Accéder au contenu principal

Conférences du Festival du cacao et du chocolat 2015

Du 30 juillet au 2 août dernier, le Musée d'Histoire Mexicaine et le gouvernement de l'état de Tabasco ont proposé une nouvelle édition du festival du cacao et du chocolat. Comme l'année dernière le visiteur a pu goûter les produits de cet état, acheter objet et vêtements artisanaux. Les quatre journées d'activités ont été agrémentées d'une série de conférences sur les Mayas d'hier et d'aujourd'hui. Se sont succédés au micro, Thomas Pérez Suárez, Teri Arias Ortíz, María del Carmen Valverde et Mario Ruz, chercheurs au Centre d'Études Mayas, dépendance de l'Institut de Recherches Philologiques de l'Université Nationale Autonome du Mexique.

Depuis quelques jours, le Musée d'Histoire Mexicaine a mis en ligne plusieurs de ces conférences. Notre première conférence s'intéresse aux animaux dans l'univers plastique maya, présentée par Tomás Pérez Suárez.



Voici la conférence de Teri Arias Ortíz, jeune docteure qui a remplacé au pied levé Martha Ilia Najera pour proposer une intervention intitulée "Ayín, le crocodile, croyance et mythes".



[Mise à jour du 23/08/2015] Depuis hier on peut également revoir la conférence proposée par le Dr. Mario Ruz Sosa, originaire de Mérida et chercheur du Centre d'Études Mayas. Il nous a présenté le bestiaire fantastique des Mayas anciens et modernes.



Vendredi soir, nous avons pu assister à la conférence de Carmen Valverde sur le jaguar et son symbolisme intitulée : "Le jaguar : manifestations du soleil nocturne"



Tomás Pérez Suárez était de nouveau sur le pont le samedi avec une conférence sur la tortue dans l'imaginaire maya intitulée : "La tortue : de la marche silencieuse au symbolisme polyvalent".



[Mise à jour du 23/08/2015] Suite à une correspondante électronique, la Dr. Teri Arias nous a judicieusement fait observer qu'elle n'était pas à Monterrey en tant que remplançante de la Dr. Marta Ilia Najera, mais qu'elle était originalement prévue dans le programme de conférences, au même titre que cette dernière. Malheureusement, un imprévu de dernière a empêché la Dr. Marta de pouvoir participer à l'événement regiomontano.


Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Curieuses découvertes au pied de la Pyramide de la Lune à Teotihuacan

Dans un bulletin publié hier sur le site de l'INAH, Verónica Ortega, sous-directrice de la zone archéologique de Teotihuacan, a annoncé une série de découvertes troublantes reprises dans différents médias mexicains comme la Jornada, Milenio ou El Universal. Cette partie du site est d’ailleurs le pré carré de la chercheuse mexicaine, elle qui fut notamment en charge de la supervision du Palais de Quetzalpapalotl.



“La nature a horreur du vide”, disait Aristote. Force est de constater que le vide était abhorré dans la cosmovision mésoaméricaine. En plus de cent années d’exploration à Teotihuacan, la place située au pied de la Pyramide de la Lune n’a été sondée et fouillée superficiellement que dans les années 1960 ! La Structure A qui la ferme au nord est pourtant en train de révéler des secrets trop longtemps gardés. Mesurant 25 m de côté, cette structure continue de générer de nombreuses interprétations et de polémiques entre spécialiste. Elle est composée en surface d’une dizaine …

Découverte d'une deuxième structure sous la Pyramide du Castillo à Chichen Itza.

La pyramide du Castillo à Chichen Itza est probablement le monument le plus représenté et le plus publié sur la toile. C'est une icône au-delà du simple qu'elle ait été reconnu comme faisant partie des 7 merveilles du monde moderne. Le site yucatèque a récemment défrayé la chronique pour ces concerts sompteux inaccessibles pour le commun des mortels, la présence illégale de vendeurs dans la zone archéologique et des tarifs d'entrée prohibitifs dont le gouvernement décide de la hausse à sa guise, etc.

On en oublierait presque que Chichen Itza est une zone archéologique, c'est-à-dire, un lieu dédié à la recherche scientifique.


Cette fois-ci, avec un outil semblable conceptuellement parlant, une équipe mixte de recherches UNAM-INAH a entrepris une prospection électrique en trois dimensions de la Pyramide du Castillo. L'archéologue Denisse Argote Espino est devenue une spécialiste en la matière, apportant sa technique innovante à El Pañhü, Hidalgo, ou à Teteles de Ocotit…

Carbone 14 - L'Amérique latine pillée !

Dans son programme du 5 novembre 2016, Vincent Charpentier recevait André Delpuech, responsable des collections précolombiennes du Musée du Quai Branly-Jacques Chirac pour discuter du pillage et des ventes des objets précolombiens.Voici peu, les policiers de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (Ocbc) procédaient à des saisies conservatoires de pièces archéologiques sud-américaines, mises aux enchères dans de grandes salles des ventes. Ainsi, désormais, le Mexique, le Guatemala l'Equateur ou le Pérou interviennent au nom de la sauvegarde de leur patrimoine. L'Amérique latine est l'objet d'un très intense pillage de son patrimoine précolombien. A la base, sont les huaqueros, les pilleurs de tombes...Qu'en est-il de la circulation de ces collections archéologiques provenant des Amériques, du pillage de sites, du trafic illicite, de la traçabilité des objets ? De ce patrimoine mis aux enchères, parfois acquis par les musées, que penser des fa…