Accéder au contenu principal

Inauguration du Service Archéomagnétique National au Mexique

Derrière ce nom ronflant, se cache une batterie d'outils qui va grandement aider l'archéologie mexicaine. Construit sur le campus de l'UNAM au Michoacan, ce laboratoire est le premier du genre en Amérique latine. Il comprend entre autres des magnétomètres, une chambre blindée qui annulera le champ magnétique terrestre et des démagnétiseurs thermiques de dernière génération pouvant contenir quatre-vingt échantillons


La datation archéomagnétique contemple les étapes décrites simplement par le Centre d'Études de Physique du Globe de Dourbes (2016) en Belgique:
Prélèvement dans des sites archéologiques des échantillons orientés dans des structures cuites et brûlées (fours, foyers, etc.) restées en place après cuisson 
Mesure de l’aimantation rémanente acquise dans un magnétomètre cryogénique 2G Elimination des composantes rémanentes secondaires non stables et isolation de la rémanence stable par désaimantation par étape 
Datation : comparaison de la direction moyenne de l’aimantation stable de la structure obtenue, avec les courbes standards de la variation séculaire de la direction du champ dans le passé
Le SAN sera donc chargé de dater les vestiges qui pourraient être retrouvés lors de constructions de grande ampleur : fours, céramiques, briques, tuiles, adobe et bajareque cuits, thermes, tombes d'incinération, stucs et peintures murales de couleur rouge. Les résultats du SAN seront notamment publiés dans la Revista de Investigaciones Arqueométricas, en collaboration avec le Collège du Michoacán. Les archéologues français de l'UMR 8096 du CNRS disposeront donc d'un nouvel outil pour accélerer leurs recherches au Michoacan.

Ce type d'installations est très coûteux. Il n'en reste pas moins remarquable que son financement est en très grande partie public. Il est assuré notamment par le Conseil National Scientifique et Technologique (CONACyT), la Coordination scientifique et l'Institut de Géophysique de l'UNAM. Participent aussi à ce projet l'INAH, l'Institut de Recherches Anthropologiques, l'Université de Guadalajara, l'École Nationale d'Études Supérieures de Morelia, l'Université Michoacaine San Nicolás de Hidalgo.

Pour en savoir plus, sur le SAN, nous vous invitons à consulter sa page officielle en espagnol : http://www.geofisica.unam.mx/michoacan/san/ .

Bibliographie: Dourbes.meteo.be. (2016). Datation archéomagnétique. [online] Available at: http://dourbes.meteo.be/fr/products-services/services/archaeomagneticdating [Accessed 17 Apr. 2016].


Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Découverte d'une structure sous le temple double de Teopanzolco, Morelos

Les séismes qui frappent l'axe volcanique le centre du Mexique font partie de la vie quotidienne de ses habitants depuis que l'homme parcourt cette partie du pays. Pleinement intégrés à la conception du monde et de l'univers par les anciens aztèques sous la forme du glyphe ollin, les séismes comme ceux qui causèrent mort et destruction le 19 septembre 1985 et le 19 septembre 2017 font aussi ressurgir le passé de manière imprévue. Ce fut le cas en 2006 avec la découverte du monolithe de Tlaltecuhtli et des dizaines d'offrandes qui l'accompagnaient sous l'édifice des Ajauracas, dans le centre de México.



Ce fut le cas également il y a quelques mois, suite au profond séisme l'automne dernier dont l'épicentre se trouvait à la frontière des états de Morelos, Puebla et Oaxaca. Lors d'une conférence de presse organisée par la déléguée du Centre INAH Morelos sur le site, Campos Goenaga, les archéologues Bárbara Konieczna, responsable de la zone archéologique …

Sauvetages archéologiques dans la région de Majahua, Nayarit

La côte de l'actuel état de Nayarit ne se limite pas aux touristiques villes de Tepic ou de Puerto Vallarta. Les plages qui la forment ont été occupées depuis des dates reculées. Un projet de fouilles de sauvetage coordonné par José Rodolfo Cid Beziez, archéologue de la direction de sauvetage archéologique de l'INAH et Concepción Cruz Robles, archéologue du Centre INAH Nayarit.

Leur équipe a "râtissé" 300 hectares depuis 2015, situés sur la commune de Compostelle. Au total sept sites d'importances ont été enregistrés : El Arroz, Cerro Canalán, Playa Canalán, El Arenal, Majahua, El Arco et Camino a Majahua. Près de 98000 tessons de céramique appartenant à des cultures et des époques différentes (entre 500 et 1300 de notre ère) ont été récupérés, 426 gravures rupestres enregistrées (dont 112 rien qu'autour du volcan Majahua et d'autres parfois non conclues à Cerro Canalán) et 97 clochettes en métal retrouvées. 

Lorsqu'on regarde le bulletin de l'INAH,…

Raíces 351 - Les briques sculptées de Comalcalco avec Miriam Judith Gallegos

Cette semaine Raíces recevait l'archéologue Miriam Gallegos, chercheuse au Centre INAH Tabasco. Avec son aide, nous avons essayé de comprendre la fabrication et l'utilisation des briques sculptées ou gravées qui sont une quasi-exclusivité architecturale du site maya de Comalcalco, situé au Tabasco. Selon Gallegos, "ils faisaient parie des constructions, présents dans les murs, les voûtes et les lnteaux. Ils supportaient de véritables charges et fonctionnaient comme un matériel de construction, en plus d'être décorés". Dès lors, quelles pouvaient être les valeurs symboliques de ces briques ? Comment étaient-ils élaborés ? Dans quelles constructions pouvaient-ils être vus ou non vus ?

Esta semana en Raíces recibimos a la arqueóloga Miriam Judith Gallegos, adscrita al Centro INAH Tabasco. Con su apoyo, trataremos de entender la fabricación y el uso de los ladrillos esgrafíados o moldeados descubiertos en el sitio maya de Comalcalco, Tabasco. Según Gallegos, "f…