Accéder au contenu principal

Carnet du projet Seibal, Guatemala

Takeshi Inomata et Daniela Triadan, professeurs-chercheurs à l'Université d'Arizona (où officie également Michael Smith, ont commencé l'écriture d'un carnet racontant leurs fouilles sur le site maya de Seibal. Cette cité du Peten connut son acmé pendant le Classique, avant de tomber sous le joug de sa rivale Dos Pilas en 730. Néanmoins, le site continua d'être occupé jusqu'au Xe siècle, même après l'abandon de la plupart des villes mayas.

Seibal ou Ceibal connut une première grande période d'exploration dans les années 1960 et avait révélé des stèles au contenu épigraphique de premier ordre.


Inomata et Triadan rédigent quotidiennement un billet et évoquent tout autant la longue préparation du projet et sa mise en oeuvre. Ils présentent aussi longuement leur équipe.

Néanmoins, il est dommage que leurs billets soient mélangés avec ceux d'autres chercheurs travaillant sur d'autres projets. Mais cela a le mérite au moins de faire connaître au grand public les travaux qu'ils effectuent. Mais rares sont les carnets qui proposent de connaître l'avancée des fouilles presque en direct. Deux enterrements ont ainsi été catalogués au moment où nous écrivons ces lignes. Une telle lecture est possible car les lois guatémaltèques sont peut-être moins strictes que les lois mexicaines. Il est en effet difficile, voir presque impossible pour un archéologue travaillant au Mexique de rédiger un tel carnet de notes. Cela est notamment dû aux statuts de l'INAH qui exige que les informes soient avant tout remis à l'Archivo general, situé en face du Templo Mayor. L'INAH règlemente tout aussi sévèrement toute publication de tableaux analytiques, de photos ou dessins, car ils sont sa propriété.

Ce monopole est compréhensible dans la mesure où il s'agit de la sauvegarde du patrimoine mexicain. Ce type de politique est en vigueur depuis la création de l'Inspeccion general de monumentos historicos, pendant le Porfiriat. Néanmoins, à une époque qui exige la circulation de l'information, l'INAH serait bien inspiré de numériser son immense archive et de le mettre à la disposition des mésoaméricanistes du monde. Cela ne relève pas de l'impossible et permettrait sans doute de grandes avancées dans l'interprétation de données à l'accès plus que restreint.

[Note mise à jour le 1er mars 2011 par Cacalotl]
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Compte-rendu Arqueología mexicana 142

Arqueología mexicana nous propose une réflexion très complète et bien ficelée dans son numéro de novembre-décembre. A première vue, parler de législation pourrait paraître peu lié à ce qui constitue la raison même de la revue co-éditée par l’INAH et l’éditeur Raíces. Cependant il s’agit d’un thème qui nous plonge au coeur du mode de vie des peuples préhispaniques et l’adaptation de ces systèmes à celui importé du royaume de Castille et León.




Le dossier thématique contient huit articles. Dans le premier, rédigé par Carlos Brokmann, il est question de la diversité des systèmes juridiques dans l’ancien Mexique. Un point commun est qu’il s’agit de systèmes de lois reposant sur la tradition orale, répondant à une punition correspondant à chaque acte s’éloignant de la coutume ou de la conduite enfreinte. Si la majorité des documents font surtout référence aux lois et au système juridiques des Mexicas, il serait inapproprié que tous avaient la même organisation ou les mêmes règles de vie soci…

Décès du mayiste Erik Boot

Le nom d'Erik Boot ne vous est probablement pas très familier. Anthropologue néerlandais, diplômé de l'Université de Leyden et épigraphiste très doué, Boot était notamment un chercheur indépendant et un carnetier passionné : il en rédigeait trois en anglais depuis plus d'une dizaine d'années.

Maya News Update, un carnet présentant différentes actualités sur les groupes mayas préhispaniques.Ancien Mesoamerica News Update, carnet d'informations sur les découvertes concernant les anciennes cultures du Mexique et d'Amérique centrale.Maya Glyph Blog, un dernier carnet contenant les différentes propositions épigraphiques de Boot.Ses derniers billets concernaient une exposition sur les Mayas que le gouvernement guatémaltèque avait envoyé aux Pays-Bas en début d'année.
Mais Erik Boot n'était pas qu'un simple carnetier. Il avait notamment publié une quarantaine d'articles et d'essais qu'on peut retrouver sur la page Academia.edu. Comme tout bon may…