Accéder au contenu principal

Présentation de manifestations graphico-rupestres au Colima

Les journaux en ligne qui proposent une section d'archéologie sont plutôt rares au Mexique. En France, Le Monde et France info ont ce genre de section, sans oublier l'excellent carnet de Nicolas Constans. C'est le quotidien Excelsior qui s'intéresse aux découvertes archéologiques qu'à son devenir au Mexique.

Dans un récent article nous est présentée la zone archéologique La Campana, située aux limites de la ville de Colima. Ce petit site est fouillé par une équipe dirigée par Enrique Martínez Vargas, chercheur à l'INAH Tlaxcala. La Campana a connu différents moments d'occupation remontant au Préclassique ancien, vers 1700 avant notre ère et l'arrivée des Espagnols. 

Structure 5, La Campana, Colima
Foto: Tatehuari, I. (30 de abril 2007). Estructura 5 de la Campana en Colima. [foto digital] recuperada de
https://es.wikipedia.org/wiki/La_Campana_(Colima)#/media/File:Campana_ed5.JPG 
On notera d'abord que le journaliste n'hésite pas un instant à dater un pétroglyphe, quand bien c'est le contexte de ce dernier qui permet éventuellement de le faire. Il semblerait que les 108 pétroglyphes enregistrés appartiennent à des cultures ayant occupé le site à différents moments. De ce fait, il s'agit de cultures qui n'ont pas de filiation directe.

L'iconographie présente est pour le moins hétéroclite, si on croit Martínez Vargas. On trouve aussi bien des motifs zoomorphes représentant des singes, des oiseaux, des papillons ou des serpents que des motifs phytomorphes ou anthropomorphes. L'article s'attarde notamment sur un ensemble de neuf profils humains et animaux, remontant apparemment au Préclassique récent. D'autres motifs sont de style teotihuacain et sont datés entre le 4e et le 7e siècle de notre ère.

Terrain de jeu de balle, La Campana, Colima
Foto: Tatehuari, I. (30 de abril 2007). Juego de pelota. [foto digital] recuperada de https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/db/Juego_de_Pelota_Colima.JPG/800px-Juego_de_Pelota_Colima.JPG 

L'ancienneté du site ne fait aucun doute si on en juge aussi la fouille d'un enterrement appartenant à la culture dite Capacha, qui se serait développée entre 2000 et 1200 ans avant notre ère. D'autres tombes, notamment à puits, avait déjà localisées avant l'ouverture du site en 1995. Pour en savoir plus, nous vous invitons à regarder le reportage suivant, diffusé sur la chaîne mexicaine, Foro TV.




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Découverte d'une structure sous le temple double de Teopanzolco, Morelos

Les séismes qui frappent l'axe volcanique le centre du Mexique font partie de la vie quotidienne de ses habitants depuis que l'homme parcourt cette partie du pays. Pleinement intégrés à la conception du monde et de l'univers par les anciens aztèques sous la forme du glyphe ollin, les séismes comme ceux qui causèrent mort et destruction le 19 septembre 1985 et le 19 septembre 2017 font aussi ressurgir le passé de manière imprévue. Ce fut le cas en 2006 avec la découverte du monolithe de Tlaltecuhtli et des dizaines d'offrandes qui l'accompagnaient sous l'édifice des Ajauracas, dans le centre de México.



Ce fut le cas également il y a quelques mois, suite au profond séisme l'automne dernier dont l'épicentre se trouvait à la frontière des états de Morelos, Puebla et Oaxaca. Lors d'une conférence de presse organisée par la déléguée du Centre INAH Morelos sur le site, Campos Goenaga, les archéologues Bárbara Konieczna, responsable de la zone archéologique …

Découverte de vestiges teotihuacains dans le Bois de Chapultepec

Si vous visitez le Musée National d'Anthropologie, vous traverserez l'avenue Reforma pour vous promener dans le Bois de Chapultepec. C'est là que vous pourrez connaître le château homonyme, qui fut la résidence de l'empereur Maximilien et de son épouse Charlotte. Mais Chapultepec abrite une longue histoire qui se matérialise par une zone archéologique polygonale. Un bulletin de l'INAH fait le point sur des fouilles en cours depuis 2009. Lourdes Camacho López, en charge du projet Bosque, cerro y castillo de Chapultepec a donc présenté les restes d'un hameau teotihuacain au pied du château, dont les signes d'une double occupation remontant entre 220 et 650 de notre ère. 

Trois fronts de fouilles ont été ouverts desquels deux ont révélé des vestiges de singulière importance à moins de 30 cms de la surface actuelle du sol. C'est au nord-ouest de ce la zone archéologique qu'un mur double a été découvert sous une plateforme rectangulaire. Des fragments de …

Quand un projet de restauration devient un projet de fouilles à Palenque

Après le séisme révélateur d'une structure antérieure à Teopanzolco, c'est un chantier de restauration qui permet de nouvelles découvertes à Palenque, Chiapas. Inutile de décrire longuement ce site chiapanèque inscrit sur la liste du patrimoine de l'humanité de l'UNESCO. Nous vous invitons d'ailleurs à consulter nos billets avec l'étiquette correspondante et à écouter les prochains programmes de Raíces sur Radio UDEM pour en savoir plus pour vous en faire une idée plus complète.

Revenons pour l'heure à cette annonce faite personnellement par le directeur général de l'INAH, Diego Prieto, qui aura pu se mettre du baume au cœur après les critiques persistantes sur sa continuité à la tête de l'institution octogénaire. 

Résumons dans un premier le contexte des restaurations entreprises à Palenque. Le Palais du Gouverneur et les maisons qui le composent sont actuellement dans une première phase de restaurations payées par l'ambassade des États-Unis au M…