Accéder au contenu principal

Déchiffrements de deux stèles à Naachtun, Péten, Guatemala

Depuis plusieurs, la France, via le CEMCA dirigée par Mélanie Forné, et le travail d'une équipe co-dirigée par l'archéologue Philippe Nondédéo, de l'Université Paris I, et sa collègue guatémaltèque Lilian Garrido Catalán, de l'Universidad San Carlos, s’attellent à reconstruire la vie des anciens habitants de Naachtun (Pierre lointaine), à l'instar de leurs collègues de l'Université de Calgary. Rappelons que Naachtun est un site ayant son acmé lors du Classique, situé au nord du Guatemala (ill. 1).


Ill. 1. Carte du Péten, Guatemala.

Le quotidien nicaraguayen El Nuevo Diario et son homologue guatémaltèque Prensa Libre, publient sur leur édition en ligne du 7 et 8 mai 2014 le résumé d'un entretien avec les deux chercheurs français. Qu'y apprend-on ? Deux stèles qui avaient découvertes par Sylvanus Morley en 1922 semblent confirmer plusieurs éléments importants de la géopolitique en région maya à cette époque. Sur l'une d'elle, on apprend que Naachtun était bien plus qu'un chefferie : il s'agissait de la capitale du royaume Chauve-souris Suutz. Elle fait également à l'intrusion de groupes étrangers à Tikal le 16 janvier 378 de notre ère, appuyés entre autres par le dirigeant de Naachtun. Certains spécialistes estiment que ces étrangers étaient originaires de la lointaine Teotihuacan : ils prirent possession de Tikal et leur dirigeant, marié à une princesse, fonda un nouveau lignage.


Ill. 2. Stèles de Naachtun.

Pour en savoir sur les fouilles françaises en zone maya en général, à Naachtun et Rio Bec en particulier, nous vous recommandons la lecture du numéro de la revue Ancient Mesoamerica, publiée par les Cambridge University Press mais aussi le bulletin publié sur le site du CEMCA.

Vous pouvez regarder cette conférence de Carlos Morales Aguilar, enregistrée au Museo del Popol Vuh.

[Mis à jour le 20/05/2014 à 16h53]



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Découverte d'une structure sous le temple double de Teopanzolco, Morelos

Les séismes qui frappent l'axe volcanique le centre du Mexique font partie de la vie quotidienne de ses habitants depuis que l'homme parcourt cette partie du pays. Pleinement intégrés à la conception du monde et de l'univers par les anciens aztèques sous la forme du glyphe ollin, les séismes comme ceux qui causèrent mort et destruction le 19 septembre 1985 et le 19 septembre 2017 font aussi ressurgir le passé de manière imprévue. Ce fut le cas en 2006 avec la découverte du monolithe de Tlaltecuhtli et des dizaines d'offrandes qui l'accompagnaient sous l'édifice des Ajauracas, dans le centre de México.



Ce fut le cas également il y a quelques mois, suite au profond séisme l'automne dernier dont l'épicentre se trouvait à la frontière des états de Morelos, Puebla et Oaxaca. Lors d'une conférence de presse organisée par la déléguée du Centre INAH Morelos sur le site, Campos Goenaga, les archéologues Bárbara Konieczna, responsable de la zone archéologique …

Découverte de vestiges teotihuacains dans le Bois de Chapultepec

Si vous visitez le Musée National d'Anthropologie, vous traverserez l'avenue Reforma pour vous promener dans le Bois de Chapultepec. C'est là que vous pourrez connaître le château homonyme, qui fut la résidence de l'empereur Maximilien et de son épouse Charlotte. Mais Chapultepec abrite une longue histoire qui se matérialise par une zone archéologique polygonale. Un bulletin de l'INAH fait le point sur des fouilles en cours depuis 2009. Lourdes Camacho López, en charge du projet Bosque, cerro y castillo de Chapultepec a donc présenté les restes d'un hameau teotihuacain au pied du château, dont les signes d'une double occupation remontant entre 220 et 650 de notre ère. 

Trois fronts de fouilles ont été ouverts desquels deux ont révélé des vestiges de singulière importance à moins de 30 cms de la surface actuelle du sol. C'est au nord-ouest de ce la zone archéologique qu'un mur double a été découvert sous une plateforme rectangulaire. Des fragments de …

Quand un projet de restauration devient un projet de fouilles à Palenque

Après le séisme révélateur d'une structure antérieure à Teopanzolco, c'est un chantier de restauration qui permet de nouvelles découvertes à Palenque, Chiapas. Inutile de décrire longuement ce site chiapanèque inscrit sur la liste du patrimoine de l'humanité de l'UNESCO. Nous vous invitons d'ailleurs à consulter nos billets avec l'étiquette correspondante et à écouter les prochains programmes de Raíces sur Radio UDEM pour en savoir plus pour vous en faire une idée plus complète.

Revenons pour l'heure à cette annonce faite personnellement par le directeur général de l'INAH, Diego Prieto, qui aura pu se mettre du baume au cœur après les critiques persistantes sur sa continuité à la tête de l'institution octogénaire. 

Résumons dans un premier le contexte des restaurations entreprises à Palenque. Le Palais du Gouverneur et les maisons qui le composent sont actuellement dans une première phase de restaurations payées par l'ambassade des États-Unis au M…