Accéder au contenu principal

Sur Merle Greene Robertson

La triste nouvelle nous est parvenu en lisant les actualisations des réseaux sociaux. L'infatiguable Merle Greene Robertson nous a quittés ce vendredi 22 avril à l'âge de 97 ans.




Merle Greene Roberston à Palenque en 1986.
Photo d'Infrogmation, disponible le 23/04/2011 sur : http://en.wikipedia.org/wiki/File:MerleGreenRobertsonPalenque86.jpg .


Je n'ai jamais eu la chance de la connaître personnellement mais sa carrière de 50 années force le respect. En revanche, j'ai le souvenir que mes premiers contacts avec Chichen Itza furent à travers d'une conférence sur le jeu de balle à Chichen Itza. Elle releva le défi incroyable de mouler tous les reliefs présents dans la cité yucatèque : le résultat est disponible sur Mesoweb et sur FAMSI pour toute la communauté mésoaméricaniste. Au total, elle aurait effectué plus de 5000 moulages ! 2000 d'entre eux sont encore conservés à l'University of Tulane, en Louisiane.


Merle Greene Robertson est de cette race quasi-éteinte de touche-à-tout : elle a étudié les arts plastiques mais est devenue historienne de l'art, épigraphiste, archéologue et enseignante-chercheuse. Son parcours est pour le moins hétéroclite et reposant sur la passion des cultures mésoaméricaines et maya en particulier. Elle a transmis cette passion à bon nombre d'étudiants, chercheurs et professeurs aujourd'hui, permettant indirectement et directement des avancées décisives dans la compréhension et le déchiffrement de l'épigraphie maya. Les fameuses Mesas Redondas de Palenque qui apparurent dans les années 1970 furent son idée, au point d'être reprises plus récemment à Teotihuacan et à Monte Alban.


Marc Zender et Joel Skidmore ont rédigé un très bel hommage à cette femme, qui résolument en avance sur son temps, fut l'une des pionnières de l'archéologie mesoaméricaine sur Internet. Le Precolumbian Art Research Institute (PARI) est là pour en témoigner. Sans elle, combien de campagnes de fouilles, de publications n'auraient jamais vu le jour ?


En 1996, pour la récompenser de son apport incommensurable à l'archéologie et à l'épigraphie mayiste, elle fut récompensée de l'Orden de la Aguila Azteca par les autorités mexicaines. Plus récemment le Guatemala lui avait décerné en 2004 la Orden del Pop, dont on peut voir la remise au Musée Popol Vuh de la Antigua. Il y a quelques jours à peine, l'INAH annonçait la reprise de fouilles au Temple XX que Merle Greene Robertson avait parrainées à la fin des années 1990. Elle a énormément oeuvré pour Palenque et mériterait, comme Linda Schele en son temps, d'y être inhumée avec les honneurs qui lui sont dûes.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Compte-rendu Arqueología mexicana 142

Arqueología mexicana nous propose une réflexion très complète et bien ficelée dans son numéro de novembre-décembre. A première vue, parler de législation pourrait paraître peu lié à ce qui constitue la raison même de la revue co-éditée par l’INAH et l’éditeur Raíces. Cependant il s’agit d’un thème qui nous plonge au coeur du mode de vie des peuples préhispaniques et l’adaptation de ces systèmes à celui importé du royaume de Castille et León.




Le dossier thématique contient huit articles. Dans le premier, rédigé par Carlos Brokmann, il est question de la diversité des systèmes juridiques dans l’ancien Mexique. Un point commun est qu’il s’agit de systèmes de lois reposant sur la tradition orale, répondant à une punition correspondant à chaque acte s’éloignant de la coutume ou de la conduite enfreinte. Si la majorité des documents font surtout référence aux lois et au système juridiques des Mexicas, il serait inapproprié que tous avaient la même organisation ou les mêmes règles de vie soci…

Décès du mayiste Erik Boot

Le nom d'Erik Boot ne vous est probablement pas très familier. Anthropologue néerlandais, diplômé de l'Université de Leyden et épigraphiste très doué, Boot était notamment un chercheur indépendant et un carnetier passionné : il en rédigeait trois en anglais depuis plus d'une dizaine d'années.

Maya News Update, un carnet présentant différentes actualités sur les groupes mayas préhispaniques.Ancien Mesoamerica News Update, carnet d'informations sur les découvertes concernant les anciennes cultures du Mexique et d'Amérique centrale.Maya Glyph Blog, un dernier carnet contenant les différentes propositions épigraphiques de Boot.Ses derniers billets concernaient une exposition sur les Mayas que le gouvernement guatémaltèque avait envoyé aux Pays-Bas en début d'année.
Mais Erik Boot n'était pas qu'un simple carnetier. Il avait notamment publié une quarantaine d'articles et d'essais qu'on peut retrouver sur la page Academia.edu. Comme tout bon may…