Accéder au contenu principal

Analyses physionomiques du souverain maya Ukit Kan Lek Tok’

Pendentif d'os représentant le souverain Ukit Kan Lek Tok’
Photo: INAH/Medios


Un portrait gravé sur un pendentif en os révèle les traits déformés du visage du souverain maya Ukit Kan Lek Tok’, qui gouverna la cité de Ek Balam entre 770 et 801 ap. J. –C, à l’apogée de son pouvoir. L’INAH a consacré un article à l’étude des caractéristiques physionomiques du souverain, qui ont été maintenant prouvées par les études de l’anthropologie physique.


Vue générale d'Ek Balam.
Photo d'Ago76 retrouvée le 19 juin 2009
sur http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6f/EkBalam09.JPG

Les chercheurs de l’INAH et coordinateurs du Projet Archéologique Ek Balam, Leticia Vargas de la Peña et Víctor Castillo Borges, expliquent que, sur cette représentation qui faisait partie de l’offrande funéraire du roi, on peut remarquer la mandibule détournée et la lèvre supérieure divisée.

L’anthropologue physique Vera Tiesler de l'Universidad Autonóma de Yucatan, qui a eu l'occasion d’analyser les restes osseux du souverain, a pu confirmer la présence de plusieurs pathologies à l'origine de l’aspect physique d'Ukit Kan Lek Tok’. La présence de tartre et caries, la perte de 5 dents dûe à plusieurs infections et la remarquable réduction de la hauteur de la mandibule gauche comptent parmi ces problèmes et ont compromis la symétrie de son visage.

Les deux chercheurs du Projet Archéologique Ek Balam estiment que ce pendentif d’os n’est pas le seul objet qui peut révéler l’aspect de ce haut personnage : la voûte 15, qui fermait l’enceinte de la chambre funéraire, montre en effet une représentation du souverain en tant que dieu jeune du Maïs, et la lésion faciale est clairement visible.

Ce souverain est également représenté dans d’autres monuments et objets du site de Ek Balam, comme par exemple le pilier I, un vase cylindrique tripode et la stèle I. Ukit Kan Lek Tok’ est considéré respectivement comme un grand guerrier, un joueur de balle et un ancêtre divinisé.

Les études épigraphiques menées sur le glyphe emblème ont en outre permis de découvrir le nom original de l’ancien royaume, c’est-à-dire Talol. Ek Balam en a été certainement la capitale.
Le déchiffrement des nombreux textes glyphiques de la cité a permis aux spécialistes de mieux connaître l’histoire de ce site, dont l’apogée remonte au Classique récent et terminal, entre 600/800 et 900 ap. J.-C.

Références sur internet :

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Carbone 14 - L'Amérique latine pillée !

Dans son programme du 5 novembre 2016, Vincent Charpentier recevait André Delpuech, responsable des collections précolombiennes du Musée du Quai Branly-Jacques Chirac pour discuter du pillage et des ventes des objets précolombiens.Voici peu, les policiers de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (Ocbc) procédaient à des saisies conservatoires de pièces archéologiques sud-américaines, mises aux enchères dans de grandes salles des ventes. Ainsi, désormais, le Mexique, le Guatemala l'Equateur ou le Pérou interviennent au nom de la sauvegarde de leur patrimoine. L'Amérique latine est l'objet d'un très intense pillage de son patrimoine précolombien. A la base, sont les huaqueros, les pilleurs de tombes...Qu'en est-il de la circulation de ces collections archéologiques provenant des Amériques, du pillage de sites, du trafic illicite, de la traçabilité des objets ? De ce patrimoine mis aux enchères, parfois acquis par les musées, que penser des fa…

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Découverte d'une deuxième structure sous la Pyramide du Castillo à Chichen Itza.

La pyramide du Castillo à Chichen Itza est probablement un des monuments mexicains les plus représentés et les plus publiés sur la toile. C'est une icône au-delà du simple qu'elle ait été reconnue comme faisant partie des 7 merveilles du monde moderne il y a quelques années. Le site yucatèque a récemment défrayé la chronique pour ces concerts somptueux inaccessibles pour le commun des mortels, la présence illégale de vendeurs dans la zone archéologique et des tarifs d'entrée prohibitifs dont le gouvernement décide de la hausse à sa guise, etc.

On en oublierait presque que Chichen Itza est une zone archéologique, c'est-à-dire, un lieu dédié à la recherche scientifique.



Cette fois-ci, avec un outil semblable conceptuellement parlant, une équipe mixte de recherches UNAM-INAH a entrepris une prospection électrique en trois dimensions de la Pyramide du Castillo. L'archéologue Denisse Argote Espino est devenue une spécialiste en la matière, apportant sa technique innovante…