dimanche 30 août 2015

Raíces 218 - Le jade et son exploitation préhispanique avec Laura Filloy Nadal

Cette semaine, c'est Laura Filloy Nadal qui s'est prêtée à nos interrogations sur l'exploitation du jade à l'époque préhispanique. La restauratrice du Musée National d'Anthropologíe à Mexique a beaucoup travaillé ce matériau, notamment pour sa thèse doctorale.

Comme chaque semaine, vous pouvez télécharger et partager librement ce programme disponible sur le portail Archive en mp3 y ogg.


Crédits musicaux

  1. Lorena Tassinari - Xurik ma´pa yeleil (Ojos de jade)
  2. Lorena Tassinari - Ukakil yakunah (Fuego de amor)


Références bibliographiques
Arqueología mexicana, XXIII (133)
Filloy Nadal, L. (coord.) (2010) Misterios de un rostro maya. La máscara funeraria de K'inich Janaab' Pakal de Palenque. México, D.F.: INAH.
Filloy Nadal, L. (2014). Costumes et insignes d'un gouvernant maya: K'inich Janaab' Pakal de Palenque. Oxford: BAR International Series.
Filloy Nadal, L. (2015). El jade en Mesoamérica. Arqueología mexicana, XXIII(133), 30-36.
Magaloni Kerpel, D. y Filloy Nadal, L. (2013). La ofrenda 4 de La Venta: Un tesoro olmeca en el Museo Nacional de Antropología. México, D.F.: INAH.
Melgar Tisoc, E., Solís Ciriaco, R. y Filloy Nadal, L. (2013). "Análisis tecnológico de las piezas de jadeíta y pedernal de cinturón de poder y de la banda frontal de K'inich Janaab' Pakal de Palenque". En A. Velázquez Castro y L. Lowe (eds.), Técnicas analíticas aplicadas a la caracterización y producción de materiales arqueológicos en el área maya, 135-162. México. D.F.: UNAM.
Sahagún, B. de. (1959-1982). Florentine Codex: General History of the Things of New Spain. A. Anderson y C.E. Dibble (eds., trads.). Salt Lake City: University of Utah Press.
Taube, K. (2015). Los significados de jade. Arqueología mexicana, XXIII (133), 48-55.



Expositions
Exposition Memorias de barro y piedra, Museo de Historia Mexicana, Monterrey, jusqu'au 15/09.

Exposition Guanajuato. Arqueología revelada, Museo de Arte e Historia de Guanajuato, Guanajuato, du 11/07 au 25/10/2015.

Exposition Les Aztèques en el Musée Pointe-à-Callière d'Histoire et d'Archéologie, Montréal, à partir du 29/05.

Exposition Extinción, el universo de la paleontología en el NoresteMusée Régional El Obispado, Monterrey, à partir du 30/04.

Exposition Una ofrenda a Xochipilli, entre luces canta y llega el sol, Museo del Templo Mayor.


Événements académiques
INAH
Cours "La Costa del Golfo y el Área Maya II, avec Hugo García Caspitrán, Musée National d'Anthropologie, Amphithéâtre Fray Bernadino de Sahagún, Mexico, tous les mercredis du 05/08/2015 au 06/09/2015 de 19 h à 21 h. Renseignements : Departamento de Promoción Cultural, Tel. 4040-5300 exts. 412308 y 412313. Correos: jorge_ruvalcaba@inah.gob.mx, promocion_cultural@inah.gob.mx, promocionculturalmnainah@gmail.com, pydcmnainah@gmail.com, difusionmnainah@gmail.com


Cours "El centro de México y Oaxaca en la época prehispánica II", avec Hugo García Capistrán, Musée National d'Anthropologie, Amphithéâtre Fray Bernadino de Sahagún, Mexico, tous les lundis du 3/08 au 9/11, de 19 h à 21 h.

ENAH
IV Coloquio de Estudios sobre la Guerra en Mesomérica, École National d'Anthropologie et Histoire, Mexico, 1-3/09/2015 de 10 h à 18 h.

Séminaire d'Anthropologie Linguistiquesalle de réunion de la Dirección de Lingüística del INAH, tous les premiers mercredis du mois, de 11 h à 15 h.

UNAM
Atelier Aprendizaje de variantes del zapoteco como segunda lengua, avec Fernando Nava, Institut de Recherches Anthropologiques, UNAM, salle 121, tous les lundis de 17 h à 20 h.

Cours La nueva ciencia de la antropología del gestoavec Gabriel Bourdin, Institut de Recherches Anthropologiques, UNAM, tous les vendredis du 7/08 au 30/10.  

Séminaire de lqngue et culture náhuatl, tous les mardis de 18 h à 21 h, Centre Culturel Universitaire, Tlatelolco, Mexico. Renseignements : luciasb@unam.mx .

Diplôme Los mayas, Casa de las Humanidades, UNAM, del 24/02/2015 al 19/04/2016 (47 sesiones), tous les mardis de 17 h à 20 h. Renseignements : difhum[at]unam.mx ou

Cours basique d'épigraphie maya: apprends à lire les hiéroglyphes, Centr d'épigraphie Yuri KnorosovPasaje Picheta (calle 61 entre 60 y 62), Mérida, avec Guillermo Kantún, 31/08 de las 16 a las 18 horas. 32 horas, Informes: kaan.ajaw@hotmail.com.

Nouvelles
Découverte du  Grand tzompantli du Templo Mayor, Boletín INAH.
Récuperation d'urnes funéraires de la cultura Aztatlan, Boletin INAH.
Enseignement des langues natives en la UNAM, Boletín INALI.

Médias
Ichan Tecolotl, 300 sobre los pueblos indígenas de México.

Bulletin Antropológicas, 70, Instituto de Investigaciones Antropológicas, UNAM.

Nous vous rappelons que Raíces est un programme sans but lucratif sous licence Creative Commons Paternité - Partage à l'identique - Utilisation comerciale interdite. Ce programme a été enregistré et mixé par Sergio Becerra dans les studios de Radio UdeM, San Pedro Garza García, Nuevo León, México, le 04/06 et le 27/08/2015 avant son émission le 29/08/2015. Montage et illustration sonore sont le travail de Sergio Becerra alors que votre serviteur a dirigé l'entretien.


Partager

jeudi 27 août 2015

Nouvelles découvertes à El Achiotal y La Corona, Guatemala

Nota bene: Nous remercions les Dr. M. Canuto et Barrientos, co-directeurs du Proyecto Regional Arqueológico La Corona, de l'envoi et de l'autorisation de reproduction des clichés qu'ils ont généreusement partagé avec l'auteur de ces lignes. Si vous souhaitez reproduire ces images, vous devez en faire la demande exprés aux Drs. Canuto et Barrientos. Elles sont protégées par le droit d'auteur.

Trois ans après la spectaculaire annonce de la présence d'un escalier hiéroglyphique à La Corona, site maya du Guatemala, le Middle American Research Institute de l'Université de Tulane en Lousiane est à nouveau sur le devant de la scène. Dans un communiqué de presse publié sur le site du Proyecto Regional Arqueológico La Corona et repris par la National Geographic Society, le centre dirigé par l'archéologue américain Marcello Canuto annonce une double découverte sur les sites d'El Achiotal et de la Corona.

Dans un long billet rédigé avec M. Canuto, T. Barrientos, par ailleurs co-directeur du Proyecto Regional Arqueológico La Corona, et M. Lamoureux Saint-Hilaire, étudiant à Tulane, l'archéologue et épigraphiste David Stuart a publié sur son carnet les notes préliminaires de sa lecture des glyphes présents sur les deux panneaux mis au jours par Lamoureux Saint-Hilaire à La Corona. Canuto explique qu'ils ont été découverts quasiment dans leur état original : on peut encore observer la peinture rouge qui avait été appliquée en surface. Ces panneaux s'ajoutent à la douzaine qui ont été découverts depuis une décennie de fouilles sur le site. Selon Lamoureux Saint-Hilaire, ces panneaux avaient été déposés au coin nord-est du complexe palatiale sous une banquette, après avoir été arrachés et déplacés depuis une autre construction, peut-être un temple.


Éléments 55 et 56, La Corona, Guatémala.
Photo reproduite avec l'autorisation du Middle American Research Institute, 
Proyecto Regional Arqueológico La Corona.

L'élément 55 montre un personnage en train de danser, vêtu comme un dirigeant dont le nom, ? Ti’ K’awiil, correspondrait à Took K'awill, dirigeant de Calakmul répertorié par Martin et Taube (2000:112). Selon Stuart et ses collègues (2015), on peut aussi y lire la date 9.13.10.0.0 7 Ahau 3 Cumku, qui correspondrait au 20 juin 702. Les auteurs considèrent que ce panneau pourrait avoir un pendant avec une image d'un dirigeant de la Corona, comme cela était parfois l'usage iconographique. En tout cas le personnage est mentionné sur différents monuments mayas de la région, une autre fois à La Corona, sur une stèle à El Perú.



Fig. 2. Relief de l'Élément 55, La Corona.
Photo reproduite avec l'autorisation du Middle American Research Institute, 
Proyecto Regional Arqueológico La Corona.

L'élément 56 consiste en un texte bien plus complet que l'élément 55 mais dont il manque la première partie. Stuart et alii le comparent avec les panneaux qui forment l'escalier hiéroglyphique en terme de style : la date a beau être antérieure au panneau de 2012, il n'en reste pas moins que la composition et la dimension des glyphes est semblable. Dans le texte de l'élément 56 il est notamment question de différents événements importants liés à la vie de Chak Ak’ Paat Yuk, souverain de La Corona. Le 7 décembre 688, il part de La Corona ou Saknikte pour rencontrer le souverain de Calakmul, Yuknoom Yich’aak K’ahk’. 4 jours plus tard, "Dindon rouge" arrive à Calakmul et assiste à une rencontre avec le souverain de Calakmul. Le 9 septembre 689, Dindon rouge monte sur le trône de La Corona. Le 9 avril 690, il assiste à l'inauguration d'un temple appelé "wayib" ou Maison du sommeil, en 690, à ses parents et à son frère décédés. 


Fig. 3. Panneau de l'élément 56, La Corona, Guatémala.
Photo reproduite avec l'autorisation du Middle American Research Institute, 
Proyecto Regional Arqueológico La Corona.

La stèle retrouvée à El Achiotal est le résultat des travaux de doctorat entrepris par Luke Auld-Thomas. Le jeune chercheur explique que ce site a été copieusement pillé durant les dernières décennies. Son travail consistait originalement à étudier l'architecture ancienne d'El Achiote. En fouillant l'axe centrale de la pyramide principale du site, son équipe est rapidement tombé sur les restes une chambre. Cette dernière contenait les restes d'une stèle qui y avait été déposée et à laquelle différentes offrandes étaient effectuées longtemps après. L'excellent état de conservation des deux fragments de la stèle, probablement volontairement brisée, a permis à D. Stuart de lire la date du 22 novembre 418 de notre ère. L'épigraphe de l'Université du Texas à Austin resitue cette date dans le cadre géopolitique de l'époque.


Fig.4. Tunnel d'accès à la Stèle, El Achiotal, Guatémala.
Photo reproduite avec l'autorisation du Middle American Research Institute, 
Proyecto Regional Arqueológico La Corona.



Fig.5. Relief de la stèle d'El Achiotal, Guatémala.

Photo reproduite avec l'autorisation du Middle American Research Institute, 
Proyecto Regional Arqueológico La Corona.

Références bibliographiques
Proyecto Regional Arqueológico La Corona. (2015). "Arqueólogos descubren importantes monumentos Mayas", Middle American Research Institute, Tulane University. http://mari.tulane.edu/PRALC/Files/Press%20Release_espagnol_2015_final.pdf .

Stuart, D. , Canuto, Marcello, Barrientos Quezada, T. & Lamoureux Saint-Hilaire, M. (2015). Preliminary Notes on Two Recently Discovered Inscriptions from La Corona, Guatemala. [Carnet] https://decipherment.wordpress.com/. Available at: https://decipherment.wordpress.com/2015/07/17/preliminary-notes-on-two-recently-discovered-inscriptions-from-la-corona-guatemala/ [Consulté le 23/08/2015].

Stuart, D. , Canuto, Marcello, Barrientos Quezada. 2015. The Nomenclature of La Corona Sculpture. La Corona Notes, 2. Mesoweb. http://www.mesoweb.com/LaCorona/LaCoronaNotes02.pdf.
Partager

dimanche 23 août 2015

Raíces 217 - Fouilles d'un enterrement inédit à Chihuahua avec Emiliano Gallaga Murrieta

Cette semaine, nous parlons archéologie dans le nord du Mexique et plus particulièrement de l'état de Chihuahua. Nous avons eu la chance de pouvoir parler avec Emiliano Gallaga, archéologue et actuellement directeur de l'École Nationale d'Anthropologíe et d'Histoire du Nord du Mexique. Il nous a expliqué les résultats préliminaires de fouilles entreprises dans son état natal du Chihuahua.

Comme chaque semaine, vous pouvez télécharger et partager librement ce programme disponible sur le portail Archive en format mp3 et ogg.


Références bibliographiques
Page officielle de l'ENAHNM.

Bulletin des fouilles publié par l'INAH, 14/06/2015.

Expositions
Exposition Extinción, el universo de la paleontología en el NoresteMusée Régional El Obispado, Monterrey, à partir du 30/04.

Exposition El capitán Dupaix y su álbum arqueológico de 1794, Musée National d'Anthropologie, Mexico, 21/05-21/08.

Exposition Les Aztèques en el Musée Pointe-à-Callière d'Histoire et d'Archéologie, Montréal, à partir du 29/05.

Exposition Semillas de vida. La sexualidad en Occidente, Ex-convento Santo Domingo de Gúzman, Oaxaca, jusqu'au 30/08.

Exposition Memorias de barro y piedra, Museo de Historia Mexicana, Monterrey, jusqu'au 15/09.

Exposition Guanajuato. Arqueología revelada, Museo de Arte e Historia de Guanajuato, Guanajuato, du 11/07 au 25/10/2015.


Événements académiques
INAH
Cours "La Costa del Golfo y el Área Maya II, avec Hugo García Caspitrán, Musée National d'Anthropologie, Amphithéâtre Fray Bernadino de Sahagún, Mexico, tous les mercredis du 05/08/2015 au 06/09/2015 de 19 h à 21 h. Renseignements

Departamento de Promoción Cultural, Tel. 4040-5300 exts. 412308 y 412313

Correos: jorge_ruvalcaba@inah.gob.mx, promocion_cultural@inah.gob.mx, promocionculturalmnainah@gmail.com, pydcmnainah@gmail.com, difusionmnainah@gmail.com

Cours "El centro de México y Oaxaca en la época prehispánica II", avec Hugo García Capistrán, Musée National d'Anthropologie, Amphithéâtre Fray Bernadino de Sahagún, Mexico, tous les lundis du 3/08 au 9/11, de 19 h à 21 h.

Cours "El arte del Occidente de Mesoamérica", avec Verónica Hernández Díaz, Musée National d'Anthropologie, tous les samedis du 1/08 au 22/08/2015 de 10 h à 13 h. Entrée libre.




ENAH

Diplôme Historia y antropología de las religiones, Salle Eyra Cárdenas, École Nationale d'Anthropologie et d'Histoire, Mexico, del 23/02 al 30/11 de 17h à 20h.


UNAM
Séminaire de lqngue et culture náhuatl, tous les mardis de 18 h à 21 h, Centre Culturel Universitaire, Tlatelolco, Mexico. Renseignements : luciasb@unam.mx .

Diplôme Los mayas, Casa de las Humanidades, UNAM, del 24/02/2015 al 19/04/2016 (47 sesiones), tous les mardis de 17 h à 20 h. Renseignements : difhum[at]unam.mx ou

Nouvelles
Découverte d'un cenote sous la Pyramide El Castillo à Chichen Itza, Gaceta UNAM.

Médias



Nous vous rappelons que Raíces est un programme sans but lucratif sous licence Creative Commons Paternité - Partage à l'identique - Utilisation comerciale interdite. Ce programme a été enregistré et mixé par Sergio Becerra dans les studios de Radio UdeM, San Pedro Garza García, Nuevo León, México, le 07 et le 13/08/2015 avant son émission le 15/08/2015. Montage et illustration sonore sont le travail de Sergio Becerra alors que votre serviteur a dirigé l'entretien.
Partager

mardi 18 août 2015

Détection d'un cenote sous la Pyramide de Kukulcan à Chichen Itza

Cela faisait un moment que ce carnet ne vous proposait pas de nouvelles informations sur Chichen Itza. Quel meilleur endroit pour rédiger le 1300e billet de carnet ? Dans les derniers jours, une nouvelle fait le tour des rédactions mexicaines et elle est de taille : Gerardo Cifuentes, Esteban Hernández, René Chávez sont chercheurs à l'Institut de géophysique et Andrés Tejero à la Faculté d'Ingénierie de l'Université Nationale Autonome du Mexique. A proprement parlé, ces messieurs ne sont donc pas des archéologues cependant une tomographie électrique tridimensionnelle effectuée au moyen d'un résistomètre remettent durablement en cause notre perception symbolique de ce monument. 

Comme souvent en archéologie, c'est en cherchant autre chose que cette découverte a eu lieu. Il y a une vingtaine d'années, une autre série d'études géophysique avait détecté ce qui semblait être une tranchée creusée dans la roche calcaire se dirigeant vers l'intérieur de la pyramide. 

aca11_princ



Pour vérifier cette hypothèse, les petits malins de l'UNAM ont reconfiguré un résistomètre SysCal Pro d'Iris Instruments, société orléanaise (cocorico !) et effectué plus de 8000 mesures électromagnétique. Nous avons eu l'occasion de parler de ce genre d'appareil sur d'autres chantiers mexicains. La résistivité électromagnétique est mesurée normalement au moyen de quatre électrodes plantées dans le sol pour définir la différence de potentiel. Cette méthode non-destructrice a quelque peu été détournée et améliorée par l'équipe de l'UNAM. 

Une série de tests a été effectuée sur l'Osario, structure ressemblant au Castillo. Depuis le début du XXe siècle, on sait que cette pyramide présente une ouverture sur sa partie supérieure qui communique directement avec une cavité située 12 mètres plus bas à la verticale. Grâce à des essais comprenant 72 électrodes et 3250, on a pu ainsi confirmer les mesures effectuées il y a un siècle.

Après ces essais fructueux, c'est donc le Castillo qui est passé sur le billard. Nul doute que les très nombreux visiteurs du site archéologique en octobre 2014 ont dû se demander ce qui se tramait autour de la pyramide emblématique de Chichen Itza. Un des défis posés à l'équipe a été la conservation des sols stuqués qui affleurent à moins de 30 ou 50 cm sous la surface actuelle autour de la pyramide.



L'équipe de l'Institut de Géophysique de l'UNAM à l'oeuvre.
Crédits: INSTITUTO DE GEOFÍSICA UNAM /CUARTOSCURO.COM

Ce sont 96 électrodes sous formes de plaques qui ont été disposées autour du Castillo. Elles ont été alimentées en courant alternativement pendant cinq jours et ont obtenu 8250 points d'observation ! C'est ainsi que des mesures de basse résistivité ont été détectées. Les experts de l'Institut de géophysique de l'UNAM ont pu obtenir une imagerie intéressante d'un cenote sur lequel a été construit la Pyramide de Kukulcan. Il peut atteindre 25 m de long sur son axe nord-sud et de 30 à 35 m dans l'autre direction. Une couche de roche calcaire de 4 à 5 m d'épaisseur sépare le corps aquatique de la pyramide maya.

Ces travaux, entrepris avec le soutien de Denise Argote (INAH), approfondissent les deux prolégomènes suivants :
  1. La présence de différents corps aquatiques semble être de plus en plus souvent observée sous d'importantes constructions préhispaniques au Mexique. Rappelons le cas troublant de ressemblance, bien qu'artificiellement créé, du tunnel fouillé actuellement par Sergio Gómez sous la pyramide du Serpent à plumes à Teotihuacan.
  2. Selon l'archéologue-plongeur Guillermo de Anda, il ne fait aucun doute que les anciens Mayas construisaient sciemment leurs pyramides au-dessus de cenotes ou de points d'eau.




Tomographie du cenote situé sous le Castillo.
Crédits: INSTITUTO DE GEOFÍSICA/UNAM.

À ce titre, il est bon de rappeler que les pyramides sont des représentations symboliques de la montagne primordiale. Cet élément fondamental et fondateur de la cosmovision mésoaméricaine contenait en son sein l'eau fécondatrice et les plantes qui garantissaient la subsistance. Dès lors, la présence de cenotes sous les pyramides du Castillo ou de l'Osario seraient une simple réinterprétation de ce mythe fondateur de la création de la vie. S. Gómez avait fait une proposition semblable pour la Citadelle de Teotihuacan. L'esplanade pourrait avoir représenté la mer primordiale de laquelle surgit la montagne d'abondance. C'est de sous cette même montagne symbolique que surgissait l'eau, la vie (pour reprendre le vieux slogan d'une pub pour une eau gazeuse). Rappelons enfin que, selon le Popol Vuh quiché, Gucumatz est le serpent à plumes qui avance dans l'eau. Il est curieux de voir comment ce vieux mythe prend une connotation spéciale lorsqu'on parle de la Pyramide du Castillo.

Les scientifiques sont relativement prudents encore. Ils estiment que la fiabilité des mesures peu être faussées et que les dimensions estimées sont encore peu précises. Il n'empêche : leur méthode et les résultats de leurs travaux sont innovants à bien des égards et nous donnent une vision différente de la pyramide de Kukulcán. Ils n'excluent pas à terme que la pyramide puisse s'effondrer sous son propre poids, étant donné que la couche de roche calcaire est parfois plus mince. Cependant Tejero estime qu'un tel événement n'aura pas lieu avant de nombreuses générations.


Chichen Itza 3.jpg
"Chichen Itza 3" by Daniel Schwen - Own work. Licensed under CC BY-SA 4.0 via Commons.


Pour en savoir plus sur cette découverte très prometteuse, n'hésitez pas à consulter l'article électronique publié dans la Gaceta de l'UNAM.

Partager

dimanche 16 août 2015

Raíces 216 - Émission ARTES Seconde saison avec Erika Morales

Erika Morales est la productrice exécutive d'Artes, programme préparé par le studio Rizoma et émis par la chaîne publique mexicaine CANAL ONCETV México. Elle nous explique les différents objectifs et les principaux thèmes qui ont construit la seconde saison de ce programme voulu de l'accord entre l'Institut National des Beaux Arts et la chaîne publique.

Comme chaque semaine, vous pourrez retrouver librement ce programme en format mp3 et ogg.


Crédits musicaux
  1. Lila Downs - La burrita
  2. Lila Downs - Dulce veneno
Références 
Page Facebook du Studio Rizoma.
Microsite de Artes sur la page de Canal Once TV México

Expositions
Exposition Extinción, el universo de la paleontología en el NoresteMusée Régional El Obispado, Monterrey, à partir du 30/04.

Exposition El capitán Dupaix y su álbum arqueológico de 1794, Musée National d'Anthropologie, Mexico, 21/05-21/08.

Exposition Les Aztèques en el Musée Pointe-à-Callière d'Histoire et d'Archéologie, Montréal, à partir du 29/05.

Exposition Semillas de vida. La sexualidad en Occidente, Ex-convento Santo Domingo de Gúzman, Oaxaca, jusqu'au 30/08.

Exposition Memorias de barro y piedra, Museo de Historia Mexicana, Monterrey, jusqu'au 15/09.

Exposition Guanajuato. Arqueología revelada, Museo de Arte e Historia de Guanajuato, Guanajuato, du 11/07 au 25/10/2015.

Événements académiques
INAH
Cours "La Costa del Golfo y el Área Maya II, avec Hugo García Caspitrán, Musée National d'Anthropologie, Amphithéâtre Fray Bernadino de Sahagún, Mexico, tous les mercredis du 05/08/2015 au 06/09/2015 de 19 h à 21 h. Renseignements

Departamento de Promoción Cultural, Tel. 4040-5300 exts. 412308 y 412313

Correos: jorge_ruvalcaba@inah.gob.mx, promocion_cultural@inah.gob.mx, promocionculturalmnainah@gmail.com, pydcmnainah@gmail.com, difusionmnainah@gmail.com

Cours "El centro de México y Oaxaca en la época prehispánica II", avec Hugo García Capistrán, Musée National d'Anthropologie, Amphithéâtre Fray Bernadino de Sahagún, Mexico, tous les lundis du 3/08 au 9/11, de 19 h à 21 h.

Cours "El arte del Occidente de Mesoamérica", avec Verónica Hernández Díaz, Musée National d'Anthropologie, tous les samedis du 1/08 au 22/08/2015 de 10 h à 13 h. Entrée libre.





XIX Cycle de conférences El Hombre y la religión, Centro Cultural Isidro Fábela, San Ángel, Ciudad de México, 5-26/08 de las 19  las 21 horas. 5/08 Securité et religiosité avec Christian Herreman.


Conférence El culto al Sol naciente, avec Adán Meléndez, Amphithéâtre Eduardo Matos Moctezuma, Museo del Templo Mayor, 22/08 a las 10 horas.

ENAH
Diplôme Historia y antropología de las religiones, Salle Eyra Cárdenas, École Nationale d'Anthropologie et d'Histoire, Mexico, del 23/02 al 30/11 de 17h à 20h.

2nd Colloque Magia, Brujería y Superstición en México: Reflexiones, Proposiones y Aprehensiones, Amphithéâtre Javier Romero, École Nationale d'Anthropologie et d'Histoire, Mexico, 19-21/08.

UNAM
Séminaire de lqngue et culture náhuatl, tous les mardis de 18 h à 21 h, Centre Culturel Universitaire, Tlatelolco, Mexico. Renseignements : luciasb@unam.mx .

Diplôme Los mayas, Casa de las Humanidades, UNAM, del 24/02/2015 al 19/04/2016 (47 sesiones), tous les mardis de 17 h à 20 h. Renseignements : difhum[at]unam.mx ou
www.cashum.unam.mx.

Nouvelles
Vente de livres à l'UNAM, Paseo de las Humanidades.

Nous vous rappelons que Raíces est un programme sans but lucratif sous licence Creative Commons Paternité - Partage à l'identique - Utilisation comerciale interdite. Ce programme a été enregistré et mixé par Sergio Becerra dans les studios de Radio UdeM, San Pedro Garza García, Nuevo León, México, le 07 et le 13/08/2015 avant son émission le 15/08/2015. Montage et illustration sonore sont le travail de Sergio Becerra alors que votre serviteur a dirigé l'entretien.
Partager

mardi 11 août 2015

Carnets de voyage: San José Mogote, Oaxaca.

Aujourd'hui nous vous proposons de connaître le site oaxacain de San José Mogote, Oaxaca. Ce site est très ancien mais il est malheureux de constater son état de conversation. Nous vous proposons de regarder ce court reportage mais aussi de jeter un coup d'oeil aux quelques photos prises par l'auteur de ces lignes.



Malheureusement le site n'est pas en bon état de conservation. Une entreprise de construction s'amuse à empiler des gravats sur un terrain fédéral. Des graffitis sont visibles sur certains murs du site. Les plantes ont envahi de manière démesurées certaines plateformes...

San José Mogote, Oaxaca
Partager

Notes similaires

Related Posts with Thumbnails