jeudi 10 juillet 2014

Une sculpture sauvée du pillage en Aguascalientes

Il faut parfois peu de choses pour qu'un vestige archéologique perd son contexte complet. Sans la chute d'un touriste qui passait par là, le monolithe sculpté que vous pouvez voir ci-dessous serait sans doute sur le marché noir de l'art à l'heure où nous rédigeons ce billet.


Sur le site MVS, on rapporte comment une pierre sculptée d'un relief anthropomorphe a pu être sauvée d'un pillage. Un promeneur qui passait près de la Cascade los Huenchos, sur la commune de Calvillo, Aguascalientes, est tombée d'un arbre en surplomb. Il s'est rendu de la présence du monolithe gravé mesurant 1,50 m de largeur sur 1,55 m de haut y 2,10 m de profondeur. Il s'est rendu immédiatement compte le bloc avait été victime d'une extraction illégale faite avec des outils spéciaux. Il a immédiatement dénoncé les faits auprès de l'INAH. Suite à cette alerte, les experts de l'INAH ont procédé à l'observation du délit et un cordon de surveillance a été instauré autour du site pour éviter que le monolithe soit extrait définitivement de son emplacement.

On pourra reprocher le titre erronée de la dépèche publiée sur MVS. Il est plus qu'improbable qu'il s'agisse d'une sculpture teotihuacaine. En tout cas, la déclaration d'Ana Pelz Marín, archéologue de l'Institut National d'Anthropologie et d'Histoire, est claire : il ne s'agit pas d'un ouvrage teotihuacain mais datant de l'époque teotihuacaine, entre 200-900. Aguascalientes n'est pas particulièrement pour avoir été une région de contacts récurrents avec le centre du Mexique et notamment avec Teotihuacan dont l'influence macrorégionale a décru à partir du VIIe siècle de notre ère.
Partager
Enregistrer un commentaire

Notes similaires

Related Posts with Thumbnails