dimanche 3 avril 2011

De nouvelles fouilles à Kaminaljuyu.

Kaminal Juyu est un site guatémaltèque dont l'occupation humaine remonte à 1000 avant Jésus-Christ. Les dernières traces de présence remonte à 1000 après Jésus Christ. Deux mille ans de présence ne peuvent donc passer inaperçu. Kaminal Juyu a été étudiée par différents archéologues durant le XXe siècle. Une des particularités urbanistiques de Kaminal Juyu sont les canaux qui desservaient la ville : certains mesuraient jusqu'à 20 mètres de long.

A l'instar de la construction du musée qui habitera le, les archéologues effectuent une série de fouilles sur le futur emplacement d'un centre d'accueil pour les visiteurs de la zone 7 de Kaminal Juyu, située au coeur de la ville de Guatemala.

Afficher Zones archéologiques présentées sur Mexique Ancien sur une carte plus grande

Quelques résultats préliminaires ont été annoncés à la presse. On apprend ainsi que des millers de tessons de céramiques et vingt-cinq restes de monuments ont pu être retrouvés. Ils dateraient du Préclassique récent, vers 200 avant Jésus Christ. Des fragments de stèles représentant un homme âgé ont également été sorti de terre. Les archéologue du projet ont émis l'hypothèse selon laquelle il s'agirait d'un gouvernant qui aurait été mis à bas par un soulèvement populaire, après que le manque d'eau s'est fait sentir dans la zone.

On pourrait également prendre en compte une autre hypothèse, plus conforme aux rites que pratiquaient les peuples mésoaméricains : il était coutume de briser rituellement des objets de la vie quotidienne, notamment chez les Mexicas, lorsqu'on fêtait la fin d'un cycle de 52 années et le début d'un nouveau. Enfin, une conquête n'est pas à conclure : détruire les stèles représentant les dirigeants des cités conquises était une manière de célébrer cette victoire

Pour plus d'information sur Kaminal Juyu, nous vous recommandons de regarder un mini-documentaire disponible sur Youtube.


N'oubliez pas de consulter notre section bibliographique et plus particulièrement les ouvrages suivants, tous disponible en ligne.


  • Records of the Archaeology Division of the Carnegie Institution of Washington, 1919–1958; III-II: Carbon copies of field diaries; A.V. Kidder’s notes, 1935. Accession 58–34, III-II#1. Peabody Museum Archives, Harvard University, Cambridge, Mass.



  • Partager
    Enregistrer un commentaire

    Notes similaires

    Related Posts with Thumbnails