dimanche 3 avril 2011

Inauguration du musée de site de Xihuacan, Guerrero

Pour les touristes en goguette sur la côte du Guerrero, il existera bientôt une option culturelle qui les changera des éternelles et insipides séances de bronzette. En effet, l'INAH et son office de tourisme vous propose de visiter le musée de site Xihuacan, situé à l'intérieur de la zone archéologique près de Soledad de Maciel, sur la commune de Petatlan.
Trêve de piques peu amènes, parlons un peu de cet endroit pour ce qu'il a pu offrir d'abord à la communauté mésoaméricaniste avant qu'on en informe les touristes en mal de vieilles pierres. Soledad de Maciel a été fouillée durant les quatre dernières années avec un certain succès si on en juge les 800 artefacts qui sont exposées de manière permanente dans le musée du site. C'est l'archéologue Rodolfo Labato qui est en charge du site : son ouverture est programmé pour la fin de l'année.

Labato rapporte l'existence d'une pierre travaillée (50 cm de haut et de large pour 25 cm de profondeur) et portant un glyphe qui peut être lu comme Xihuacan. Elle a été retrouvée à proximité du terrain de jeu de balle sur le site. Ce qui frappe en observant l'iconographie de ce site, c'est sa grande similitude ou, tout au moins, parenté avec celle de Teotihuacan, située à plusieurs centaines de kilomètres de là.

Soledad de Maciel comporte une pyramide assez particulière puisqu'elle est l'une des rares à avoir été conçue en briques. Des objets, issus de campagnes de fouilles non réglementées, ont pu être regroupés par un particulier. En plus des pièces teotihuacaines déjà mentionnées, d'autres appartiennent à des cultures de différents régions et époques.
Si on en croit le site internet officiel de Soledad de Maciel, surnommé aussi "La Chole", des bijoux et des artefacts appartenant aux cultures aztèque, tarasque, toltèque, zapotèque et maya y ont été mis au jour.
Partager
Enregistrer un commentaire

Notes similaires

Related Posts with Thumbnails