Accéder au contenu principal

Série documentaire Orígenes

L'INAH et la chaîne de télévision de l'UNAM, Canal 22, ont annoncé lors d'une conférence de presse au Museo Nacional de Antropología la diffusion d'une courte série documentaire intitulée Orígenes et l'ouverture d'un site compagnon.

Au total, ce sont cinq documentaires qui seront diffusés chaque dimanche à 17 heures sur Canal 22, appelé aussi TVUNAM. L'axe d'étude proposé par ces documentaires est ethnographique puisqu'il s'agit de montrer des formes de pensée de différents peuples autochtones du Mexique, à travers des rituels qui leur sont propres et qui expriment également un synchrétisme culturel et religieux.

Cette série commencera ce dimanche 7 août avec le documentaire intitulé El Bakánoa y las aléwa. Il s'agit de rituels de guérison dans la Sierra tarahumara, où résident les Raramuri inlassablement étudiés par Antonin Artaud il y a une centaine d'années. Nous copions le résumé en espagnol de ce documentaire:

Se sabe que en los alrededores de Narárachi hay muchos sipáames que hablan con el bakánoa. Las Alewá dan vida, salud y vigor a nuestra gente. Son el soplo con el que Onorúame o Tata Dios nos otorgó la vida. Cuando estamos dormidos o borrachos las alewá viajan afuera del cuerpo. Van a los montes y las barrancas, a las milpas y a los bosques. Nosotros pensamos que en esos lugares viven los espíritus de los seres y las cosas. Ahí se juntan las alewá de los raramuri y platican, hacen sus cosas. Al despertar las alewá regresen al cuerpo, pero aveces pueden ser capturadas por el espíritu del bakánoa. Cuando no tenemos las alewá en el cuerpo nos enfermamos, si no regresan nos morimos. La enfermedad cuando las alewá no están debe ser atendida por un owirúame o curandero, que los raramuris llamamos sipáame. Nuestros sipáame rarámuri pueden hablar con el espíritu del bakánoa. Los sipáame de nuestra gente son fuertes y aguantan enfrentarse con los espíritus en los sueños.  Mientras está dormido el sipáame busca las alewá raptadas y establece un pacto para que las devuelvan. El sipáame, en los sueños pactará la devolución del alma rarámuri a cambio de un ritual de sacrificio y ofrenda.

Sur le microsite, chaque documentaire est présenté en effet par un résumé. On peut ensuite y lire une description du rituel effectué, un glossaire des principaux termes employés lors du rituel, une bibliographie complémentaire, une section de photographies et une bande-annonce.


C'est ainsi, pour le cas qui nous concerne, qu'on apprend que "le bakánoa est une plante et entité animique très puissante selon les Raramuri, poussant au milieu des orties" et que les aléwa sont les forces vitales d'une personne.

Saluons cette excellente initiative, comme beaucoup sur le Canal 22 TVUNAM ou d'autres sur OnceTV, chaîne de l'IPN. Malheureusement, elles ne sont disponibles qu'à Mexico ou sur le câble auquel une grande partie de la population n'a pas accès. On regrettera le manque d'intérêt des grands groupes médias que sont Televisa et Azteca pour ce type de programme : il convient de les diffuser au plus grand nombre pour développer la tolérance envers les ethnies autochtones du Mexique et montrer la richesse culturelle qui réside dans ce pays.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Compte-rendu Arqueología mexicana 142

Arqueología mexicana nous propose une réflexion très complète et bien ficelée dans son numéro de novembre-décembre. A première vue, parler de législation pourrait paraître peu lié à ce qui constitue la raison même de la revue co-éditée par l’INAH et l’éditeur Raíces. Cependant il s’agit d’un thème qui nous plonge au coeur du mode de vie des peuples préhispaniques et l’adaptation de ces systèmes à celui importé du royaume de Castille et León.




Le dossier thématique contient huit articles. Dans le premier, rédigé par Carlos Brokmann, il est question de la diversité des systèmes juridiques dans l’ancien Mexique. Un point commun est qu’il s’agit de systèmes de lois reposant sur la tradition orale, répondant à une punition correspondant à chaque acte s’éloignant de la coutume ou de la conduite enfreinte. Si la majorité des documents font surtout référence aux lois et au système juridiques des Mexicas, il serait inapproprié que tous avaient la même organisation ou les mêmes règles de vie soci…

Décès du mayiste Erik Boot

Le nom d'Erik Boot ne vous est probablement pas très familier. Anthropologue néerlandais, diplômé de l'Université de Leyden et épigraphiste très doué, Boot était notamment un chercheur indépendant et un carnetier passionné : il en rédigeait trois en anglais depuis plus d'une dizaine d'années.

Maya News Update, un carnet présentant différentes actualités sur les groupes mayas préhispaniques.Ancien Mesoamerica News Update, carnet d'informations sur les découvertes concernant les anciennes cultures du Mexique et d'Amérique centrale.Maya Glyph Blog, un dernier carnet contenant les différentes propositions épigraphiques de Boot.Ses derniers billets concernaient une exposition sur les Mayas que le gouvernement guatémaltèque avait envoyé aux Pays-Bas en début d'année.
Mais Erik Boot n'était pas qu'un simple carnetier. Il avait notamment publié une quarantaine d'articles et d'essais qu'on peut retrouver sur la page Academia.edu. Comme tout bon may…