Accéder au contenu principal

Compte-rendu Arqueología mexicana 133

Voici un numéro qui promet beaucoup quand on voit le titre. Par le passé, on avait eu le droit à un numéro sur les Hauts du Chiapas et de leurs voisins chapines. Cependant le lecteur d'Arqueología mexicana trouvera de quoi satisfaire sa curiosité sur les avancées récentes de l'archéologie guatémaltèque. Qui plus est, les personnes impliquées dans la rédaction et édition de ce numéro sont particulièrement reconnues pour leur travaux.



C'est Barbara Arroyo, archéologue de l'Université Saint Charles à Guatemala, qui propose une première ébauche de l'archéologie des cultures anciennes dans ce pays en s'intéressant aux zones qu'elle a eu l'occasion de fouiller et d'étudier : le Haut-plateau central maya, Kaminaljuyu et ses voisines comme Naranjo et Santa Isabel.



Formative Period southern Mesoamerica 2.svg
"Formative Period southern Mesoamerica 2" by Madman2001 - Own work. Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.



Kaminaljuyu 2.jpg
"Kaminaljuyu 2" by Simon Burchell - Own work. Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

Puis Christa Ilse Schieber de Lavarreda nous fait découvrir les impressionnants vestiges de Tak'alik Ab'aj et de la zone côtière du Guatemala pendant le Préclassique. Elle s'attarde notamment sur le grand nombre de stèles et de sculptures que le visiteur peut encore voir in situ. Situé à 45 kilomètres de la frontière avec le Chiapas, Tak'alik Ab'aj s'inscrit dans un réseau de sites (El Jobo, Chocolá, El Baúl) qui dominaient l'entrée vers le Haut Plateau guatémaltèque et son pendant mexicain (notamment à Chiapa de Corzo). Le site a connu une longue occupation d'environ 1700 ans !




TakalikAbajStructure12p2.jpg
"TakalikAbajStructure12p2" by Simon Burchell - Own work. Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.



A roughly triangular boulder with the point inclined to the right. It has been carved in low relief to outline the jaws, teeth and eyes of a crocodile, with the point of the boulder representing the snout. A stonework structure rises behind the sculpture, which faces towards a grassy area to the right
"Monument66TakalikAbaj1" by Simon Burchell - Own work. Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.


Line drawing of a stela, showing two ornate figures on either side of a double column of hieroglyphs
"Abaj Takalik Stela 5". Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

Elle s'attarde également sur les objets rencontrés dans l'enterrement royal 2 : ce dernier contient différents objets en jade, notamment une hachette avec une tête de vautour noir, symbole de la royauté. Cette hachette devait probablement être intégrée à une ceinture que portait le défunt.

Oswaldo Chinchilla Mazariegos, archéologue et professeur à l'Université de Yale, s'intéresse depuis longtemps aux sites Cotzumalguapa, situé sur la côte Pacifique du Guatemala et composé de trois ensembles que sont El Bául, El Castillo et Bilbao disposés autour du Rio Santiago. Cotzumalguapa comporte aussi de nombreux monuments sculptés (plus de 200!) dont beaucoup sont conservés au Musée Ethnologique de Berlin.



El Baúl 15a.jpg
"El Baúl 15a" by Simon Burchell - Own work. Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

Dossier mis à part, on retrouvera les rubriques que nous connaissons depuis plusieurs numéros. L'académicien Eduardo Matos Moctezuma s'interroge brièvement sur les causes qui pourraient expliquer la chute de Tenochtitlan dans la section Mensonges et vérités. L'archéologue se contente de lancer seulement de lancer quelques pistes sur un sujet et une série d'événements complexe et pour laquelle nous avons plusieurs versions. D'autre part on pourra également apprécier l'intégralité de son discours d'entrée à l'Académie mexicaine de la langue le 14 mai dernier. Il y était notamment question du langage inscrits dans les trois monuments mexicas les plus fameux que sont la Pierre du Soleil et les monolithes de Coyolxauhqui et de Tlaltecuhtli.

De son côté le Dr. Xavier Noguez propose une rapide immersion dans le Lienzo de Cuetzpala, document daté vers les années 1550 et originaire de San Bartolo Cuexpalan, dans l'état de Puebla. Il s'agit en fait d'une carte de la chèferie formée par Cuetzpala et les villages qui lui étaient soumis. Le document représente également certains dirigeants locaux.

Autre rubrique qui semble avoir trouvé sa place, c'est celle de l'archéologie mexicaine dans le monde. Après le Maroc dans le numéro précédent, on suit Luis Fernando Ñuñez à Afar en Éthiopie. Ce jeune archéologue fait partie d'une équipe internationale dirigée par l'Américain Henry Gilbert et composée deux chercheurs russes du Laboratoire de Préhistoire ANO situé à Saint Petersbourg et de la géologue américaine Leah Morgan. La région d'Afar est située au nord-est de l'Éthiopie et concentre de nombreux fossiles et d'instruments lithiques.


Map of Ethiopia showing Afar Region
"Afar in Ethiopia" by TUBS - Own work This vector graphics image was created with Adobe Illustrator. This file was uploaded with Commonist. This vector image includes elements that have been taken or adapted from this:  Ethiopia location map.svg (by NordNordWest).. Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

Immédiatement après le dernier article du dossier, on peut lire un compte-rendu de l'exposition El Capitán Guillermo Dupaix y su catalogo de 1794 présentée au Musée National d'Anthropologie. L'archéologue José Humberto Medina, longtemps basé à Alta Vista, a été chargé de nous en proposer un résumé relativement complet.

Nous avons également beaucoup aimé ce bel article de Miguel Covarrubias sur la República Hospital de Santa Fe. L'archéologue de l'INAH nous propose une plongée dans la tentative de concrétisation de l'utopie imaginée par le premier évêque du Michoacan, Vasco de Quiroga sur les hauteurs de Acatxochitl. Humaniste et juriste de premier ordre, Vasco de Quiroga, influencé par les travaux de Thomas More, fonda cette República Hospital de Santa Fe dans le but d'apporter une aide humanitaire aux groupes natifs, non sans idées évangélisatrices. 

Enfin, pour les amateurs de conservation et de restauration, il conviendra de lire ce bel article à quatre mains proposé par Lourdes Rocio Couoh Hernández et Martha Cuevas García sur la tombe III découvert sous la pyramide XVIII-A de Palenque. Renfermant les restes d'un jeune noble, cet enterrement contenait également différents objets accompagnant le défunt. Après avoir expliqué le contexte de la découverte, les auteures proposent une lecture médico-légale des restes osseux du défunt et déterminent son enterrement entre 430 et 600 de notre ère.



Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Curieuses découvertes au pied de la Pyramide de la Lune à Teotihuacan

Dans un bulletin publié hier sur le site de l'INAH, Verónica Ortega, sous-directrice de la zone archéologique de Teotihuacan, a annoncé une série de découvertes troublantes reprises dans différents médias mexicains comme la Jornada, Milenio ou El Universal. Cette partie du site est d’ailleurs le pré carré de la chercheuse mexicaine, elle qui fut notamment en charge de la supervision du Palais de Quetzalpapalotl.



“La nature a horreur du vide”, disait Aristote. Force est de constater que le vide était abhorré dans la cosmovision mésoaméricaine. En plus de cent années d’exploration à Teotihuacan, la place située au pied de la Pyramide de la Lune n’a été sondée et fouillée superficiellement que dans les années 1960 ! La Structure A qui la ferme au nord est pourtant en train de révéler des secrets trop longtemps gardés. Mesurant 25 m de côté, cette structure continue de générer de nombreuses interprétations et de polémiques entre spécialiste. Elle est composée en surface d’une dizaine …

Découverte d'une deuxième structure sous la Pyramide du Castillo à Chichen Itza.

La pyramide du Castillo à Chichen Itza est probablement un des monuments mexicains les plus représentés et les plus publiés sur la toile. C'est une icône au-delà du simple qu'elle ait été reconnue comme faisant partie des 7 merveilles du monde moderne il y a quelques années. Le site yucatèque a récemment défrayé la chronique pour ces concerts somptueux inaccessibles pour le commun des mortels, la présence illégale de vendeurs dans la zone archéologique et des tarifs d'entrée prohibitifs dont le gouvernement décide de la hausse à sa guise, etc.

On en oublierait presque que Chichen Itza est une zone archéologique, c'est-à-dire, un lieu dédié à la recherche scientifique.



Cette fois-ci, avec un outil semblable conceptuellement parlant, une équipe mixte de recherches UNAM-INAH a entrepris une prospection électrique en trois dimensions de la Pyramide du Castillo. L'archéologue Denisse Argote Espino est devenue une spécialiste en la matière, apportant sa technique innovante…

Carbone 14 - L'Amérique latine pillée !

Dans son programme du 5 novembre 2016, Vincent Charpentier recevait André Delpuech, responsable des collections précolombiennes du Musée du Quai Branly-Jacques Chirac pour discuter du pillage et des ventes des objets précolombiens.Voici peu, les policiers de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (Ocbc) procédaient à des saisies conservatoires de pièces archéologiques sud-américaines, mises aux enchères dans de grandes salles des ventes. Ainsi, désormais, le Mexique, le Guatemala l'Equateur ou le Pérou interviennent au nom de la sauvegarde de leur patrimoine. L'Amérique latine est l'objet d'un très intense pillage de son patrimoine précolombien. A la base, sont les huaqueros, les pilleurs de tombes...Qu'en est-il de la circulation de ces collections archéologiques provenant des Amériques, du pillage de sites, du trafic illicite, de la traçabilité des objets ? De ce patrimoine mis aux enchères, parfois acquis par les musées, que penser des fa…