Accéder au contenu principal

Roberto García Moll, disparition de la figure des 45 dernières années à l'INAH

Après le décès surprenant de Michel Graulich le 10 février dernier, celle de Roberto García Moll a laissé la communauté archéologique mexicaine sans voix. Le 11 février, l'INAH publiait un bulletin qui résumait à grands traits la carrière d'un monument, d'une figure de ce même institut.

Jugez par vous-même : l'archéologue originaire de Puebla avait été directeur du Musée National d'Anthropologie de 1987 à 1988 avant d'être nommé directeur de l'Institut National d'Anthropologie et d'Histoire de 1989 à 1992 sous la présidence polémique de Carlos Salinas de Gortarí. Il fut président du Conseil National d'Archéologie (2005-2009), notamment au moment du spectacle son et lumière controversé voulu par le gouverneur de l'État de Mexico, un certain Enrique Peña Nieto.


Roberto García Moll.
Crédit photo : Héctor Montaño / INAH.
Tiré le 14/02/2015 de 


Outre ces fonctions demandantes, Roberto García Moll avait, entre 1968 et 1985, donné des cours à l'École Nationale d'Anthropologie et d'Histoire (ayant notamment pour élève Leonardo López Luján) puis les deux années suivantes à l'École Nationale de Conservation, Restauration et Muséographie. Il participa aussi à la diffusion de l'anthropologie et de l'archéologie mexicaine à travers la création de la Foire Internationale du Livre d'Anthropologie et d'Histoire et les prix de l'INAH.

Haut fonctionnaire, enseignant, García Moll n'en avait pour autant pas perdu son intérêt pour le travail de terrain. Entre 1972 et 1982, il participe aux fouilles à l'ancient couvent de Saint Jérôme connu également comme celui de la poétesse Soeur Juana Inés de la Cruz. Parallèlement il dirige le Projet Archéologique Yaxchilán pendant douze saisons interrompues de fouilles. Les travaux de fouilles, conservation, restauration et analyse ont donné à quantité de publications. Il a également simultanément dirigés projets archéologiques à Bonampak et Palenque. Son attention pour les groupes mayas du Chiapas se concrétisa à travers le projet archéologique entrepris à Pomona. Croire que cette seule région fut son seul centre d'intérêt serait se tromper : García Moll participa d'abord à des fouilles paléontologiques sous la houllette de José Luis Lorenzo, travailla à Tlatilco, en Basse-Californie et à Tepapayeca (Puebla). Voici une capsule extrait du programme Antropológicas (Studio Rizzoma / Canal ONCETV México) sur Tlatilco.






Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Compte-rendu Arqueología mexicana 142

Arqueología mexicana nous propose une réflexion très complète et bien ficelée dans son numéro de novembre-décembre. A première vue, parler de législation pourrait paraître peu lié à ce qui constitue la raison même de la revue co-éditée par l’INAH et l’éditeur Raíces. Cependant il s’agit d’un thème qui nous plonge au coeur du mode de vie des peuples préhispaniques et l’adaptation de ces systèmes à celui importé du royaume de Castille et León.




Le dossier thématique contient huit articles. Dans le premier, rédigé par Carlos Brokmann, il est question de la diversité des systèmes juridiques dans l’ancien Mexique. Un point commun est qu’il s’agit de systèmes de lois reposant sur la tradition orale, répondant à une punition correspondant à chaque acte s’éloignant de la coutume ou de la conduite enfreinte. Si la majorité des documents font surtout référence aux lois et au système juridiques des Mexicas, il serait inapproprié que tous avaient la même organisation ou les mêmes règles de vie soci…

Décès du mayiste Erik Boot

Le nom d'Erik Boot ne vous est probablement pas très familier. Anthropologue néerlandais, diplômé de l'Université de Leyden et épigraphiste très doué, Boot était notamment un chercheur indépendant et un carnetier passionné : il en rédigeait trois en anglais depuis plus d'une dizaine d'années.

Maya News Update, un carnet présentant différentes actualités sur les groupes mayas préhispaniques.Ancien Mesoamerica News Update, carnet d'informations sur les découvertes concernant les anciennes cultures du Mexique et d'Amérique centrale.Maya Glyph Blog, un dernier carnet contenant les différentes propositions épigraphiques de Boot.Ses derniers billets concernaient une exposition sur les Mayas que le gouvernement guatémaltèque avait envoyé aux Pays-Bas en début d'année.
Mais Erik Boot n'était pas qu'un simple carnetier. Il avait notamment publié une quarantaine d'articles et d'essais qu'on peut retrouver sur la page Academia.edu. Comme tout bon may…