Accéder au contenu principal

Articles

Compte-rendu Arqueología mexicana Hors-série 83

Après Eduardo Matos Moctezuma dans le hors-série 81, c'est au tour d'Alfredo López Austin, enseignant à l'Institut de Recherches Anthropologiques de l'UNAM de mettre en mot deux de ses récentes conférences magistrales en 2018. En proposant le titre "Cosmogonie et géométrie cosmique", l'éditeur Raíces met à portée de main les interrogations et les recherches les plus récentes de l'anthropologue et historien des religions. A travers cet exemplaire il nous laisse un héritage durable sur la compréhension des populations préhispaniques du Mexique et leurs descendants contemporains.

En ce qui concerne la première partie de ce hors-série, il s'agit d'une conférence magistrale prononcée lors de la remise du prix Gawí Tónara Pilares del mundo 2018 par les autorités de son état natal du Chihuahua. En dépit de l'absence de transmission de cette conférence, il nous reste au moins ce texte brillant intitulé "Les colonnes du cosmos".



Le deuxième…
Articles récents

Raíces 394 - Maladies chroniques et attention des personnes âgées au Nuevo avec Leticia Huerta Benze

Leticia Huerta Benze, candidate du doctorat en anthropologie sociale du CIESAS Occident. Huerta Benze a eu une notable participation lors du dernier Coloquio William Breen Murray en proposant une intervention en anthropologie médicale. Elle a notamment abordé un thème tabou pour la recherche regiomontana en particulier et la société de cet état du nord-est du Mexique : l'attention aux patients atteints de maladies chroniques et dégénératives. Pourquoi ce silence de la recherche sociale sur ce phénomène ? Comment étudier une problématique de cette magnitude ? Quelle méthodologie a-t-elle mis en suivie ? Quels résultats et observations a-t-elle pu faire ?




Comme chaque semaine, ce programe est disponible sur le portail Internet Archive en format ogg.

Crédits musicaux Cortinas musicales: Carlos Rohan Tamez  Noir Désir - Lost  2Cellos - Hysteria (Muse Cover)
Références bibliographiques “Al  iniciar  esta  investigación  pretendía  dar  cuenta de  la  forma  en  que  se  daba  la vejez  a  pa…

Compte-rendu Arqueología mexicana hors-série 81

Intitulé Los ejes de vida y muerte en el Templo Mayor y en el recinto ceremonial de Tenochtitlan, le dernier HS de la revue de divulgation de l'INAH et de l'éditeur Raíces a été confié à Eduardo Matos Moctezuma. Mais qu'attendre d'un énième numéro sur le Grand Temple de la capitale tenochca quand les éditions semblent apporter leur lot d'intéressants articles sur des découvertes récentes faites par le Projet Grand Temple et le Programme d'Archéologie Urbaine, tous dirigés et/ou créés par Matos Moctezuma à un moment donné ?


En 2017, Matos Moctezuma inaugura la Chaire que l'Université d'Harvard ouvrit en son nom avec une conférence magistrale qu'il prononça dans l'amphithéâtre Jaime Torres Bodet du Musée National d'Anthropologie. On pourrait donc se demander pourquoi acheter une revue qui contient le texte d'une conférence alors que l'enregistrement de celle-ci est à portée d'un clic.





Cependant la proposition éditoriale de Matos Moct…

Raíces 393 - Olmedo, Díaz y Garrido. Miradas entre fe y otredad avec Erik Chiquito Cortés

Cette semaine Raíces s'est intéressé au processus d'évangélisation effectué en parallèle de l'avancée de la petite troupe de soldats castillans, d'esclaves africains et de populations autochtones vers Mexico-Tenochtitlan. Erik Chikito Cortés, archéologue du Centre INAH Puebla et enseignant à la Benemérita Universidad Autónoma de Puebla, est un fin connaisseur de ces premiers temps. Nous avons donc profité de sa conférence prononcée dans le cadre du Cycle de conférences La Conquête : 500 ans pour l'inviter au studio de Radio UDEM. Il nous a présenté trois figures peu connu de ce moment si particulier de l'histoire du continent américain : Olmedo, Díaz et Garrido. Comment ces personnages se sont-ils frayés un chemin dans l'expédition de Cortés ? Quelles furent leurs activités durant ce périple ? Que leur est-il arrivé une fois la chute de Tenochtitlan consommée ?


Comme chaque semaine, nous vous proposons ce programa sur le portail Internet Archive en format 

Réflexions sur la découverte d'un temple possiblement dédié à Xipe Totec à Tehuacan, Puebla

Un bulletin publié il y a peu sur le site de l'INAH s'est propagé rapidement sur les plateformes des médias de masse internationaux. BBC, Le Figaro, France info, etc. Tous ont publié un article, plus ou moins complet sur LA découverte mexicaine de ce début. Il faut dire que cette annonce fait du bien, sachant que le Secrétariat à la Culture connaîtra de nouvelles coupes budgétaires cette année, comme c'est le cas depuis de nombreuses années, sans qu'importe la couleur politique du gouvernement en place.

Nous avions déjà de spectaculaires découvertes à Tehuacan, notamment pour la découverte d'une magnifique tête de Xiuhcoatl (Serpent de feu) retrouvée dans une phase de construction de la pyramide (Raíces 268, 2016) ou de cette sculpture monumentale de Coatlicue adossée au pied de la même pyramide (Présentation du Temple, 2013).




Dans la section "Petits rappels", le Projet Sur del Estado de Puebla Área Central Popoloca est dirigé par l'archéologue Noemi Ca…

Fouilles d'un village aux traits teotihuacains sous l'actuelle Coyoacan

Teotihuacan est décidément très présent dans les derniers bulletins de l'INAH. C'est ainsi qu'on apprend qu'un village remontant au IVe siècle de notre ère est actuellement fouillé par des archéologues de la Direction de sauvetage archéologique de l'INAH, dirigé par Alberto Mena Cruz. Situé sur des terrains appartenant à une grande banque mexicaine dans l'arrondissement de Coyoacan, le site catalogué depuis les années 1970 abrite des vestiges qui n'ont été fouillés que récemment. 


Xoco, nom nahuatl du village au Postclassique, montre des signes d'occupation remontant au Ier siècle de notre ère. Il est situé sur l'avenue Universidad, au sud de la capitale mexicaine, et fait partie de 77 sites qui montrent une influence culturelle teotihuacaine dans la vallée de México. Xoco signifie Lieu près de tecojotes.
Sur les 40% des 45000 m² en cours d'exploration, les archéologues de l'INAH ont effectué une série de fouilles avec des résultats qui jetten…