Accéder au contenu principal

Quelques précisions de Leonardo Lopez Lujan

Je copie-colle les réponses succintes de Leonardo Lopez Lujan aux questions que je lui ai posées par email, suite à l'annonce de la découverte de la caisse en pierre découverte à l'emplacement de la Pierre de Tlalteuchtli.

Je laisse volontairement ses propos en espagnol, histoire de voir si certains journalistes mexicains sauront prendre en compte les remarques de Leonardo.

C : Cual es el numero de la ofrenda? 126 o 216 ?
LLL : 126
C : Cuanto objetos descubrieron? 4000 o 15000 ?
LLL : Nunca es posible saberlo hasta terminar la excavación. El número lo inventaron los periodistas
C : Lei que las dimensiones de la caja descubierta eran 1.95 mts (ancho o alto) por 1 m de profundidad. Son correctas esas medidas ?
LLL : Caja de sillares de piedra y estucada por adentro. 195 por 90 por 100
C : La prensa habla de escultura de deidades de la tierra pero no dice cuales. Se trata de representaciones de Chicomecoatl, de Cinteotl o otras deidades ? Puedes confirmar la presencia de esculturas de maderas. Venian pintadas ?
LLL : No es cierto, son imágenes del dios del fuego
C : Concernando los cetros, supongo que estan de madera ? Unos tienen la forma de una serpiente ?
LLL : serpentiformes de madera
C : Podrias enviarme una copia de tu aclaracion a la prensa (si tienes el tiempo)
LLL : No escribí nada. Fue una declaración "de banqueta" a la salida del Palacio Nacional, después de la visita del presidente. Como siempre, todas las notas están exageradas y tergiversadas. Ya no me enojo. Lo acepto estoicamente: la incultura de nuestros medios.

EDIT : Une petite précision que Lopez Lujan m'a envoyée ce matin (11 juin) : Il compte environ 3 sceptres en bois, d'environ 30 cm de long. Il s'agirait de xiuhcocoa.

Le xiuhcoatl est une représentation de la foudre et l'arme avec laquelle Huitzilopochtli se débarrassa des 400 mimixcoa.

Toutefois le xiuhcoatl n'est pas l'apanage réservé de Huitzilopochtli. On le voit dans les codex et les textes coloniaux associé à Xipe Totec ou à Tlaloc.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Compte-rendu Arqueología mexicana 142

Arqueología mexicana nous propose une réflexion très complète et bien ficelée dans son numéro de novembre-décembre. A première vue, parler de législation pourrait paraître peu lié à ce qui constitue la raison même de la revue co-éditée par l’INAH et l’éditeur Raíces. Cependant il s’agit d’un thème qui nous plonge au coeur du mode de vie des peuples préhispaniques et l’adaptation de ces systèmes à celui importé du royaume de Castille et León.




Le dossier thématique contient huit articles. Dans le premier, rédigé par Carlos Brokmann, il est question de la diversité des systèmes juridiques dans l’ancien Mexique. Un point commun est qu’il s’agit de systèmes de lois reposant sur la tradition orale, répondant à une punition correspondant à chaque acte s’éloignant de la coutume ou de la conduite enfreinte. Si la majorité des documents font surtout référence aux lois et au système juridiques des Mexicas, il serait inapproprié que tous avaient la même organisation ou les mêmes règles de vie soci…

Décès du mayiste Erik Boot

Le nom d'Erik Boot ne vous est probablement pas très familier. Anthropologue néerlandais, diplômé de l'Université de Leyden et épigraphiste très doué, Boot était notamment un chercheur indépendant et un carnetier passionné : il en rédigeait trois en anglais depuis plus d'une dizaine d'années.

Maya News Update, un carnet présentant différentes actualités sur les groupes mayas préhispaniques.Ancien Mesoamerica News Update, carnet d'informations sur les découvertes concernant les anciennes cultures du Mexique et d'Amérique centrale.Maya Glyph Blog, un dernier carnet contenant les différentes propositions épigraphiques de Boot.Ses derniers billets concernaient une exposition sur les Mayas que le gouvernement guatémaltèque avait envoyé aux Pays-Bas en début d'année.
Mais Erik Boot n'était pas qu'un simple carnetier. Il avait notamment publié une quarantaine d'articles et d'essais qu'on peut retrouver sur la page Academia.edu. Comme tout bon may…