Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du février, 2019

Raíces 401 - L'Offrande 174 du Templo Mayor avec Karina López Hernández

Cette semaine Raíces recevait Karina López Hernández, archéologue du Proyecto Templo Mayor de l'INAH dirirgé parLeonardo López Luján. La jeune chercheuse a partagé avec nous des informations de première main sur le registre de l'Offrande 174, laquelle a révélé l'utilisation de matériaux peu courants dans une offrande elle-même inédite au Templo Mayor de Tenochtitlan. Où se trouvait cette offrande ? Comment s'est effectué l'enregistrement ? Quels examens ont pu être pratiqués postérieurement ? Quels résultats ont révélé les premières études et analyses ?

Comme chaque semaine, nous vous présentons ce programme sur le portail Archive au format .ogg.
Crédits -musicaux

Raíces 400 - La présence mexica à Teotihuacan, Tula et Xochicalco avec Leonardo López Luján

Pour son quatre centième épisode, Raíces recevait Leonardo López Luján, nouveau membre du El Colegio Nacional. Avant de participer au Colloque William Breen Murray 2018 avec la conférence sur l'histoire de Coatlicue, López Luján a visité l'Université de Monterrey et nous a concédé un entretien sur les "fouilles" effectuées par les Mexicas sur les sites de Teotihuacan, Tula y Xochicalco. Qu'est-ce qui poussaient les Mexicas à visiter ces sites ? Quels objets cherchaient-ils à réutiliser ? Où les déposaient-ils ? 



“Bien conocida es la fascinación que experimentaron los habitantes de Tenochtitlan entre los siglos xiv y xvi por las expresiones materiales de las grandes civilizaciones que los precedieron en el Centro de México. Abundan las evidencias arqueológicas e históricas que dan fe de sus asiduas visitas a las ya entonces ruinas de Teotihuacan (150-650 d.C.) y Tula (950-1150 d.C.). En estos espectaculares escenarios marcados por la desolación y el abandono, los …

Raíces 399 - Proposition d'analyses des batailles de rap avec Adriana Dávila

Cette semaine, Raíces recevait l'anthropologue sociale d'Adriana Dávila. Elle nous a expliqué les recherches qu'elle mène pour son mémoire de master à l'École Nationale d'Études Supérieures, Unité Morelia. Lors de son dernier passage au Colloque William Breen Murray, elle a présenté une communication avec le résumé suivant : 
“Trabajar con jóvenes raperos en Ciudad Juárez, me ha permitido repensar mi diseño metodológico. En una investigación que se caracterizará por entender los eventos en los que recientemente se conforman por “batallas escritas” y cómo es que la agencia de los raperos se construye constantemente a partir de estas participaciones, contando con múltiples recursos como sus discursos, cuerpo, escenarios y audiencias, es necesario aplicar una metodología que canalice estos elementos a un análisis profundo. Incorporar a lo anterior materiales audiovisuales que ellos producen para su compartir y reproducir en plataformas como YouTube, me ayuda a dialoga…