Accéder au contenu principal

Exposition Seis ciudades de Mesoamerica, MNA

L'INAH déploie des trésors d'efforts pour promouvoir sa toute dernière exposition  au Museo Nacional de Antropologia. Appelée Seis ciudades en Mesoamerica. Sociedad y medio ambiente, elle compte quatre cents pièces originaires des sites de Teotihuacan, Monte Alban, Palenque, El Tajin, Tenochtitlan et Tlatelolco. Eduardo Matos Moctezuma en a été nommé commissaire.

Depuis une dizaine de jours, l'INAH multiplie les notes présentant les six cités et les artefacts les plus dignes d'intérêts. Certains d'entre euxsont présentés pour la première fois au public. Chaque note est accompagné d'un aval scientifique avec les précisions apportées par un archéologue fin connaisseur du site. Prenons le cas de linteaux en bois retrouvés à Tlatelolco dont le long processus de restauration de conservation se verra récompensé. Ce sont l'archéologue Margarita Carballal et la restauratrice Luisa Mainou qui ont expliqué l'histoire de ces linteaux retrouvés.


Colonnes sculptées, El Tajin, épiclassique.
Photo : INAH, disponible le 5 mars 2011 sur : 

Hier, l'INAH mettait en avant un monolithe à l'iconographie inédite à Teotihuacan. Antonio Sarabia a été consulté pour l'occasion. L'archéologue revient sur cette découverte faite en 2005


Monolithe sculpté, andésite grise, Classique ancien, Pyramide du Soleil, Teotihuacan.
Photo INAH, disponible le 5 mars 2011 sur : 

Cette communication peut cependant paraître exagérée. Mais elle s'est révélée efficace pour attirer près de quatre cent mille visiteurs à l'exposition Moctezuma. A l'instar des grandes expositions en France, les expositions sont rarement bénéficiaires. La réduction drastique des crédits et subventions de la part du gouvernement fédéral oblige les autorités de l'INAH à multiplier les expositions thématiques, quitte à réutiliser plusieurs fois les mêmes pièces et à perturber les visiteurs des musées régionaux ou locaux.
Deux autres faits parallèles sont également à prendre en compte : d'une part on peut noter que  plusieurs des villes mentionnées ont fait ou feront l'objet d'une publication au Fondo de Cultura Economica;  d'autre part, le dernier numéro (assez insipide) d'Arqueologia Mexicana proposait un dossier de contenu  identique en janvier dernier.

Monte Alban, El Tajin, Tenochtitlan et Teotihuacan. On regrettera l'absence de Casas Grandes ou d'autres grandes cités comme Chalchiuhuites, Tzintzuntzan, Uxmal, Chichen Itza, Calakmul, Tula, El Tajin ou Rio Bec qui auraient mérité tout autant de figurer dans cette exposition. Il aurait été intéressant de connaître les arguments expliquant les choix de Matos Moctezuma. Sa liste reste assez consensuelle et prend soin de ne pas sortir des sentiers battus, certainement afin de drainer un plus large public.

Rappelons que l'exposition aura lieu jusqu'en mai prochain. Nous y voyons un concentré de ce qu'on peut trouver dans les différentes salles du Museo Nacional de Antropología, agrémenté de quelques nouvelles pièces. Espérons que nous nous trompons et que vous y trouverez votre compte. De toute manière, cette exposition reste une excellente manière de se rapprocher des cultures mésoaméricaines anciennes.Terminons notre présentation de cette exposition avec une vidéo que l'INAH a mis en ligne sur Youtube.



[édition du 17/03/2011. A l'occasion de l'inauguration de l'exposition Seis Ciudades, l'INAH propose un microsite pour disposer de quelques éléments informatifs.]

Bibliographie.

Arqueologia mexicana, vol. XVIII, num. 67, Mexico : Editorial Raices - INAH.

González Cruz, A.
(2004). Palenque, Chiapas, Arqueología, Diálogos  con el Pasado, CONACULTA-INAH, Mexico.

Ladrón de Guevara, S.
(2010). El Tajín. Fideicomiso Historia de las Américas, México : Colegio de México - Fondo de Cultura Económica.

Liendo Stuardo.
(2010). "Palenque. La transformación de la selva en un paisaje urbano". In Arqueología mexicana, vol. XVIII, num. 107, Mexico : Editorial Raices, pp. 46-52.

Marcus, J.
(2008). Monte Alban. Fideicomiso Historia de las Américas, México : Colegio de México - Fondo de Cultura Económica.

Matos Moctezuma, E.
(2006). Tenochtitlan. Fideicomiso Historia de las Américas, Mexico : Colegio de México - Fondo de Cultura Económica.

(2009). Teotihuacan. Fideicomiso Historia de las Américas, Mexico : Colegio de México - Fondo de Cultura Económica.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Carbone 14 - L'Amérique latine pillée !

Dans son programme du 5 novembre 2016, Vincent Charpentier recevait André Delpuech, responsable des collections précolombiennes du Musée du Quai Branly-Jacques Chirac pour discuter du pillage et des ventes des objets précolombiens.Voici peu, les policiers de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (Ocbc) procédaient à des saisies conservatoires de pièces archéologiques sud-américaines, mises aux enchères dans de grandes salles des ventes. Ainsi, désormais, le Mexique, le Guatemala l'Equateur ou le Pérou interviennent au nom de la sauvegarde de leur patrimoine. L'Amérique latine est l'objet d'un très intense pillage de son patrimoine précolombien. A la base, sont les huaqueros, les pilleurs de tombes...Qu'en est-il de la circulation de ces collections archéologiques provenant des Amériques, du pillage de sites, du trafic illicite, de la traçabilité des objets ? De ce patrimoine mis aux enchères, parfois acquis par les musées, que penser des fa…

Découverte d'une deuxième structure sous la Pyramide du Castillo à Chichen Itza.

La pyramide du Castillo à Chichen Itza est probablement un des monuments mexicains les plus représentés et les plus publiés sur la toile. C'est une icône au-delà du simple qu'elle ait été reconnue comme faisant partie des 7 merveilles du monde moderne il y a quelques années. Le site yucatèque a récemment défrayé la chronique pour ces concerts somptueux inaccessibles pour le commun des mortels, la présence illégale de vendeurs dans la zone archéologique et des tarifs d'entrée prohibitifs dont le gouvernement décide de la hausse à sa guise, etc.

On en oublierait presque que Chichen Itza est une zone archéologique, c'est-à-dire, un lieu dédié à la recherche scientifique.



Cette fois-ci, avec un outil semblable conceptuellement parlant, une équipe mixte de recherches UNAM-INAH a entrepris une prospection électrique en trois dimensions de la Pyramide du Castillo. L'archéologue Denisse Argote Espino est devenue une spécialiste en la matière, apportant sa technique innovante…

Fouilles de sauvetage à Zacatenco, Mexico

Sur son site internet, l'INAH fait état de fouilles de sauvetage au nord de Mexico, préalables à la construction de l'aqueduc Guadalupe, à quelques encâblures de la Basilique de Guadalupe.  Après six mois de travaux dirigés à Zacatenco par la jeune Estibaliz Aguayo Ortíz, les résultats sont tout simplement surprenants. 
On dispose de peu de contextes fouillés systématiquement dans la vallée de México et datés du Préclassique. Vaillant (1930) avait fouillé à Zacatenco dès 1928 et publié ses résultats deux ans plus tard. Une des références en la matière a été le travail effectué ensuite par Piña Chan (1958) à Tlatilco.  Puis il a fallu attendre des fouilles de Sanders et Parsons à la fin des années 1960 pour en savoir un peu plus sur Zacatenco.

Les découvertes de la Direction d'Archéologie de Sauvetage de l'INAH sont de deux types. Tout d'abord les restes de 145 individus ont jusqu'à présent retrouvés. Certains enterrements comptaient jusqu'à trois individus da…