Accéder au contenu principal

Quelques explications sur le rituel du Volador

Pour comprendre tous les tenants et aboutissants du rituel des Voladores il nous faut remonter aux premières représentations du rituel dans le codex Tepeucila ou encore dans le codex de Florence. D'abord il ne faut pas croire que le rituel des Voladores est originaire de Véracruz. L'archéologie tend à prouver que ces premières traces sont originaires du Nayarit, comme en témoigne ce retable miniature de la Yale Art Gallery et daté entre 300 avant et 200 après Jésus-Christ (Urcid, 2006 : p. 71).

Les Aztèques pratiquaient également le rituel des Voladores : la planche XXVII du Codex Azcatitlan est d'ailleurs explicite.



Codex Azcatitlan, pl. XXVII.
Photo retrouvée le 20 octobre 2009 sur http://losvoladoresdepapantla.blogspot.com/

Dans son commentaire du codex, Barlow explique en note de bas de page l'origine et la signification de ce rite. Il indique notamment plusieurs sources coloniales comme Motolinia ou Duran. Selon le premier, le jeu du Volador était effectué pendant la vingtaine de Xocotl Hueztli, vingtaine du "Fruit qui tombe" qui avait lieu du 14 au 31 août à l'époque coloniale. En fait, c'était le mois des défunts et le rituel du Xocotl consistait en l'érection d'un mât au sommet duquel on posait une image en pâte de maïs du dieu Xocontecuhtli. On effectuait des danses autour du mât. Puis une course était organisée pour aller chercher l'image du dieu en escaladant le mât (Graulich, 1987 : 285, 287). Le mât est ensuite abattu.

En ce qui concerne l'interprétation et la signification de cette vingtaine, lisons encore Graulich. On y apprend que Xocotl est la dernière vingtaine de la saison sèche. En fêtant ainsi les morts, on les réintègre au monde des vivants qui sont au firmament. En abattant le mât, on répétait la rupture de l'arbre de Tamoanchan, le paradis perdu. On reproduisait de manière symbolique la faute originelle. Les guerriers fécondent ainsi la terre.

A tout bien considérer, on parle surtout des rituels utilisant un mât. Mais Graulich et Urcid énumère les occurences de textes coloniaux ou représentations péricoloniales du rituel du volador.

Urcid comme Graulich reconnaissent la part prépondérante des écrits de Stresser-Péan pour expliquer la diffusion et la persistance du rituel des voladores parmi les populations autochtones.

Références bibliographiques et électroniques :

  • le bloc-notes Los Voladores de Papantla.

  • Codex Azcatitlan. 1995. Commentaire de R. Barlow, introduction de M. Graulich, Bibliothèque Nationale de France / Société des Américanistes, Paris.

  • Graulich, Michel. 1987. Mythes et rituels du Mexique ancien préhispanique. Classe des Belles Lettres, Académie Royale de Belgique. 

  • Herrera Meza, María del Carmen. 1997. El Códice de Tepeucila: el entinatado mundo de la fijeza imaginaria. INAH, Mexico. 

  • Stresser-Péan. 2005. "El Volador. Datos históricos y simbolismo de la danza". In Arqueología Mexicana, vol. XIII, núm. 75, Editorial Raices-INAH, Mexico, p. 20-27. 

  • Urcid, Javier. 2006. "Antigüedad y distribución de la danza de los Voladores". In Arqueología Mexicana, vol. XIV, núm. 81, Editorial Raices-INAH, Mexico, p. 70-74.

  • Enregistrer un commentaire

    Posts les plus consultés de ce blog

    Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

    En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

    Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

    Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

    Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

    Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

    Sauvetages archéologiques dans la région de Majahua, Nayarit

    La côte de l'actuel état de Nayarit ne se limite pas aux touristiques villes de Tepic ou de Puerto Vallarta. Les plages qui la forment ont été occupées depuis des dates reculées. Un projet de fouilles de sauvetage coordonné par José Rodolfo Cid Beziez, archéologue de la direction de sauvetage archéologique de l'INAH et Concepción Cruz Robles, archéologue du Centre INAH Nayarit.

    Leur équipe a "râtissé" 300 hectares depuis 2015, situés sur la commune de Compostelle. Au total sept sites d'importances ont été enregistrés : El Arroz, Cerro Canalán, Playa Canalán, El Arenal, Majahua, El Arco et Camino a Majahua. Près de 98000 tessons de céramique appartenant à des cultures et des époques différentes (entre 500 et 1300 de notre ère) ont été récupérés, 426 gravures rupestres enregistrées (dont 112 rien qu'autour du volcan Majahua et d'autres parfois non conclues à Cerro Canalán) et 97 clochettes en métal retrouvées. 

    Lorsqu'on regarde le bulletin de l'INAH,…

    Raíces 297 - Exposición Lakii'n: poderio del oriente maya con Alfredo Barrera Rubio

    Esta semana en Raíces recibimos al Dr. Alfredo Barrera Rubio, investigador yucateco reconocido por sus aportes a la arqueología y antropología de este estado. En el caso que nos concierna, el Dr. Barrera Rubio ha sido parte de la curaduría de la exposición Lakii'n: poderio del oriente maya que tiene sede en el Museo del Palacio Cantón, radicado en la ciudad de Mérida.


    Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.



    Créditos musicales
    Referencias bibliográficas
    Exposiciones Exposición Lak'iin: poderío del oriente maya, Museo Palacio Cantón, Mérida, Boletín INAH, hasta junio 2017.
    Maya, das rätsel der Königsstädte, Historisches Museum der Pfalz, Domplatz, Espira, Alemania, 2/10/2016 - 23/04/2017.

    Exposición Milpa, pueblos del maíz, Museo Regional de Querétaro, Querétaro, México, hasta el 5/03/2017.
    Exposición Xipe Totec y la regeneración de la vida, Museo del Templo Mayor, Ciudad de México, hasta marzo 2017. 
    Exposición Lo de candela: afrodescendien…