Accéder au contenu principal

Exploration d'une tombe à puits à Chametla, Sinaloa

Lorsqu'en 1935 l'archéologue américaine Isabel Kelley parcourt les côtes du Sinaloa, elle documente la présence de différents gisements archéologiques dans une région connue comme "Terre du Père", correspondant aux plus anciens groupes sédentaires établis dans cette partie du Mexique, entre 350 et 450 de notre ère. Qui plus est, le Tropique du Cancer passant à proximité permet de délimiter astronomiquement et donc géographiquement une frontière virtuelle entre la Mésoamérique et les cultures du nord du Mexique.

La récente mise au jour d'une tombe à puits riche en offrandes ne pourra que renforcer l'importance de cette limite du zénith pour les cultures qui vivaient alors dans la région. Une équipe d'archéologues de l'INAH a pu mettre la main sur un ensemble complexe d'offrandes et d'enterrements propre à ces cultures de l'Occident.

La tombe 1 de Chalet la est située sur la pente d'une colline aux alentours d'El Rosario, au sud du Sinaloa. Des fouilles de surface dirigées par l'archéologue Joël Santos ont permis de localiser des dizaines de figurines anthropomorphes en céramique de 3,5 cm à 7 cm de longueur et 3 cm de largeur, en majorité féminines. Dès lors il fut décidé de procéder à une fouille systématique de l'endroit qui allait se révéler être extrêmement riche en mobilier funéraire.

Les archéologues ont d'abord mis la main sur différentes vaisselles et  des figurines en céramique. Deux bols renversés avait été placés intentionnellement sur deux plats. Ils étaient accompagnés de la tête d'une figurine de type "coacoyalitos" avec des pigments rouges sur le visage, d'une grande quantité de perles et de pendentifs en turquoise pierre verte, le plus grand atteignant de 7 cm de long et 2,5 cm de large, un anneau en turquoise de 3 cm de diamètre, un fuseau, un fragment de bol miniature et des éclats d'obédience verte.

Puis une offrande in situ a été explorée. Elle contenait notamment quatre figurines anthropomorphes, deux masculines et deux féminines en train de donner le sein. L'une de ces figurines féminines est également de style "coacoyolitos". Elles étaient disposées autour d'un plat décoré d'appliques de figurines plus petites en train de participer à un rituel et semblaient regarder le plat. L'une des figurines féminines avait le visage peint de pigments rouges. L'image d'un temple double a été au nord de ce plat. Santos rappelle que ce genre de scène est fréquemment représenté dans la céramique de tradition Teuchitlan, culture de l'Occident du Mexique.

À un autre endroit du chantier ont été retrouvées deux autres figurines. La première attire particulièrement l'attention en raison de sa composition. Sur le cliché suivant, on peut voir un personnage assis sur un trône fabriqué au moyen de branches entrelacés, à l'instar des equipales modernes et si courants au Jalisco, du trône utilisé par certains prêtres marakames huicholes lors de certaines cérémonies ou de ceux représentés dans le Codex Mendoza.


Marakame assis sur son equipal.
Céramique, Tombe 1, Chametla, Sinaloa.

Près de cette pièce un bol avait été déposé à l'envers avec des figurines ayant la forme de tortues, d'animaux ou de personnages.


Tortue, céramique.
Tombe 1, Chametla, Sinaloa.
Photo : INAH. Disponible le 27/07/2014 sur :

Dans une autre offrande, d'autres matériaux ont été exhumés. Il s'agit d'un petit récipient de 7 cm de diamètre, de trois éclats d'obsidienne verte, de deux fuseaux marrons en terre cuite, d'une aiguille en os et d'une figurine représentant un personnage aux yeux fermés. A un autre endroit de la fouille, c'est même une vaisselle en céramique en forme de pied qui a été découverte.

Cet inventaire à la Prévert ne saurait être complet si on ne rendait pas compte des individus qui ont pu être enterrés dans cette tombe à puits. En s'approchant de la partie la plus profonde de la fouille, l'équipe de Joel Santos a touché les restes d'un élément architectural (mur ou espace fermé) formé de pierres superposées mesurant entre 10 à 25 cm de long. C'est là que deux mâchoires complètes et les crânes qui leur correspondent ont été exhumé. C'est entre les mâchoires qu'une figurine en turquoise sculptée a été mise au jour : mesurant 7,3 cm de long pour 2,5 cm de large, elle était associé à 54 billes en turquoise, des fuseaux et des céramiques miniatures, une miniature et deux grandes figurines en terre cuite de style "chinesco", caractéristique du Formatif au Centre et dans l'Occident du Mexique.


Figurine en turquoise.
Tombe 1, Chametla, Sinaloa.
Photo : INAH. Disponible le 27/07/2014 sur :


Figurines, terre cuite, style "Chinesco"
Tombe 1, Chametla, Sinaloa.
Photo : INAH. Disponible le 27/07/2014 :

Finalement, à 1,15 m sous le niveau du sol, les preuves d'un enterrement plus ancien, peut-être multiple, sont apparues. Des ossements peints en rouge sont apparus au centre de la tombe.

Cette formidable découverte laissera du travail pour un bon moment aux archéologues de l'INAH Sinaloa et laisse encore de nombreuses interrogations en suspens, notamment sur l'origine des individus enterrés, les techniques de conceptions des offrandes multiples, diverses et complexes déposées dans cette tombe à puits. Pour en savoir plus sur ce projet archéologique, consultez le bulletin en espagnol publié sur le site de l'INAH.


Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Découverte d'une deuxième structure sous la Pyramide du Castillo à Chichen Itza.

La pyramide du Castillo à Chichen Itza est probablement un des monuments mexicains les plus représentés et les plus publiés sur la toile. C'est une icône au-delà du simple qu'elle ait été reconnue comme faisant partie des 7 merveilles du monde moderne il y a quelques années. Le site yucatèque a récemment défrayé la chronique pour ces concerts somptueux inaccessibles pour le commun des mortels, la présence illégale de vendeurs dans la zone archéologique et des tarifs d'entrée prohibitifs dont le gouvernement décide de la hausse à sa guise, etc.

On en oublierait presque que Chichen Itza est une zone archéologique, c'est-à-dire, un lieu dédié à la recherche scientifique.



Cette fois-ci, avec un outil semblable conceptuellement parlant, une équipe mixte de recherches UNAM-INAH a entrepris une prospection électrique en trois dimensions de la Pyramide du Castillo. L'archéologue Denisse Argote Espino est devenue une spécialiste en la matière, apportant sa technique innovante…

Carbone 14 - L'Amérique latine pillée !

Dans son programme du 5 novembre 2016, Vincent Charpentier recevait André Delpuech, responsable des collections précolombiennes du Musée du Quai Branly-Jacques Chirac pour discuter du pillage et des ventes des objets précolombiens.Voici peu, les policiers de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (Ocbc) procédaient à des saisies conservatoires de pièces archéologiques sud-américaines, mises aux enchères dans de grandes salles des ventes. Ainsi, désormais, le Mexique, le Guatemala l'Equateur ou le Pérou interviennent au nom de la sauvegarde de leur patrimoine. L'Amérique latine est l'objet d'un très intense pillage de son patrimoine précolombien. A la base, sont les huaqueros, les pilleurs de tombes...Qu'en est-il de la circulation de ces collections archéologiques provenant des Amériques, du pillage de sites, du trafic illicite, de la traçabilité des objets ? De ce patrimoine mis aux enchères, parfois acquis par les musées, que penser des fa…

Fouilles de sauvetage à Zacatenco, Mexico

Sur son site internet, l'INAH fait état de fouilles de sauvetage au nord de Mexico, préalables à la construction de l'aqueduc Guadalupe, à quelques encâblures de la Basilique de Guadalupe.  Après six mois de travaux dirigés à Zacatenco par la jeune Estibaliz Aguayo Ortíz, les résultats sont tout simplement surprenants. 
On dispose de peu de contextes fouillés systématiquement dans la vallée de México et datés du Préclassique. Vaillant (1930) avait fouillé à Zacatenco dès 1928 et publié ses résultats deux ans plus tard. Une des références en la matière a été le travail effectué ensuite par Piña Chan (1958) à Tlatilco.  Puis il a fallu attendre des fouilles de Sanders et Parsons à la fin des années 1960 pour en savoir un peu plus sur Zacatenco.

Les découvertes de la Direction d'Archéologie de Sauvetage de l'INAH sont de deux types. Tout d'abord les restes de 145 individus ont jusqu'à présent retrouvés. Certains enterrements comptaient jusqu'à trois individus da…