Accéder au contenu principal

Expositions d'objets découverts à El Cerrito, Queretaro

Sur son carnet, le musée régional de Queretaro rapporte la tenue d'une exposition temporaire en son sein pendant les prochaines semaines. Y seront présentées pour la première fois au public quatre encensoirs et quatre scupltures en pierre mis au jour lors de fouilles effectuées sur le site d'El Cerrito.

Pour être plus précis, les quatre encensoirs ont été retrouvés comme partie d'une offrande à la déesse toltèque de la Terre et de la Lune dans l'enceinte cérémonielle d'El Cerrito. Elles ont été datées du Postclassique ancien entre 900 et 1200 de notre ère. Le visiteur pourra également observer une dizaine de pointes de projectile en silex blanc, dix-huit perles en coquillage et six petits crânes en ardoise qui ont été brûlées dans les encensoirs. Ils reposaient sur trois pieds creux décorés de manière différente. 

L'offrande a été retrouvée sous un autel long de 2 m de côté et 35 cm de hauteur. Elle était accompagnée d'une urne élaborée à partir de pierres basaltiques. Là était déposé un petit pendentif en pierre verte. Il s'agit d'une représentation humaine aux yeux fermés et aux mains posées sur son abdomen.

La présence des pointes de projectiles en silex blanc pourrait faire allusion à une divinité proche d'Itzpapalotl, divinité lunaire et chtnonienne des Mexicas. C'est l'hypothèse que propose la commissaire de l'exposition, Valencia Cruz, en s'appuyant sur un passage de la Leyenda de los soles.

Quatre scuplture en pierre volcanique font également partie de l'exposition : on compte un personnage portant une cape de plumes décoré de pigments rouge et ocre mais sa tête est manquant. Il est en position semi-agenouillé. On peut observer voir les pieds d'un guerrier chaussées de ses sandales ou cactli en nahuatl. Mesurant 30 cm de large sur 30 cm de hauteur, il pourrait s'agir d'un porte-étandard. D'autre part, le fût d'une colonne cubique décorée avec des volutes (mesurant 70 cm de côté) et une tête de serpent à tenon (1,15 m de long sur 35 cm de large) correpondent à des vestiges architecturaux d'une unité résidentielle où pourraient avoir vécu des prêtres ou des membres d'élite du site. Enfin une quinzaine de pièces rondes en andésite pourraient avoir servi de support pour des statues et des encensoirs. Sur ce dernier point, votre serviteur exprime un certain scepticisme et se demande dans quelle mesure les archéologues ont pu déterminer l'utilisation des objets. 

L'unité résidentielle sus-dite consistait en une zone longue de 50 m et large de 30 m. Les fouilles ont rapidement permis la localisation de plusieurs niveaux de stuc, de mur en terre écrasée et deux foyers. La présence et la disposition de certains ciments laissent penser qu'elle était couverte par un toit qui reposait sur des colonnes. C'est ce qu'ont pu déduire les archéologues en observant la présence de trous dans le sol à intervalles réguliers.

Un ensemble de tableaux, de photos et de graphiques illustrent les processus de restauration et conservation qui ont été établis pour préserver la zone archéologique d'El Cerrito. L'exposition est pour sa part visible sur le site situé à Corregidora, au sud-ouest de la capitale de l'état. Vous pouvez également consulter un diaporama de l'exposition sur le site de l'INAH.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Sauvetages archéologiques dans la région de Majahua, Nayarit

La côte de l'actuel état de Nayarit ne se limite pas aux touristiques villes de Tepic ou de Puerto Vallarta. Les plages qui la forment ont été occupées depuis des dates reculées. Un projet de fouilles de sauvetage coordonné par José Rodolfo Cid Beziez, archéologue de la direction de sauvetage archéologique de l'INAH et Concepción Cruz Robles, archéologue du Centre INAH Nayarit.

Leur équipe a "râtissé" 300 hectares depuis 2015, situés sur la commune de Compostelle. Au total sept sites d'importances ont été enregistrés : El Arroz, Cerro Canalán, Playa Canalán, El Arenal, Majahua, El Arco et Camino a Majahua. Près de 98000 tessons de céramique appartenant à des cultures et des époques différentes (entre 500 et 1300 de notre ère) ont été récupérés, 426 gravures rupestres enregistrées (dont 112 rien qu'autour du volcan Majahua et d'autres parfois non conclues à Cerro Canalán) et 97 clochettes en métal retrouvées. 

Lorsqu'on regarde le bulletin de l'INAH,…

Raíces 351 - Les briques sculptées de Comalcalco avec Miriam Judith Gallegos

Cette semaine Raíces recevait l'archéologue Miriam Gallegos, chercheuse au Centre INAH Tabasco. Avec son aide, nous avons essayé de comprendre la fabrication et l'utilisation des briques sculptées ou gravées qui sont une quasi-exclusivité architecturale du site maya de Comalcalco, situé au Tabasco. Selon Gallegos, "ils faisaient parie des constructions, présents dans les murs, les voûtes et les lnteaux. Ils supportaient de véritables charges et fonctionnaient comme un matériel de construction, en plus d'être décorés". Dès lors, quelles pouvaient être les valeurs symboliques de ces briques ? Comment étaient-ils élaborés ? Dans quelles constructions pouvaient-ils être vus ou non vus ?

Esta semana en Raíces recibimos a la arqueóloga Miriam Judith Gallegos, adscrita al Centro INAH Tabasco. Con su apoyo, trataremos de entender la fabricación y el uso de los ladrillos esgrafíados o moldeados descubiertos en el sitio maya de Comalcalco, Tabasco. Según Gallegos, "f…