mardi 26 juillet 2011

Des soldats archéologues dans le Mexique révolutionnaire

En préparant un projet de fouilles sur le site de Cañon de San Joaquin dans l'état de Chihuahua, l'archéologue mexicain Rafael Cruz a redécouvert un fait intéressant. Alors que le Mexique était en plein milieu d'une guerre civile indirectement provoquée par les Etats-Unis, alors que Pancho Villa s'évertuait à attaquer les troupes américaines sur leur propre territoire, à Columbus, Nouveau Mexique, 50 soldats US entrèrent au Mexique sous le commandement de John Warren Weissheimer et John W. Wright pour une mission de reconnaissance, à la recherche de Pancho Villa.

Au Smithsonian Institute de Washington, Rafael Cruz a mis la main sur différents documents (photos, relevés, dessins et plans) élaborés par le petit contingent américain, entre le premier juillet et le 20 novembre 1916. Afin "de rompre la monotonie tandis qu'ils exécutaient l'ordre de ne pas effectuer de mouvement de troupes", les officiers ont décidé de prospecter treize sites archéologiques dans l'état du Chihuhua. Une carte signée le lieutenant Roderick Dew indique l'emplacement de la rivière San Joaquin et les directions de plusieurs localités (Pearson, Dublan et San Miguel), connues actuellement comme Mata Ortiz, Casas Grandes et la Babícora. Cruz a comparé cette carte avec ses propres recherches, commencées dans les années 1990. Il en retient la grande exactitude des informations qui figurent sur le document américain : 11 des 13 sites indiqués sur la carte ont ainsi retrouvés. Weissheimer en son temps proposa une datation des sites vers 800 après J.-C., ce qui s'est révélé particulièrement précis en analysant le matériel retrouvé par Cruz et son équipe : ils semblent appartenir à la même culture que celle des sites de Casas Grandes ou de Paquimé. De la même manière Cruz explique que ses prospections lui ont permis de retrouver deux sites que Weissheimer n'avait pas indiqué.

Agrandir le plan

Cette recherche a été exposée lors de la XIV Conferencia de Arqueología de la Frontera Norte . Une note complète est disponible sur le site de l'INAH.
Partager
Enregistrer un commentaire

Notes similaires

Related Posts with Thumbnails