Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du août, 2012

Découverte d'un "théâtre" à Plan de Ayutla, Chiapas

Dans le cadre du VII Coloquio de arqueología qui se tient depuis le 27 août dernier au Musée du Templo Mayor, l'archéologue Luis Alberto Martos a présenté l'avancée des fouilles sur le site chiapanèque de Plan de Ayutla, Sak T’zi’ selon son glyphe-emblème. Sa conférence a été résumée et présentée sur le site de l'INAH.

L'annonce faite lors de sa présentation a de quoi surprendre : un "théâtre" a été retrouvé par des archéologues de l'INAH sur l'Acropole nord de Plan de Ayutla.

Lors de son exposé, Martos est notamment revenu sur les cas de théâtre découverts par le passé dans différentes cités mayas depuis le Classique comme Tikal, au Guatemala; Chinkultic, au Chiapas; Pechal, Peor es Nada et Edzná au Campeche.  Il cite également la Relación de las Cosas de Yucatán de Diego de Landa selon lequel les locaux utilisaient la Plateforme des Aigles et des Jaguars et celle de Vénus pour effectuer des danses. Martos a rappelé enfin que ce type de construction…

Un scénario d'abandon de Copan

Dans les colonnes virtuelles du quotidien Diario de Yucatan a été publié une série d'articles rédigés par German Reyes. Ils font suite à une conférence de presse et une visite organisées par le secrétariat au tourisme du Honduras afin de promouvoir le site, conséquence indirecte de la fascination mondiale qu'a provoqué la fausse prophétie maya de 2012.

L'archéologue français René Viel, présent à Copan depuis 1976, a proposé un scénario pour expliquer le déclin rapide qu'a connu Copan à partir de la mort du treizième roi de Copan, Uaxaclajuun Ub’aah Kawiil ou 18 Lapin. Capturé par son rival de Quirigua, il décéda le 7 mai 738.


Uaxaclajuun Ub’aah Kawiil, Stèle H,  Classique, Copan, Honduras. Photo HPJV, disponible le 28/07/2012 sur :  https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/24/Copan_St_H.jpg/304px-Copan_St_H.jpg
Uaxaclajuun Ub’aah Kawiil avait donné sa grandeur à la cité avec la construction de plusieurs bâtiments qu'on peut parfois encore admirer  aujou…

Un monolithe sculpté en forme de jaguar retrouvé à Izapa, Chiapas

A la fin de leur campagne de fouilles 2011, des archéologues de l'INAH et de l'Université d'Albany avaient localisé un bloc présentant une décoration qui a été révélé seulement aujourd'hui. Long d'1,38 m, haut de 87 cm et épais de 50 cm, le monument 91 avait été observé au fond d'un ruisseau qui afflue sur la rivière Izapa, dans l'état du Chiapas. Malheureusement il dût rester une année supplémentaire à son emplacement. Car il n'est pas aisé de bouger un tel objet.
Emiliano Gallaga, directeur du centre INAH-Chiapas, a expliqué qu'il se trouvait au nord-ouest du site d'Izapa à cinq mètres de la structure 53. Il n'exclut pas l'idée que le monument ait fait partie de ce monticule à un certainement. Mais il aurait été volontairement déplacé. Pour l'heure, il a été déposé près du groupe F, après cinq heures de manœuvres effectuées par dix personnes.
Une première datation ferait état d'une ancienneté d'environ deux mille ans. Cett…

15 enterrements complets retrouvés sur le site de Tancama, Querétaro

En 2009, nous vous présentions un des projets d'ouverture de sites archéologiques dans un billet. Il s'agit de Tancama, situé à une douzaine de kilomètres de Jalpan de Serra dans l'état de Queretaro. Le site a officiellement été ouvert au public l'année dernière. Cependant les fouilles se poursuivent autour de la Place de la Promesse, la troisième qui forme ce site dont l'apogée est située entre 500 et 750 de notre ère. Récemment elles ont pris un tournant intéressant avec l'exploration systématique de l'édifice 17, structure de base ovoïde.  Dans un bulletin de l'iNAH publié sur son site, on apprend que les archéologues ont mis à jour 17 enterrements complets d'individus dispersés.Les premières datations des ossements surprennent : datées vers 1150 de notre ère, elles sont largement postérieures à l'apogée puis à l'abandon de la ville. Leur disposition laisse également perplexe : ils étaient faisait face à l'escalier de l'édifice 1…

Réouverture du Palais dit de Quetzalpapalotl à Teotihuacan

Depuis sa découverte et sa première restauration par Jorge Acosta en 1962, le Palais dit de Quetzalpapalotl, n'avait jamais fait l'objet d'une restauration aussi importante. Après avoir diagnostiqué la détérioration rapide du bâtiment en 2009, l'INAH a confié à l'archéologue Verónica Ortega, la tâche ardue de le remettre d'aplomb. Cette réinauguration coïncide avec le 25e anniversaire de l'inscription du site de Teotihuacan au Patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO.


Patio des Piliers avant restauration, Palais de Quetzalpapalotl, Teotihuacan. Classique ancien. Photo : Antoine Hubert, prise le 17/05/2008.  Disponible le 26/08/2012 :  http://www.flickr.com/photos/atoll/2562429174/sizes/n/
Un des principaux problèmes consistaient notamment en l'utilisation de ciment et béton armé lors de la restauration. A l'époque, on considérait que ces matériaux modernes étaient à l'épreuve du temps et des intempéries. Or on sait que depuis quelqu…

Raíces 66 - Arqueología virtual con Juan Monsivaís

Cette semaine, Raíces a accueilli Juan Monsivaís, architecte adepte de la souris, de la palette graphique et autres outil de CAO. Juan a notamment travaillé avec son équipe pour la tenue de l'exposition Seis ciudades de Mesoamérica en 2010 au Museo Nacional de Antropología de México. L'idée est donc de présenter l'intérêt de l'archéologie comme complément à l'archéologie traditionnelle, autant lors de la préparation de fouilles pour déterminer un périmètre que dans la manipulation de certaines artefacts sans risquer de les détériorer.

Voici le résultat de cet entretien, disponible gratuitement sur Soundcloud (versions html5 et flash) et Divshare.

Raíces 66 - 25082012 by Mexique Ancien

Ce programme a été enregistré le 23 août 2012 dans les studios de Radio UdeM, Universidad de Monterrey, San Pedro Garza García, Nuevo León.

Il convient de commenter que tout le travail de Juan Monsivaís est effectué sous Windows, d'une part parce que les outils sous MacOS sont tro…

Raíces 65 - La sexualidad entre los antiguos mexicas avec Miriam López

Cette semaine, nous poursuivons notre série de programmes sur la société mexica en particulier, nahua en général. Après avoir évoqué la folie, les mythes, certains rituels effectués au Templo Mayor, nous parlons de sexualité. Pour ce faire, nous avons demandé à Miriam López Hernández d'intervenir de nouveau : il y a deux mois, elle nous avait expliqué le statut des femmes dans la société mexica. Candidate à un doctorat en anthropologie à l'UNAM, Miriam a exploré les problèmes de genre et de sexualité.

Nous avons enregistré Raíces le 16 août 2012 dans les studios de Radio UdeM. Sergio Becerra s'est chargé de l'enregistrement et du montage. Il est disponible librement sur Soundcloud.



Vous pouvez écouter tous les anciens programmes sur le site Divshare.



Souvenez-vous que Miriam López a son site internet où vous pouvez télécharger plusieurs de ses publications gratuitement : http://www.miriamlopezhernandez.com/. Vous pouvez compléter l'écoute de ce programme en lisant…

Raíces 64 - Teotihuacan, ciudad multicultural con la Dra Linda Manzanilla

Cette semaine, nous avons de nouveau pu converser avec la Dr Linda Manzanilla Naim, professeure à l'UNAM et archéologue à l'INAH, pour évoquer un aspect peu connu de la grande ville de Teotihuacan : son caractère multiethnique. Etant donné la grande expérience et la connaissance pointue de la Dr Manzanilla, il convenait de comprendre comment cet aspect a pu être démontré autant par des études artistiques qu' anthropologiques et médico-légales.
L'entretien a été enregistré le 8 août 2012 dans les studios de Radio UdeM avec l'appui logistique de Sergio Becerra.Vous pouvez le retrouver en format html5 ou flash sur le site Soundcloud.


Raíces 64 - 11082012 by Mexique Ancien

Nous l'avons rajouté à notre liste de lecture disponible sur Divshare.



Nous vous recommandons de consulter les références pour compléter ce programme.

Manzanilla Naim, L., J.C. Martínez, et S. Tejeda Vega, (1999). "Implicaciones el análisis de calcio, estroncio y zinc en el conocimiento de l…

Sur la domestication du dindon ocelé en territoire maya

Le dindon ocelé, est une volaille originaire d'Amérique centrale: il est particulièrement visible au Yucatan. Il ne faut pas le confondre avec son voisin nord-américain le dindon sauvage d'Amérique du Nord (Meleagris gallopavo). Si sa consommation nous semble ordinaire et quotidienne, il ne faut pas oublier ses racines d'outre-Atlantique et particulièrement d'Amérique centrale.  Il faisait naturellement partie des gibiers chassés apportant des quantités protéiniques et énergétiques non négligeables. Sa domestication progressive a sans nul doute permis d'améliorer le quotidien de nombreuses populations, évitant de dépendre ainsi des résultats aléatoires de la chasse et facilitant la sédentarisation de certains groupes. Rappelons que les anciens peuples mésoaméricains ou andins ne disposait pas de bétail (ovin, porcin ou bovin), ce dernier étant introduit avec l'arrivée des Espagnols.

Dindon ocellé (Agriocharis Ocellata) Photo: George Harrison. Disponible le 9/0…

Un contexte funéraire inédit découvert au Templo Mayor

Un des avantages à visiter des chantiers est de disposer d'informations qui ne sont pas encore publiées ou seulement commentées entre les spécialistes concernés. En juillet dernier, j'ai eu l'occasion, comme pratiquement chaque année, de faire un petit sur le terrain de jeu pour archéologues qu'est le Grand Temple de Mexico-Tenochtitlan. Je ne suis pas le premier ni le dernier à le faire. Parfois on peut ainsi bénéficier des précisions importantes apportées par les archéologues eux-mêmes.

Depuis l'année dernière la place Manuel Gamio abritera très prochainement un nouvel accès à la zone archéologique et au musée du site. C'est dans ce contexte qu'il y a quelques mois le PAU (Proyecto de Arqueología Mexicana) dirigé par Raúl Barrera Rodríguez avait mis au jour une structure arrondi (un des cinq cuauhxicalco) et une série de vingt et une pierre sculptées et incrustées dans un pavement datée de la phase V du centre cérémoniel.

Les fouilles de sauvetage se pou…

« Le Cinquième Soleil » s’est levé sur la Corrèze

Ceci est un billet invité rédigé par Erik Le Bras.
22 ans après l’exposition du Grand Palais, le musée du président Jacques Chirac (Sarran) met à l’honneur les cultures du Mexique préhispanique. Cet événement culturel souhaité par la conseillère générale de la Corrèze, madame Bernadette Chirac, présente jusqu’au 11 novembre prochain quelques 200 prêts exceptionnels du musée du quai Branly, de la Bibliothèque de l’Assemblée nationale et d’importants collectionneurs privés parisiens.
Pourquoi le Cinquième Soleil ?
Le titre fait référence au logo, le glyphe aztèque Ollin, qui accompagne le visiteur tout au long de l’exposition. Il est également un clin d’œil à la fin du monde prétendument annoncée par les Mayas puisque la date « Quatre Mouvement » marquera l’achèvement du Cinquième Soleil…
Le Parcours de l’exposition
« Le Cinquième Soleil » s’organise chronologiquement en 9 sections : les 8 premières traitent des principales cultures de la Mésoamérique tandis que la dernière illustre le goût…

Raíces 63 - Mitos mesoamericanos con Alfredo López Austin

Cette semaine, Raíces reçoit un invité des plus prestigieux en terme d'anthropologie mexicaine. Après les entretiens avec Mercedes de la Garza et Linda Manzanilla Naim, nous avons le grand plaisir de pouvoir écouter le Dr. Alfredo López Austin, historien et anthropologue des religions mésoaméricaine, enseignant-chercheur à l'Universidad Nacional Autónoma de México. Depuis 50 ans le Dr. Alfredo López Austin a étudié, analysé, diffusé et divulgué les mythes mésoaméricains. Il s'est également intéressé à l'étude de différents aspects des sociétés nahuas : droit, éducation, médecine...

Il a publié plus de 150 travaux, participé à de nombreux cours et offert moults conférences à l'étranger : j'ai personnellement le souvenir de son cours donné en juin 2001 à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes, sur invitation du Dr. Michel Graulich. Plusieurs de ses ouvrages sont disponibles en français :



1997. Les paradis de brume. Mythe et pensée religieuse des anciens Mexicain…

Une nouvelle chaîne de télévision universitaire en ligne

L'University of Texas at Austin fait partie des rares institutions universitaires à disposer d'un centre de recherches mayistes de tout premier ordre. il faut dire que la présence de David Stuart, épigraphe réputé pour avoir trouvé une méthode pour déchiffrer l'écriture maya, n'y est certainement pas étrangère.

Curieusement le Centre Mésoamérique, organisateur des Maya Meetings, ne proposait pas encore de vidéos des conférences imparties lors de cet événement. Pour l'heure, on bénéficiait quand même des chaînes du Museo Popol Vuh Francisco Marroquin à La Antigua, au Guatemala, d'INAHTV et également de conférences en direct diffusé par l'Escuela Nacional de Antropología e Historia.

Depuis la semaine la chaîne UTexas Mesoamerica est disponible sur le portable Vimeo. Quatre conférences sont d'ores et déjà disponible gratuitement. Elles ont été filmées lors des Maya Meetings 2011 et ont pour thème le phénomène de 2012. ATTENTION : toutes ces vidéos sont en…

Des traces de cacao vieilles de 2500 ans retrouvées au Yucatan

Si vous êtes "cacaophile" et dévorez les tablettes de chocolat au point de perdre votre tablette abdominale, cette nouvelle est pour vous ! Pour les curieux des usages mayas, elle l'est encore plus. Une équipe d'archéologues de l'INAH dirigée par Tomás Gallareta Negrón avait fouillé en 2001 le site Puuc de Paso del Macho. Quand on parle de Puuc, il s'agit d'une région située à la frontière entre les états du Yucatan et du Campeche dont la ville la plus emblématique est Uxmal. Une centaine de fragments de céramique avait alors été retrouvé.
Onze ans plus tard, le Centre W. Keck de biochimie instrumentale et comparative pour l'archéologie, dirigé par l'archéologue américaine George Bey, a présenté les résultats d'analyses spectrométriques de masse effectué par le chimiste Timothy Ward sur la centaine de tessons, avec l'espoir d'identifier les restes de résidus organiques sur ces derniers. Quelle ne fut pas la surprise au moment d'i…

Nouveautés à Uxul, Campeche

Nous vous avions parlé de ce site satellite de Calakmul dans un billet publié en 2010. Nous vous expliquions notamment comment une équipe germano-mexicaine dirigée par les Drs Nikolai Grube et Kai Delvendahl fouille Uxul depuis 2008 avec un certain succès. Leur projet est de déterminer "le processus de centralisation et de déclin des structures d'état hégémonique dans les Basses Terres mayas en utilisant l'exemple d'une cité maya moyenne du Classique et ses liens avec un centre supra-régional".
Situé dans la biosphère de Calakmul, Uxul se révèle peu à peu. Depuis l'année dernière, les fouilles sont concentrées sur le complexe du palais royal : ce dernier mesure 120 m sur 130 m et est formé de onze édifices articulés autour de cinq cours, construit vers 650 de notre ère. L'année dernière la structure K2 a révélé l'existence de six panneaux sculptés sur l'escalier : quatre représentent des rois de Calakmul jouant à la balle. Les archéologues ont no…