Accéder au contenu principal

XIX Simposio Roman Piña Chán

Dans le cadre de la XXVI Foire Internationale du Livre d'Anthropologie et d'Histoire qui a lieu actuellement au Musée National d'Anthropologie, l'INAH organise une série de tables rondes, colloques, symposiums, concerts, ballets, etc. Parmi ces nombreuses activités, on pourra voir en espagnol les enregistrements du XIXe Symposium Román Piña Chán.

Voici donc les différentes vidéos mises en ligne sur la chaîne Youtube de l'INAH. Commençons par la cérémonie d'inauguration.



Passons à la deuxième session qui débute par une conférence magistrale d'Eduardo Matos Moctezuma. Suivent les présentations "Interpretaciones acertadas de Piña Chán sobre Cacaxtla-Xochitecatl" de Mari Carmen Serra Puche et "El legado de la arqueología de Román Piña Chán en el Estado de México: Visto a través de dos sitios Teotenango y Huamango" de Yoko Sugiura Yamamoto et Rubén Nieto Hernández .



La troisième session comporte 6 participations. Il s'agit dans l'ordre d'Iván Urdapilleta Caamal avec "El acervo Román Piña Chán: El legado intelectual del Señor de lo pretérito", de José Francisco Javier Osorio León avec "El pozo sagrado de Chichén Itzá: A medio siglo de las exploraciones del Dr. Piña Chán", d'Antonio Benavides avec "Jaina y los asentamientos costeros de Campeche", de Vicente Suárez Aguilar avec "La arqueología en el Sur de Campeche: Becán, Xpuhil, Chicanná y Hormiguero", de Rebecca González Lauck avec "Román Piña Chán y lo Olmeca" et de Patricia Castillo avec "Tajín, la ciudad del dios Huracán: Con una nueva visión".



Continuons avec la quatrième session qui débute par la conférence magistrale d'Antonio Saborit intitulée "Los Lenguajes de las Piezas". Elle est suivie par les présentations "Román Piña Chán y el proyecto arqueológico “North Central Frontier of Mesoamerica”. Una revisión a 60 años de distancia" de José Luis Punzo, "La Arqueología Maya en el estado de Campeche y la Zona Arqueológica de Edzná" d'Antonio Benavides et "La tumba de Chimetla, Sinaloa. El rescate arqueólogico del sitio Loma de Tecomate" par Joel Santos Ramírez.



Suit une table de discussion à laquelle ont participé Roberto Gallegos, Fernando López Aguilar, Haydee Hernández, Patricia Castillo.



Poursuivons avec le forum intitulé "Gestion de patrimoine archéologique". Les intervenants sont Jorge Antonio Gamboa Velázquez avec "Patrimonio Arqueológico en un paisaje urbano latinoamericano: Los sitios Moche de Trujillo", Nelly Robles García avec "Retos para la conservación del patrimonio arqueológico de México en el siglo XXI" et José Huchim Herrera "Plan de Manejo de Uxmal y la ruta Puuc: Gestión de actores sociales".





Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Curieuses découvertes au pied de la Pyramide de la Lune à Teotihuacan

Dans un bulletin publié hier sur le site de l'INAH, Verónica Ortega, sous-directrice de la zone archéologique de Teotihuacan, a annoncé une série de découvertes troublantes reprises dans différents médias mexicains comme la Jornada, Milenio ou El Universal. Cette partie du site est d’ailleurs le pré carré de la chercheuse mexicaine, elle qui fut notamment en charge de la supervision du Palais de Quetzalpapalotl.



“La nature a horreur du vide”, disait Aristote. Force est de constater que le vide était abhorré dans la cosmovision mésoaméricaine. En plus de cent années d’exploration à Teotihuacan, la place située au pied de la Pyramide de la Lune n’a été sondée et fouillée superficiellement que dans les années 1960 ! La Structure A qui la ferme au nord est pourtant en train de révéler des secrets trop longtemps gardés. Mesurant 25 m de côté, cette structure continue de générer de nombreuses interprétations et de polémiques entre spécialiste. Elle est composée en surface d’une dizaine …

Découverte d'une deuxième structure sous la Pyramide du Castillo à Chichen Itza.

La pyramide du Castillo à Chichen Itza est probablement un des monuments mexicains les plus représentés et les plus publiés sur la toile. C'est une icône au-delà du simple qu'elle ait été reconnue comme faisant partie des 7 merveilles du monde moderne il y a quelques années. Le site yucatèque a récemment défrayé la chronique pour ces concerts somptueux inaccessibles pour le commun des mortels, la présence illégale de vendeurs dans la zone archéologique et des tarifs d'entrée prohibitifs dont le gouvernement décide de la hausse à sa guise, etc.

On en oublierait presque que Chichen Itza est une zone archéologique, c'est-à-dire, un lieu dédié à la recherche scientifique.



Cette fois-ci, avec un outil semblable conceptuellement parlant, une équipe mixte de recherches UNAM-INAH a entrepris une prospection électrique en trois dimensions de la Pyramide du Castillo. L'archéologue Denisse Argote Espino est devenue une spécialiste en la matière, apportant sa technique innovante…

Carbone 14 - L'Amérique latine pillée !

Dans son programme du 5 novembre 2016, Vincent Charpentier recevait André Delpuech, responsable des collections précolombiennes du Musée du Quai Branly-Jacques Chirac pour discuter du pillage et des ventes des objets précolombiens.Voici peu, les policiers de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (Ocbc) procédaient à des saisies conservatoires de pièces archéologiques sud-américaines, mises aux enchères dans de grandes salles des ventes. Ainsi, désormais, le Mexique, le Guatemala l'Equateur ou le Pérou interviennent au nom de la sauvegarde de leur patrimoine. L'Amérique latine est l'objet d'un très intense pillage de son patrimoine précolombien. A la base, sont les huaqueros, les pilleurs de tombes...Qu'en est-il de la circulation de ces collections archéologiques provenant des Amériques, du pillage de sites, du trafic illicite, de la traçabilité des objets ? De ce patrimoine mis aux enchères, parfois acquis par les musées, que penser des fa…