Accéder au contenu principal

Exposition d'un tapis funéraire maya au MNA

C'est un véritable puzzle archéologique de plus de 8000 pièces que les restaurateurs de l'ENCRyM ont reconstruit en faisant preuve de beaucoup de méthode et de patience. Nul doute que de nombreux paquets d'aspirine et arrachages de cheveux ont dû accompagner le long, très long travail -deux ans de recherche et d'essais- de restauration.

Commençons d'abord par une peu d'histoire, en rappellant le contexte de découverte de cette pièce. C'est au cours de fouilles effectuées en 1998 dans la Structure III de Calakmul qu'une équipe d'archéologues dirigée par Sophia Pincemin a retrouvé la tombe d'un personnage ayant appartenu à la classe dirigeante de la ville. Différentes offrandes de céramiques et de jadéite accompagnait ce tapis, placé à la gauche du corps. Cela a permis de dater l'ensemble entre 375 et 450 de notre ère.

Structure III, Calakmul, Campeche.
Classique ancien, culture maya.
Photo disponible le 5 août 2010 sur http://tinyurl.com/2dnot78

Selon David Carrasco, rapporté par le site Anth507, la structure III est certainement l'une des plus anciennes de Calakmul. Réalisée dans le style Petén, elle n'a jamais connu la moindre modification architecturale. Pour cette raison, Carrasco estime qu'elle aurait été le siège du plus ancien lignage de la ville.

Revenons maintenant au tapis découvert. Mesurant 1 mètre de long pour 25 centimètres de large, il a été patiemment rassemblé en 2008 et 2009 par la restauratrice Sofía Martínez del Campo Lanz qui travaille à l'ENCRyM. Sur le site de l'INAH, elle revient longuement sur cette expérience hors du commun. Elle énumère d'abord les différents matériaux utilisés pour concevoir cet objet : 6630 graines d'une plante sylvestre répondant au doux nom latin de Lithospermum sp (grémil en français); 1648 coquillages coupés appartenant à cinq espèces différentes de petites mollusques marins (Morum tuberculosum, Oliva reticularis, Oliva sayana, Marginella labiata et Marginella carnea). Elle explique comment les graines ont été vidées de leur amande avant d'être exposées au feu afin d'être durci. Ce sont Adrián Velásquez et la biologiste Belem Zúñiga, spécialistes des coquillages et chercheurs au Templo Mayor, qui ont identifié les espèces de coquillages.

Puis Martínez del Campo Lanz revient sur les différentes ébauches préliminaires de reconstitution du tapis et considèrent comment ce petit tapis représente les trois niveaux de l'univers maya, mais sur un plan horizontal. Les treize coquillages Oliva représenteraient ainsi le niveau céleste, encadré par les graines de grémil pour représenter ainsi le niveau terrestre, lui-même délimité par trois rangs de coquillages.

La pigmentation orangée, originalement rouge, du tapis frappe également. Selon la restauratrice, elle doit être liée au sacrifice, à la fertilité. Elle note d'ailleurs que deux groupes de coquillages d'Oliva ont été coupés et sculptés comme pour représenter des crânes et de visages humains. Cet ensemble est encadré par des coquillages de taille plus importante qui pourraient représenter un fleuve de l'inframonde.

Toutes intéressantes, les explications de la restauratrice ne sont que des hypothèses de travail. Mais elles offrent un éclairage intéressant sur un objet pour le moins insolite.

Voici le résultat, tout simplement stupéfiant !


Vue partielle du tapis funéraire, coquillages et graines.
Calakmul, Campeche, Classique moyen.
Photo retrouvée le 3 août 2010 sur : http://tinyurl.com/25yxg5d

Vous pouvez voir le tapis dans le cadre de l'exposition temporaire Rostros de la divinidad. Los mosaicos mayas de piedra verde qui débutera la semaine prochaine au Museo Nacional de Antropología, à Mexico. Il sera ensuite transféré à la salle maya du même musée pour une exposition permanente.

Références :
Même s'il est en anglais, le site Anth507 propose une description précise de Calakmul. Il propose une petite bibliographie intéressante.

Un autre site anglophone, Mayaruins, propose une carte interactive de Calakmul. Vous cliquez sur la flèche rouge indiquant une structure et vous avez une photo de celle-ci.



Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Sauvetages archéologiques dans la région de Majahua, Nayarit

La côte de l'actuel état de Nayarit ne se limite pas aux touristiques villes de Tepic ou de Puerto Vallarta. Les plages qui la forment ont été occupées depuis des dates reculées. Un projet de fouilles de sauvetage coordonné par José Rodolfo Cid Beziez, archéologue de la direction de sauvetage archéologique de l'INAH et Concepción Cruz Robles, archéologue du Centre INAH Nayarit.

Leur équipe a "râtissé" 300 hectares depuis 2015, situés sur la commune de Compostelle. Au total sept sites d'importances ont été enregistrés : El Arroz, Cerro Canalán, Playa Canalán, El Arenal, Majahua, El Arco et Camino a Majahua. Près de 98000 tessons de céramique appartenant à des cultures et des époques différentes (entre 500 et 1300 de notre ère) ont été récupérés, 426 gravures rupestres enregistrées (dont 112 rien qu'autour du volcan Majahua et d'autres parfois non conclues à Cerro Canalán) et 97 clochettes en métal retrouvées. 

Lorsqu'on regarde le bulletin de l'INAH,…

Raíces 297 - Exposición Lakii'n: poderio del oriente maya con Alfredo Barrera Rubio

Esta semana en Raíces recibimos al Dr. Alfredo Barrera Rubio, investigador yucateco reconocido por sus aportes a la arqueología y antropología de este estado. En el caso que nos concierna, el Dr. Barrera Rubio ha sido parte de la curaduría de la exposición Lakii'n: poderio del oriente maya que tiene sede en el Museo del Palacio Cantón, radicado en la ciudad de Mérida.


Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.



Créditos musicales
Referencias bibliográficas
Exposiciones Exposición Lak'iin: poderío del oriente maya, Museo Palacio Cantón, Mérida, Boletín INAH, hasta junio 2017.
Maya, das rätsel der Königsstädte, Historisches Museum der Pfalz, Domplatz, Espira, Alemania, 2/10/2016 - 23/04/2017.

Exposición Milpa, pueblos del maíz, Museo Regional de Querétaro, Querétaro, México, hasta el 5/03/2017.
Exposición Xipe Totec y la regeneración de la vida, Museo del Templo Mayor, Ciudad de México, hasta marzo 2017. 
Exposición Lo de candela: afrodescendien…