Accéder au contenu principal

Raíces 172 - Peintures rupestres de Basse Californie avec María Teresa Uriarte Castañeda

Cette semaine Raíces a de nouveau reçu María Teresa Uriarte Castañeda, ancienne directrice de l'Institut de Recherches Esthétiques de l'UNAM, actuelle coordinatrice de la Diffusion culturelle de la même université. La Dr. Uriarte Castañeda a étudié et publié plusieurs travaux sur les peintures rupestres disséminées sur le territoire de l'actuel état de Basse-Californie. Elle est aussi membre du conseil de gouvernance de l'UNAM.

Comme chaque semaine, vous pouvez retrouver ce programme en format  mp3 et ogg.




Références bibliographiques
Barragan, L. 
(2014). 6. arte rupestre en baja california. [online] Fr.slideshare.net. Available at: http://fr.slideshare.net/LeonorBarragan/6-arte-rupestre-en-baja-california [Accessed 11 Sep. 2014].
Inah.gob.mx, (2014). Pinturas rupestres más antiguas de América. [online] Available at: http://www.inah.gob.mx/boletin/7-zonas-arqueologicas/851-pinturas-rupestres-mas-antiguas-de-america [Accessed 11 Sep. 2014].
Inah.gob.mx, (2014). Zona Arqueológica de la Sierra de San Francisco. [online] Available at: http://www.inah.gob.mx/component/content/article/265-red-zonas-arqueologicas/5445-zona-arqueologica-de-la-sierra-de-san-francisco-bcs- [Accessed 11 Sep. 2014].
NHK, (n.d.). Rock Paintings of the Sierra de San Francisco. [video] Available at: http://whc.unesco.org/en/list/714/video [Accessed 11 Sep. 2014].
UNESCO, (2014). Rock Paintings of the Sierra de San Francisco - UNESCO World Heritage Centre. [online] Available at: http://whc.unesco.org/en/list/714 [Accessed 11 Sep. 2014].
Crosby, Harry W.
1997   The Cave Paintings of Baja California: discovering the Great Murals of an Unknown People. 2e edition. San Diego: Sunblet Nautal History Books.
Gutiérrez Martínez, María de la Luz
2003   El estilo Gran Mural en la Sierra de Guadalupe, B.C.S. Arqueología mexicana XI(63): 44–45.
Gutiérrez Martínez, María de la Luz , and Justin R. Hyland
1993   Arte rupestre de Baja California Sur. Arqueología mexicana II(10): 84–89.
Hambleton, Enrique
1979   La pintura rupestre de Baja California. Mexico, D.F.: Fomento cultural Banamex.
2003   Lienzos de piedra. Arqueología mexicana XI(62): 46–51.
Rock Paintings of the Sierra de San Francisco - UNESCO World Heritage Centre
N.d.    http://whc.unesco.org/en/list/714, accessed September 11, 2014.
Uriarte, María Teresa
1981   Pintura Rupestre En Baja California. Colección Científica, 106. Mexico, D.F.: Instituto Nacional de Antropología e Historia.

Expositions
Los Códices de México, memorias y saberes, Museo Nacional de Antropología, México, du 18/09/2014 au 11/01/2015.
Aztecs, Australian Museum, Sydney, jusqu'au 15/02/2015.
Lo de Candela: afrodescendientes en la Costa Chica de Guerrero y Oaxaca, México.  Exposition photographique, Museo Nacional de Antropología, México, jusqu'au 7/10.
Mayas : révélations d'un temps sans fin, Musée du Quai Branly, Paris, du 7/10 au 11/02/2015.

Événements académiques
Taller básico de dibujo un enfoque antropológico, avec Irma González Hernández, salle Eyra Cárdenas, École Nationale d'Anthropologie et d'Histoire, tous les mardis jusqu'au 21/10 de 13 h à 15 h.

III Coloquio sobre estudios antropológicos, arqueológicos e históricos sobre la guerra en Mesoamérica, Amphithéâtre Román Piña Chan, École Nationale d'Anthropologie et d'Histoire, Mexico, 13-17/10/2014, à partir de 10 h.

Cours Georradar en la arqueología, École Nationale d'Anthropologie et d'Histoire, Mexico, 13/10 de 10 à 14 h.

Cours Avances recientes en el estudio de los códices mixtecos, avec Manuel Hermann Lejarazu, Auditorio Fray Bernardino de Sahagun, Musée National d'Anthropologie, México, 4, 11, 18 y 25/10. Costo 700 pesos. Público en general.

Séminaire permanent Antropología de género avec Ana María Salazar Peralta. Institut de Recherches Anthropologiques, Université Nationale Autonome du Mexique, salle 121. bi-hebdomadaire, 15/10/2014 de 12 h à 14 h.

Séminaire permanent Antropología de la complejidad humana, avec Dr. Rafael Pérez Taylor. Institut de Recherches Anthropologiques, Université Nationale Autonome du Mexique,  salle 120, bi-hebdomadaire, 15/10, de 12 h à 13 h.

Séminaire permanent Arqueometría, con el Dr. Luis A. Barba Pingarrón, y la Dra. Isabel Villaseñor (posdoctorante IIA), Institut de Recherches Anthropologiques, Université Nationale Autonome du Mexique, Salle polyvalente, mensual (3er miércoles) 15/10, de 17 h à 20 h.

Colloque La Ética y el Trabajo Antropológico, Auditorio "Jaime Litvak King", Institut de Recherches Anthropologiques, Université Nationale Autonome du Mexique, 16 y 17/10, à partir de 10 h.

Primera Mesa redonda del Mayab Alfredo Barrera Rubio, Gran Museo del Mundo Maya de Mérida, Sala MAYAMAX,17-21/10.

Nous vous rappelons que Raíces est un programme sans but lucratif sous licence Creative Commons Paternité - Partage à l'identique - Utilisation comerciale interdite. Ce programme a été mixé par Sergio Becerra dans les studios de Radio UdeM, San Pedro Garza García, Nuevo León, México, en 11/09/2014 et le 9/10/2014 avant son émission le 11/10/2014. Montage et illustration sonore sont le travail de Sergio Becerra alors que votre serviteur a dirigé l'entretien.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Curieuses découvertes au pied de la Pyramide de la Lune à Teotihuacan

Dans un bulletin publié hier sur le site de l'INAH, Verónica Ortega, sous-directrice de la zone archéologique de Teotihuacan, a annoncé une série de découvertes troublantes reprises dans différents médias mexicains comme la Jornada, Milenio ou El Universal. Cette partie du site est d’ailleurs le pré carré de la chercheuse mexicaine, elle qui fut notamment en charge de la supervision du Palais de Quetzalpapalotl.



“La nature a horreur du vide”, disait Aristote. Force est de constater que le vide était abhorré dans la cosmovision mésoaméricaine. En plus de cent années d’exploration à Teotihuacan, la place située au pied de la Pyramide de la Lune n’a été sondée et fouillée superficiellement que dans les années 1960 ! La Structure A qui la ferme au nord est pourtant en train de révéler des secrets trop longtemps gardés. Mesurant 25 m de côté, cette structure continue de générer de nombreuses interprétations et de polémiques entre spécialiste. Elle est composée en surface d’une dizaine …

Découverte d'une deuxième structure sous la Pyramide du Castillo à Chichen Itza.

La pyramide du Castillo à Chichen Itza est probablement le monument le plus représenté et le plus publié sur la toile. C'est une icône au-delà du simple qu'elle ait été reconnu comme faisant partie des 7 merveilles du monde moderne. Le site yucatèque a récemment défrayé la chronique pour ces concerts sompteux inaccessibles pour le commun des mortels, la présence illégale de vendeurs dans la zone archéologique et des tarifs d'entrée prohibitifs dont le gouvernement décide de la hausse à sa guise, etc.

On en oublierait presque que Chichen Itza est une zone archéologique, c'est-à-dire, un lieu dédié à la recherche scientifique.


Cette fois-ci, avec un outil semblable conceptuellement parlant, une équipe mixte de recherches UNAM-INAH a entrepris une prospection électrique en trois dimensions de la Pyramide du Castillo. L'archéologue Denisse Argote Espino est devenue une spécialiste en la matière, apportant sa technique innovante à El Pañhü, Hidalgo, ou à Teteles de Ocotit…

Carbone 14 - L'Amérique latine pillée !

Dans son programme du 5 novembre 2016, Vincent Charpentier recevait André Delpuech, responsable des collections précolombiennes du Musée du Quai Branly-Jacques Chirac pour discuter du pillage et des ventes des objets précolombiens.Voici peu, les policiers de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (Ocbc) procédaient à des saisies conservatoires de pièces archéologiques sud-américaines, mises aux enchères dans de grandes salles des ventes. Ainsi, désormais, le Mexique, le Guatemala l'Equateur ou le Pérou interviennent au nom de la sauvegarde de leur patrimoine. L'Amérique latine est l'objet d'un très intense pillage de son patrimoine précolombien. A la base, sont les huaqueros, les pilleurs de tombes...Qu'en est-il de la circulation de ces collections archéologiques provenant des Amériques, du pillage de sites, du trafic illicite, de la traçabilité des objets ? De ce patrimoine mis aux enchères, parfois acquis par les musées, que penser des fa…