mardi 29 juillet 2014

Exploration d'une tombe à puits à Chametla, Sinaloa

Lorsqu'en 1935 l'archéologue américaine Isabel Kelley parcourt les côtes du Sinaloa, elle documente la présence de différents gisements archéologiques dans une région connue comme "Terre du Père", correspondant aux plus anciens groupes sédentaires établis dans cette partie du Mexique, entre 350 et 450 de notre ère. Qui plus est, le Tropique du Cancer passant à proximité permet de délimiter astronomiquement et donc géographiquement une frontière virtuelle entre la Mésoamérique et les cultures du nord du Mexique.

La récente mise au jour d'une tombe à puits riche en offrandes ne pourra que renforcer l'importance de cette limite du zénith pour les cultures qui vivaient alors dans la région. Une équipe d'archéologues de l'INAH a pu mettre la main sur un ensemble complexe d'offrandes et d'enterrements propre à ces cultures de l'Occident.

La tombe 1 de Chalet la est située sur la pente d'une colline aux alentours d'El Rosario, au sud du Sinaloa. Des fouilles de surface dirigées par l'archéologue Joël Santos ont permis de localiser des dizaines de figurines anthropomorphes en céramique de 3,5 cm à 7 cm de longueur et 3 cm de largeur, en majorité féminines. Dès lors il fut décidé de procéder à une fouille systématique de l'endroit qui allait se révéler être extrêmement riche en mobilier funéraire.

Les archéologues ont d'abord mis la main sur différentes vaisselles et  des figurines en céramique. Deux bols renversés avait été placés intentionnellement sur deux plats. Ils étaient accompagnés de la tête d'une figurine de type "coacoyalitos" avec des pigments rouges sur le visage, d'une grande quantité de perles et de pendentifs en turquoise pierre verte, le plus grand atteignant de 7 cm de long et 2,5 cm de large, un anneau en turquoise de 3 cm de diamètre, un fuseau, un fragment de bol miniature et des éclats d'obédience verte.

Puis une offrande in situ a été explorée. Elle contenait notamment quatre figurines anthropomorphes, deux masculines et deux féminines en train de donner le sein. L'une de ces figurines féminines est également de style "coacoyolitos". Elles étaient disposées autour d'un plat décoré d'appliques de figurines plus petites en train de participer à un rituel et semblaient regarder le plat. L'une des figurines féminines avait le visage peint de pigments rouges. L'image d'un temple double a été au nord de ce plat. Santos rappelle que ce genre de scène est fréquemment représenté dans la céramique de tradition Teuchitlan, culture de l'Occident du Mexique.

À un autre endroit du chantier ont été retrouvées deux autres figurines. La première attire particulièrement l'attention en raison de sa composition. Sur le cliché suivant, on peut voir un personnage assis sur un trône fabriqué au moyen de branches entrelacés, à l'instar des equipales modernes et si courants au Jalisco, du trône utilisé par certains prêtres marakames huicholes lors de certaines cérémonies ou de ceux représentés dans le Codex Mendoza.


Marakame assis sur son equipal.
Céramique, Tombe 1, Chametla, Sinaloa.

Près de cette pièce un bol avait été déposé à l'envers avec des figurines ayant la forme de tortues, d'animaux ou de personnages.


Tortue, céramique.
Tombe 1, Chametla, Sinaloa.
Photo : INAH. Disponible le 27/07/2014 sur :

Dans une autre offrande, d'autres matériaux ont été exhumés. Il s'agit d'un petit récipient de 7 cm de diamètre, de trois éclats d'obsidienne verte, de deux fuseaux marrons en terre cuite, d'une aiguille en os et d'une figurine représentant un personnage aux yeux fermés. A un autre endroit de la fouille, c'est même une vaisselle en céramique en forme de pied qui a été découverte.

Cet inventaire à la Prévert ne saurait être complet si on ne rendait pas compte des individus qui ont pu être enterrés dans cette tombe à puits. En s'approchant de la partie la plus profonde de la fouille, l'équipe de Joel Santos a touché les restes d'un élément architectural (mur ou espace fermé) formé de pierres superposées mesurant entre 10 à 25 cm de long. C'est là que deux mâchoires complètes et les crânes qui leur correspondent ont été exhumé. C'est entre les mâchoires qu'une figurine en turquoise sculptée a été mise au jour : mesurant 7,3 cm de long pour 2,5 cm de large, elle était associé à 54 billes en turquoise, des fuseaux et des céramiques miniatures, une miniature et deux grandes figurines en terre cuite de style "chinesco", caractéristique du Formatif au Centre et dans l'Occident du Mexique.


Figurine en turquoise.
Tombe 1, Chametla, Sinaloa.
Photo : INAH. Disponible le 27/07/2014 sur :


Figurines, terre cuite, style "Chinesco"
Tombe 1, Chametla, Sinaloa.
Photo : INAH. Disponible le 27/07/2014 :

Finalement, à 1,15 m sous le niveau du sol, les preuves d'un enterrement plus ancien, peut-être multiple, sont apparues. Des ossements peints en rouge sont apparus au centre de la tombe.

Cette formidable découverte laissera du travail pour un bon moment aux archéologues de l'INAH Sinaloa et laisse encore de nombreuses interrogations en suspens, notamment sur l'origine des individus enterrés, les techniques de conceptions des offrandes multiples, diverses et complexes déposées dans cette tombe à puits. Pour en savoir plus sur ce projet archéologique, consultez le bulletin en espagnol publié sur le site de l'INAH.


Partager
Enregistrer un commentaire

Notes similaires

Related Posts with Thumbnails