Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier, 2011

De gros travaux de restauration du Temple XX de Palenque

L'archéologue Elaine Schele, spécialiste du site chiapanèque de Palenque, lançait il y a quelques mois un appel désespéré sur les réseaux sociaux : plusieurs édifices du site, classés pourtant au Patrimoine de l'Humanité, souffrent des conditions climatiques destructrices de la jungle et seraient voués à une destruction à moyen terme. Son appel a-t-il été entendu ? A première vue oui, si on considère la récente annonce par l'INAH de la restauration du Temple XX. Il semblerait que la plus autorité (consultative) de l'INAH, à savoir le Conseil National d'Archéologie, ait souhaité notamment conserver le Temple XX de Palenque, dont l'intégrité physique était sérieusement menacée.

Le Temple XX est l'une des plus anciennes constructions découvertes à Palenque :  situé au sud-est du Groupe des Croix, il a été bâti durant le Classique ancien (période allant de 430 et 600 de notre ère).

Le Temple XX compte en outre la présence d'une chambre funéraire, situé à 5,…

2e conférence magistrale : La Pirámide del Sol: arquitectura monumental

Après l'inauguration par Eduardo Matos Moctezuma de ce cycle de conférences la semaine passée, Alejandro Villalobos et Ruben Cabrera Castro sont longuement revenus sur l'architecture de la Pyramide du Soleil, à Teotihuacan. L'INAH a diffusé cette conférence en streaming. Aujourd'hui nous vous proposons de visionner les cinq parties de cette intervention sur la chaîne INAHTV.

Nous avons naturellement ajouté cette conférence parmi les vidéos cataloguées sur notre propre chaîne Youtube. Vous pourrez la playlist complète en cliquant sur le titre de cette note.

Commençons par les commentaires éclairés mais parfois un peu longs d'Alejandro Villalobos.


Continuons avec la présentation de Ruben Cabrera Castro, une des mémoires vivantes de l'archéologie teotihuacaine.


La dernière partie de cette conférence comporte les questions du public aux deux locuteurs.


Bon visionnage !

Retour de la pierre tombale de Pakal sous le Temple des Inscriptions de Palenque

L'INAH fait grand cas et communique sur le retour de la pierre qui fermait le sarcophage de Pakal à Palenque. Au total, il aura fallu 40 heures de manoeuvre pour remettre cette pierre aux dimensions imposantes (2,20 m de large sur 4,60 de long et une masse de 7 tonnes).
Découverte il y a plus de 58 ans, la tombe de Pakal par l'archéologue Alberto Ruz Lhuillier est encore comparée à son homologue égyptienne de Touthankamon. La plaque qui fermait la sépulture du souverain maya avait été levée alors pour permettre l'étude de ses restes. Le Consejo Nacional de Arqueologia a décidé  en effet de sceller de nouveau la tombe de Pakal.
D'autre part, la note publiée sur le site de l'INAH et disponible en cliquant sur le titre de notre publication est complétée de différents outils multimédias. En effet, on peut retrouver un diaporama des travaux, une infographie téléchargeable en format .pdf et une petite vidéo visible sur Youtube.

L'information a été reprise par de nombreu…

Los pueblos indigenas hoy 6

Et voici le sixième volet de cette série de débats consacrés aux peuples indigènes mexicains à notre époque. Vendredi dernier, les intervenants ont évoqué largement deux aspects fondamentaux des cultures indigènes, expressions de leurs langues : la musique et la littérature.

Nous vous proposons de voir ces vidéos, disponibles par ailleurs sur la chaîne INAHTV, que vous connaissez déjà. Les intervenants s'expriment dans leur langue maternelle respective, à savoir le nahuatl, le mixe, sous-titré en espagnol. Bref, si l'accès à ce débat peut paraître complexe pour un non-hispanophone, il n'en demeure pas moins très intéressant.







Steve Radzi en exposition

The US artist Steve Radzi will expose his drawings of Mayan archaeological sites at the Jazz radio station. Let's remember Steve plays jazz too. So if you live in Miami or will have a stay there, go to see Steve's job. You'd better reserve your tickets to go to the exhibition...




Primera Conferencia magistral : 100 años de investigaciones en Teotihuacan

Pour inaugurer le cycle de conférences magistrales, l'INAH a fait fort : c'est la première qu'elle transmettait en streaming la première d'entre elles. Le thème en était le Centenaire de l'ouverture de la Zone Archéologique de Teotihuacan, suite aux nombreuses années de fouilles entreprises par Leopoldo Batres, alors Inspecteur général des Monuments historiques.
Nous vous proposons de rassembler les quatre parties de cette conférence à laquelle a participé Eduardo Matos, narrant les différentes visites et explorations qu'a connues Teotihuacan depuis le 16e siècle jusqu'à notre époque. 

Bon visionnage !






Vers un retour temporaire de la coiffe de Moctezuma ?

C'est que pense savoir le quotidien Milenio sur son site internet dans une note qui ravive la polémique. L'histoire de la coiffe de Moctezuma est alambiquée, trouble et compliquée. Elle est au coeur d'un imbroglio politico-culturo-diplomatique entre le Mexique, lieu où il a été conçu et l'Autriche où il est gardé, à la Bibliothèque Nationale de Vienne, pour être précis.
Les autorités autrichiennes auraient récemment indiqué qu'elles seraient favorables à un retour de l'objet mais de manière temporaire. Jusqu'à présent, elles s'y étaient opposé, arguant que la coiffe était fragile et ne saurait être conservée dans des conditions optimales. Au Mexique, on peut voir une copie de cette coiffe monumentale dans la salle mexica du Museo Nacional de Antropologia. Elle fut d'ailleurs récemment intégrée à l'exposition Moctezuma, au Museo del Templo Mayor. L'argument du manque d'installations adéquates pour accueillir l'objet et le conserver n&#…

Los pueblos indigenas hoy 5

Les fêtes sont passées et on peut de nouveau profiter de la diffusion de la série de débats "Los pueblos indigenas de hoy" sur TVUNAM, d'ailleurs le programme, bien que tronçonné en cinq morceaux, est également visible sur INAHTV, chaîne de Youtube. Cette semaine, le thème du débat était : "El patrimonio biocultural de los pueblos indígenas de México". Nous vous proposons de voir ces vidéos sur notre compte Youtube, via une playlist, ou bien ici même. Bon visionnage !





Arqueologia Mexicana n°107

L'édition de janvier-février est traditionnellement en retard, certainement à cause des fêtes de décembre. Curieusement le sommaire du numéro est en effet visible depuis au moins une semaine sur le site de la revue.

Je ne ferai pas de compte-rendu in extenso de ce dernier numéro et concentrerait mon attention sur les articles les plus marquants. Ce point de vue peut paraître subjectif et arbitraire. Mais il répond à la nécessité impérieuse de passer à des tâches et des projets personnels qui requièrent plus de temps et de concentration. Qui plus est, j'avais proposé un petit résumé de l'article rédigé par Fauvet-Berthelot et Lopez Lujan il y a quelques jours.

J'ai particulièrement apprécié la mise à jour de l'article de Lopez Austin et Lopez Lujan sur les tepetlacalli. Sur suggestion d'Alberto Peralta, les deux anthropologues proposent une description complète d'une petaca en pierre conservée dans une chapelle de Coyoacan. Elle renforce ainsi les éléments i…

Les cultures antiques du Veracruz à Saint Romain en Gal

Situé à une trentaine de kilomètres de Lyon, le musée archéologique de Saint Romain en Gal-Vienne est plutôt spécialisé dans les cultures romaines et gallo-romaines. Cependant la direction du musée a eu la bonne d'organiser une exposition temporaire sur les cultures préhispaniques du Veracruz. Le musée rhôdanien a pu bénéficier des experts muséographiques de l'INAH pour organiser la présentation au public de deux cents pièces datées entre le Préclassique ancien et l'arrivée des Espagnols, reflétant ainsi l'éventail de cultures à fortes traditions (Olmèques, Huastèques et Totonaques).
L'exposition aura lieu du 18 février au 28 avril prochains. Les jours et horaires d'ouverture du Musée archéologique de Saint Romain en Gal sont disponible directement sur le site du Musée. Curieusement aucune information sur l'exposition n'a été publié sur ce même site. Il vous en coûtera seulement 4€ en plein tarif et 2,5€ en tarif réduit (étudiants, chômeurs, groupes)...
S…

Un artiste saint-quentinois en terres mexicaines.

Il y a des coïncidences qui ne trompent pas.  Édouard Henri Théophile Pingret était un peintre originaire de Saint Quentin, dans l'Aisne (tout comme votre serviteur). De famille bourgeoise, Pingret a été formé à l'école de Jacques-Louis David, à Paris au début du 19e siècle.
Daguerrotype d'Edouard Henri Théophile Pingret, sans date, ni auteur. Disponible le 13 janvier 2011 sur :  http://de.academic.ru/pictures/dewiki/80/Pingret.jpg .
Mais notre origine picarde et notre intérêt pour le Mexique (au point d'y vivre) semble là être les seuls points commun. C'est en tout cas ce que je peux en déduire quand je lis ce très bel article à quatre mains de Marie-France Fauvet-Berthelot et Leonardo López Luján : "La Piedra del Sol ¿en París?". Consultable partiellement sur le site de la revue Arqueologia Mexicana, ce papier nous montre également la manière dont certains explorateurs, artistes ou autoproclamés chercheurs ont pu causer plus de mal à ce pays en exploitant …

Colloque Sociétés mayas millénaires : crises du passé et résilience

Dans le cadre de l'exposition "Mayas, de l'aube au crépuscule", le Musée du Quai Branly sera le siège les 1er et 2 juillet prochains d'un colloque intitulé "Sociétés mayas millénaires : crises du passé et résilience". Ce colloque sera organisé par Marie-Charlotte et Richard Hansen. Un programme préliminaire des participants est disponible sous forme de document word en cliquant sur ce lien.
Des noms prestigieux sont attendus : Arthur Desmarets, William Saturno, Alfonso Lacadena, David Freidel de l'University of Texas, Hector Escobedo, ministre de la culture du Guatemala, Stephen Houston, Philippe Nondédéo...
Jeudi 30 juin (musée du quai Branly, salle de cinéma)
18h30: Conférence inaugurale par Prudence M. Rice (titre à déterminer)

Vendredi 1er juillet (Théâtre Claude Lévi-Strauss)
Paroles d’ouverture
SESSION 1 (9h30-13h): RETOUR SUR LE “COLLAPSE” DU CLASSIQUE TERMINAL

1- Arthur A. Demarest
The Eighth Century Western Peten Economic and Political Trans…

Nouvelles découvertes à Tamtoc, San Luis Potosi

Sur le site de l'INAH, on apprend que les archéologues du Centro INAH de l'état de San Luis Potosi ont mis à jour les ossements de sept corps dans un contexte archéologique assez complet sur le site huastèque de Tamtok (ou Tamtoc selon les graphies en vigueur). Différents restes d'aliments ont en effet été retrouvés : ils permettront de compléter nos connaissances sur le régime alimentaire et les rites mortuaires des anciens habitants de Tamtok.

Situés à l'intérieur de la Structure 1, ces restes osseux semblaient appartenir à des gens appartenant à l'élite qui dirigeait le site tout au long de l'époque postclassique : des coquillages de l'océan pacifique, des perles de cuivre, de  coquillages et de pierre verte (originaire du Guatemala). Des fragments de textile ont été mis au jour et seront soumis à analyse : ils avaient servi à emmailloter le corps et avaient été peints ou teints de rouge, bleu, jaune et blanc. La Structure 1 a d'ailleurs été restauré…

De l'adjectif "aztèque" et des dissensions dans l'AAA

Nous avons déjà évoqué le travail du Dr. Michael Smith, archéologue responsable du Projet Calixtlahuaca et professeur à l'Université d'Arizona. C'est également un féru de publications en ligne : auteur de deux carnets, il présente régulièrement, non sans humour, les vicissitudes de ses recherches comme celle de la Recherche anthropologique (avec une majuscule, s'il vous plaît) aux Etats-Unis.

Deux de ses dernières notes ont récemment attiré notre attention. La première propose une réflexion sur le terme "aztèque". Smith se distingue de la définition communément admise de ce terme et montre qu'il peut s'appliquer aux habitants de Calixtlahuaca, pour peu qu'on soit un peu ouvert d'esprit et qu'on cesse d'utiliser exclusivement le terme aztèque pour désigner les habitants de Tenochtitlan. Par le passé, certains chercheurs avaient tenté d'établir une différenciation entre les termes "mésoaméricain", "mexica", "…

Tout Torquemada (ou presque) en ligne !

L'Instituto de Investigaciones Antropologicas de la UNAM a commencé la mise en ligne des 21 livres de Monarquia Indiana, le long ouvrage rédigé par Fray Juan de Torquemada. Ce texte, en dépit de certaines erreurs commises par son auteur, demeure une source importante d'informations pour les anthropologues. Nous reproduisons ci-dessous la liste des liens menant vers chacun des six volumes actuellement disponibles en format .pdf. Idéal à feuilleter sur votre liseuse électronique. Si vous utilisez votre ordinateur (de bureau ou portable), je ne saurai trop vous recommander d'installer le logiciel PDFXviewer. Il ouvre plus rapidement les documents qu'Acrobat Reader et vous permet d'ajouter des commentaires, de surligner, copier, couper, coller, etc. En cliquant sur chaque lien, vous pourrez d'ailleurs télécharger directement chaque fichier. volume I (livres 1 à 3),volume II (livres 4 et 5),volume III (livres 6 à 10),volume IV (livres 11 à 14), volume V (livres 15 à …

Et un aéroport à la noix, un !

Si vous cliquez sur le titre de cette note, vous serez redirigé vers une dépêche publié sur le quotidien en ligne El Universal. On y apprend que des fouilles de sauvetages vont prochainement commencer sur la Riviera maya, près de Tulum. Elles sont le préalable nécessaire à la construction d'un futur aéroport qui se chargera de vomir des touristes en mal de soleil et de tourisme culturel à bon marché (pour l'heure si on prend en compte les velléités inflationnistes de la gouverneure du Yucatan).
Comme vous l'aurez compris, nous dénonçons vigoureusement ce projet. La Riviera maya dispose déjà de deux aéroports. Le premier est à Cancun, capitale économique du Quintana Roo, le second à Chetumal, la capitale administrative du même état. Sans compter l'aéroport de Mérida à quelques 3 heures de Cancun par autoroute...
Voilà comment les autorités locales et fédérales, après des promesses mielleuses lors du Sommet sur le climat en octobre dernier, font feu de tout bois et partici…