dimanche 25 janvier 2015

Raíces 187 - Projets paléontologiques de l'UNAM avec Raúl Gio Argaez

Notre invité de la semaine s'appelle Raúl Gio Argaez, biologiste et paléontologue à l'Université Nationale Autonome du Mexique. La paléontologie est une discipline en plein essor au Mexique. La quantité et la qualité des gisements paléontologiques nous donnent de nouvelles clés pour comprendre le passé géologique et biologique du Mexique. Leur rapport aux peuples préhispaniques est loin d'être anodin quand on sait que les anciens Palencains au Chiapas vénéraient certains fossiles, vestiges d'âges antérieurs.

Comme chaque semaine, nous vous proposons de retrouver ce programme sur le portail Archive Archive en format mp3 et ogg.



Crédit musical:
ITZAMKAN - Danza del fuego nuevo

Références
Pages du projet de paléontologie de l'UNAM



Expositions
Los Códices de México, memorias y saberes, Museo Nacional de Antropología, México, du 18/09/2014 au 31/01/2015.
Aztecs, Australian Museum, Sydney, jusqu'au 15/02/2015. Lo de Candela: afrodescendientes en la Costa Chica de Guerrero y Oaxaca, México.  Exposition photographique, Museo Nacional de Antropología, México, jusqu'au 7/10.
Mayas : révélations d'un temps sans fin, Musée du Quai Branly, Paris, du 7/10 au 11/02/2015.
Exposition Código Puuc, arquitectura y simbolismo, Musée Palacio Cantón, Mérida, du 23/10 au 1/02/2015.
Exposition temporaire Nómadas de Barro: alfarería yumana prehistórica y actual, Casa de la Cultura, Mexicali, jusqu'en janvier 2015.
Exposition Mayas, el lenguaje de la belleza, Museo Nacional de China, Pekin, 13/11/2014 - 8/03/2015

Événements académiques


UNAM
Séminaire Concepciones del “otro” y de la sexualidad en la cultura náhuatl del siglo XVI, avec Jaime Echeverría García y Miriam López Hernández, Salle 2, Institut de Recherches Historiques, UNAM, mardi de 16 h à 18 h.

Séminaire Estudios comparativos Andes-Mesoamérica: calendario, cosmovisión y paisajes rituales, avec Ricardo Moyano, Salle 3, Institut de Recherches Historiques, UNAM, mercredi 21 de 16 à  18 h.

Séminaire permanent Lenguas mixtecanas, avec Marcela San Giacomo, Fidel Hernández y M. Swanton, Instituto de Investigaciones Antropológicas, UNAM, 26/01/2015, de 10 à 14 h.

INAH
Cours atelier Mujeres y poder en Mesoamérica, avec Alfonso Arrellano Hernández. Sala Eyra Cárdenas, École Nationale d'Anthropologíe et d'Histoire, Mexico, del 26 al 30/01, de las 10 a las 14 horas.

ENAHSéminaire permanent Antropologia de la muerte, La cara de la infinitud, representaciones de la muerte en África y en México, coordonné par Erik Mendoza Luján, RestauranteMeridiem, Musée National d'AnthropologíeMexico, 30/01, de 16 h à 19 h.

Conférence El maíz danza Ontología y movimiento en las concepciones totonacas sobre las variedades autóctonas, híbridas y transgénicas, avec Nicolas Ellison, Centro de Estudios Mexicanos y CentroAmericanos, 27/01/2015 à 11h30.

Nouvelles
Décès de Mariano  Monterrosa Prado, spécialiste en histoire de l'art sacré, Boletín INAH.

Application Códice Mendoza, INAH.

Le documentaire Eco de la montaña ouvrira la section NATIVe lors de la Berlinale 2015.

Médias
Publication du livre Asakura, Hiroko. (2015). Salir adelante: experiencias emocionales por la maternidad a distanciaMexico: CIESAS. http://www.ciesas.edu.mx/libros_portada/libro_portada179.html 

Publication du livre Trejo, Leopoldo (2015). Sonata ritual. Cosmos, cuerpo y envidia en la Huasteca meridional. México: INAH.

Publication du livre Durin, Séverine. (2014). Trabajadoras en la sombra. Dimensiones del servicio doméstico latinoamericano. Monterrey : EGAP-ITESM, CIESAS.

Dictionnaire du totonaque du fleuve Necaxa: http://issuu.com/mbixi/docs/spandict11/3?e=3829417/11061837 .

Nous vous rappelons que Raíces est un programme sans but lucratif sous licence Creative Commons Paternité - Partage à l'identique - Utilisation comerciale interdite. Ce programme a été enregistré et mixé par Sergio Becerra dans les studios de Radio UdeM, San Pedro Garza García, Nuevo León, México, le 13/12/2014 et le 22/01/2015, avant son émission le 24/01/2015. Montage et illustration sonore sont le travail de Sergio Becerra alors que votre serviteur a dirigé l'entretien.


Partager

mercredi 21 janvier 2015

L'INAH lance une application sur le Codex Mendoza

Nous adorons l'utilisation des nouvelles techonologies à fin de diffusion et de divulgation du patrimoine mexicain. Imaginez un peu notre contentement en lisant le titre de ce bulletin publié de l'INAH.

L'accès aux documents et textes préhispaniques ou coloniaux demeurent souvent difficiles. Si une grande partie est conservée à la Biblioteca Nacional de Antropología e Historia, sise dans le musée du même nom, le reste est éparpillé un peu partout dans le monde. Les politiques de numérisation de ces documents varient beaucoup d'une bibliothèque à l'autre et empêche souvent le jeune chercheur de pouvoir les consulter convenablement et à tout instant.


CodexMendoza01.jpg

"CodexMendoza01" by Unknown - English Wikipedia. 
Licensed under Public Domain via Wikimedia Commons.


L'accord passé entre la Bibliothèque Bodley d'Oxford et l'INAH est à ce titre salutaire. Il est donc désormais possible d'accéder directement à une version en haute résolution du Codex Mendoza. Disponible normalement à travers une page sobre, la nouveauté réside en une application téléchargeable sur iTunes.Ce premier pas vers une démocratisation de l 'information en appelle nécessairement d'autres. Il faut espérer d'abord que cette application et la page ne serait pas seulement un coup de publicité. Il est plus que nécessaire que l'accès à ce patrimoine de l'humanité soit véritablement accessible à tous, sans restriction.

Chaque folio du manuscrit est disponible en deux formats. Une version réduite permet de situer la page qu'on cherche. À gauche, différentes icônes permettent d'interagir avec le documents. On trouvera une icône Sections qui permet d'accéder à un découpage du document par séquence. L'icône Hypermedia, symbolisée par un trombone, permet d'observer la page dans une excellente résolution. Le lecteur dispose d'un autre bouton appelé Transcription pour lire l'écriture cursive : il s'agit des transcriptions effectuées par Francés Berdan et Patricia Rieff Anawalt dans une édition fac simile de 1992. L'icône Matérialité est représenté par un parchemin est . Le quatrième icône en forme de punaise carte permet de situer géographiquement les lieux mentionnés soumis au tribut à la Triple Alliance. Curieusement la carte a été préparée sous Google Maps. Au fur et à mesure de l'expansion mexica, on peut voir les pages du Codex qui sont prises en compte. Une frise chronologique placée sur la partie inférieure s'anime afin d'établir les phases d'expansion à l'époque de tel ou tel tlatoani.

L'internaute pourra également effectuer trois lectures thématiques du Codex Mendoza : Expansion territoriale, Tribut et Vie quotidienne. Ils sont disponibles sur la partie supérieure gauche de la page. Tout en haut, on dispose de liens qui nous renvoie vers l'accueil, le codex, des extras et une bibliographie d'une rare amplit. Le troisième lien propose une présentation du projet de numérisation et une paléographie.

À droite de l'écran, on notera l'échelle qui permettra d'avancer ou de reculer pour observer le folio en détail ou de manière plus générale.

Le choix de rendre disponible l'application uniquement disponible sur iTunes est aussi polémique quand on sait que la majorité des terminaux mobiles et des tablettes fonctionnent sous Android. Une application doit rapidement apparaître sur la Playstore ! La décision de l'INAH est un paradoxe à ce qui a été entrepris depuis plusieurs années avec l'accord que cette institution avait signé avec Google : on peut visiter virtuellement le MNA grâce à la même technologie que Google Maps, voir en très haute résolution les principales oeuvres du musée via Google Art Project. Il y a une donc une césure importante et un paradoxe dans la politique virtuelle de l'INAH. N'étant pas Mac-addict, cette décision nous paraît donc réductrice et malvenue.

N'hésitez pas à nous proposer vos réactions sur cette application, notamment sur les réseaux sociaux où nous sommes présents.
Partager

lundi 19 janvier 2015

Raíces 186 - Livre Migración indígena y apropiación del espacio público en Monterrey con Adela Díaz Meléndez

Cette semaine, nous avons reçu la visite d'une invité que nous attendions depuis plusieurs années. Elle est venue nous présenter sa publication sur les peuples originaires à Monterrey et la manière dont ils se sont réappropriés certains espaces publics de cette ville du nord du Mexique, dont les ethnies originaires ont été exterminées dès l'arrivée des Espagnols dans cette région. 


Comme chaque semaine, nous vous présentons ce programme sur le portail Archive en format mp3 et ogg.


Crédits musicaux
  1. Yulcatontli - El animalito
  2. Interprete desconocido - Nonantzin


Bibliographie
Díaz Meléndez, Adela. 2009. Migración indígena y apropiación del espacio público en Monterrey. San Pedro Garza García: Universidad de Monterrey - Universidad Autónoma de Nuevo León.

Durin, Séverine. (2008). Entre luces y sombras. Miradas sobre los indígenas en el área metropolitana de Monterrey. México: CIESAS.

Expositions
Los Códices de México, memorias y saberes, Museo Nacional de Antropología, México, du 18/09/2014 au 31/01/2015.
Aztecs, Australian Museum, Sydney, jusqu'au 15/02/2015. Lo de Candela: afrodescendientes en la Costa Chica de Guerrero y Oaxaca, México.  Exposition photographique, Museo Nacional de Antropología, México, jusqu'au 7/10.
Mayas : révélations d'un temps sans fin, Musée du Quai Branly, Paris, du 7/10 au 11/02/2015.
Exposition Código Puuc, arquitectura y simbolismo, Musée Palacio Cantón, Mérida, du 23/10 au 1/02/2015.
Exposition temporaire Nómadas de Barro: alfarería yumana prehistórica y actual, Casa de la Cultura, Mexicali, jusqu'en janvier 2015.
Exposition Mayas, el lenguaje de la belleza, Museo Nacional de China, Pekin, 13/11/2014 - 8/03/2015.

Événements académiques
UNAM
Séminaire Concepciones del “otro” y de la sexualidad en la cultura náhuatl del siglo XVI, avec Jaime Echeverría García y Miriam López Hernández, Salle 2, Institut de Recherches Historiques, UNAM, mardi de 16 h à 18 h.


Séminaire Estudios comparativos Andes-Mesoamérica: calendario, cosmovisión y paisajes rituales, avec Ricardo Moyano, Salle 3, Institut de Recherches Historiques, UNAM, mercredi 21 de 16 à  18 h.

Séminaire permanent Antropología y Ciencias aplicadas, avec Agustín Ortiz Butrón,  Institut de Recherches Anthropologiques, salle de videoconferencias (119), lundi 20/01, de las 10:30 hrs. a 13:00 hrs.

Séminaire permanent Teopancazcoavec Linda Manzanilla, Institut de Recherches Anthropologiques, UNAM, salle 119, mardi 20/01  de 10 h à 13 h.

Séminaire de recherche Tradición Oral Mesoamericana II, avec Federico Navarrete, Unidad de Posgrado, UNAM, mardi 20/01 de 12 h à 14 h.

Séminaire permanent Semiosis y significaciónavec Ramón Arzápalo Martín y Edgar Sandoval, IInstitut de Recherches Anthropologiques, UNAM, salle 121, mercredi 21/01 de 17h à 19 h.

Séminaire Culturas de Oaxaca II, avec Michel Oudijk, Unidad de Posgrado, UNAM, vendredi 23/01, de 10 h à 13 h.

Cours optionnel México: Nación multicultural, à partir du 25/01. Renseignements : pueblodiversidad14@gmail.com .

INAH
Séminaire permanent de Estudios sobre Guerrero y las regiones vecinas, Coordination nationale d'anthropologie, San Jerónimo Lídice, La Margarita, 21/01, de 11 h à 14 h. 

Cours d'iconographie avec Mariano Monterrosa, Dirección de Estudios Históricos, INAH, du 10/09/2014 au 24/06/2015. Coût : 3000 pesos.

Nouvelles
Offre d'emploi : Enseignant à temps complet (Náhuatl) Universidad Intercultural del Estado de Puebla.

Offre d'emploi :  Enseignement à temps complet (Tutunakú) Universidad Intercultural del Estado de Puebla.

Offre d'emploi :  Enseignement à temps complet (Antropología) Universidad Intercultural del Estado de Puebla.

Médias
Revue Estudios de cultura maya 44, Instituto de Investigaciones Filológicas, UNAM.

Revue Estudios de cultura náhuatl 47, Instituto de Investigaciones Históricos, UNAM.

Livre Fajardo Santana, Horacia (2014). Comer y dar de comer a los dioses. Terapéutica en encuentro: conocimiento, proyectos y nutrición en la Sierra Huichola. San Luis Potosí: El Colegio de San Luis Potosí.

Nouvelle page Museo del Templo Mayor: http://www.templomayor.inah.gob.mx/ .


Nous vous rappelons que Raíces est un programme sans but lucratif sous licence Creative Commons Paternité - Partage à l'identique - Utilisation comerciale interdite. Ce programme a été enregistré et mixé par Sergio Becerra dans les studios de Radio UdeM, San Pedro Garza García, Nuevo León, México, le 23/10/2014 et le 15/01/2015, avant son émission le 17/01/2015. Montage et illustration sonore sont le travail de Sergio Becerra alors que votre serviteur a dirigé l'entretien.
Partager

dimanche 11 janvier 2015

#jesuischarlie #yosoycharlie #ink'ab'a' Xajliiy



















"Mi nombre es Charlie" (ink'ab'a' Xajliiy)
Disponible sur le mur Facebook d'Uxlajuun Pih Ch'oktaak, 
le 10/01/2015.
Partager

Raíces 185 - Archéologie virtuelle avec Juan Monsivaís

Cette semaine, nous sommes revenus sur un thème qui intéressera nos lecteurs les plus "techies". Nous avions déjà reçu Juan Monsivaís il y a deux ans dans un précédent programme où il fut question de Tlamachqui, son projet d'archéologie virtuelle, unique en son genre au Mexique. Juan a d'ailleurs représenté le Mexique et l'Amérique latine lors d'un symposium récemment organisé sur le sujet en Espagne. Il partage avec nous son expérience et nous invite à nous inscrire à un mastère d'archéologie virtuelle en ligne.

Voici donc le programme 185, téléchargeable librement sur la plateforme Archive en format mp3 et ogg.



Crédits musicaux
  1. Jorge Reyes - Danza de la serpiente
  2. Antonio Cepeda - Tenochtitlan
Nous n'avons pas proposé d'agenda anthropologique cette semaine. Suite aux événements atroces qui se sont déroulés en France et au Mexique, il nous paraissait nécessaire de rappeler l'importance de défendre la liberté d'expression et la liberté de la presse. À ce titre, Raíces et Mexique ancien sont des espaces de libre expression qui contribuent à la diffusion de la recherche anthropologique et in fine à comprendre l'autre et à le respecter.



Expositions
Los Códices de México, memorias y saberes, Museo Nacional de Antropología, México, du 18/09/2014 au 31/01/2015.
Aztecs, Australian Museum, Sydney, jusqu'au 15/02/2015. Lo de Candela: afrodescendientes en la Costa Chica de Guerrero y Oaxaca, México.  Exposition photographique, Museo Nacional de Antropología, México, jusqu'au 7/10.
Mayas : révélations d'un temps sans fin, Musée du Quai Branly, Paris, du 7/10 au 11/02/2015.
Exposition Código Puuc, arquitectura y simbolismo, Musée Palacio Cantón, Mérida, du 23/10 au 1/02/2015.
Exposition temporaire Nómadas de Barro: alfarería yumana prehistórica y actual, Casa de la Cultura, Mexicali, jusqu'en janvier 2015.
Exposition Mayas, el lenguaje de la belleza, Museo Nacional de China, Pekin, 13/11/2014 - 8/03/2015.

Eventos académicos
Séminaire Concepciones del “otro” y de la sexualidad en la cultura náhuatl del siglo XVI, avec Jaime Echeverría García y Miriam López Hernández, Aula 2, Instituto de Investigaciones Históricas, UNAM, cada martes de las 16 a las 18 horas.

Séminaire Estudios comparativos Andes-Mesoamérica: calendario, cosmovisión y paisajes rituales, avec Ricardo Moyano, Aula 3, Instituto de Investigaciones Históricas, UNAM, cada miércoles de 16 à  18 h.

Mayas meetings, Mesoamerican Center, University of Texas at Austin, Austin, 13-17/01. 

Cours de langue ch'ol, avec el Dr. Juan Jesús Vazquez, salle B302 de l'Unidad de Posgrado, Instituto de Investigaciones Antropológicas, Universidad Nacional Autónoma de México. Inscription $200.00, 7-16/01, de 15 à 16 h.

Nous vous rappelons que Raíces est un programme sans but lucratif sous licence Creative Commons Paternité - Partage à l'identique - Utilisation comerciale interdite. Ce programme a été enregistré et mixé par Sergio Becerra dans les studios de Radio UdeM, San Pedro Garza García, Nuevo León, México, le 5/12/2014 et le 08/01/2015, avant son émission le 10/01/2015. Montage et illustration sonore sont le travail de Sergio Becerra alors que votre serviteur a dirigé l'entretien.


Partager

mardi 6 janvier 2015

Un projet d'études novateur sur le Codex Borbonicus

Le fait est suffisamment rare pour justifier un billet sur ce carnet. La Bibliothèque de l'Assemblée Nationale a récemment autorisé un projet de recherches sur le Codex Borbonicus. Dans sa volonté de conserver un document polémique en sa possession depuis 1826 et probablement pillé du Palais de l'Escorial lors des guerres napoléoniennes en Espagne, le Palais Bourbon a tranché.


Codex Borbonicus, p.14.
Disponible le 06/01/2014 sur : 

Les analyses auquel sera soumis le document devront déterminer sa période de fabrication. Il existe depuis toujours un débat sur la temporalité de ce document parmi les ethnohistoriens. Certains prétendent qu'il fut élaboré avant l'arrivée des Espagnols en Nouvelle Espagne. D'autres considèrent au contraire qu'il fut peint dans les premières années de la Colonie. Plusieurs questions restent également en suspens : le Codex Borbonicus est-il l'oeuvre d'un tlacuilo (peintre) ou de plusieurs ? De combien de parties est-il composé ?

Long de 14 m, peint sur 36 pages de grand format inhabituel (39 cm x 40 cm), le codex sera donc sorti de sa capsule maintenue à 18° pour être passé au crible d'une équipe dirigée par Bertrand Lavédrine, directeur du laboratoire du Centre de Recherche pour la Conservation, dépendance du Muséum National d'Histoire Naturelle. Le chimiste Fabien Pottier produira d'ailleurs sa thèse sur le sujet. La recherche est financée conjointement par l'Assemblée Nationale et par la Fondation des Sciences du Patrimoine.

En quoi ont consisté les études du Codex Borbonicus ? En mars 2014, en guise de test et de mise en bouche, les chercheurs français ont choisi deux pages, une de chaque côté du document. Ils ont comparé les pigments de couleurs en utilisant la spectrométrie de fluorescence X. Puis en septembre dernier, c'est l'imagerie hyperspectrale qui est mise en oeuvre afin de déterminer la composition chimique du document. Cette technologie, originalement utilisée à des fins militaires et aéronautiques trouve ainsi une application civile inattendue. Les deux côtés du document ont donc été numérisés, représentant pas moins de 400 Go de données ! Reste encore à décrypter toute cette information, notamment au moyen d'un programme en cours d'écriture.


Vidéo sur l'imagerie hyperspectrale.
Disponible le 06/01/2014 

La dernière phase du projet débutera en mars prochain. Elle essaiera d'établir l'origine chimique des jaunes et des marrons qui sont très présents dans le Codex Borbonicus. C'est précisément pour résoudre ce problème que l'équipe de Lavédrine a fait appel à une chercheuse mexicaine : Tatiana Falcon, chercheuse de l'Institut de Recherches Esthétiques de l'Université Nationale Autonome du Mexique connaît bien les colorants que les artistes du XVIe siècle du centre du Mexique utilisaient. Il est plus que judicieux d'intégrer des chercheurs mexicains : on sait combien les Mexicains sont attachés aux documents dont ils ont été spoliés. L'année dernière, les autorités mexicaines n'ont pas hésité à débourser 1 000 000 de dollars pour récupérer le Codex Chimalpahin !

Pour en savoir plus sur le sujet, n'hésitez pas à lire l'article publié sur le site d'El País ou le billet publié par Gustavo Ramírez sur la Red Mexicana de Arqueología.
Partager

Notes similaires

Related Posts with Thumbnails