vendredi 10 avril 2015

Follow the LIDAR, LIDAR 3

Le LIDAR est vraiment une technique redoutable de prospection archéologique. Nous vous avions déjà narré les résultats surprenants et rapides que la télédétection par laser (LIDAR étant l'acronyme en anglais de Light Detection and Ranging) a pu fournir sur les principaux bâtiments encore couverts par la forêt autour d'El Tajín, Veracruz.


Cette fois, le site Popular Archaeology revient rapidement sur son utilisation sur le site d'El Pilar, situé sur un territoire de plus de 50 hectares, dans un immense parc naturel à la frontière entre le Bélize et le Guatemala. Pas moins de 25 places et des centaines de constructions y ont déjà repérées. 


Image LIDAR générale d'El Pilar, Guatemala.
Crédits: BRASS/El Pilar
Disponible le 07/04/2015 sur :

L'archéologue Anabel Ford, du MesoAmerican Center à l'Université de Californie, a notamment expliqué que le LIDAR employé lors de son projet a déniché un complexe de construction sans esplanade, ni apparente orientation astronomique, ni rapport direct avec le reste d'El Pilar, situé à moins de 600 m. 


Détail de l'image LIDAR de la Citadelle, El Pilar.
Crédits: BRASS/El Pilar
Disponible le 07/04/2015 sur :

Baptisé la "Citadelle" en raison de sa position sur une crête apparemment entourée d'une muraille, ce complexe comprend différents terrasses construites de manière concentrique et quatre temples d'une hauteur allant de 3 à 4 m. 

Cette imagerie virtuelle va permettre à Annabelle Ford de préparer plus facilement sa première campagne et de pouvoir répondre à certaines question : de quand date cette structure ? Pourquoi a-t-elle été construite l'écart du centre cérémoniel ? Quelle séquence d'occupation pourra-t-on établir pour la Citadelle ?

Pour en savoir plus sur ce projet très intéressant, nous vous recommandons de consulter directement la page du MesoAmerican Research Center, et particulièrement la page du projet dirigé par Anabel Ford.

Partager
Enregistrer un commentaire

Notes similaires

Related Posts with Thumbnails