Accéder au contenu principal

Sur Merle Greene Robertson

La triste nouvelle nous est parvenu en lisant les actualisations des réseaux sociaux. L'infatiguable Merle Greene Robertson nous a quittés ce vendredi 22 avril à l'âge de 97 ans.




Merle Greene Roberston à Palenque en 1986.
Photo d'Infrogmation, disponible le 23/04/2011 sur : http://en.wikipedia.org/wiki/File:MerleGreenRobertsonPalenque86.jpg .


Je n'ai jamais eu la chance de la connaître personnellement mais sa carrière de 50 années force le respect. En revanche, j'ai le souvenir que mes premiers contacts avec Chichen Itza furent à travers d'une conférence sur le jeu de balle à Chichen Itza. Elle releva le défi incroyable de mouler tous les reliefs présents dans la cité yucatèque : le résultat est disponible sur Mesoweb et sur FAMSI pour toute la communauté mésoaméricaniste. Au total, elle aurait effectué plus de 5000 moulages ! 2000 d'entre eux sont encore conservés à l'University of Tulane, en Louisiane.


Merle Greene Robertson est de cette race quasi-éteinte de touche-à-tout : elle a étudié les arts plastiques mais est devenue historienne de l'art, épigraphiste, archéologue et enseignante-chercheuse. Son parcours est pour le moins hétéroclite et reposant sur la passion des cultures mésoaméricaines et maya en particulier. Elle a transmis cette passion à bon nombre d'étudiants, chercheurs et professeurs aujourd'hui, permettant indirectement et directement des avancées décisives dans la compréhension et le déchiffrement de l'épigraphie maya. Les fameuses Mesas Redondas de Palenque qui apparurent dans les années 1970 furent son idée, au point d'être reprises plus récemment à Teotihuacan et à Monte Alban.


Marc Zender et Joel Skidmore ont rédigé un très bel hommage à cette femme, qui résolument en avance sur son temps, fut l'une des pionnières de l'archéologie mesoaméricaine sur Internet. Le Precolumbian Art Research Institute (PARI) est là pour en témoigner. Sans elle, combien de campagnes de fouilles, de publications n'auraient jamais vu le jour ?


En 1996, pour la récompenser de son apport incommensurable à l'archéologie et à l'épigraphie mayiste, elle fut récompensée de l'Orden de la Aguila Azteca par les autorités mexicaines. Plus récemment le Guatemala lui avait décerné en 2004 la Orden del Pop, dont on peut voir la remise au Musée Popol Vuh de la Antigua. Il y a quelques jours à peine, l'INAH annonçait la reprise de fouilles au Temple XX que Merle Greene Robertson avait parrainées à la fin des années 1990. Elle a énormément oeuvré pour Palenque et mériterait, comme Linda Schele en son temps, d'y être inhumée avec les honneurs qui lui sont dûes.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Découverte d'une structure sous le temple double de Teopanzolco, Morelos

Les séismes qui frappent l'axe volcanique le centre du Mexique font partie de la vie quotidienne de ses habitants depuis que l'homme parcourt cette partie du pays. Pleinement intégrés à la conception du monde et de l'univers par les anciens aztèques sous la forme du glyphe ollin, les séismes comme ceux qui causèrent mort et destruction le 19 septembre 1985 et le 19 septembre 2017 font aussi ressurgir le passé de manière imprévue. Ce fut le cas en 2006 avec la découverte du monolithe de Tlaltecuhtli et des dizaines d'offrandes qui l'accompagnaient sous l'édifice des Ajauracas, dans le centre de México.



Ce fut le cas également il y a quelques mois, suite au profond séisme l'automne dernier dont l'épicentre se trouvait à la frontière des états de Morelos, Puebla et Oaxaca. Lors d'une conférence de presse organisée par la déléguée du Centre INAH Morelos sur le site, Campos Goenaga, les archéologues Bárbara Konieczna, responsable de la zone archéologique …

Sauvetages archéologiques dans la région de Majahua, Nayarit

La côte de l'actuel état de Nayarit ne se limite pas aux touristiques villes de Tepic ou de Puerto Vallarta. Les plages qui la forment ont été occupées depuis des dates reculées. Un projet de fouilles de sauvetage coordonné par José Rodolfo Cid Beziez, archéologue de la direction de sauvetage archéologique de l'INAH et Concepción Cruz Robles, archéologue du Centre INAH Nayarit.

Leur équipe a "râtissé" 300 hectares depuis 2015, situés sur la commune de Compostelle. Au total sept sites d'importances ont été enregistrés : El Arroz, Cerro Canalán, Playa Canalán, El Arenal, Majahua, El Arco et Camino a Majahua. Près de 98000 tessons de céramique appartenant à des cultures et des époques différentes (entre 500 et 1300 de notre ère) ont été récupérés, 426 gravures rupestres enregistrées (dont 112 rien qu'autour du volcan Majahua et d'autres parfois non conclues à Cerro Canalán) et 97 clochettes en métal retrouvées. 

Lorsqu'on regarde le bulletin de l'INAH,…

Raíces 351 - Les briques sculptées de Comalcalco avec Miriam Judith Gallegos

Cette semaine Raíces recevait l'archéologue Miriam Gallegos, chercheuse au Centre INAH Tabasco. Avec son aide, nous avons essayé de comprendre la fabrication et l'utilisation des briques sculptées ou gravées qui sont une quasi-exclusivité architecturale du site maya de Comalcalco, situé au Tabasco. Selon Gallegos, "ils faisaient parie des constructions, présents dans les murs, les voûtes et les lnteaux. Ils supportaient de véritables charges et fonctionnaient comme un matériel de construction, en plus d'être décorés". Dès lors, quelles pouvaient être les valeurs symboliques de ces briques ? Comment étaient-ils élaborés ? Dans quelles constructions pouvaient-ils être vus ou non vus ?

Esta semana en Raíces recibimos a la arqueóloga Miriam Judith Gallegos, adscrita al Centro INAH Tabasco. Con su apoyo, trataremos de entender la fabricación y el uso de los ladrillos esgrafíados o moldeados descubiertos en el sitio maya de Comalcalco, Tabasco. Según Gallegos, "f…