Accéder au contenu principal

Des nouvelles du projet Templo Mayor

Au travers de cinq projets de recherches interdisciplinaires destinés à approfondir la connaissance de cet ancien centre cérémoniel mexica, la septième saison d’explorations du Projet Grand Temple a débuté avec la participation de trente scientifiques nationaux et étrangers reconnus.

RELEVE TOPOGRAPHIQUE NUMERIQUE pour dessiner une carte tridimensionnelle des édifices situés dans la zone archéologique du Grand Temple, ainsi que la localisation de monuments, d’inhumations, d’offrandes y de peinture murale. Cette méthodologie qui a été appliquée à la zone archéologique de Teotihuacan sera à la charge de Saburo Sugiyama, chercheur de l’Université Préfectoral Aichi de Nagoya, au Japon.

ETUDE GEOPHYSIQUE des 1,5 hectares que comprend le site archéologique, incluant les zones ajoutées de la Maison des Arajacas y des Cloches. L’étude qui fera usage de radars de pénétration et de magnétomètres à ondes électromagnétiques sera dirigée par Luis Barba, de l’Institut des Recherches Anthropologique de l’UNAM.

ANALYSE MICROCHIMIQUE qui se dirigera sur l’échantillonnage des stucs des sols et murs, des banquettes et sculptures pour être étudiés dans des laboratoires des Etats-Unis et du Mexique. Parmi les éléments à analyser, il y aura l’albumine (protéine du sang) avec ce qu’on pourra définir comme les zones où on effectuaient des sacrifices d’animaux et d’êtres humains, en plus de la localisation d’offrandes d’aliments et de copal.

ENREGISTREMENT DE LA PEINTURE MURALE. Pour cela, on en fera des calques dans le but de compter sur des copies avant qu’elles perdent leur netteté, d’autant qu’elles furent créées sur des surfaces planes sur le sol, à la différence d’autres parties de la Mésoamérique où on les peignaient al fresco. Cette tâche sera coordonnée par le professeur Matos Moctezuma. En plus de la numérisation de l’information par ordinateur, on prévoit sa publication dans la collection « Peinture Murale Préhispanique au Mexique » qu’édite l’Institut de Recherches Esthétiques de l’UNAM.

RESTAURATION ET EXPLORATION DU SOUS-SOL DU MONOLITHE DE TLALTECUHTLI découvert récemment dans la propriété des Ajaracas, au moment de lever l’hypothèse de trouver une sépulture royale sous le monolithe. Pour cela , il faudra d’abord élever la sculpture et la bouger vers une base qu’on construira à côté pour effectuer sa restauration. Dans ce projet on comptera sur la participation d’experts en dépôts rituels, parmi eux, Grégory Pereira, venant de France, tandis que le levage de la sculpture de plus de douze tonnes sera à la charge de Sergio Montero, spécialiste de la Coordination Nationale de Conservation du Patrimoine Culturel de l’INAH. La restauration sera dirigée par Virginia Pimentel, membre du Musée du Grand Temple, qui a avancé qu’en raison de la fragmentation de la pierre en quatre parties, il faut travailler à sa stabilisation pour pouvoir la bouger et planifier le type de structure la plus convenable pour la transporter.

Traduit de l'espagnol par votre serviteur. L'article original est à lire dans Arqueologia Mexicana 85

1 commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Découverte d'une deuxième structure sous la Pyramide du Castillo à Chichen Itza.

La pyramide du Castillo à Chichen Itza est probablement un des monuments mexicains les plus représentés et les plus publiés sur la toile. C'est une icône au-delà du simple qu'elle ait été reconnue comme faisant partie des 7 merveilles du monde moderne il y a quelques années. Le site yucatèque a récemment défrayé la chronique pour ces concerts somptueux inaccessibles pour le commun des mortels, la présence illégale de vendeurs dans la zone archéologique et des tarifs d'entrée prohibitifs dont le gouvernement décide de la hausse à sa guise, etc.

On en oublierait presque que Chichen Itza est une zone archéologique, c'est-à-dire, un lieu dédié à la recherche scientifique.



Cette fois-ci, avec un outil semblable conceptuellement parlant, une équipe mixte de recherches UNAM-INAH a entrepris une prospection électrique en trois dimensions de la Pyramide du Castillo. L'archéologue Denisse Argote Espino est devenue une spécialiste en la matière, apportant sa technique innovante…

Carbone 14 - L'Amérique latine pillée !

Dans son programme du 5 novembre 2016, Vincent Charpentier recevait André Delpuech, responsable des collections précolombiennes du Musée du Quai Branly-Jacques Chirac pour discuter du pillage et des ventes des objets précolombiens.Voici peu, les policiers de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (Ocbc) procédaient à des saisies conservatoires de pièces archéologiques sud-américaines, mises aux enchères dans de grandes salles des ventes. Ainsi, désormais, le Mexique, le Guatemala l'Equateur ou le Pérou interviennent au nom de la sauvegarde de leur patrimoine. L'Amérique latine est l'objet d'un très intense pillage de son patrimoine précolombien. A la base, sont les huaqueros, les pilleurs de tombes...Qu'en est-il de la circulation de ces collections archéologiques provenant des Amériques, du pillage de sites, du trafic illicite, de la traçabilité des objets ? De ce patrimoine mis aux enchères, parfois acquis par les musées, que penser des fa…

Fouilles de sauvetage à Zacatenco, Mexico

Sur son site internet, l'INAH fait état de fouilles de sauvetage au nord de Mexico, préalables à la construction de l'aqueduc Guadalupe, à quelques encâblures de la Basilique de Guadalupe.  Après six mois de travaux dirigés à Zacatenco par la jeune Estibaliz Aguayo Ortíz, les résultats sont tout simplement surprenants. 
On dispose de peu de contextes fouillés systématiquement dans la vallée de México et datés du Préclassique. Vaillant (1930) avait fouillé à Zacatenco dès 1928 et publié ses résultats deux ans plus tard. Une des références en la matière a été le travail effectué ensuite par Piña Chan (1958) à Tlatilco.  Puis il a fallu attendre des fouilles de Sanders et Parsons à la fin des années 1960 pour en savoir un peu plus sur Zacatenco.

Les découvertes de la Direction d'Archéologie de Sauvetage de l'INAH sont de deux types. Tout d'abord les restes de 145 individus ont jusqu'à présent retrouvés. Certains enterrements comptaient jusqu'à trois individus da…