Accéder au contenu principal

Découvertes de tombes tlaxcaltèques

Eduardo Contreras Martinez n'est pas seulement le découvreur d'Ocotelulco, cette chèferie mentionné par Cortès lui-même dans ses lettres à Charles Quint. Depuis quelque temps, le directeur de l'INAH de l'état de Tlaxcala, situé à quelques encablures de la tentaculaire capitale du Mexique, fouille en urgence un cimetière d'un genre un peu spécial avec une équipe de spécialistes.

L'accès au canyon de Tlacuetla, près du hameau de San Lucas Cuauhtelulpan, Tlaxcala, n'est certes pas aisé. Mais il revêtait une signification pour les Tlaxcaltèques qui y pratiquaient des offrandes et des crémations. Au total ce sont cinq dépôts qui ont été découverts lors de fouilles de sauvetages entreprises par l'INAH, dont deux ont été complètement fouillés.


Restes humains, Postclassique tardif, Tlaxcaltèque. 
Canyon de Tlacuetla, Tlaxcala.

Une vingtaine d'objets en céramique polychrome, comprenant des coupes et des vases préhispaniques, a été également retrouvée. Dans le premier dépôt, pas moins de dix kilos de matière osseuse et une mandibule inférieure déplacée vers la droite se trouvaient aussi  près d'une petite céramique polychrome de phase Azteca II. Dans le second dépôt, ce sont quatre tombes que les outils des fouilleurs ont sorties de terre. Chaque tombe contenait les corps de deux adultes et deux enfants. Les adultes étaient en position fléchie, l'un d'entre eux montrant même une fracture du crâne et une fissure sur le bras droit. Les ossements étaient ici associés à une importante quantité de mobilier en céramique de style mixtèque incluant des petites boîtes, des vaisselles, des plats...


Dépôt funéraire, Barranca de Tlacuetla, Tlaxcala.
Tlaxcalteca-Mixteca, Postclassique tardif.
Photo retrouvée le 17 mars 2010 sur http://bit.ly/djsNzP

En revanche, les corps des deux enfants ont connu un traitement différencié puisqu'ils ont été incinérés seulement jusqu'à la taille. Leur crâne et leur tronc étaient relativement en bon état. Une petite boîte avait été déposée au-dessus d'un des crânes.

Contreras Martinez explique que les canyons, à l'instar des montagnes, des lacs, des rivières, des tourbillons constituaient autant de lieux de culte. Il indique aussi que les explorations continuent afin de exhumer les corps et les objets détectés dans les trois dépôts restants.

Commentaires

ChtiMarseillais a dit…
Trois corrections à apporter :

1. Dans le premier dépôt, pas moins de dix kilos de matière osseuse et une mandibule inférieure déplacée vers la droite se trouvaient aussi (IL MANQUE ICI UN ADVERBE OU UNE PRÉPOSITION) d'une petite céramique polychrome de phase Azteca II.

2. En revanche, les corps des deux enfants ont connu un traitement différencié puisqu'ils ont étaient (ÉTÉ) incinérés seulement jusqu'à la taille.

3. Une petite boîte avait été déposéE au-dessus d'un des crânes.

Ne le prend surtout pas mal : ce n'est pas une critique, mais une modeste aide à ton formidable travail (encore merci pour ce superbe blog).
Cacalotl a dit…
Merci pour ta vigilance, Chti Marseillais... Les fautes ont été corrigées.

Au passage, et c'est de bonne guerre, on écrit "Ne le prendS pas mal". C'est le coup de l'arroseur arrosé ! ;)

Merci pour être un de nos plus fidèles lecteurs de toute manière ! :)

Posts les plus consultés de ce blog

Découverte d'une structure sous le temple double de Teopanzolco, Morelos

Les séismes qui frappent l'axe volcanique le centre du Mexique font partie de la vie quotidienne de ses habitants depuis que l'homme parcourt cette partie du pays. Pleinement intégrés à la conception du monde et de l'univers par les anciens aztèques sous la forme du glyphe ollin, les séismes comme ceux qui causèrent mort et destruction le 19 septembre 1985 et le 19 septembre 2017 font aussi ressurgir le passé de manière imprévue. Ce fut le cas en 2006 avec la découverte du monolithe de Tlaltecuhtli et des dizaines d'offrandes qui l'accompagnaient sous l'édifice des Ajauracas, dans le centre de México.



Ce fut le cas également il y a quelques mois, suite au profond séisme l'automne dernier dont l'épicentre se trouvait à la frontière des états de Morelos, Puebla et Oaxaca. Lors d'une conférence de presse organisée par la déléguée du Centre INAH Morelos sur le site, Campos Goenaga, les archéologues Bárbara Konieczna, responsable de la zone archéologique …

Quand un projet de restauration devient un projet de fouilles à Palenque

Après le séisme révélateur d'une structure antérieure à Teopanzolco, c'est un chantier de restauration qui permet de nouvelles découvertes à Palenque, Chiapas. Inutile de décrire longuement ce site chiapanèque inscrit sur la liste du patrimoine de l'humanité de l'UNESCO. Nous vous invitons d'ailleurs à consulter nos billets avec l'étiquette correspondante et à écouter les prochains programmes de Raíces sur Radio UDEM pour en savoir plus pour vous en faire une idée plus complète.

Revenons pour l'heure à cette annonce faite personnellement par le directeur général de l'INAH, Diego Prieto, qui aura pu se mettre du baume au cœur après les critiques persistantes sur sa continuité à la tête de l'institution octogénaire. 

Résumons dans un premier le contexte des restaurations entreprises à Palenque. Le Palais du Gouverneur et les maisons qui le composent sont actuellement dans une première phase de restaurations payées par l'ambassade des États-Unis au M…

Les 80 ans de l'INAH : un anniversaire en pointillés

L'Institut National d'Anthropologie et d'Histoire (INAH) fêtait le 3 février dernier ses 80 ans. Un âge pour le moins respectable puisque le CRNS est né la même année. Pourtant dans les deux institutions, la crise est bien présente et pour des raisons relativement semblables.



Malheureusement les correspondants des médias européens et francophones ont oublié d'évoquer les conséquences désastreuses du budget voté par les députés de son parti MORENA, Mouvement de Régénération Nationale, créé de toute pièce pour lui permettre de récupérer un siège présidentielle qui lui échappait depuis 2006. À deux mois de sa prise de fonction, alors que la majorité de MORENA siège au parlement mexicain depuis le mois d'août, le président López Obrador ne semble pas clairement avoir mesuré les conséquences dramatiques de l'autorité républicaine qu'il s'est certes appliqué à lui-même, mais en entraînant avec lui celles et ceux dont les conditions de vie étaient déjà précaire…