Accéder au contenu principal

Découverte d'un tecpancalli de Coyohuacan

Préalable à la construction du nouveau siège de l'Académie mexicaine de la langue, à laquelle sont inscrits notamment l'archéologue Eduardo Matos Moctezuma et l'ethnomusicologue Fernando Nava, un sauvetage archéologique de grande envergure a lieu depuis fin 2017 sous les 1400 m² du terrain situé au 440 de l'avenue Francisco Sosa. Cette artère traverse l'actuelle Coyoacan, au sud de la capitale mexicaine.

Essayons de comprendre un peu l'organisation politique des anciens Nahuas dans le centre du Mexique. Les Mexicas (tenochcas et tlatelolcas) eurent pour voisins les Colhuas résident à Texcoco et les Tépanèques dont la capitale était Azcapotzalco. Coyohuacan fut longtemps sous domination de cette dernière. Et comme capitale intermédiaire, elle bénéficiait d'un centre de gouvernement appelé tecpancalli. Jusqu'à présent quatre tecpancalli avaient été découverts et fouillés en territoire colhua.

Comment cette hypothétique identification architecturale est-elle possible ? Les archéologues en charge du sauvetage, Juan Cervantes Rosado, Rocío Segura, Nurith Vivas y Abigail Álvarez considèrent que la Carte d'Uppsala, un document daté entre 1530 et 1550, conservé dans une bibliothèque de la ville homonyme en Suède. Vous pouvez d'ailleurs voir cette carte en haute résolution directement sur le site de l'Université d'Uppsala et lire les commentaires qui en ont été fait par León-Portilla et Aguilera (2016) et Medina (s.f.). Si vous observez la capture d'écran effectuée par nos soins, vous observerez la présence d'un édicule à façade rectangulaire et surmontée de disques. Il s'agit en fait de chalchihuites, le jade. Ce code visuel indique la présence d'un tecpancalli dont le toponyme est Atenco Omac.



Pour l'heure, environ 75% du terrain a été dégagé et fouillé et a permis de révéler différentes pièces communiquant les unes avec les autres par plusieurs couloirs. La plus grande d'entre elles a une surface de 39 m². Les fouilles ont permis de détecter au moins deux phases d'agrandissement verticalement et trois phases d'agrandissement horizontal, signe que le tecpan acquit de l'importance avec le temps.

Il semblerait que le responsable du tecpan y logeait, accompagné de sa famille. Les autres responsables s'y réunissait. Une zone de stockage et une d'autre de préparation des aliments ont été aussi identifiées.

Pour en savoir un peu plus et vous rendre de la taille de ce sauvetage, jetez un œil sur cette vidéo mise en ligne sur la chaîne INAHTV.




Références bibliographiques
Medina, C. (s.f.). De Tenochtitlan a Uppsala – La historia del Mapa de México, [archivo pdf]. Recuperado de http://www.naua.se/Mexico07/Pub/Documentos/Carmen_Medina_P.pdf 

Instituto Nacional de Antropología e Historia. (18 juillet 2018). Descubren el tecpan de un barrio del Coyoacán prehispánico. Recupéré le 19 juillet 2018 http://inah.gob.mx/es/boletines/7369-descubren-el-tecpan-de-un-barrio-del-coyoacan-prehispanico

León-Portilla, M., & Aguilera, C. (2016). Mapa de México Tenochtitlan y sus contornos hacia 1550. Mexico: Ediciones ERA.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Découverte d'une structure sous le temple double de Teopanzolco, Morelos

Les séismes qui frappent l'axe volcanique le centre du Mexique font partie de la vie quotidienne de ses habitants depuis que l'homme parcourt cette partie du pays. Pleinement intégrés à la conception du monde et de l'univers par les anciens aztèques sous la forme du glyphe ollin, les séismes comme ceux qui causèrent mort et destruction le 19 septembre 1985 et le 19 septembre 2017 font aussi ressurgir le passé de manière imprévue. Ce fut le cas en 2006 avec la découverte du monolithe de Tlaltecuhtli et des dizaines d'offrandes qui l'accompagnaient sous l'édifice des Ajauracas, dans le centre de México.



Ce fut le cas également il y a quelques mois, suite au profond séisme l'automne dernier dont l'épicentre se trouvait à la frontière des états de Morelos, Puebla et Oaxaca. Lors d'une conférence de presse organisée par la déléguée du Centre INAH Morelos sur le site, Campos Goenaga, les archéologues Bárbara Konieczna, responsable de la zone archéologique …

Découverte de vestiges teotihuacains dans le Bois de Chapultepec

Si vous visitez le Musée National d'Anthropologie, vous traverserez l'avenue Reforma pour vous promener dans le Bois de Chapultepec. C'est là que vous pourrez connaître le château homonyme, qui fut la résidence de l'empereur Maximilien et de son épouse Charlotte. Mais Chapultepec abrite une longue histoire qui se matérialise par une zone archéologique polygonale. Un bulletin de l'INAH fait le point sur des fouilles en cours depuis 2009. Lourdes Camacho López, en charge du projet Bosque, cerro y castillo de Chapultepec a donc présenté les restes d'un hameau teotihuacain au pied du château, dont les signes d'une double occupation remontant entre 220 et 650 de notre ère. 

Trois fronts de fouilles ont été ouverts desquels deux ont révélé des vestiges de singulière importance à moins de 30 cms de la surface actuelle du sol. C'est au nord-ouest de ce la zone archéologique qu'un mur double a été découvert sous une plateforme rectangulaire. Des fragments de …

Quand un projet de restauration devient un projet de fouilles à Palenque

Après le séisme révélateur d'une structure antérieure à Teopanzolco, c'est un chantier de restauration qui permet de nouvelles découvertes à Palenque, Chiapas. Inutile de décrire longuement ce site chiapanèque inscrit sur la liste du patrimoine de l'humanité de l'UNESCO. Nous vous invitons d'ailleurs à consulter nos billets avec l'étiquette correspondante et à écouter les prochains programmes de Raíces sur Radio UDEM pour en savoir plus pour vous en faire une idée plus complète.

Revenons pour l'heure à cette annonce faite personnellement par le directeur général de l'INAH, Diego Prieto, qui aura pu se mettre du baume au cœur après les critiques persistantes sur sa continuité à la tête de l'institution octogénaire. 

Résumons dans un premier le contexte des restaurations entreprises à Palenque. Le Palais du Gouverneur et les maisons qui le composent sont actuellement dans une première phase de restaurations payées par l'ambassade des États-Unis au M…