samedi 30 novembre 2013

Des traces d'agriculture vieilles de 3500 ans retrouvés au Nuevo León

Araceli Rivera est docteur en archéologie. Elle travaille depuis plusieurs années pour l'INAH Nuevo León. Avec son collègue Moisés Valadez et des étudiants de l'Université Humaniste des Amériques, ils arpentent les flancs de la Sierra Madre oriental situé au sud et au sud-est de Monterrey. Dans le parage nommé el Morro, situé près d'Aramberri, Araceli Rivera a pu découvrir ou visiter différentes grottes et cavernes qui ont servi de refuges pour les groupes de chasseurs-cueilleurs qui parcouraient la région.

Dans un bulletin publié le 26 novembre dernier, l'INAH explique l'importance des découvertes faites au lieu-dit El Morro. Des épis de maïs, des feuilles de maïs, des graines permettent de reculer la date de sédentarisation de certains groupes chasseurs-cueilleurs. Estimés à 1500 ans avant notre ère, ces restes de maïs, de fleurs de haricot, de piment, de courgette, de sotol, noix et pignon) ont été retrouvés dans un abri rocheux contenant de nombreux manifestations d'art rupestre, peinte à l'entrée mais aussi sur différents blocs à l'intérieur.

D'autre part, des restes de cordonnerie et de vannerie, du matériel lithique ont été détectés au même endroit. Deux pointes de type Abasolo remontant à 1500 ans avant notre ère ont été retrouvés dans les dépôts les plus profonds de la caverne. Des analyses C14 sur des éléments carbonés organiques sont en cours afin de pouvoir corroborer cette première datation. 
Partager
Enregistrer un commentaire

Notes similaires

Related Posts with Thumbnails