lundi 18 février 2013

Fouilles de sauvetage dans la délégation Miguel Hidalgo, à Mexico

Un bulletin publié sur le site de l'INAH rapporte comment des fouilles effectuées sur les terrain d'une entreprise pharmaceutique d'origine allemande ont mis en évidence les restes osseux de deux individus lors de fondation préalable à la construction d'un nouvel immeuble. Pour l'INAH, il s'agit d'une belle opportunité de mieux connaître les villages situés près de Tenochtitlan. Selon les premières observations, les archéologues n'excluent pas que cette zone ait été densément peuplée étant donné la grande fertilité des sols.

Les travaux de sauvetages ont eu lieu entre octobre et novembre derniers et concernaient autant l'extraction des deux squelettes que des tessons de céramiques. Certains correspondent à une phase d'occupation ancienne remontant au Préclassique (soit entre 1200 et 400 avant notre ère). Une deuxième phase d'occupation a été datée entre 650 et 900 après J.-C. Une dernière datation évaluée au moins à 500 ans, correspond au contact entre Espagnols et Mexicas. Cette chronologie a été proposée par l'archéologue Janis Rojas Gaytan, enseignante-chercheuse à l'INAH.

Les études préliminaires des restes osseux ont révélé qu'ils dataient de cette dernière période. Il s'agit d'un homme et d'une femme, le premier ayant entre 35 et 40 au moment du décès, la seconde une vingtaine d'années. Tous deux avaient été inhumés en position foetale. Des instruments pour filer et une vaisselle avaient été déposées en guise d'offrandes funéraires. Plusieurs tessons présentent des traces de peinture rouge. 

Des figurines en céramique représentant probablement des cihuateteo, des guerriers et des animaux font également du mobilier enterré dans cette fosse, tout comme des lames d'obsidienne verte. 

Pour en savoir plus sur cette découverte, vous pouvez également regarder le diaporama proposé par l'INAH.


Partager
Enregistrer un commentaire

Notes similaires

Related Posts with Thumbnails