lundi 8 septembre 2014

Exposition Mayas: révélations d'un temps sans fin

Dans un mois, le Musée du Quai Branly accueillera l'exposition Mayas: révélations d'un temps sans fin. Proposée gratuitement et sans grand succès aux habitants de Mexico dans le cadre prestigieux du Palais National (l'équivalent de l'Élysée en France) en 2013, puis jusqu'en juillet dernier au Brésil, cette exposition bénéficiera d'un catalogue de premier ordre et sera visible au musée souhaité par l'ancien président Jacques Chirac jusqu'en février 2015. Commissaire de l'exposition créé au Mexique, Mercedes de la Garza, chercheuse à l'Université Nationale Autonome du Mexique, a choisi de nombreuses pièces placées sous la protection de l'INAH. Parmi elles, on retrouvera différents objets extraits de fouilles récentes dans toute la région maya.


En marge de cette exposition, le MQB proposera une série d'événements, de conférences, d'ateliers sur le thème, un an après avoir accueilli une autre exposition sur les Mayas. Du 8 au 10 octobre prochains, le GERM (Groupe d'Études et de Recherches sur les Mayas et la Mésoamérique, issu de l'UMR 7186) proposera un colloque international intitulé Mesure et texture du temps chez les Mayas : le dit, l'écrit et le vécu. Nous vous invitons à consulter le programme et à réserver votre place le plus vite possible si vous êtes intéressé(e). Coordonné par Fabienne de Pierrebourg, Anna Laban et Valentina Lapnarsky, ce colloque proposera une approche pluridiscplinaire (épigraphie, archéologie, linguistique, ethnographie, ethnohistoire...), ce colloque fait la part belle aux chercheurs français de l'UMR 8096 ArchAm et aux mayistes de l'UNAM. On regrettera pourtant que les archéologues de l'INAH, qui ont mis au jour bon nombre de pièces présentées dans l'exposition, ne figurent pas parmi les orateurs.

Le MQB et le gouvernement mexicain continuent de surfer sur la mode maya surgie au moment de l'avénement du nouveau baktun à la fin 2012, oubliant malheureusement un nombre incalculable de civilisations précolombiennes de grand intérêt scientifique, artistique et anthropologique.

Nous laisserons le soin à notre collègue Erik le Bras de nous concocter un compte-rendu dont il a le secret.



Partager
Enregistrer un commentaire

Notes similaires

Related Posts with Thumbnails