samedi 14 juin 2014

Hommage à George Stuart (1935-2014)

Le monde mayiste est malheureusement une fois frappé par une disparition tout aussi importante que celle de Claude-François Baudez il y a un an, à quelques jours près. Le nom de George Stuart n'est peut être pas forcément connu de notre lectorat francophone. C'est surtout son fils, David, qui a su se faire un prénom ces dernières années. Ce dernier est reconnu pour les grandes avancées qu'a connu l'épigraphie maya depuis 30 ans.

Or il est impossible d'expliquer les succès du fils sans penser à celui qui l'a introduit à l'archéologie mayiste pendant qu'il travaillait au Mexique ou au Guatemala. George Stuart avait pris cette habitude d'emmener son fils sur ses chantiers de fouilles. David Stuart finira par dessiner ce qu'il voyait, notamment les cartouches de stèles ou de linteaux. Avec l'aide de Linda Schele, ce jeune adolescent put alors procéder au déchiffrement (toujours en cours) de l'écriture sacrée des anciens Mayas.


George Stuart.
Photo disponible le 14/06/2014 sur http://mesoweb.com/about/media/George.jpg.

Tout cela n'aurait pu avoir lieu donc sans George Stuart. Titulaire d'une licence en géologie, il effectua ses premiers pas d'archéologue à Camden et à Cartersville, aux États-Unis avant de devenir le cartographe d'un projet sponsorié par la National Geographic Society à Dzibilchaltún, près de Mérida au Yucatán. Il obtient sa maîtrise en anthropologie à l'Université George Washington et son doctorat à l'Université de Caroline du nord et participe à des fouilles à Coba, au Quintana Roo, et à la grotte de Balankanche, au Yucatan.

La qualité de ces travaux lui a permis de devenir collaborateur de la National Geographic Society. Pendant 40 ans, il a occupé les postes d'éditeur du magazine National Geographic, et de membre du Comité d'exploration et de recherches. Stuart est l'auteur de nombreux articles et ouvrages comme The mysterious mayas et Lost Kingdoms of the mayas, écrits conjointement avec sa première épouse Gene S. Stuart, Palenque, eternal city of the mayas, avec David Stuart.



Il est décédé le 11 juin dernier à Barnardsville, en Caroline du nord à l'âge de 79 ans. Mexique ancien exprime ses condoléances les plus sincères à son épouse et à ses enfants. Sur son mur Facebook, David Stuart invite le public à poursuivre l'oeuvre de diffusion de son père en soutenant financièrement le Boundary End Archaeology Research Center (anciennement Center for Maya Research). Cette ONG publie notamment les Research Reports on Ancient Maya Writing et Ancient America, dont George Stuart a été le chef-éditeur.

Références :
Biographie sur Mesoweb, consultée le 14/06/2014: http://mesoweb.com/about/george.html
Biographie sur Unearthing the Maya, consultée le 14/06/2014: http://www2.lib.unc.edu/rbc/Mayaexhibit/stuart.html 
Biographie sur Warren Wilson College, consultée le 14/06/2014: http://www.warren-wilson.edu/~arch/maya.
Partager
Enregistrer un commentaire

Notes similaires

Related Posts with Thumbnails