Accéder au contenu principal

Un urbanisme inhabituel observé à Nixtun-Ch'ich', Péten, Guatemala

L'archéologue Timothy Pugh a récemment fait preuve des premiers résultats de fouilles entreprises par son équipe sur le site Nixtun-Ch'ich', situé dans le département du Péten au Guatémala. Nixtun a été construit sur la rive du lac Petén Itzá.



Nixtun présente la singularité d'être la seule ville maya du Classique construite en damier, comme vous pourrez en juger sur le relevé ci-dessous.


Ill. 1. Relevé du site de Nichtun.
Crédits: Timothy Pugh/Itza Archaeology.

Sur les réseaux sociaux, cette annonce a engendré un débat intéressant. George Cowgill, spécialiste de Teotihuacan semble proposer une datation provisoire plus approprié, entre 300 et 600 de notre ère. Pugh a répondu que si une première datation du damier était estimée vers le Classique, il aurait été construit dès le Préclassique moyen (phase de céramique Mamon) avant d'être modifié pendant la phase Chicanel. Le terrain de jeu de balle identifié sur le damier daterait du Classique terminal ou du début du Postclassique. Cela nous donnerait donc une occupation continue du site sur plus de 1500 ans. La phase céramique est toujours en cours d'élaboration : l'équipe attend encore les résultats de datation C14, même si Pugh estime que la phase Mamon est très longue.

La structure en damier a suscité de nombreuses réactions de surprise et d'émerveillement. Satoru Murata remarque une certaine ressemblance avec La Venta.


Ill. 2. Plan schématique de la Venta.

Timothy Pugh a apporté de nombreuses autres précisions qui ont leur importance. En premier lieu, son équipe et lui travaillent actuellement sur la rédaction et la publication de leurs rapports de fouilles : ils seront publiés dans les prochains mois. Ensuite le relevé du damier est le produit de 80000 mesures effectuées avec une seule station GIS et non l'utilisation du LIDAR.

L'archéologue américain explique aussi que l'extrémité de ce chemin cérémoniel est fermé par un groupe triadique, éléments d'architecture urbaine qu'on a également retrouvé dans d'autres sites mayas, notamment dans cette partie de la région maya. un groupe triadique consiste en une série de constructions ou de pyramides construites de manière à se faire face les unes les autres, formant ainsi le centre cérémoniel de la ville. Les zones d'habitations résidentielles ont été incluses dans le damier, au nord et au sud du centre cérémoniel. Les vestiges de ce qui paraît avoir été un mur de défense ont été repéré

La construction en damier existe ailleurs en Mésoamérique : on peut l'observer à San José Mogote, site préclassique d'Oaxaca. Teotihuacan est un autre exemple d'une cité construite d'abord autour d'un axe nord-sud avant que ne lui soit ajouté un axe est-ouest de telle manière que soit formé un quadrant (ill.3).

Grid map of Teotihuacan
Ill. 3. Plan de Teotihuacan (cf. Millon et alii, 1973).

Le damier de Nichtun est construit autour d'un axe Est-Ouest éloigné seulement de 3° de l'Est véritable. De part et d'autre de cet axe, une quinzaine de pyramides à sommet plat a été élevée, atteignant parfois une hauteur de 30 m. À titre de comparaison, le Castillo de Chichen Itzá culmine à 24 m et le Nohoch Mul de Cobá (ill.4), au Quintana Roo, 40 m.


Ill. 4. Nohoch Mul, Coba, Quintana Roo.

NIchtun a été épargné par les pilleurs, notamment parce que les fermiers de la zone surveillent leurs terrains de très près et connaissent la valeur du patrimoine qui est recouvert notamment par un foin qui nourrit leur bétail et préserve les différents édifices.

Les fouilles à Nixtun-Ch'ich' font partie d'un projet archéologique plus vaste intitulé Itza archaeology, dirigé par Timothy Pugh, archéologue pour le Queens College of the University of New York. On peut notamment accéder à la page officielle du projet pour y trouver des renseignements supplémentaires et plusieurs sur les différentes fouilles engagées.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Curieuses découvertes au pied de la Pyramide de la Lune à Teotihuacan

Dans un bulletin publié hier sur le site de l'INAH, Verónica Ortega, sous-directrice de la zone archéologique de Teotihuacan, a annoncé une série de découvertes troublantes reprises dans différents médias mexicains comme la Jornada, Milenio ou El Universal. Cette partie du site est d’ailleurs le pré carré de la chercheuse mexicaine, elle qui fut notamment en charge de la supervision du Palais de Quetzalpapalotl.



“La nature a horreur du vide”, disait Aristote. Force est de constater que le vide était abhorré dans la cosmovision mésoaméricaine. En plus de cent années d’exploration à Teotihuacan, la place située au pied de la Pyramide de la Lune n’a été sondée et fouillée superficiellement que dans les années 1960 ! La Structure A qui la ferme au nord est pourtant en train de révéler des secrets trop longtemps gardés. Mesurant 25 m de côté, cette structure continue de générer de nombreuses interprétations et de polémiques entre spécialiste. Elle est composée en surface d’une dizaine …

Découverte d'une deuxième structure sous la Pyramide du Castillo à Chichen Itza.

La pyramide du Castillo à Chichen Itza est probablement le monument le plus représenté et le plus publié sur la toile. C'est une icône au-delà du simple qu'elle ait été reconnu comme faisant partie des 7 merveilles du monde moderne. Le site yucatèque a récemment défrayé la chronique pour ces concerts sompteux inaccessibles pour le commun des mortels, la présence illégale de vendeurs dans la zone archéologique et des tarifs d'entrée prohibitifs dont le gouvernement décide de la hausse à sa guise, etc.

On en oublierait presque que Chichen Itza est une zone archéologique, c'est-à-dire, un lieu dédié à la recherche scientifique.


Cette fois-ci, avec un outil semblable conceptuellement parlant, une équipe mixte de recherches UNAM-INAH a entrepris une prospection électrique en trois dimensions de la Pyramide du Castillo. L'archéologue Denisse Argote Espino est devenue une spécialiste en la matière, apportant sa technique innovante à El Pañhü, Hidalgo, ou à Teteles de Ocotit…

Carbone 14 - L'Amérique latine pillée !

Dans son programme du 5 novembre 2016, Vincent Charpentier recevait André Delpuech, responsable des collections précolombiennes du Musée du Quai Branly-Jacques Chirac pour discuter du pillage et des ventes des objets précolombiens.Voici peu, les policiers de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (Ocbc) procédaient à des saisies conservatoires de pièces archéologiques sud-américaines, mises aux enchères dans de grandes salles des ventes. Ainsi, désormais, le Mexique, le Guatemala l'Equateur ou le Pérou interviennent au nom de la sauvegarde de leur patrimoine. L'Amérique latine est l'objet d'un très intense pillage de son patrimoine précolombien. A la base, sont les huaqueros, les pilleurs de tombes...Qu'en est-il de la circulation de ces collections archéologiques provenant des Amériques, du pillage de sites, du trafic illicite, de la traçabilité des objets ? De ce patrimoine mis aux enchères, parfois acquis par les musées, que penser des fa…