Accéder au contenu principal

Explorations d'un nouveau site maya: Chactun, Campeche

Depuis deux ou trois jours, on assiste à une petite ébullition parmi les mayistes. Alors que la 6e Convention mondiale d'archéologie maya vient de se clore au Museo Popol Vuh au Guatemala, il est une découverte qui ne manquera pas d'alimenter les conversations dans les couloirs du IXe Congrés international des mayistes à San Franciso Campeche à partir de dimanche prochain. Même l'AFP s'est fendu d'une dépêche reprise par plusieurs médias français, comme le Monde.

C'est dans cet état éponyme que les archéologues Ivan Sprajc et Atesta Flores Esquivel, l'épigraphe Octavio Esparza Olguín ont découvert un site archéologue de grande étendue il y a à peine une quinzaine de jours. Baptisé Chactun, qu'on peut traduire par Pierre Rouge ou Grande Pierre, ce site n'était pas encore enregistré dans l'atlas des sites archéologiques du Campeche, il a été repéré par des chicleros qui accompagnaient Sprajc dans son opération de reconnaissance au nord de la biosphère de Calakmul dans un région comptant pas moins de 3000 km2 de surface entre Rio Bec y Chenes. Sa superficie de 22 ha en fait un des sites les plus vastes des Basses Terres centrales.

Les explorations de surface ne sont pas dues au  hasard puisque Sprajc explique qu'un examen stéréoscopique de différents clichés aériens a permis la localisation de monticules. Après un long chemin en 4x4 pendant deux heures et demie à travers la forêt tropicale depuis le site de Xpuhil, le petit groupe de chercheurs est tombé nez à nez avec plusieurs vestiges architecturaux et des restes de stèles et d'autels parfois encore recouverts de stuc.

Trois groupes ont pour l'heure était détectés et une première topographie effectuée grâce à une station géodésique totale nous donne une première idée des volumes présents. Le Groupe Ouest est certainement le plus important puisqu'il s'étend sur plus de 11 ha. Il comprend notamment une pyramide haute de 23 m. Les Complexes Sud-est et Nord-Est sont de taille inférieure. Les trois ensembles présentent des structures de type pyramidal, palatial et résidentiel. Un terrain de jeu de balle a été localisé dans ces deux derniers complexes. L'architecture de Chactun, en dépit de son voisinage avec Rio Bec, n'en a absolument pas les traits architecturaux.

Dix-neuf stèles ont d'ores et déjà été retrouvées. Trois sont dans un bon état de conservation. La stèle 1 est celle qui donne précisément le nom du site et mentionne le nom d'un dirigeant appelé K'inich B'ahlam en 751 de notre ère. Selon Esparza Olguín, certaines semblent avoir été réutilisés au Classique récent et Postclassique ancien. Bien que décapitées, les habitants ont continué de leur adresser des offrandes, comme en témoigne la présence de tessons de céramiques. Si certaines stèles ont été sculptées dans le tuf, d'autres sont élaborées à partir de stuc sculptés et peint.

En guise de conclusion, nous vous proposons d'observer le diaporama et de regarder cette vidéo disponible sur la chaîne INAHTV.


Bref, on n'a pas fini d'entendre parler de Chactun dans les prochaines années. Sprajc a obtenu le soutien de la National Geographic Society, d'une entreprise autrichienne et d'une autre slovène. Source: Bulletin de l'INAH, consulté le 19/06/2013.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Découverte d'une deuxième structure sous la Pyramide du Castillo à Chichen Itza.

La pyramide du Castillo à Chichen Itza est probablement un des monuments mexicains les plus représentés et les plus publiés sur la toile. C'est une icône au-delà du simple qu'elle ait été reconnue comme faisant partie des 7 merveilles du monde moderne il y a quelques années. Le site yucatèque a récemment défrayé la chronique pour ces concerts somptueux inaccessibles pour le commun des mortels, la présence illégale de vendeurs dans la zone archéologique et des tarifs d'entrée prohibitifs dont le gouvernement décide de la hausse à sa guise, etc.

On en oublierait presque que Chichen Itza est une zone archéologique, c'est-à-dire, un lieu dédié à la recherche scientifique.



Cette fois-ci, avec un outil semblable conceptuellement parlant, une équipe mixte de recherches UNAM-INAH a entrepris une prospection électrique en trois dimensions de la Pyramide du Castillo. L'archéologue Denisse Argote Espino est devenue une spécialiste en la matière, apportant sa technique innovante…

Carbone 14 - L'Amérique latine pillée !

Dans son programme du 5 novembre 2016, Vincent Charpentier recevait André Delpuech, responsable des collections précolombiennes du Musée du Quai Branly-Jacques Chirac pour discuter du pillage et des ventes des objets précolombiens.Voici peu, les policiers de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (Ocbc) procédaient à des saisies conservatoires de pièces archéologiques sud-américaines, mises aux enchères dans de grandes salles des ventes. Ainsi, désormais, le Mexique, le Guatemala l'Equateur ou le Pérou interviennent au nom de la sauvegarde de leur patrimoine. L'Amérique latine est l'objet d'un très intense pillage de son patrimoine précolombien. A la base, sont les huaqueros, les pilleurs de tombes...Qu'en est-il de la circulation de ces collections archéologiques provenant des Amériques, du pillage de sites, du trafic illicite, de la traçabilité des objets ? De ce patrimoine mis aux enchères, parfois acquis par les musées, que penser des fa…

Fouilles de sauvetage à Zacatenco, Mexico

Sur son site internet, l'INAH fait état de fouilles de sauvetage au nord de Mexico, préalables à la construction de l'aqueduc Guadalupe, à quelques encâblures de la Basilique de Guadalupe.  Après six mois de travaux dirigés à Zacatenco par la jeune Estibaliz Aguayo Ortíz, les résultats sont tout simplement surprenants. 
On dispose de peu de contextes fouillés systématiquement dans la vallée de México et datés du Préclassique. Vaillant (1930) avait fouillé à Zacatenco dès 1928 et publié ses résultats deux ans plus tard. Une des références en la matière a été le travail effectué ensuite par Piña Chan (1958) à Tlatilco.  Puis il a fallu attendre des fouilles de Sanders et Parsons à la fin des années 1960 pour en savoir un peu plus sur Zacatenco.

Les découvertes de la Direction d'Archéologie de Sauvetage de l'INAH sont de deux types. Tout d'abord les restes de 145 individus ont jusqu'à présent retrouvés. Certains enterrements comptaient jusqu'à trois individus da…