dimanche 28 juin 2015

Raíces 209 - Le métissage de l'image avec José Luis Pérez Flores

Cette semaine Raíces a reçu pour la première la visite téléphonique de José Luis Pérez Flores, historien de l'art et enseignant à l'Université Autonome de San Luis Potosí. Il nous a partagé son expérience et ses recherches sur la forme et le contenu de l'image métisse au moment du contact.

Comme chaque semaine vous pouvez télécharger et partager librement ce programme à partir du portail Archive en format ogg et mp3.


Bibliographie
Flores Pérez, J.L., González Varela, S. & Medina Miranda, H. (2011). Hércules en América: el caso de los murales en el templo de San Miguel Arcángel de Ixmiquilpan, México (1). In L’arte coloniale in America Latina, XXXIII Convegno Internazionale di Americanistica – Perugia 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 e 9 maggio 2011. Facsimilé en pdf, consulté le 28/06/2015: http://www.academia.edu/5962477/Jos%C3%A9_Luis_P%C3%A9rez_Flores_Sergio_Gonz%C3%A1lez_Varela_H%C3%A9ctor_Medina_Miranda._H%C3%A9rcules_en_Am%C3%A9rica .


Flores Pérez, J.L., González Varela, S. (2013). Los murales del convento de Ixmilquilpan, México, y la imagen de guerra occidental, Colonial Latin American Review, 22(1), 126-147Disponible en ligne le 25/02/2015 por: http://www.academia.edu/4642331/Jos%C3%A9_Luis_P%C3%A9rez_Flores_and_Sergio_Gonz%C3%A1lez_Varela._Los_murales_del_Convento_de_Ixmiquilpan_M%C3%A9xico_y_la_imagen_de_guerra_occidental.

Quiñones Keber, Eloïse (2013). Introductory Essay. Art and Evangelization: Creating A New Art in 16th-Century Mexican Missions. In Colonial Latin American Review, 22(1), 1-18. Disponible en ligne le 25/02/2015: http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/10609164.2013.769327#abstract  

Page de José Luis Pérez sur Academia: https://uaslp.academia.edu/Jos%C3%A9LuisFlores 

Expositions
Exposition Extinción, el universo de la paleontología en el NoresteMusée Régional El Obispado, Monterrey, à partir du 30/04.

Exposition El capitán Dupaix y su álbum arqueológico de 1794, Musée National d'Anthropologie, Mexico, 21/05-21/08.


Exposition Tlaloc: el dios de la lluvia mesoamericano, Universidad Nacional Autónoma de México, San Antonio, Tx, jusqu'au 30/06/2015.

Exposition Les Aztèques en el Musée Pointe-à-Callière d'Histoire et d'Archéologie, Montréal, à partir du 29/05.

Exposition Wixaritari par José Benitez Sánchez, Art Gallery at Vancouver Island University, British Columbia, Canada, 15/06-15/07.

Exposition Semillas de vida. La sexualidad en Occidente, Ex-convento Santo Domingo de Gúzman, Oaxaca, jusqu'au 30/08.

Exposition Memorias de barro y piedra, Museo de Historia Mexicana, Monterrey, hasta el 15/09.

Événements académiques
INAH
Colloque "Rescatando memorias de los escombros. Un acercamiento antropológico al sismo de 1985", École Nationale d'Anthropologie et d'Histoire, Mexico, 17 et 18/09. Appel ouvert jusqu'au 30/06. Renseignements : coloquio.sismo85.2015@gmail.com.

Diplôme Historia y antropología de las religiones, Salle Eyra Cárdenas Escuela Nacional de AntropologÍa e Historia, México, du 23/02 au 30/11 de 17 h à 20 h.

Cours Guerreras mayas prehispánicas, avec María Eugenia González Gutiérrez, Museo Nacional de Antropología, México, D.F., 4, 11, 18 et 25/07 de 10 h à 13 h. Gratuit.

UNAM
Seminaire de langue et culture nahuatl, tous les mardis de 18 h à 21 h, Centre Culturel Universitaire, Tlatelolco, México. Renseignements : luciasb@unam.mx .

Diplôme Los mayas, Casa de las Humanidades, UNAM, du 24/02/2015 au 19/04/2016 (47 séances), tous les mardis de 17 h à 20h. Renseignements et inscriptions: difhum[at]unam.mx ou
www.cashum.unam.mx.


CIESAS
Cours Elementos simbólicos y comparativos entre el Códice Borgia y el Vindobonensis, con Manuel Hermann Lejarazu y Katarzyna Mikulska, CIESAS Unidad Pacífico Sur, Oaxaca, Oax., 1-3/07, de 10 à 14 het de 16 h à 20 h. Renseignements et inscriptions: gsxochipilli@yahoo.com.mx.

55 Congreso Internacional de Americanistas "Conflicto, paz y construcción de identidades en las Américas", Vienne, Autriche, du 12 au 17/07/2015.

UDEM - Musée d'Histoire Mexicaine
Concours d'affiche pour le III Coloquio de Arqueología, Paleontología y Antropología del Noreste de México, ouvert jusqu'au 12/07.

Médias
Publication Cyphers, Ann et alii. (2014). Atlas digital de la zona arqueológica de San Lorenzo, Veracruz. México: Universidad Nacional Autónoma de México: Instituto de Investigaciones Antropológicas.

Nous vous rappelons que Raíces est un programme sans but lucratif sous licence Creative Commons Paternité - Partage à l'identique - Utilisation comerciale interdite. Ce programme a été enregistré et mixé par Sergio Becerra dans les studios de Radio UdeM, San Pedro Garza García, Nuevo León, México, le 25/02/2015 avant son émission le 13/06/2015. Montage et illustration sonore sont le travail de Sergio Becerra alors que votre serviteur a dirigé l'entretien.


Partager

dimanche 21 juin 2015

Raíces 208 - Le musée communautaire de Humaxtitlán, Guerrero avec Gracia Carbajal et Juan Reynol Tonchez

Les invités de cette semaine dans Raíces sont Gracia Carbajal et Juan Reynol Tonchez, membres du comité scientifique de rédaction de la revue ArKeopáticos que nous avons plusieurs fois présentés dans ce programme.

Comme chaque semaine, vous pouvez retrouver ce programme sur le portail Archive en format mp3 et ogg.


Crédits musicaux
  1. Pasatono Orquesta - Obertura Maromera (Album Maroma, por Rubén Luengas)
  2. Eugenia León y Pasatono Orquesta - El maromero (Album Maroma, por Rubén Luengas)
Expositions
Exposition Extinción, el universo de la paleontología en el NoresteMusée Régional El Obispado, Monterrey, à partir du 30/04.

Exposition El capitán Dupaix y su álbum arqueológico de 1794, Musée National d'Anthropologie, Mexico, 21/05-21/08.


Exposition Tlaloc: el dios de la lluvia mesoamericano, Universidad Nacional Autónoma de México, San Antonio, Tx, jusqu'au 30/06/2015.

Exposition Les Aztèques en el Musée Pointe-à-Callière d'Histoire et d'Archéologie, Montréal, à partir du 29/05.

Exposition Wixaritari par José Benitez Sánchez, Art Gallery at Vancouver Island University, British Columbia, Canada, 15/06-15/07.

Exposition Semillas de vida. La sexualidad en Occidente, Ex-convento Santo Domingo de Gúzman, Oaxaca, jusqu'au 30/08.

Exposition Memorias de barro y piedra, Museo de Historia Mexicana, Monterrey, hasta el 15/09.

Événements académiques
INAH
XI Journées Permanentes d'Archéologie 2015, Musée du Templo Mayor, Mexico, 26/06, de 10h30 à 12h40.
  • 10:00 - 10:50  Linda Manzanilla Naim (IIA, UNAM), “Egipto y Mesopotamia. Dos civilizaciones paralelas.”
  • 12:00 - 13:00  Judith Hernández (Centro  INAH/Veracruz), “Investigaciones arqueológicas en la fortaleza de San Juan de Ulúa."

Colloque "Rescatando memorias de los escombros. Un acercamiento antropológico al sismo de 1985", École Nationale d'Anthropologie et d'Histoire, Mexico, 17 et 18/09. Appel ouvert jusqu'au 30/06. Renseignements : coloquio.sismo85.2015@gmail.com.

Cours Guerreras mayas prehispánicas, avec María Eugenia González Gutiérrez, Museo Nacional de Antropología, México, D.F., 4, 11, 18 et 25/07 de las 10 à 13 horas. Gratuit.


CIESAS
Cours Elementos simbólicos y comparativos entre el Códice Borgia y el Vindobonensis, con Manuel Hermann Lejarazu y Katarzyna Mikulska, CIESAS Unidad Pacífico Sur, Oaxaca, Oax., 1-3/07, de las 10 a las 14 horas y de las 16 a las 20 horas. Renseignements et inscriptions: gsxochipilli@yahoo.com.mx.

55 Congreso Internacional de Americanistas "Conflicto, paz y construcción de identidades en las Américas", Viena, Austria, del 12-17/07/2015.

UDEM - Museo de Historia Mexicana
Concurso de cárteles para el III Coloquio de Arqueología, Paleontología y Antropología del Noreste de México, abierta hasta el 12/07.


Nouvelles
Identification de l'entierro le plus ancien retrouvé au Chihuahua, Boletín INAH.

Bulletin Antropológicas, 67. Universidad Nacional Autónoma de México; Instituto de Investigaciones Antropológicas.

Médias
Publication Najera Coronado, M. (2015). Dioses y seres del viento entre los antiguos mayas. México, D.F.: Universidad Nacional Autónoma de México; Instituto de Investigaciones Filológicas.

Nous vous rappelons que Raíces est un programme sans but lucratif sous licence Creative Commons Paternité - Partage à l'identique - Utilisation comerciale interdite. Ce programme a été enregistré et mixé par Sergio Becerra dans les studios de Radio UdeM, San Pedro Garza García, Nuevo León, México, le 05/03 et le 19/06/2015 avant son émission le 13/06/2015. Montage et illustration sonore sont le travail de Sergio Becerra alors que votre serviteur a dirigé l'entretien.
Partager

vendredi 19 juin 2015

Conférence Teopancazco avec Linda Manzanilla Naim

Linda Manzanilla Naim, membre de El Colegio Nacional, archéologue et égyptologue, est enseignante-chercheuse à l'UNAM. Dans le cadre du Séminaire permanent El Colegio Nacional que l'Université Autonome du Nuevo León organise au Colegio Civil de Monterrey, la Dr. Manzanilla est venue présenter les résultats de différents analyses et études interdisciplinaires sur les objets et restes humains retrouvés durant les treize campagnes de fouilles qu'elle a dirigées. 

Nous vous proposons d'écouter et de télécharger librement l'enregistrement audio que votre serviteur a effectué en format mp3 et ogg. Nous avons arrêté cet enregistrement juste avant la séance des questions à Linda Manzanilla. Pour des raisons de droit d'auteur, il nous est malheureusement impossible de vous présenter les images ou une présentation de cette conférence. Des ouvrages sont actuellement en cours de rédaction et d'édition pour une publication sur le sujet.


N'oubliez pas de nous laisser vos commentaires ou questions pour la Dr. Manzanilla. Elle sera ravie de vous répondre en français.

Partager

jeudi 18 juin 2015

Identification des villages producteurs de maïs pour la Triple Alliance

À plusieurs reprises, nous avons eu l'occasion de mentionner la Matricula de tributos sur ce carnet. Ce document colonial est important à plus d'un titre: il nous informe sur l'extension politique de la Triple Alliance Mexico-Tenochtitlan, Texcoco et Tlacopan, les types de biens et produits que les peuples militairement soumis devaient lui remettre. C'est un véritable carnet de comptabilité qui nous montre comment les Tenochas pouvaient agir comme de véritables racketteurs.

Les biens comestibles de consommation courante, au premier desquels figurent le maïs et le haricot, étaient vitaux pour compléter la production insuffisante des chinampas. Mais les informations fournis dans la Matricula ont-elle un fondement archéologique ? D'où venait le maïs qui était réservé au huey tlatoani ?

Ce sont ces questions auxquelles l'historien René García Castro, chercheur à l'Université Autonome de l'État de Mexico, et les archéologues Yoko Sugiura et Ruben Nieto ont essayé de répondre. D'après leurs recherches, ce sont 201 des 806 hectares qui étaient exclusivement exploitées pour le compte de la Triple Alliance à San Mateo Atenco. Atenco faisait partie de la chefferie de Calixtlahuaca, la plus grande située dans la vallée de Toluca, conquise par Axayacatl en 1474.

Dans un entretien avec Reyna Paz, l'historien mexicain explique qu'en dépit des éléments indiqués dans le Codex Mendoza et dans la Matricula de tributos del valle de Toluca, il reste encore difficile de déterminer les quantités de maïs, d'haricots et graines de d’amarante les locaux devaient fournir. Des registres ethnohistoriques, compilés par Noemi Quezada, indiquent également où étaient postés les gardiens des parcelles et des greniers envoyés de Tenochtitlan.

En revanche, les prospections archéologiques ont montré que les champs cultivés se trouvaient à proximité d'un lac, sur des terres fertiles, semblables à celles de Xochimilco.

Parmi les hypothèses de travaux à creuser, García Castro estime que les productions agricoles d'Atenco pourraient avoir servi lors de mauvaises récoltes dans d'autres régions placées sous l'autorité tenochca. Il estime également que les greniers d'Atenco aient pu être mis à contribution lors des conflits entre les triples alliances tenochca et purépech'a : la région a probablement été le théâtre de batailles entre les deux groupes et les récoltes servaient de réserves pour les combattants.

Références bibliographiques
Paz Avendaño, R. (2015). Identifican sitio donde se producía el maíz imperial para la Triple Alianza. Recuperado el 18 de junio 2015, de http://www.cronica.com.mx/notas/2015/900374.html .

INAH. (2015). Códice Mendoza - INAH 2015. Retrieved 18 June 2015, Recuperado el 18 de junio 2015, de http://www.codicemendoza.inah.gob.mx/index.php?lang=spanish&folio_number=25&type=r&section=t .

Partager

lundi 15 juin 2015

Conférence Cielos e inframundos en el pensamiento mexica

Après une longue (et lourde) période de veille électorale au Mexique, il nous est enfin possible de partager avec la conférence (nettement améliorable) que votre serviteur a donné le 27 mai dernier 2015 au Museo de Historia Mexicana de Monterrey. L'ampleur du sujet m'obligea à prolonger cette conférence pour laquelle j'ai rédigé pas moins de vingt-cinq pages (et il m'en reste encore à mettre en ordre avant de pouvoir éventuellement un jour la publier).



Je vous propose de prendre en compte la présentation utilisée à cette occasion.

Il s'agit désormais de recueillir vos témoignages, vos commentaires (constructifs), vos suggestions pour améliorer ce travail.
Partager

samedi 13 juin 2015

Raíces 207 - Projet de loi générale sur la culture avec Alejandro Hinojosa

L'invité de cette semaine dans Raíces est notre collègue Alejandro Hinojosa. Pour ceux qui ne l'ont pas encore entendu, Alejandro s'intéresse à la législation sur le patrimoine, sa diffusion et sa conservation. 

Comme d'habitude, nous vous proposons de réécouter ce programme directement sur le portail Archive ou de le télécharger librement en format mp3 u ogg.

 


Crédits musicaux
Música prehispánica - Coatlicue
Tezcatlipoca - El salvador - Danza de las obsidianas (Pipil Nahuat)

Bibliographie




García Canclini, N. y M. Urteaga (coords.). (2012). Cultura y desarrollo: una visión crítica desde los jóvenes. México: UAM y Paidós.




Cruz Vázquez, E. y C. A. Lara González (coords.). (2012). 1988-2012 Cultura y transición. San Nicolás de los Garza:  UANL - Instituto de Cultura de Morelos.



Nivón Bolán, E., R. Mesa Iturbide, C. Pérez Camacho y A. López Ojeda. (2012) Libro verde para la institucionalización del sistema de fomento y desarrollo cultural de la Ciudad de México. México: Secretaría de Cultura y Gobierno del D.F.

Arqueología mexicana edición especial 39 México en la lista del patrimonio mundial de la UNESCO.

Expositions
Extinción, el universo de la paleontología en el NoresteMusée Régional El Obispado, Monterrey, à partir du 30/04.

Exposition El capitán Dupaix y su álbum arqueológico de 1794, Musée National d'Anthropologie, Mexico, 21/05-21/08.


Exposition Tlaloc: el dios de la lluvia mesoamericano, Universidad Nacional Autónoma de México, San Antonio, Tx, jusqu'au 30/06/2015.

Exposition Les Aztèques en el Musée Pointe-à-Callière d'Histoire et d'Archéologie, Montréal, à partir du 29/05.

xposición Wixaritari by José Benitez Sánchez, Art Gallery at Vancouver Island University, British Columbia, Canada, 15/06-15/07.

Événements académiques

UDEM-Museo de Historia Mexica
Concours d'affiches pour le III Coloquio de Arqueología, Paleontología y Antropología del Noreste de México, ouverte jusqu'au 12/07.

UNAM
Cours Códices Mayas, con la Dra. Laura Sotelo Vargas, Institut de Recherches Philologiques, UNAM, du 27/04 au 29/06 de 18 h à 20 h. Informes e inscripciones: 5622 7494 ext. 128, iifldifunde[at]unam.mx .


Séminaire de lengua y cultura nahuatl, con cada martes de 18 à 21h, Centro Culturel Universitaire, Tlatelolco, México. Renseignements : luciasb@unam.mx .

Diplôme Los mayas, Casa de las Humanidades, UNAM, du 24/02/2015 au 19/04/2016 (47 sesiones), 28/04 de 17 h à 20 h. Renseignements : difhum[at]unam.mx ou
www.cashum.unam.mx.

Cours Miquiztli. La muerte en el mundo náhuatl prehispánico, avec Patrick Johansson K., tous les lundis du 4/05 au 22/06/2015, de 11 h à 14 h. Institut de Recherches Historiques, Université Nationale Autonome du Mexique, Mexico.

INAH
1er Coloquio Internacional De hombres de Dios y de maíz, las órdenes religiosas en el área maya y regiones circunvecinas, Direction d'Études Historiques, Instituto Nacional de d'Antropologie et d'Histoire, 15-19/06, de 10 à 19 h.

XI Journées Permanentes d'Archéologie 2015, Musée du Templo Mayor, Mexico, 26/06, de 10h30 à 12h40.
  • 10:00 - 10:50  Linda Manzanilla Naim (IIA, UNAM), “Egipto y Mesopotamia. Dos civilizaciones paralelas.”
  • 12:00 - 13:00  Judith Hernández (Centro  INAH/Veracruz), “Investigaciones arqueológicas en la fortaleza de San Juan de Ulúa."

Colloque "Rescatando memorias de los escombros. Un acercamiento antropológico al sismo de 1985", École Nationale d'Anthropologie et d'Histoire, Mexico, 17 et 18/09. Appel ouvert jusqu'au 30/06. Renseignements : coloquio.sismo85.2015@gmail.com.

Cours Guerreras mayas prehispánicas, avec María Eugenia González Gutiérrez, Museo Nacional de Antropología, México, D.F., 4, 11, 18 et 25/07 de las 10 à 13 horas. Gratuit.

3eras Jornadas de lenguas en contacto, Université Autonome De Nayarit, Tepic, 18-20/06/2015. Renseignements : jornadaslenguasencontacto@gmail.com

Conférence Ceibal y los origenes de la civilización maya, avec Takeshi Inomata, Museo Popol Vuh, Guatemala, 24/06 à 18h30 .


Archivo:Confe2015Inomata.jpg

CIESAS
Cours Elementos simbólicos y comparativos entre el Códice Borgia y el Vindobonensis, con Manuel Hermann Lejarazu y Katarzyna Mikulska, CIESAS Unidad Pacífico Sur, Oaxaca, Oax., 1-3/07, de las 10 a las 14 horas y de las 16 a las 20 horas. Renseignements et inscriptions: gsxochipilli@yahoo.com.mx.

55 Congreso Internacional de Americanistas "Conflicto, paz y construcción de identidades en las Américas", Viena, Austria, del 12-17/07/2015.

Noticias
Observations astronomiques à Xochimilco, Boletín INAH.

Medias
Publication en ligne Moya Sordo, V. (2012). Arqueología maritima en México, México: INAH.

Varios (2014). Calendario, astronomia y cosmovisión: el conocimiento. El conocimiento mesoamaricano I. México, D.F.: UNAM; Facultad de Ciencias.



Nous vous rappelons que Raíces est un programme sans but lucratif sous licence Creative Commons Paternité - Partage à l'identique - Utilisation comerciale interdite. Ce programme a été enregistré et mixé par Sergio Becerra dans les studios de Radio UdeM, San Pedro Garza García, Nuevo León, México, el 2/06/2015 y el 11/06/2015 avant son émission le 13/06/2015. Montage et illustration sonore sont le travail de Sergio Becerra alors que votre serviteur a dirigé l'entretien.
Partager

jeudi 11 juin 2015

De nouvelles découvertes à Nim Li Punit, Bélize

En lanque kikché, Nim Li Punit signifie Grand Chapeau. Cet étrange toponyme trouve son origine dans une stèle représentant un dirigeant local affublé d'un énorme chapeau (ill. 1). Il est situé au sud du Belize, ce petit pays voisin du Mexique. Il s'agit d'un site de taille moyenne, composé de trois places entourées de différentes terrasses et pyramides dont la plus grande atteint une hauteur de 12, 2 m (ill.1). Six stèles avaient été retrouvées au cours de différentes fouilles effectuées depuis les années 1976, permettant notamment d'établir des liens entre les dirigeants de Nim Li Punit et le site guatémaltèque de Caracol. Le site dispose d'un terrain de jeu de balle relativement bien conservé et d'un ensemble de constructions sur le groupe Sud de la Place de la stèle qui pourrait avoir été érigé pour observer différentes alignements astronomiques.


Ill. 1. Carte de Nim Li Punit (Braswell et Daniels, 2013: 11).
Crédit: Toledo Regional Interaction Project: UCSD/NICH.

Ces deux dernières années, l'équipe de l'expérimenté Geoffrey Braswell, enseignant-chercheur à l'Université de Californie de San Diego, a concentré ses fouilles sur deux tombes où reposaient les restes d'individus d'appartenance noble. Ce sont ainsi vingt-six grandes vaisselles et huit objets en jadéite qui ont été récupérés. Certaines vaisselles sont de style teotihuacain de part la présence d'éléments tripodes les pour maintenir debout. Cependant la présence de ces objets ne signifie nécessairement pas que les Teotihuacains soient venus à cet endroit, comme ce fut possiblement le cas pour Kaminaljuyu. De nombreux sites mayas semble avoir un contact ou une influence teotihuacaines dans leurs propres arts. Elles ont pu être datées vers 400 de notre ère.

Un de ces objets attire particulièrement l'attention. Il s'agit d'un pectoral en jade parfaitement conservé. Sur la partie postérieure est représenté le glyphe du vent, ik en maya, qui fait également référence au souffle de vie. Sur la partie antérieure, un long texte glyphique fait allusion à la visite d'un dirigeant du site voisin de Caracol et au sacrifice auquel il participa pour un rituel de feu nouveau. Sur la partie postérieure, on peut voir le glyphe Ik ou vent finement taillé. Selon Braswell, il s'agit de la seconde pièce de jade la plus grande trouvée au Bélize. Il comporte notamment la date de 671 de notre ère.

De manière assez surprenante, on retrouve un pectoral très semblable taillé sur la stèle 15 de Nim Li Punit, porté par (Wanyerka, 2004 : ill. 29, 70-77). 



Voici une vidéo en anglais expliquant les dernières fouilles entreprises par l'équipe de Geoffrey Braswell et le bulletin anglais que nous avons consulté: http://www.sipse.com/mundo/descubrimiento-tesoro-arqueologico-belice-jade-155259.html .




Bibliographie
Braswell, G. (2012) Dynastic Capital, Minor Center, or Both? Recent Investigations at Nim li Punit, Toledo District, Belize. Research Reports in Belizean Archaeology, 9, 51-59. En línea el 09/06/2015: https://www.academia.edu/5089574/_2012d_Dynastic_Capital_Minor_Center_or_Both_Recent_Investigations_at_Nim_li_Punit_Toledo_District_Belize .

Braswell, G. et Daniels Jr, J. (2013). Toledo Region Interaction Report 2013 Report, San Diego: UCSD Mesoamerican Archaeological Laboratory. En ligne : https://www.academia.edu/6823385/_2013_TOLEDO_REGIONAL_INTERACTION_PROJECT_2013_ANNUAL_REPORT .

Braswell, G. et Prufer, K. (2009). Political Organization and Interaction in Southern BelizeResearch Reports in Belizean Archaeology, 9, 51-59. En línea el 09/06/2015 : http://www.academia.edu/5085888/_2009d_Political_Organization_and_Interaction_in_Southern_Belize.

Stuart, D. et Grube, N. (2000) A New Inscription from Nim Li Punit, Belize, Research Reports on Ancient Maya Writing, 45, en ligne le 09/06/2015 http://www.mesoweb.com/bearc/cmr/RRAMW45.pdf.


Fauvelle, Mikael (2013). Dynastic Capital, Minor Center, or Both? Recent Investigations at Nim li Punit, Research Reports in Belizean Archaeology 01/2013; 9:51-590. Toledo District, Belize, 


Grube, N., MacLeod, B., Wanyerka, P. (199). A Commentary on the Hieroglyphic Inscriptions of Nim Li Punit, Belize. Document pdf disponible le 07/006/2015 : http://www.academia.edu/10032383/A_Commentary_on_the_Hieroglyphic_Inscriptions_of_Nim_Li_Punit_Belize.

Wanyerka, P. (2004). Proyecto Epigráfico del Sur de Belice: Las Inscripciones Jeroglíficas del Sur de Belice. Document pdf en ligne le 09/06/2015 : http://www.famsi.org/reports/00077/wanyerka_full.pdf .
Partager

mardi 9 juin 2015

Des alignements archéoastronomiques à Xochimilco

Xochimilco est situé au sud de l'actuelle Mexico (fig.1). Elle est quasiment la seule ville de la mégalopole à avoir conservé ses chinampas, ces jardins flottants hérités des traditions agricoles préhispaniques de la Vallée de Mexico. Il s'agit en fait d'îlots artificiels construits au moyen de branches de saules et de fibres de jonc. Cette technique a également permis la construction d'unités résidentielles, voir de temples.


Ill. 1. Plan de la vallée de Mexico.



Ill. 2 Chinampas de Xochimilco.

Xochimilco a, comme d'autres villes de cette partie, été le site de nombreuses constructions d'édifices coloniaux, en particulier d'églises et de couvents, comme celui de Saint Bernard de Sienne (ill. 3). Pour ce faire, les colons espagnols ont rapidement pris l'habitude de détruire les temples païens et de réutiliser leurs propres matériaux pour édifier les bâtiments coloniaux et viceroyaux.


Ill. 3. Façade et entrée du Couvent de Saint Bernard de Sienne, Xochimilco.

Araceli Peralta Flores, archéologue de l'INAH a récemment communiqué les résultats de différentes recherches et analyses sur ce sanctuaire et les résultats sont surprenants à plus d'un titre. La méthodologie de la scientifique mexicaine et de son équipe repose sur plusieurs axes. Dans un premier temps, des mesures archéoastronomiques ont été effectués. C'est ainsi qu'un alignement du soleil avec le sommet du volcan Iztaccihuatl, le site préhispanique IZ-01 situé sur les pentes de ce même volcan et le site de Xochimilco a été estimé au 24 février à 7 heures 24 minutes et 48 secondes par le spéléologue Arturo Montero. Ivan Sprajc, l'archéoastronome slovène de l'Université de Ljubjana, avait également expliqué que le Soleil sortait du sein de l'Iztaccihuatl. Cette épiphanie solaire est ancré dans les récits populaires qui présentent le volcan enneigé comme une femme allongée.



Ill. 4. Alignements solaires depuis les deux églises de Xochicalco

Lorsque le Soleil apparaît à cette date, il peut être observé depuis le second contre-fort du couvent de Saint Bernard (ill. 5). Pour Peralta Flores, il est fort probable que cet alignement était également observable depuis l'ancien temple de Cihuacoatl (Femme-Serpent), divinité liée à la fertilité et vénéré par les anciens Xochimilcas. Dans son Historia de las Indias y relación de su idolatría y religión antigua con su calendario, l'auteur explique que les xochimilcas, comme d'autres groupes qui utilisaient les chinampas, rendaient un culte tout particulier à cette divinité considérée comme donneuse de vie.



Ill. 5 Alignement solaire sur le contre-fort du couvent Saint Bernard de Sienne, Xochimilco.


Un autre marqueur du soleil a été détecté par Rafael Zibrón à l'église de la Vierge des Douleurs de Xaltocán (XVIIe et début du XVIIIe siècle). Celle-ci était vénéré le 2 février, même date à laquelle que les populations préhispaniques présentaient des grains de maïs pour les faire bénir avant la semaille. Dans ce cas, on peut y observer un alignement avec le volcan Popocatepetl. Là, le contrefort de l'église est frappé par le soleil le 21 décembre à 7 heures 34 minutes et crée un alignement entre le sommet du Popocatepetl, le site préhispanique PO-02 Nexpayantla situé sur ses flancs et donc l'église de Xaltocán. Chose curieux, un relief préhispanique représentant une tête de chien est encastré dans le contre-fort (ill. 6). 



Ill. 6. Relief en forme de tête de chien lors du solstice d'hiver, église de Xaltocan, Xochimilco.


Pour Peralta Flores, il est fortement probable que les sanctuaires préhispaniques recouverts par les églises que nous connaissons étaient dédiés à des divinités de la fertilité, les deux montagnes étant elles-mêmes comme des réifications de Tlaloc et de Cihuacoatl. Afin de s'assurer de leur orientation, un scanner au laser (ill. 7) a permis de scanner les édifices de manière très détaillé d'en réaliser une image la plus fiable possible.


Ill. 7. Scanner laser du couvent de Saint Bernard de Sienne, Xochimilco.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter le bulletin publié sur le site de l'INAH.

Partager

dimanche 7 juin 2015

Raíces 206 - Castillo de Teayo avec María Eugenia Maldonado Vite

Cette semaine, Raíces retourne au Veracruz en compagnie de María Eugenia Maldonado Vite, archéologue de l'INAH. Dans le cadre du projet de recherches qu'elle dirige, elle nous présente le cas particulier de Castillo de Teayo.

Comme chaque semaine, ce programme su le portail Archive en format mp3 et ogg.



Crédits musicaux
  1. Son de LLegada - Trío Tamalín
  2. La Polla Pinta - Trío Tamalín
Expositions
Extinción, el universo de la paleontología en el NoresteMusée Régional El Obispado, Monterrey, à partir du 30/04.

Exposition El capitán Dupaix y su álbum arqueológico de 1794, Musée National d'Anthropologie, Mexico, 21/05-21/08.

Exposition Tlaloc: el dios de la lluvia mesoamericano, Universidad Nacional Autónoma de México, San Antonio, Tx, jusqu'au 30/06/2015.

Exposition Les Aztèques en el Musée Pointe-à-Callière d'Histoire et d'Archéologie, Montréal, à partir du 29/05.


Évènements académiques
CIESAS
Appel à inscriptions Diplomado Teoria y Práctica en Antropología Social del CIESAS. Informes CIESAS Noreste Tel. 19 300 500. Morelos 822 casi esq. Dr. coss. Barrio Antiguo. Monterrey.



UDEM-Museo de Historia Mexicana
Appel à participations III CAPAN 2015, ouverte jusqu'au 12/06/2015.

Concours d'affiches pour le III Coloquio de Arqueología, Paleontología y Antropología del Noreste de México, ouverte jusqu'au 12/07.


UNAM
Cours Códices Mayas, con la Dra. Laura Sotelo Vargas, Institut de Recherches Philoologiques, UNAM, du 27/04 au 29/06 de 18 h à 20 h. Informes e inscripciones: 5622 7494 ext. 128, iifldifunde[at]unam.mx .

Séminaire de lengua y cultura nahuatl, con cada martes de 18 à 21h, Centro Culturel Universitaire, Tlatelolco, México. Renseignements : luciasb@unam.mx .

Diplôme Los mayas, Casa de las Humanidades, UNAM, du 24/02/2015 au 19/04/2016 (47 sesiones), 28/04 de 17 h à 20 h. Renseignements : difhum[at]unam.mx ou
www.cashum.unam.mx.

Cours Miquiztli. La muerte en el mundo náhuatl prehispánico, avec Patrick Johansson K., tous les lundis du 4/05 au 22/06/2015, de 11 h à 14 h. Institut de Recherches Historiques, Université Nationale Autonome du Mexique, Mexico.

INAH
IV Encuentro de Antropología social: temas fundamentales del qué hacer antropológico, Université Autonome de Tlaxcala, Faculté de Philosophie et Lettres, 11-12/06.

Séminaire permanent d'iconographie, Musée El Carmen, mardi 9/06, de 10 h à 14h30 horas.
La muerte de las personas y su destino: los huehuetlaholli y los Cantares mexicanos, con Ignacio Silva. 

El cuauhxicalli de Tizoc, con José de Jesús Alberto Cravioto.

II Reunión nacional de antropólogos físicos del INAH, Auditorio Fray Bernardino de Sahagún, Musée National de Antropología, México, du 8/06 au 12/06 à partir de 11 h.

Conférence Religión, sociedad y violencia entre los mexicas, con Eduardo Matos Moctezuma, Centre Culturel Isidro Fábela, Mexico, 17/06 de 19 h à 21 h.

Appel à participation IV Coloquio de arqueología de Hidalgo, Ex Convento de San Francisco, Pachuca, Mexico, 18-20/11/2015, jusqu'au15/06/2015. Renseignements au 01 771 714 39 89. Envoi de propositions à ivcoloquioarqueologiahidalgo@gmail.com.

Nouvelles
Proposition d'une nouvelle lecture du Monumento 6 d'El Tortuguero.

Médias
Ichan Tecolotl, 296 sur les mères migrantes, CIESAS, disponible en ligne.

Ichan Tecolotl, 297 sur la diversité culturelle et le développement, CIESAS, disponible en ligne. 


Nous vous rappelons que Raíces est un programme sans but lucratif sous licence Creative Commons Paternité - Partage à l'identique - Utilisation comerciale interdite. Ce programme a été enregistré et mixé par Sergio Becerra dans les studios de Radio UdeM, San Pedro Garza García, Nuevo León, México, le 29/01/2015 y el 04/06/2015 avant son émission le 06/06/2015. Montage et illustration sonore sont le travail de Sergio Becerra alors que votre serviteur a dirigé l'entretien.
Partager

jeudi 4 juin 2015

Compte-rendu Arqueología mexicana 133

Le présent compte-rendu a été rédigé à partir de la version électronique de la revue Arqueología mexicana 133. C'est la restauratrice Laura Filloy, experte associée au Musée National d'Antropologie, qui a été chargée de coordonner un dossier que certains attendaient probablement depuis longtemps : le jade. C'est la première fois que le dossier thématique est placé sous la responsabilité d'un coordinateur et c'est une réussite. On note des articles complémentaires suivant une véritable logique. L'expérience est à renouveler donc.

Qu'est-ce que le jade mésoaméricain ? Ce minéral vert d'origine métamorphique avait bien plus de valeurs aux yeux des anciens peuples mésoaméricains que l'or. Les différentes contributions de ce numéro ont en commun la présentation de l'étymologie du mot jade et le constat de l'existence d'un jade mésoaméricain et d'un autre asiatique, la différence résidant dans la composition chimique de chaque minerai.

Filloy Nadal propose de définir les termes pierre verte, jade et jadéite. La restauratrice du Musée National d'Antropologie reprend l'étymolog ie castellane du mot avant de différencier la jade en deux types de pierres : la néphrite ou silicate de calcium et de magnésium du groupe des amphiboles, courant en Asie, et les silicates de sodium et d'aluminium du groupe des pyroxènes, dont les gisements se situent tous le long de la faille de Motagua au Guatémala. De même qu'il s'agit d'un minérai rare, on dispose de peu d'informations sur les sites de transformation (notamment Kaminaljuyú, Tikal, Copán y Calakmul pour la zone maya. L'auteur rappelle les différentes phases d'élaboration et de fabrication en dépit de la dureté du minerai. Enfin elle s'interroge sur les valeurs chromatiques du jade.

Dans un deuxième temps, le géologue Ricardo Sánchez Hernández explique les caractéristiques géologiques du jade, détaillant tour à tour  sa nomenclature, sa minéralogie, sa formation géologique et ses gisements.

Suit un papier de Brigite Kovacevich sur les techniques d'explotation et de manufacture du jade ainsi que sur l'existence d'ateliers spécialisés dont l'existence est corroborée par l'archéologie. C'est l'occasion pour l'auteur de faire des propositions, résultats de l'archéologie expérimentale.



De son côté, le Dr. Taube s'intéresse aux significations et au symbolisme du jade qui remontent au Préclassique et aux Olmèques. Le chercheur de l'Université de Riverside explique que le jade était lié au concept d'abondance et de la vie, pouvant représenter à la fois "l'eau, le maïs et même l'âme". Il revient donc sur la perception du jade principalement chez les Olmèques et les Mayas. Il rappelle une citation importante de Bartholomé de las Casas selon lequel le jade était considéré comme une image du souffle vital, dans la mesure où il était d'usage de déposer une pièce en jade dans la bouche du défunt. De la même manière il reprend l'exemple de K'inich Janaab' Pakal et des jades qui avaient été déposés aussi dans ses mains et près de ses pieds.

Leonardo López Luján et María Gaida cosignent un papier très intéressant sur une pièce archéologique malheureusement disparue après la second guerre mondiale. Il s'agit de la hache Humboldt. Cet objet rituel en jadéitite a connue une histoire mouvementé. Si on connaît l'intérêt et le talent naturel de López Luján pour l'histoire de l'archéologie, l'intérêt scientifique n'est pas absent de ce papier rédigé à quatre mains. De fait, les auteurs rapportent les différents interprétations proposés sur les éléments iconographiques mais se réservent, pour l'heure, d'en proposer une.



Retour chez les Mayas, mais au Préclassique moyen et récent. L'archéologue Christa Schieber est chargée du programme de recherches sur le site guatémaltèque de Tak'akalik Abaj et connaît donc parfaitement bien les petites têtes cérémonielles élaborées comme des mosaïques de jadéite. Au total ce sont sept petites têtes qui ont été retrouvés à côté de petites hachettes élaborées dans le même matériel. Elles formaient des ceintures et de larges colliers réservés à l'élite du site. L'auteur établit un parallèle iconographique frappant avec la Plaque de Leyden, la stèle 2 de Tikal et une autre retrouvée à Copán au Honduras.




Passons chez les Mexicas avec la présentation d'une petite figurine en jadéitite découverte lors des fouilles effectuées à l'emplacement du monolithe de Tlaltecuhtli. Dans un article signé par Leonardo López Luján, Ricardo Sánchez Hernández et Ángel López, on apprend qu'elle faisait partie des 12992 objets enregistrés lors de l'exploration de l'offrande 126. Sa position au sein de l'offrande apporte un élément de réflexion intéressant : elle était située entre un nouveau d'os décharnées et d'animaux marins, évoquant le Mictlán, lieu où, selon certains récits, Quetzalcoatl s'illustra en créant l'humanité. Des traces d'hémitatite ont également relevées sur ce qui semblent être une représentation de Quetzalcoatl. L'objet n'est pas originaire de la zone maya. Les auteurs semblent privilégier le centre du Mexique. De la même manière ils estiment qu'il a pu être élaboré pendant l'Épiclassique, éventuellement au tout du début du Postclassique.




De son côté, le Dr. Miguel León-Portilla s'est intéressé aux utilisations et aux interprétations possible du vocable chalchihuitl en nahuatl. L'érudit mexicain retrace la présence de son glyphe dans différents codex et documents coloniaux. Il met notamment en exergue le fait que chalchihuitl fasse référence à la moralité des individus, au point que le coeur, yóllotl, soit désigné aussi par ce mot. Il compare l'utilisation du glyphe chalhihuitl et ses apparences dans les différents types de textes qui nous sont parvenus.




Dans les traditionnels rubriques que propose Arqueología mexicana, Eduardo Matos Moctezuma s'attarde sur l'existence plus que probable d'un tianquiztli (marché en nahuatl) situé à proximité du palais de Moctezuma. Le professeur émérite de l'INAH confronte différentes sources qui semblent accréditer cette hypothèse.

Le dernière article en la matière met en perspective l'explotation du jade à l'époque actuelle. Rédigé par Mary Lou Ridinger, il a le mérite de montrer la surexplotation du gisement du Motagua pour des marchés principalement asiatique.

On appréciera aussi l'excellente réflexion de Patrick Johannsson, professeur à l'Institut de Recherches Historiques de l'UNAM. Le chercheur français propose un travail qui remet en perspective les rôles et pouvoirs respectifs du tlatoani et du cihuacoatl. Au delà de la dualité, Johannsson essaie de retrouver les principales fonctions du cihuacoatl. Il retient notamment la présence de ce dernier auprès du premier lorsqu'il s'agit de sujets liés à la mort et au sacrifice.

Xavier Noguez revient sur un document peu connu conservé à la Bibliothèque John Carter Brown de l'Université Brown. La Roue calendaire de Boban contient en effet des représentations de deux principaux calendriers utilisés par les Mexicas. Ce document colonial contient en son centre des images de Nezahualcoyotl et d'Itzcoatl. D'autres symboles renvoient à la la création de la Triple Alliance proposé par Nezahualcoyotl.

On appréciera l'article d'Azul U. Ramírez Rodríguez : il s'agit d'une étude ethnoarchéologique dans laquelle l'auteur décrit les coutumes rituelles liées au cycle agricole dans le Rif central marocain. L'auteur rappelle qu'elles sont le résultat d'un syncrétisme remontant à l'Antiquité gréco-romaine et reprenant certaines croyances liées au judaïsme et au christianisme.

Un deuxième article d'ethnoarchéologie a pour sujet l'usage rituel du tabac dans des groupes amérindiens. José Medina González Dávila rappelle que le tabac fumé par ces groupes n'a rien à voir avec le tabac vendu commercialement. Capable de provoquer des hallucinations, il a développé un symbolisme caractéristique reposant sur une "offrande des esprits aux hommes et un moyen de prière." La deuxième partie de l'article propose une étude sur les pipes rituelles.



Partager

Notes similaires

Related Posts with Thumbnails