Accéder au contenu principal

De gros travaux de restauration du Temple XX de Palenque

L'archéologue Elaine Schele, spécialiste du site chiapanèque de Palenque, lançait il y a quelques mois un appel désespéré sur les réseaux sociaux : plusieurs édifices du site, classés pourtant au Patrimoine de l'Humanité, souffrent des conditions climatiques destructrices de la jungle et seraient voués à une destruction à moyen terme. Son appel a-t-il été entendu ? A première vue oui, si on considère la récente annonce par l'INAH de la restauration du Temple XX. Il semblerait que la plus autorité (consultative) de l'INAH, à savoir le Conseil National d'Archéologie, ait souhaité notamment conserver le Temple XX de Palenque, dont l'intégrité physique était sérieusement menacée.

Le Temple XX est l'une des plus anciennes constructions découvertes à Palenque :  situé au sud-est du Groupe des Croix, il a été bâti durant le Classique ancien (période allant de 430 et 600 de notre ère).

Le Temple XX compte en outre la présence d'une chambre funéraire, situé à 5,5 m sous le niveau du temple supérieur. Il fut découvert en 1999 et  les fouilles  dirigées par Merle Greene Robertson et Alfonso Morales jusqu'en 2003 ont révélé un mode d'enterrement différent des sarcophages de Janaab' Pakal et de la Reina Roja, situés respectivement sous la Pyramide des Inscriptions et le Temple XIII. Dans le cas de la chambre du Temple XX, le corps fut déposé directement sur le sol et des peintures murales recouvraient les parois. comme le montre cette vidéo. Le mobilier funéraire a permis de dater l'enterrement vers 550.

L'INAH a mis un diaporama à la disposition du public, donnant une idée des travaux effectués pour sauver le contexte funéraire précédemment décrit entre août et décembre 2010. Pour en savoir plus sur la tombe de la Reine Rouge, vous pouvez retrouver quelques vidéos sur le site de Discovery Channel. Veillez juste à ne prendre pour acquis les interprétations très libres proposés par ce documentaire, notamment sur l'identité de cette femme.

Néanmoins, l'archéologue Edwin Angulo Torres, chargé de restaurer et consolider le Temple, a déjà annoncé une seconde campagne de travaux pour cette année pour prendre en charge la façade est du monument. En 2005, le Temple XX avait déjà subi une première restauration, les fouilles étant achevées.

Références bibliographiques :
Larios Villalta, R. "El Templo XX de Palenque : un rompecabezas especial". Disponible en ligne le 30 janvier 2011 sur : http://www.mesoweb.com/palenque/features/larios/TXXes.html .
Palenque Project. Site disponible le 13 février 2011 sur : http://www.mesoweb.com/palenque/current_dig.html .
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Sauvetages archéologiques dans la région de Majahua, Nayarit

La côte de l'actuel état de Nayarit ne se limite pas aux touristiques villes de Tepic ou de Puerto Vallarta. Les plages qui la forment ont été occupées depuis des dates reculées. Un projet de fouilles de sauvetage coordonné par José Rodolfo Cid Beziez, archéologue de la direction de sauvetage archéologique de l'INAH et Concepción Cruz Robles, archéologue du Centre INAH Nayarit.

Leur équipe a "râtissé" 300 hectares depuis 2015, situés sur la commune de Compostelle. Au total sept sites d'importances ont été enregistrés : El Arroz, Cerro Canalán, Playa Canalán, El Arenal, Majahua, El Arco et Camino a Majahua. Près de 98000 tessons de céramique appartenant à des cultures et des époques différentes (entre 500 et 1300 de notre ère) ont été récupérés, 426 gravures rupestres enregistrées (dont 112 rien qu'autour du volcan Majahua et d'autres parfois non conclues à Cerro Canalán) et 97 clochettes en métal retrouvées. 

Lorsqu'on regarde le bulletin de l'INAH,…

Raíces 351 - Les briques sculptées de Comalcalco avec Miriam Judith Gallegos

Cette semaine Raíces recevait l'archéologue Miriam Gallegos, chercheuse au Centre INAH Tabasco. Avec son aide, nous avons essayé de comprendre la fabrication et l'utilisation des briques sculptées ou gravées qui sont une quasi-exclusivité architecturale du site maya de Comalcalco, situé au Tabasco. Selon Gallegos, "ils faisaient parie des constructions, présents dans les murs, les voûtes et les lnteaux. Ils supportaient de véritables charges et fonctionnaient comme un matériel de construction, en plus d'être décorés". Dès lors, quelles pouvaient être les valeurs symboliques de ces briques ? Comment étaient-ils élaborés ? Dans quelles constructions pouvaient-ils être vus ou non vus ?

Esta semana en Raíces recibimos a la arqueóloga Miriam Judith Gallegos, adscrita al Centro INAH Tabasco. Con su apoyo, trataremos de entender la fabricación y el uso de los ladrillos esgrafíados o moldeados descubiertos en el sitio maya de Comalcalco, Tabasco. Según Gallegos, "f…