Accéder au contenu principal

Une trentaine d'encensoirs retrouvés dans une série de sépultures à Cuautitlan

Dans un billet récemment publié sur son site, l’INAH présente les résultats préliminaires de fouilles de sauvetage dirigées par l’archéologue mexicain Francisco Antonio Osorio Dávila à Cuautitlan, près du Parc Juárez et face au marché municipal.

En mai dernier, les fouilles ont mises au jour les fragments de vingt-sept encensoirs complets. Ce chiffre pourrait évoluer dans la mesure où différents fragments d’encensoirs pourraient être ajoutés à la liste, permettant ainsi d’en reformer quatre. Le seul ensemble de pièces semblable connu jusqu’à ce jour est l’Offrande 130 du Grand Temple de Tenochtitlan, déposée sous le monolithe de Tlaltecuhtli. Curieusement, l’équipe de López Luján a compté également trente et un encensoirs, qui appartiennent à la Phase VI de construction du Grand Temple (García González, 2015).

Les contextes des deux découvertes présentent pourtant de nombreuses différences. Occupons-nous du cas qui nous intéresse, Cuautitlán jouissait d’un certain pouvoir sur le nord-ouest de la vallée de Mexico. De filiation tépanèque, la ville s’est développée tout au long du Postclassique. Les encensoirs faisaient partie d’une offrande déposé à proximité d’un édicule, probablement un temple, aux dimensions modestes : 15 m de longueur sur 8 m de largeur. Des tenons et des almenas (décorations du toit) ont également été mis au jour. Le sol était composé de grandes dalles juxtaposées et des vestiges de stuc peint.

Restes architecturaux, Cuautitlan, Postclassique.
Photo : Francisco Osorio-INAH.
Disponible le 20/07/2016 sur : http://goo.gl/rEnWUg
Les objets retrouvés mesurent entre 50 et 70 cm de longueur. Des pigments polychromes (bleu, blanc, jaune et rouge), des représentations du serpent de feu, xiuhcoatl par pastillage et des perforations triangulaires sur le fond et les parois sont également observables. Ils possèdent des manches creux où de petites sphères en terre crue qui imitaient probablement le bruit de la pluie lorsque le tlémaitl , “main de feu” en nahuatl, était manipulé.

Offrande des encensoirs à main. Cuautitlan, Postclassique récent.
Photo : Francisco Osorio-INAH.
Disponible le 20/07/2016 sur : http://goo.gl/Xeg8KY.
Osorio Dávila présente quelques exemplaires de ces précieux encensoirs dans la vidéo mise en ligne sur la chaîne de l’INAH sur Youtube: https://youtu.be/z3WaUvgpHEM .


Les enterrements fouillés à proximité du Parc Juárez dénotent plusieurs configurations. La première correspond à trois crânes orientés vers le couchant. Le reste des ossements était déposé sous et derrière et derrière eux, accompagnés d’un jeu de trois jarres datées de la phase Azteca II, située entre 1200 et 1400 de notre ère, comportant encore des pigments bleus, et des lames prismatiques en obsidienne. Un second groupe comportait les restes de deux individus, l’un enterré vers le nord et dont le sexe n’a pu être déterminé en raison du caractère incomplet de son squelette. Il était accompagné de lamelles en obsidienne et d’une figurine fragmentaire en céramique. Le second, déposé en position assise et correspond à une jeune femme âgée entre 13 et 15 ans. Orientée vers le Nord, il n’est dès lors pas surprenant de la voir associée à un petit masque de Mictlantecuhtli, deux petites assiettes et deux sifflets.

Il est remarquable qu’à moins d’un mètre du premier individu ait été déposé un jeu de seize vaisselles tripodes, peintes en rouge et noir, oscillant entre 8 et 12 cm de hauteur et répétant l’image grossièrement modelée de Tlaloc.

En conclusion, selon Osorio, il semblerait que les différents vestiges semblent corroborer une lointaine présence ou pour le moins influence de la culture toltèque de laquelle se revendiquaient les cuauhtitlancalques au moment de la Conquête.

Pour en savoir plus sur cette découverte, nous vous invitons à consulter le bulletin en espagnol mis en ligne sur le site de l’INAH.

Références bibliographiques
García González, M. (2015). Efluvios mensajeros: el copal y el yauhtli en los sahumadores del Templo Mayor. Arqueología mexicana, 23(135), 44-49.

Lobjois, B. (201)

López Luján, L. (coord.) (2011). Humo aromático para los dioses: una ofrenda de sahumadores al pie del Templo Mayor de Tenochtitlan. Ciudad de Mexico, Museo del Templo Mayor-INAH.

Seminario–Taller de Restauración de Cerámica. (2012). La restauración de los sahumadores de la ofrenda 130 del Templo Mayor: una puerta al conocimiento de la técnica de manufactura. Intervención, Revista Internacional de Conservación, Restauración y Museología, 3(6), 44-47.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Compte-rendu Arqueología mexicana 142

Arqueología mexicana nous propose une réflexion très complète et bien ficelée dans son numéro de novembre-décembre. A première vue, parler de législation pourrait paraître peu lié à ce qui constitue la raison même de la revue co-éditée par l’INAH et l’éditeur Raíces. Cependant il s’agit d’un thème qui nous plonge au coeur du mode de vie des peuples préhispaniques et l’adaptation de ces systèmes à celui importé du royaume de Castille et León.




Le dossier thématique contient huit articles. Dans le premier, rédigé par Carlos Brokmann, il est question de la diversité des systèmes juridiques dans l’ancien Mexique. Un point commun est qu’il s’agit de systèmes de lois reposant sur la tradition orale, répondant à une punition correspondant à chaque acte s’éloignant de la coutume ou de la conduite enfreinte. Si la majorité des documents font surtout référence aux lois et au système juridiques des Mexicas, il serait inapproprié que tous avaient la même organisation ou les mêmes règles de vie soci…

Décès du mayiste Erik Boot

Le nom d'Erik Boot ne vous est probablement pas très familier. Anthropologue néerlandais, diplômé de l'Université de Leyden et épigraphiste très doué, Boot était notamment un chercheur indépendant et un carnetier passionné : il en rédigeait trois en anglais depuis plus d'une dizaine d'années.

Maya News Update, un carnet présentant différentes actualités sur les groupes mayas préhispaniques.Ancien Mesoamerica News Update, carnet d'informations sur les découvertes concernant les anciennes cultures du Mexique et d'Amérique centrale.Maya Glyph Blog, un dernier carnet contenant les différentes propositions épigraphiques de Boot.Ses derniers billets concernaient une exposition sur les Mayas que le gouvernement guatémaltèque avait envoyé aux Pays-Bas en début d'année.
Mais Erik Boot n'était pas qu'un simple carnetier. Il avait notamment publié une quarantaine d'articles et d'essais qu'on peut retrouver sur la page Academia.edu. Comme tout bon may…