas de origen africano en México
Velázquez, Maria Elisa (2006) Mujeres de origen africano en la capital novohispana, siglos XVII y XVIII, Serie Africanias. México: INAH.
Velázquez, Maria Elisa (2007) Retratos de africanos y afrodescendientes en Guanajuato, siglos XIX y XX. Guanajuato: Instituto Nacional de Cultura de Guanajuato.
Velázquez, Maria Elisa (2011) Debates históricos contemporáneos: africanos y afrodescendientes en México y Centroamérica, Serie Africania 7. México: Consejo Nacional para Prevenir la Discriminación, Institut de Recherches sur le Développement, UNAM.

Velázquez, Maria Elisa y Gabriela Iturralde Nieto. (2012) Afrodescendientes en México: una historia de silencio y discriminación. CONAPRED: México. Disponible en ligne le 07/10/2013.
Expositions
Ajawo'ob El tiempo de los señores mayas, Museo Regional de Antropología e Historia, Aguascalientes, jusqu'en février 2014.
Teotihuacan. Tres piramides en el paisaje ritual, Museo del Templo Mayor, México, D.F., jusqu'en février 2014.
Aztecs : Conquest and Glory, Museum of New Zealand Te Papa Tongarewa, Wellington, Nueva Zelanda, jusqu'en février 2014.

Évènements universitaires
2° Encuentro de estudiantes en antropología, Universidad Autónoma de Tlaxcala, Tlaxcala, 10-11/10 de 10 h à 20 h 45.
Cours de nahuatl, Arbol de todas Raíces, Monterrey, à partir du 14/10.

Médias
Revue Antropológicas,Canal OnceTV México, 02/10 à 20 h. Rediffusion le 6/10 à 17 h. 
Publication du tome V de peinture murale préhispanique, Institut de Recherches Esthétiques, UNAM.

Nous vous rappelons que Raíces est un programme sans but lucratif sous licence Creative Commons Paternité - Partage à l'identique - Utilisation comerciale interdite. Ce programme a été mixé par Sergio Becerra dans les studios de Radio UdeM, San Pedro Garza García, Nuevo León, México, le 28/08 et le 03/10/2013 avant son émission le 05/10/2013. Montage et illustration sonore sont le travail de Sergio Becerra alors que votre serviteur a dirigé l'entretien.
Partager

Notes similaires

Related Posts with Thumbnails