Accéder au contenu principal

Localisation de l'enterrement principale de la tombe à puits de Colima

Il y a un mois environ, nous vous décrivions la découverte d'une tombe à puits découverte lors de fouilles de sauvetage effectuées à Colima, capitale de l'état homonyme. Dans un nouveau bulletin publié le 6 juin dernier, les archéologues en charge du projet ont communiqué les dernières avancées. Selon Marco Zavaleta Lucido, l'enterrement principal était entouré de cinq autres.

Dans la chambre principale de la tombe, les archéologues étaient tombés nez à nez avec un monticule d'ossements appartenant à une dizaine d'individus. Sous ce dernier, une fine couche de terre couvrait les restes d'un squelette incomplet : si l'anthropologue Rosa María Flores a pu facilement identifier fémurs, tibias, humérus, clavicules, cubitus, radius, vertèbres, os iliaques et quelques côtes, elle n'a trouvé aucune trace des extrémités de cet individu âgé d'une quarantaine d'années. Une offrande l'accompagnait : elle consistait en un vase et un autre globulaire, un troisième récipient en terre cuite contenant des petits os qui n'ont pas encore été identifiés, une quatrième en forme de tortue à tête humaine, quatre pierres vertes (deux rondes et deux autres en forme de grenouilles). L'ensemble aurait entre 1500 et 2000 ans d'ancienneté. Pour Zavaleta Lucido, la présence des ossements empilés au-dessus du sujet enterré indiquerait clairement qu'il s'agit de l'enterrement principal de ce complexe.

Autour de ce personnage, les restes de cinq autres ont été mis au jour. Il y a d'abord le cas de cette femme d'une quarantaine d'année dont le corps avait été déposée dans une fosse creusée dans la pierre volcanique et recouverte de pierre, à seulement deux mètres au sud de la tombe à puits. Une deuxième femme a été enterrée cinq mètres plus loin : le mobilier funéraire comprend six pièces en terre cuite rougie et orange et deux poinçons en os de cervidé, déposés à côté du fémur gauche. Ces poinçons pourraient avoir été les outils d'une couturière, indiquant le statut de cette femme enterrée la bouche vers le sol.

Cette position correspond aussi à un autre enterrement effectué à 4 m de la tombe à puits vers l'Est. Une offrande simple accompagnait ce corps : un vase tripode en terre cuite  a été retrouvé à ses pieds et une pierre de metate près du crâne.

Deux derniers enterrements très détériorés suscitent l'attention des archéologues. L'un correspond à un enfant âgé entre au mieux de " ans. L'autre correspond à une femme déposée avec une mâchoire de canidé. Tous deux sont datés entre 500 et 600 de notre ère.

Les fouilles de sauvetage continuent et il ne fait guère de doute que d'autres découvertes auront lieu dans les prochaines semaines.


Pour information, un petit diaporama est disponible sur le site de l'INAH.


Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Sauvetages archéologiques dans la région de Majahua, Nayarit

La côte de l'actuel état de Nayarit ne se limite pas aux touristiques villes de Tepic ou de Puerto Vallarta. Les plages qui la forment ont été occupées depuis des dates reculées. Un projet de fouilles de sauvetage coordonné par José Rodolfo Cid Beziez, archéologue de la direction de sauvetage archéologique de l'INAH et Concepción Cruz Robles, archéologue du Centre INAH Nayarit.

Leur équipe a "râtissé" 300 hectares depuis 2015, situés sur la commune de Compostelle. Au total sept sites d'importances ont été enregistrés : El Arroz, Cerro Canalán, Playa Canalán, El Arenal, Majahua, El Arco et Camino a Majahua. Près de 98000 tessons de céramique appartenant à des cultures et des époques différentes (entre 500 et 1300 de notre ère) ont été récupérés, 426 gravures rupestres enregistrées (dont 112 rien qu'autour du volcan Majahua et d'autres parfois non conclues à Cerro Canalán) et 97 clochettes en métal retrouvées. 

Lorsqu'on regarde le bulletin de l'INAH,…

Raíces 297 - Exposición Lakii'n: poderio del oriente maya con Alfredo Barrera Rubio

Esta semana en Raíces recibimos al Dr. Alfredo Barrera Rubio, investigador yucateco reconocido por sus aportes a la arqueología y antropología de este estado. En el caso que nos concierna, el Dr. Barrera Rubio ha sido parte de la curaduría de la exposición Lakii'n: poderio del oriente maya que tiene sede en el Museo del Palacio Cantón, radicado en la ciudad de Mérida.


Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.



Créditos musicales
Referencias bibliográficas
Exposiciones Exposición Lak'iin: poderío del oriente maya, Museo Palacio Cantón, Mérida, Boletín INAH, hasta junio 2017.
Maya, das rätsel der Königsstädte, Historisches Museum der Pfalz, Domplatz, Espira, Alemania, 2/10/2016 - 23/04/2017.

Exposición Milpa, pueblos del maíz, Museo Regional de Querétaro, Querétaro, México, hasta el 5/03/2017.
Exposición Xipe Totec y la regeneración de la vida, Museo del Templo Mayor, Ciudad de México, hasta marzo 2017. 
Exposición Lo de candela: afrodescendien…