Accéder au contenu principal

Des fouilles de sauvetage à Jaltipan, Veracruz révèlent un passé insoupçonné.

Un billet publié sur le site de l'INAH rapporte les premiers résultats très encourageants de fouilles de sauvetages entreprises à proximité de Jaltipan, au sud du Veracruz. Alors que des entrepôts devaient être construits, des parcours de surface préalables n'avaient été guère encourageants. Une fouille à 80 cm de profondeur a pourtant révélé la présence de très nombreux vestiges et, par conséquent, l'existence d'un gisement archéologique dans cette partie méridionale connue plutôt pour quelques vestiges de terre-pleins.

Ce qui a surpris l'équipe dirigée par Alfredo Delgado, c'est la grande quantité de restes osseux accompagnés d'offrandes contenant des os d'animaux, des perles de jade, des miroirs probablement en pyrite. Se manifeste aussi une certaine diversité culturelle à travers les restes céramiques découverts et leur sériation : des figurines de styles olmèque, teotihuacain, maya, popoluca et Remojadas font notamment partie des objets qui indiquent une occupation entre le 1er siècle avant J.C. et 700 de notre ère.

Pour l'heure, ce sont pas moins d'une trentaine d'enterrements qui ont été exhumés. La nature des offrandes est parfois insolite. Les archéologues ont notamment repéré des bois de cerfs, des os de canidés (chien ou coyote ?), d'oiseaux et de poissons. Ce qui attire l'attention, c'est la présence répété de fossiles. Les espèces fossilisés sont pour la plupart originaire d'autres époques et d'autres régions : on compte ainsi la présence de fossiles de camélidés ou de rhinocéros nains, de dents de mégalodon (un requin disparu il y a 10000 ans) et de requin-tigre.

Ces vestiges ont été découverts en même temps qu'une pyramide aux dimensions respectables (12 m de hauteur sur 60  m de longueur et 25 m de profondeur). Elle a été édifiée avec des blocs de pierre calcaire et compte une phase de construction antérieure effectuée au moyen de dalles taillées.

Delgado a enfin évoqué la possible présence d'un atelier peu commun dans la région : on y fabriquait des briques à l'instar de celles utilisées sur les sites de Comalcalco y Jonuta, deux sites mayas situés dans l´état voisin de Tabasco. Cette dernière découverte ne manquera pas de proposer différentes hypothèses sur les relations que Jaltipan pouvait avoir avec cette partie reculé de la zone maya. Certaines briques partagent une autre caractéristique avec celles de Comalcalco : on peut observer des représentations zoomorphes sur certaines d'entre elles.

Si l'importance des découvertes faites n'empêchera pas la construction des entrepôts, elle permettra la sauvegarde de la pyramide et de l'atelier. Mais combien de temps cet effort de conservation durera face à une volonté économique forte ? Quelles seront les décisions prises avec le retour de Teresa Franco à la tête de l'INAH ?

Pour en savoir sur cette très belle découverte, nous vous recommandons la lecture en espagnol du bulletin publié sur le site de l'INAH et le trop court diaporama qui l'accompagne.

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Compte-rendu Arqueología mexicana 142

Arqueología mexicana nous propose une réflexion très complète et bien ficelée dans son numéro de novembre-décembre. A première vue, parler de législation pourrait paraître peu lié à ce qui constitue la raison même de la revue co-éditée par l’INAH et l’éditeur Raíces. Cependant il s’agit d’un thème qui nous plonge au coeur du mode de vie des peuples préhispaniques et l’adaptation de ces systèmes à celui importé du royaume de Castille et León.




Le dossier thématique contient huit articles. Dans le premier, rédigé par Carlos Brokmann, il est question de la diversité des systèmes juridiques dans l’ancien Mexique. Un point commun est qu’il s’agit de systèmes de lois reposant sur la tradition orale, répondant à une punition correspondant à chaque acte s’éloignant de la coutume ou de la conduite enfreinte. Si la majorité des documents font surtout référence aux lois et au système juridiques des Mexicas, il serait inapproprié que tous avaient la même organisation ou les mêmes règles de vie soci…

Décès du mayiste Erik Boot

Le nom d'Erik Boot ne vous est probablement pas très familier. Anthropologue néerlandais, diplômé de l'Université de Leyden et épigraphiste très doué, Boot était notamment un chercheur indépendant et un carnetier passionné : il en rédigeait trois en anglais depuis plus d'une dizaine d'années.

Maya News Update, un carnet présentant différentes actualités sur les groupes mayas préhispaniques.Ancien Mesoamerica News Update, carnet d'informations sur les découvertes concernant les anciennes cultures du Mexique et d'Amérique centrale.Maya Glyph Blog, un dernier carnet contenant les différentes propositions épigraphiques de Boot.Ses derniers billets concernaient une exposition sur les Mayas que le gouvernement guatémaltèque avait envoyé aux Pays-Bas en début d'année.
Mais Erik Boot n'était pas qu'un simple carnetier. Il avait notamment publié une quarantaine d'articles et d'essais qu'on peut retrouver sur la page Academia.edu. Comme tout bon may…